L’itinérance au Canada

Infographie : L’itinérance au Canada
Description : L’itinérance au Canada

Au Canada, près de 3 % des personnes qui prennent des décisions en matière de logement pour leur ménage ont vécu une situation d’itinérance sans abriNote 1, alors qu’environ 15 % a vécu une situation d’itinérance cachéeNote 2.

Pourquoi dit-on « les personnes qui prennent des décisions en matière de logement pour leur ménage »? L'étude sur laquelle cette infographie se fonde porte sur les personnes qui ont vécu une situation d'itinérance par le passé, et qui sont maintenant responsables des décisions relatives au logement au sein de leur ménage. Par conséquent, les résultats ne sont pas nécessairement représentatifs de l’ensemble de la population canadienne âgée de 15 ans et plus. Cependant, les renseignements sur l’itinérance sans abri sont très rares, et les avantages que procure l’accès à ces données compensent largement les limites qu’elles peuvent présenter.


Tableau 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 1 Sans abri et Cachée(figurant comme en-tête de colonne).
Sans abri Cachée
Hommes 2,6 % 14,2 %
Femmes 2,3 % 15,0 %

Parmi les personnes responsables des décisions relatives au logement au sein de leur ménage, les membres des Premières Nations vivant à l’extérieur des réserves (12 %), les Métis (6 %) et les Inuits (10 %) sont plus susceptibles d’avoir vécu une situation d’itinérance sans abri que les non-Autochtones (2 %). L’itinérance est plus répandue chez les femmes de minorités sexuelles (8 %).

Parmi la population étudiée, l’itinérance sans abri récente était plus courante chez les femmes que chez les hommes : 38 % des épisodes d’itinérance sans abri vécues par les femmes ont eu lieu entre 2010 et 2019.


Tableau 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 2 Hommes et Femmes(figurant comme en-tête de colonne).
Hommes Femmes
Avant 1980 18 % 11 %
1980 à 1989 16 % 10 %
1990 à 1999 18 % 12 %
2000 à 2009 27 % 30 %
2010 à 2019 21 % 38 %

Les résultats socioéconomiques et en matière de santé des personnes ayant vécu une situation d’itinérance sont beaucoup plus faibles que ceux des autres personnes. Les femmes ayant vécu une situation d’itinérance ont fait état de résultats socioéconomiques et en matière de santé moins bons que leurs homologues masculins.

Sources : S. Uppal, 2022, « Portrait des Canadiennes et Canadiens ayant vécu en situation d’itinérance », Regards sur la société canadienne, mars, produit no 75-006-X au catalogue de Statistique Canada; Statistique Canada, Enquête canadienne sur le logement de 2018.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :