Analyse en bref
Analyse des entreprises appartenant majoritairement à des femmes, deuxième trimestre de 2022

Date de diffusion : le 9 juin 2022

Passer au texte

Début du texte

Les entreprises canadiennes composent avec de nombreux obstacles différents dans leurs activités quotidiennes. Plusieurs facteurs, comme la taille, l’industrie d’exploitation et la région d’exploitation, peuvent amener les entreprises à rencontrer différents obstacles touchant leur capacité à vendre sur leurs marchés. Les obstacles rencontrés par les entreprises appartenant à différents segments de la population peuvent également varier. Les défis affrontés par les entreprises appartenant majoritairement à des femmesNote sont étudiés dans le présent article.

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes ont représenté 17,5 % de toutes les entreprises du secteur privé au Canada au deuxième trimestre de 2022. Elles sont plus nombreuses dans les industries de services, comme les soins de santé et l’assistance sociale; les services professionnels, scientifiques et techniques; et le commerce de détail.

Entre le début d’avril et le début de mai 2022, Statistique Canada a mené l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises afin de recueillir des renseignements sur l’environnement dans lequel les entreprises évoluent actuellement et sur leurs attentes concernant leur avenir. Le présent article porte sur les résultats de l’enquête et plus particulièrement sur les entreprises appartenant majoritairement à des femmes et leurs attentes quant aux ventes, à la demande, à la rentabilité et aux dépenses, de même que les obstacles attendus comme la pénurie de main-d’œuvre, l’augmentation du coût des intrants, le maintien des niveaux de stocks, l’intensification de la concurrence et l’obtention de financement. Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes avaient généralement les mêmes attentes et les mêmes projets que toutes les entreprises du secteur privé. Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes étaient légèrement moins susceptibles de s’attendre à une augmentation de leurs dépenses générales et à des obstacles liés à la main-d’œuvre, à l’augmentation du coût des intrants et au maintien des niveaux de stocks.

Un nombre légèrement inférieur d’entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendent à ce que leurs dépenses augmentent

Plus de la moitié (51,9 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que leurs dépenses d’exploitation augmentent au cours des trois prochains mois, comparativement à 55,4 % de toutes les entreprises du secteur privé. De même, les deux cinquièmes (40,9 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes ont déclaré prévoir une augmentation des dépenses énergétiques au cours des trois prochains mois, tandis que plus des deux cinquièmes (44,5 %) de toutes les entreprises du secteur privé s’attendaient à la même chose. En ce qui concerne les dépenses en immobilisations, plus d’un cinquième (21,1 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce qu’elles augmentent au cours des trois prochains mois, ce qui constitue une proportion semblable à celle de toutes les entreprises du secteur privé qui avaient les mêmes attentes (19,9 %).


Tableau 1
Attentes des entreprises en matière d’augmentation des ventes, de la demande, de la rentabilité et des dépenses, au cours des trois prochains mois, deuxième trimestre de 2022
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Attentes des entreprises en matière d’augmentation des ventes Entreprises appartenant majoritairement à des femmes et Ensemble des entreprises du secteur privé, calculées selon % des entreprises unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Entreprises appartenant majoritairement à des femmes Ensemble des entreprises du secteur privé
% des entreprises
Ventes 27,8 26,1
Demande 28,4 29,9
Rentabilité 15,6 16,0
Dépenses d’exploitation 51,9 55,4
Dépenses en immobilisations 21,1 19,9
Dépenses énergétiques 40,9 44,5

Un nombre légèrement inférieur d’entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendent à des obstacles liés à la main-d’œuvre

En général, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à moins d’obstacles liés à la main-d’œuvre que l’ensemble des entreprises du secteur privé. Au total, les trois dixièmes (30,9 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que la pénurie de main-d’œuvre constitue un obstacle au cours des trois prochains mois et plus du tiers (35,3 %) de toutes les entreprises du secteur privé avaient les mêmes attentes. En ce qui concerne la rétention des employés qualifiés, moins du quart (24,4 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que cela constitue un obstacle au cours des trois prochains mois, comparativement à plus du quart (27,3 %) de toutes les entreprises du secteur privé. En revanche, 34,5 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que le recrutement d’employés qualifiés constitue un obstacle au cours des trois prochains mois, soit la même proportion que pour l’ensemble des entreprises du secteur privé (36,7 %).

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes sont légèrement moins susceptibles de s’attendre à des obstacles liés à l’augmentation du coût des intrants et au maintien des niveaux de stocks

En cette période d’incertitude économique, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes avaient des attentes légèrement plus optimistes que l’ensemble des entreprises du secteur privé en ce qui concerne les obstacles liés à la hausse des prix et aux chaînes d’approvisionnement.

Alors que moins de la moitié (45,1 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que la hausse du coût des intrants constitue un obstacle au cours des trois prochains mois, plus de la moitié (50,9 %) de toutes les entreprises du secteur privé avaient les mêmes attentes. De même, la moitié (50,8 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que l’inflation devienne un problème plus important lors de leurs discussions avec leurs employés au sujet de l’augmentation des salaires au cours des 12 prochains mois, comparativement à plus de la moitié (55,1 %) de toutes les entreprises du secteur privé qui s’y attendaient aussi.

