Analyse en bref
Produit intérieur brut national par industrie, avril 2022

Date de diffusion : le 30 juin 2022

Passer au texte

Début du texte

Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,3 % en avril, sous l’effet de la croissance observée dans les industries productrices de biens

Le produit intérieur brut (PIB) réel a progressé de 0,3 % en avril, après avoir augmenté de 0,7 % en mars. La hausse a été principalement attribuable à l’extraction minière, l’exploitation en carrière, et l’extraction de pétrole et de gaz ainsi qu’aux industries traitant directement avec le public.

Graphique 1 Le produit intérieur brut réel est en hausse en avril

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 milliards de dollars enchaînés (2012) — ensemble des industries (figurant comme en-tête de colonne).
milliards de dollars enchaînés (2012) — ensemble des industries
2017
Avril 1 887,38
Mai 1 894,83
Juin 1 898,39
Juillet 1 901,64
Août 1 900,33
Septembre 1 903,85
Octobre 1 907,30
Novembre 1 916,04
Décembre 1 922,74
2018
Janvier 1 922,69
Février 1 930,44
Mars 1 936,97
Avril 1 937,93
Mai 1 948,73
Juin 1 951,14
Juillet 1 957,06
Août 1 960,28
Septembre 1 962,46
Octobre 1 968,29
Novembre 1 964,63
Décembre 1 964,46
2019
Janvier 1 965,81
Février 1 962,07
Mars 1 974,46
Avril 1 981,67
Mai 1 987,07
Juin 1 991,23
Juillet 1 991,53
Août 1 990,83
Septembre 1 993,72
Octobre 1 996,80
Novembre 1 996,71
Décembre 2 002,30
2020
Janvier 2 004,92
Février 2 009,78
Mars 1 861,25
Avril 1 658,39
Mai 1 733,39
Juin 1 833,54
Juillet 1 881,32
Août 1 899,03
Septembre 1 916,77
Octobre 1 928,24
Novembre 1 941,30
Décembre 1 941,07
2021
Janvier 1 948,05
Février 1 953,98
Mars 1 976,42
Avril 1 955,69
Mai 1 944,74
Juin 1 962,88
Juillet 1 971,30
Août 1 982,70
Septembre 1 989,15
Octobre 2 006,43
Novembre 2 016,03
Décembre 2 018,95
2022
Janvier 2 015,98
Février 2 032,74
Mars 2 046,41
Avril 2 053,32

Début de l'encadré

PIB réel par industrie

Avril 2022

+0,3 %

(variation mensuelle)

Fin de l'encadré

Tant les industries productrices de biens (+0,9 %) que les industries productrices de services (+0,1 %) ont enregistré des hausses alors que 13 des 20 secteurs d’activité ont affiché une croissance en avril.

Les renseignements anticipés indiquent que le PIB réel a diminué de 0,2 % en mai. La production a diminué dans les secteurs de l’extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz; de la fabrication et de la construction. Une augmentation a été enregistrée dans le secteur des transports et de l'entreposage. En raison de sa nature provisoire, cette estimation sera révisée le 29 juillet au moment où les données officielles du PIB seront diffusées pour le mois de mai.

Le secteur de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz contribue le plus à la croissance

Le secteur de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz a progressé de 3,3 % en avril, ce qui représente le taux de croissance mensuel le plus élevé depuis décembre 2020, sous l’effet des hausses observées dans les trois sous-secteurs.

Graphique 2 Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière, et de l'extraction de pétrole et de gaz est en hausse en avril

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 produit intérieur brut en milliards de dollars enchaînés (2012)(figurant comme en-tête de colonne).
produit intérieur brut en milliards de dollars enchaînés (2012)
2017
Avril 147,98
Mai 151,00
Juin 149,98
Juillet 152,88
Août 150,45
Septembre 150,39
Octobre 146,03
Novembre 147,44
Décembre 149,63
2018
Janvier 147,31
Février 152,40
Mars 156,34
Avril 153,52
Mai 156,55
Juin 156,05
Juillet 158,22
Août 158,81
Septembre 157,39
Octobre 159,69
Novembre 157,17
Décembre 153,17
2019
Janvier 148,89
Février 146,93
Mars 151,62
Avril 161,21
Mai 158,83
Juin 159,79
Juillet 153,48
Août 154,46
Septembre 155,28
Octobre 155,46
Novembre 152,70
Décembre 152,45
2020
Janvier 156,57
Février 157,19
Mars 151,74
Avril 138,83
Mai 139,50
Juin 132,22
Juillet 134,24
Août 131,87
Septembre 137,84
Octobre 138,73
Novembre 143,28
Décembre 148,72
2021
Janvier 150,19
Février 148,08
Mars 147,65
Avril 146,61
Mai 147,45
Juin 150,09
Juillet 154,47
Août 153,82
Septembre 156,34
Octobre 159,46
Novembre 154,10
Décembre 152,56
2022
Janvier 149,06
Février 152,69
Mars 154,04
Avril 159,08

L’extraction de pétrole et de gaz a augmenté de 3,9 %. Il s’agit d’une troisième hausse mensuelle consécutive et de l’augmentation la plus marquée depuis septembre 2020, sous l’effet de la hausse de l’activité dans l’ensemble du sous-secteur.

L’extraction de sables bitumineux a affiché une hausse de 5,6 % en avril, ce qui représente la plus forte augmentation mensuelle depuis septembre 2020. Les niveaux élevés de production de pétrole synthétique et d’extraction de bitume brut en Alberta ont contribué le plus à la croissance. L’extraction de pétrole et de gaz (à l’exception des sables bitumineux) a progressé de 1,6 %, stimulée par des augmentations dans l’extraction de pétrole brut et l’extraction de gaz naturel. Les activités de soutien à l’extraction minière, pétrolière et gazière se sont également accrues (+6,2 %), tous les types de services ayant affiché des hausses.

L’extraction minière et l’exploitation en carrière (sauf l’extraction de pétrole et de gaz) a progressé légèrement de 0,2 % en avril, en raison des hausses enregistrées dans l’extraction de minerais non métalliques et dans l’extraction de charbon.

L’extraction de minerais non métalliques a augmenté de 3,6 %, ce qui a entièrement contrebalancé la baisse de 2,9 % observée en mars, et c’est l’extraction de potasse (+3,9 %) qui a affiché la hausse la plus marquée.

Les services d’hébergement et de restauration poursuivent leur croissance

Le secteur des services d’hébergement et de restauration a augmenté de 4,6 % en avril, en hausse pour un troisième mois consécutif, et les deux sous-secteurs ont contribué à la croissance.

Les services de restauration et les débits de boissons ont affiché une hausse de 3,5 %, sous l’effet d’un accroissement de l’activité dans l’ensemble des provinces et des territoires. À la suite de cette troisième augmentation mensuelle consécutive enregistrée en avril, le sous-secteur a dépassé son niveau d’activité observé avant la pandémie de COVID-19.

Les services d’hébergement ont progressé de 7,2 % en avril, en raison surtout de l’augmentation de l’activité dans l’hébergement des voyageurs. Les restrictions de voyage ont continué d’être assouplies, ce qui a accru l’activité de voyages.

Les arts et les spectacles progressent

Le secteur des arts, des spectacles et des loisirs a enregistré une hausse de 7,0 % en avril, ce qui représente une troisième augmentation consécutive, sous l’effet d’augmentations dans tous les sous-secteurs. Néanmoins, le secteur était en baisse de 12 % par rapport à son niveau de février 2020.