Plus du dixième (14,2 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce que le maintien des niveaux de stocks soit un obstacle au cours des trois prochains mois, comparativement à près du cinquième (18,2 %) de toutes les entreprises du secteur privé.

Néanmoins, il y avait des obstacles pour lesquels les entreprises appartenant majoritairement à des femmes avaient des attentes semblables à celles de l’ensemble des entreprises du secteur privé. Par exemple, près d’un cinquième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (17,7 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (19,6 %) s’attendaient à ce que l’intensification de la concurrence soit un obstacle au cours des trois prochains mois. De plus, un dixième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (10,1 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (10,9 %) s’attendaient à ce que l’obtention de financement soit un obstacle au cours des trois prochains mois. De même, un cinquième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (20,6 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (19,3 %) s’attendaient à ce que le maintien d’un flux de trésorerie suffisant ou la gestion de la dette constitue un obstacle au cours des trois prochains mois.


Tableau 2
Certains obstacles pour les entreprises appartenant majoritairement à des femmes et l'ensemble des entreprises du secteur privé, au cours des trois prochains mois, deuxième trimestre de 2022
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Certains obstacles pour les entreprises appartenant majoritairement à des femmes et l'ensemble des entreprises du secteur privé Entreprises appartenant majoritairement à des femmes et Ensemble des entreprises du secteur privé, calculées selon % des entreprises unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Entreprises appartenant majoritairement à des femmes Ensemble des entreprises du secteur privé
% des entreprises
Pénurie de main-d’œuvre 30,9 35,3
Recrutement d’employés qualifiés 34,5 36,7
Maintien en poste des employés qualifiés 24,4 27,3
Augmentation du coût des intrants 45,1 50,9
Maintien des niveaux de stocks 14,2 18,2
Intensification de la concurrence 17,7 19,6
Obtention de financement 10,1 10,9
Maintien de flux de trésorerie suffisants ou gestion de la dette 20,6 19,3

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes avaient presque les mêmes intentions que l’ensemble des entreprises en ce qui concerne l’agrandissement ou la restructuration de leur entreprise, l’acquisition ou la fusion avec d’autres entreprises

Au total, 5,8 % des entreprises appartenant majoritairement par des femmes avaient des intentions de s’étendre dans d’autres emplacements au cours des 12 prochains mois et 5,0 % de toutes les entreprises du secteur privé avaient les mêmes plans.

De plus, 9,7 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes avaient des intentions de restructurer leur entreprise au cours des 12 prochains mois, comparativement à 7,9 % de toutes les entreprises du secteur privé qui ont déclaré la même chose.

Lors de l’examen des plans d’acquisition d’autres entreprises, organisations ou franchises au cours des 12 prochains mois, 1,2 % des entreprises appartenant à des femmes avaient prévu de le faire, tandis que 2,3 % de toutes les entreprises du secteur privé avaient les mêmes intentions.

De même, 1,2 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes avaient l’intention de fusionner avec d’autres entreprises ou organisations au cours des 12 prochains mois, tandis que 2,1 % de toutes les entreprises du secteur privé avaient les mêmes attentes.

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes sont tout aussi susceptibles d’innover et d’investir dans leurs capacités de commerce électronique que l’ensemble des entreprises

Près d’un cinquième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (17,7 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (17,7 %) étaient susceptibles d’investir dans leurs capacités de vente en ligne ou de commerce électronique au cours des 12 prochains mois.

Depuis 2020, plus d’un dixième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (14,5 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (14,5 %) ont introduit des biens ou des services qui ont constitué une nouveauté. De même, plus d’un dixième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (14,7 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (14,9 %) ont introduit des innovations de procédés opérationnels depuis 2020.

Les entreprises appartenant à des femmes avaient presque les mêmes attentes en matière de ventes, de demande et de rentabilité

Plus d’un quart (27,8 %) des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à ce leurs ventes de biens et de services augmentent au cours des trois prochains mois, soit un taux très proche des 26,1 % déclarés par l’ensemble des entreprises du secteur privé.

De plus, près des trois dixièmes des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (28,4 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (29,9 %) s’attendaient à une augmentation de la demande pour les biens et les services offerts au cours des trois prochains mois.

En ce qui concerne la rentabilité, moins du cinquième des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (15,6 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (16,0 %) s’attendaient à une augmentation de la rentabilité au cours des trois prochains mois.

Méthodologie

Du 1er avril au 6 mai 2022, des représentants d’entreprises partout à travers le Canada ont été invités à participer à un questionnaire en ligne sur la conjoncture et les attentes des entreprises pour l’avenir. L’Enquête canadienne sur la situation des entreprises utilise un échantillon aléatoire stratifié d’établissements commerciaux dans lequel les employés sont classés selon la région géographique, le secteur d’industrie et la taille d’entreprise. L’estimation des proportions se fait à l’aide de poids calés afin de calculer les totaux de population dans les domaines d’intérêt. La taille totale de l’échantillon pour ce volet de l’enquête est de 35 775. Les résultats sont fondés sur les réponses d’un total de 16 678 entreprises ou organisations.

Références

Statistique Canada. (2022). Enquête canadienne sur la situation des entreprises, deuxième trimestre de 2022.

Date de modification :