Les arts d’interprétation, les sports-spectacles et les activités connexes et les établissements du patrimoine (+11,7 %) ont contribué le plus à la croissance en avril, en particulier les sports-spectacles. Les Raptors de Toronto se sont qualifiés pour les séries éliminatoires de la NBA cette année, et ils ont joué jusqu’à la fin d’avril dans leur amphithéâtre devant des foules entières pour la première fois depuis leur victoire de championnat en 2019. De plus, un certain nombre de ligues mineures de hockey ont prolongé leurs saisons jusqu’en avril pour jouer les matchs qui avaient été reportés en raison des mesures de confinement plus tôt dans l’année.

Les services immobiliers et les services de location et de location à bail enregistrent une baisse

Les services immobiliers ont diminué de 0,8 % en avril. Il s’agit du plus important recul mensuel depuis avril 2020, en baisse pour un deuxième mois consécutif après avoir enregistré huit hausses mensuelles d’affilée.

Graphique 3 Les activités des bureaux d'agents et de courtiers immobiliers sont en baisse en avril

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3 produit intérieur brut en milliards de dollars enchaînés (2012)(figurant comme en-tête de colonne).
produit intérieur brut en milliards de dollars enchaînés (2012)
2017
Avril 13,03
Mai 12,48
Juin 11,64
Juillet 11,21
Août 11,37
Septembre 11,69
Octobre 11,93
Novembre 12,29
Décembre 13,54
2018
Janvier 12,06
Février 11,18
Mars 11,02
Avril 11,03
Mai 10,79
Juin 11,20
Juillet 11,23
Août 11,37
Septembre 11,33
Octobre 11,20
Novembre 10,97
Décembre 10,78
2019
Janvier 11,50
Février 10,56
Mars 10,87
Avril 10,98
Mai 11,42
Juin 11,51
Juillet 12,03
Août 12,28
Septembre 12,38
Octobre 12,52
Novembre 12,64
Décembre 12,75
2020
Janvier 12,22
Février 12,37
Mars 10,11
Avril 4,28
Mai 7,08
Juin 12,23
Juillet 15,95
Août 16,66
Septembre 17,28
Octobre 16,79
Novembre 16,08
Décembre 17,48
2021
Janvier 18,00
Février 18,09
Mars 18,47
Avril 17,11
Mai 15,84
Juin 15,08
Juillet 14,76
Août 14,81
Septembre 14,85
Octobre 16,01
Novembre 15,82
Décembre 15,66
2022
Janvier 15,96
Février 16,36
Mars 15,10
Avril 12,83

L’activité dans les bureaux d’agents et de courtiers immobiliers a enregistré un recul de 15,0 % en avril, ce qui représente la plus forte baisse depuis avril 2020. L’augmentation des coûts d’emprunt a contribué à continuer à ralentir le marché de la revente de maisons partout au pays, et l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Alberta ont été à l’origine de la majeure partie de la baisse.

La finance recule pour la première fois en 11 mois

Le secteur de la finance et des assurances a reculé pour la première fois en 10 mois, en baisse de 0,7 % en avril. Le recul dans le secteur a fait suite au niveau d’activité élevé observé en mars, stimulé par une entrée nette de fonds inégalée dans l’économie canadienne. Comme la banque centrale canadienne a mis fin à l’assouplissement quantitatif et a haussé le taux du financement à un jour en avril, l’activité dans les marchés des obligations et des autres instruments financiers a ralenti. L’activité dans les services d’investissement financier ainsi que dans les fonds et autres instruments financiers a diminué de 1,8 % en avril, tandis que l’activité dans l’intermédiation financière et les autorités monétaires a baissé de 0,4 %, malgré une augmentation de la dette hypothécaire des ménages ainsi que des dépôts et d’autres dettes des consommateurs.

La construction est demeurée essentiellement inchangée

Le secteur de la construction était essentiellement inchangé en avril, après avoir augmenté pendant trois mois alors que les sous-secteurs enregistraient des hausses et des baisses à parts égales.

La construction résidentielle a diminué  de 1,2 % en avril après trois mois consécutifs de hausses. L’activité plus faible dans les modifications et améliorations domiciliaires a plus que contrebalancé les hausses observées dans tous les types de construction de bâtiments résidentiels neufs.

La construction (réparations) a fléchi pour la première fois en quatre mois, en baisse de 1,5 % en avril, les reculs observés dans les activités de construction résidentielle et non résidentielle ayant contribué à la diminution.

Les travaux de génie et les autres activités de construction ont enregistré une croissance de 1,5 % en avril et ils ont augmenté constamment depuis décembre 2020. La construction non résidentielle a aussi progressé (+1,4 %) en avril, sous l’effet de hausses dans tous les types de nouvelle construction non résidentielle.

Le secteur du transport et de l’entreposage est en hausse

Le secteur du transport et de l’entreposage a augmenté de 2,2 % en avril, en hausse pour un troisième mois consécutif, sous l’effet de hausses dans 8 des 10 sous-secteurs.

Le transport aérien a progressé de 20,0 % en avril. Les compagnies aériennes ont continué de transporter davantage de biens et de passagers, en raison de l’augmentation de la demande de transport aérien pour un troisième mois d’affilée.

Le transport en commun et le transport terrestre de voyageurs ainsi que le transport de tourisme et d’agrément s’est accru de 6,6 % en avril, en hausse pour un troisième mois consécutif, sous l’effet d’une augmentation du nombre d’usagers du transport en commun.

Le transport ferroviaire a enregistré une croissance de 3,6 %, en hausse pour une troisième fois en quatre mois. L’augmentation du transport ferroviaire de pétrole, de produits chimiques, de métaux et de minéraux ainsi que du charbon et du fret intermodal a contribué à la hausse en avril.

Les services postaux ont diminué de 1,8 % en avril, en baisse pour une deuxième fois en trois mois.

Le commerce de détail se redresse

Le commerce de détail a augmenté de 0,9 % en avril, ce qui a plus que contrebalancé les baisses observées au cours des deux mois précédents, 7 des 12 ayant affiché une hausse.

Les magasins de marchandises diverses (+4,5 %) et les magasins de détail divers (+9,5 %) ont enregistré les plus fortes augmentations, et l’activité dans les stations-service a aussi progressé (+5,3 %), les voyages intérieurs et le retour graduel des travailleurs dans les bureaux ayant contribué à augmenter la demande à la pompe. Les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires ont affiché une hausse de 1,7 %, sous l’effet de l’augmentation de la demande dans les bijouteries et les magasins de bagages et de maroquinerie, principalement attribuable aux ventes d’accessoires de voyage, comme les valises.

Le sous-secteur des marchands de matériaux et de fournitures de construction a enregistré une baisse de 4,8 % en avril, sa première baisse en quatre mois, mais les niveaux d'activité restent élevés. Les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont affiché un troisième recul consécutif, en baisse de 0,8 % en avril, le manque continu de stocks ayant réduit l’activité chez les concessionnaires d’automobiles neuves et dans les magasins de pièces et d’accessoires pour véhicules automobiles.

La fabrication continue d’augmenter

Le secteur de la fabrication a progressé de 0,3 % en avril. Il s’agit d’une septième hausse mensuelle consécutive, l’augmentation de la fabrication de biens durables ayant contrebalancé le recul de la fabrication de biens non durables.

La fabrication de biens durables a affiché une hausse de 0,8 % en avril, 7 des 10 sous-secteurs ayant progressé.

La fabrication de biens non durables a légèrement diminué de 0,2 % en avril, principalement en raison des baisses observées dans la fabrication de produits chimiques et dans la fabrication de produits en plastique et en caoutchouc. Les augmentations enregistrées dans la fabrication de produits du pétrole et du charbon et dans la fabrication de boissons et de produits du tabac ont contrebalancé une partie des baisses.

Graphique 4 Contribution des principaux secteurs d’activité à la variation en pourcentage du produit intérieur brut en avril

Tableau de données du graphique 4 
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4 points de pourcentage (figurant comme en-tête de colonne).
points de pourcentage
Ensemble des industries 0,338
Agriculture et forêts 0,006
Extraction minière et extraction de pétrole et de gazTableau de données du graphique 4 Note 1 0,174
Services publics 0,025
Construction -0,003
Fabrication 0,030
Commerce de gros -0,018
Commerce de détail 0,045
Transport et entreposage 0,089
Finance et assurances -0,050
Services immobiliers et services de location et de location à bail -0,106
Services professionnels, scientifiques et techniques 0,015
Services d'hébergement et de restauration 0,099
Secteur publicTableau de données du graphique 4 Note 2 -0,039
Autres 0,072

Tableau 1
Produit intérieur brut mensuel par industrie aux prix de base en dollars enchaînés (2012) — Données désaisonnalisées
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Produit intérieur brut mensuel par industrie aux prix de base en dollars enchaînés (2012) — Données désaisonnalisées Novembre 2021, Décembre 2021, Janvier 2022, Février 2022, Mars 2022, Avril 2022 et Avril 2021 à avril 2022, calculées selon variation mensuelle en %, millions de dollars et variation en % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Novembre 2021Note r: révisé Décembre 2021Note r: révisé Janvier 2022Note r: révisé Février 2022Note r: révisé Mars 2022Note r: révisé Avril 2022Note p: provisoire Avril 2022Note p: provisoire Avril 2021Note r: révisé à avril 2022Note p: provisoire
variation mensuelle en % millions de dollarsTableau 1 Note 1 variation en %
Ensemble des industries  0,5 0,1 -0,1 0,8 0,7 0,3 2 053 317 5,0
Industries productrices de biens  0,0 0,6 0,6 0,8 1,0 0,9 592 445 4,3
Agriculture, foresterie, pêche et chasse 4,1 4,5 0,3 0,9 0,8 0,4 41 591 0,5
Extraction minière, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz -3,4 -1,0 -2,3 2,4 0,9 3,3 159 076 8,5
Services publics -1,3 2,0 4,1 -2,6 -0,8 1,2 42 733 5,3
Construction 0,4 -0,3 2,2 1,2 1,1 0,0 155 023 -0,3
Fabrication 1,3 1,1 0,3 0,5 1,5 0,3 196 944 6,3
Industries productrices de services  0,6 0,0 -0,4 0,8 0,5 0,1 1 457 943 5,3
Commerce de gros 2,5 0,5 0,1 -1,0 -0,8 -0,3 107 281 0,3
Commerce de détail 0,3 -2,6 2,8 -0,4 -0,2 0,9 106 454 4,7
Transport et entreposage 0,9 0,2 -2,6 2,2 2,2 2,2 79 322 12,1
Industrie de l'information et industrie culturelle 0,9 0,7 -0,8 1,2 0,2 0,2 72 062 7,0
Finance et assurances 0,5 0,1 0,1 0,1 0,4 -0,7 152 153 3,7
Services immobiliers et services de location et de location à bail 0,2 0,2 0,3 0,4 -0,4 -0,8 267 770 0,8
Services professionnels, scientifiques et techniques 0,6 0,6 0,4 0,9 0,8 0,2 135 217 8,2
Gestion de sociétés et d'entreprises -2,8 -3,1 -3,4 -2,5 -2,0 -2,0 2 097 -28,5
Services administratifs, services de soutien, services de gestion de déchets et d'assainissement 0,6 1,0 0,1 1,0 0,4 0,4 49 430 4,9
Services d'enseignement 0,3 0,2 -0,6 0,4 -0,3 0,0 107 128 6,1
Soins de santé et assistance sociale 0,1 -0,1 -0,3 0,4 0,2 -0,1 145 165 1,5
Arts, spectacles et loisirs 4,5 -3,4 -11,1 8,0 12,9 7,0 13 947 74,3
Hébergement et services de restauration 2,3 -1,7 -13,2 14,0 10,9 4,6 43 553 50,5
Autres services, sauf les administrations publiques 0,6 -0,1 -0,2 0,4 0,6 0,6 37 844 9,5
Administrations publiques 0,4 0,3 -0,3 1,0 0,3 -0,4 139 972 2,1
Autres agrégations
Production industrielle -0,5 0,6 0,0 0,7 1,0 1,3 402 976 6,8
Fabrication de biens non durables 0,8 1,6 -0,5 0,2 0,8 -0,2 92 123 3,8
Fabrication de biens durables 1,7 0,7 1,1 0,7 2,2 0,8 104 806 8,7
Secteur des technologies de l'information et des communications 1,2 0,9 0,6 1,2 0,2 0,4 112 796 8,8
Secteur de l'énergie -2,4 -0,2 0,2 0,9 0,3 2,7 183 428 8,5
Secteur public 0,3 0,1 -0,4 0,6 0,1 -0,2 392 359 2,9

Début de l'encadré

Objectifs liés au développement durable

Le 1er janvier 2016, des pays du monde entier ont officiellement commencé à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, le plan d'action des Nations Unies axé sur la transformation qui vise à relever des défis mondiaux urgents au cours des 15 années suivantes. Ce plan est fondé sur 17 objectifs précis liés au développement durable.

Le communiqué sur le produit intérieur brut par industrie est un exemple de la manière dont Statistique Canada appuie le suivi des progrès relatifs aux objectifs mondiaux liés au développement durable. Le présent communiqué contribuera à mesurer l'objectif suivant :

Goal 9: Industrie, innovation et infrastructure

Fin de l'encadré

Début de l'encadré

Note aux lecteurs

Les données mensuelles sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie aux prix de base sont des estimations selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 2012. Cela signifie que les données pour chaque industrie et chaque agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 2012. Les données mensuelles sont ajustées aux indices de volume Fisher du PIB enchaînés annuellement, lesquels sont obtenus à partir des tableaux des ressources et des emplois (TRE) en prix constants jusqu'à l'année des TRE la plus récente (2018).

Pour la période commençant en janvier 2019, les données ont été dérivées en enchaînant un indice de volume Laspeyres à pondération fixe à la période précédente. La pondération fixe est constituée des prix des industries de 2018.

Cette approche rend les données mensuelles du PIB par industrie plus comparables à celles du PIB établies selon les dépenses, lesquelles sont enchaînées trimestriellement.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, consultez la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Une estimation anticipée de la production industrielle pour mai 2022 peut être obtenue sur demande.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le PIB, veuillez regarder la vidéo intitulée « Qu'est-ce que le produit intérieur brut (PIB)? ».

Révisions

Dans le présent communiqué sur le PIB mensuel par industrie, les données ont été révisées rétroactivement jusqu'à janvier 2021.

Chaque mois, les plus récentes données administratives et données d'enquête de différentes industries de l'économie sont intégrées, ce qui donne lieu à des révisions statistiques. Des données administratives mises à jour et révisées (y compris des statistiques fiscales), de nouveaux renseignements fournis par les répondants aux enquêtes sur l'industrie, des confrontations de données, le processus de réconciliation ainsi que des changements standards apportés aux calculs de désaisonnalisation sont pris en compte au moment de chaque diffusion.

Tableau de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel 36-10-0491-01 sera mis à jour le 11 juillet.

Prochaine diffusion

Les données de mai sur le PIB par industrie seront diffusées le 29 juillet.

Fin de l'encadré

Produits

Tableaux disponibles : 36-10-0434-01 et 36-10-0449-01.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 1301.

Il est possible de consulter le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (13-606-G).

Il est également possible de consulter le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (13-607-X).

Le portail Statistiques des comptes économiques, qui est accessible sous l’onglet Sujets du site Web de Statistique Canada, fournit un portrait à jour des économies nationale et provinciales, et de leur structure.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :