Analyse en bref
Entreprises multinationales au Canada

par Claire Schaffter et Alexandre Fortier-Labonte

Date de diffusion : le 1er avril 2019

Introduction

Le terme « mondialisation » fait référence à l’intégration économique entre les pays, du fait de la croissance des mouvements de capitaux et du commerce transfrontaliers.

Les entreprises multinationales sont des moteurs de la mondialisation. Ces entreprises ont tiré profit des innovations technologiques dans les domaines de la logistique et des communications au cours des quatre dernières décennies, afin de diversifier leurs chaînes d’approvisionnement et de pénétrer de nouveaux marchés.

Ces multinationales sont en outre une source importante d’investissements en innovation, en technologie et en main-d’œuvre qualifiée au Canada. La participation des multinationales à ces aspects de l’économie canadienne a fait l’objet d’une étude antérieure de Statistique CanadaNote  .

La présente étude analytique décrit les caractéristiques des multinationalesNote  au Canada et à l’étranger et la façon dont leurs activités au Canada diffèrent de celles des entreprises canadiennes qui ne contrôlent pas d’entreprises hors du pays.

Les données utilisées dans la présente étude proviennent de diverses sources, notamment le programme de Statistiques financières et fiscales annuelles (SFFA) de 2016Note Le programme des SFFA permet de recueillir et d’agréger des données provenant des états financiers de toutes les entreprises du Canada.

Un indicateurNote  permettant de faire la distinction entre des multinationales et des entreprises intérieures au sein des données des SFFA est utilisé dans la présente étude pour comparer la taille, la participation sectorielle et le rendement financier de ces deux groupes. Les données recueillies par l’Agence du revenu du Canada (ARC) fournissent également des détails sur les filiales d’entreprises canadiennes à l’étranger.

Multinationales au Canada

À la fin de 2016 (voir le graphique 1), 99,2 % des entreprises au Canada étaient des entreprises intérieuresNote  . Parmi celles-ci, 0,8 % faisaient partie d’un groupe d’entreprises canadien, alors que 98,5 % étaient des entreprises canadiennes hors groupe. Seul 0,8 % de toutes les entreprises en activité au Canada étaient des multinationales. La moitié des multinationales étaient  des sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne et l’autre moitié étaient des sociétés affiliées canadiennes à participation majoritaire étrangère.

Même si moins de 1 % de toutes les entreprises étaient des multinationales, ces dernières détenaient 67 % de tous les actifs de l’économie canadienne. Les sociétés affiliées étrangères détenaient plus d’actifs que les sociétés affiliées canadiennes à participation majoritaire étrangère, avec 49 % des actifs totaux.

Graphique 1 Entreprises au Canada et leur part d’actifs, par type, 2016

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1-1
pourcentageage of total enterprises count, by type, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de pourcentageage of total enterprises count. Les données sont présentées selon Type (titres de rangée) et Nombre d’entreprises , calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Type Nombre d’entreprises
pourcentage
Entreprises canadiennes appartenant à un groupe 0,80
Entreprises canadiennes n’appartenant pas à un groupe 98,50
Sociétés affiliées canadiennes à participation majoritaire étrangère 0,40
Sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne 0,40

Tableau de données du graphique 1-2
Share of total assets by enterprise type, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Share of total assets by enterprise type. Les données sont présentées selon Type (titres de rangée) et Assets share, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Type Assets share
pourcentage
Entreprises intérieures 33
Entreprises intérieures appartenant à un groupe 21
Entreprises intérieures n’appartenant pas à un groupe 13
Multinationales 67
Multinationales – sociétés affiliées canadiennes à participation majoritaire étrangère 18
Multinationales – sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne 49

Les graphiques 2 et 3 présentent la répartition des actifs des multinationales et des entreprises intérieures de diverses industries comprises dans les SFFANote  pour 2016.

La plupart des actifs des multinationales des industries non financières (graphique 2) appartenaient aux industries de la fabrication, des métiers de la distribution et de l’extraction, alors que la part la plus élevée des actifs d’entreprises intérieures était détenue dans les industries de l’immobilier et de la construction. Dans l’ensemble, les entreprises intérieures détenaient 83,6 % des actifs de l’industrie de la construction et 70,7 % de l’industrie de l’immobilier.  Les connaissances locales nécessaires pour exploiter ces deux industries pourraient expliquer cette dominance.

Graphique 2 Part des actifs par type d’entreprises- industries non financières, 2016

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Secteur (titres de rangée) et Entreprises intérieures et Multinationales, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur Entreprises intérieures Multinationales
pourcentage
Services publics 8,3 9,5
Transport et entreposage 5,9 10,1
Immobiliers, location à bail 20,8 10,3
Autre 27,9 18,4
Fabrication 6,1 39,3
Extraction 5,8 33,4
Métiers de la distribution 12,8 20,0
Construction 12,4 2,8

Le graphique 3 présente la répartition des actifs pour toutes les industries financières. Les multinationales détenaient davantage d’actifs en intermédiation financière par le biais de dépôts que les entreprises intérieures. En général, les grandes banques exercent des activités à l’étranger, alors que ce n’est pas le cas des coopératives d’épargne et de crédit locales.

Globalement, les industries financières étaient dominées par des multinationales, qui détenaient 72,1 % des actifs totaux (tableau 1). La seule industrie financière dans le cadre duquel davantage d’actifs appartenaient à des entreprises intérieures qu’à des multinationales était celle des valeurs mobilières, contrats de marchandises et autres activités d’investissement financier connexes, au sein duquel les entreprises intérieures possédaient 57 % des actifs totaux.

Graphique 3 Part des actifs par types d’entreprises- industries financières, 2016

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Secteur (titres de rangée) et Entreprises intérieures et Multinationales, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur Entreprises intérieures Multinationales
pourcentage
Gestion de sociétés et d’entreprises 17,0 14,8
Valeurs mobilières, contrats de marchandises et autres activités d’investissement financier connexes 23,1 5,9
Intermédiation financière non faite par le biais de dépôts 9,2 4,3
Sociétés d’assurance et activités connexes 23,9 13,1
Intermédiation financière par le biais de dépôts 25,1 60,8
Activités associées à l’intermédiation financière 1,7 1,0

Un vaste écart en matière de taille séparait en outre les multinationales des entreprises intérieures dans les industries capitalistiques, comme l’extraction et les services publics. Dans l’industrie de l’extraction, la valeur médianeNote  des actifs détenus par des multinationales s’élevait à 14,4 millions de dollars, par rapport à 0,16 million de dollars pour les entreprises intérieures. Dans l’industrie des services publics, la valeur médiane des actifs détenus par des multinationales représentait 17,34 millions de dollars, par rapport à 0,29 million de dollars pour les entreprises intérieures. Des travaux antérieurs ont en outre révélé que les multinationales étaient plus susceptibles d’appartenir à des industries comptant de grosses entreprises capitalistiques à fortes économies d’échelleNote  .

Tableau 1
Taille des entreprises en 2016, par type, pour certaines industries
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Taille des entreprises en 2016. Les données sont présentées selon Secteur (titres de rangée) et Part des actifs détenus par des multinationales , Type et Actifs, calculées selon Pourcentage et Médiane (en millions de dollars) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur Part des actifs détenus par des multinationales Type Actifs
Pourcentage Médiane (en millions de dollars)
Construction 18,6 Multinationales 3,80
Entreprises intérieures 0,13
Métiers de la distribution 60,8 Multinationales 6,90
Entreprises intérieures 0,22
Extraction 85,2 Multinationales 14,40
Entreprises intérieures 0,16
Finances 72,8 Multinationales 3,41
Entreprises intérieures 0,57
Fabrication 86,5 Multinationales 19,52
Entreprises intérieures 0,24
Immobilier 33,0 Multinationales 3,27
Entreprises intérieures 0,54
Transport et entreposage 62,3 Multinationales 6,43
Entreprises intérieures 0,05
Services publics 53,2 Multinationales 17,34
Entreprises intérieures 0,29

Les multinationales enregistraient des revenus d’exploitation supérieurs dans les industries au sein desquelles elles détenaient davantage d’actifs. Le graphique 4 représente la proportion des revenus d’exploitation que génèrent les multinationales dans certaines industries.

Les multinationales des industries de l’extraction et de la fabrication ont enregistré la part la plus élevée des recettes d’exploitation de toutes les industries (respectivement 80,8 % et 75,4 %). Les multinationales des industries de la construction et de l’immobilier ont enregistré la plus faible part des revenus d’exploitation (respectivement 17,3 % et 27,8 %).

Graphique 4 Part des revenus d’exploitation des multinationales dans certaines industries, 2016

Tableau de données du graphique 4 
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4. Les données sont présentées selon Secteur (titres de rangée) et Part de marché des multinationales, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur Part de marché des multinationales
pourcentage
Extraction 81,2
Fabrication 76,1
Finances 66,9
Services publics 53,4
Transport et entreposage 50,2
Métiers de la distribution 48,8
Immobilier 27,8
Construction 17,3

Globalement, un employé sur quatre au sein de l’économie canadienneNote  travaillait pour une multinationale en 2016. La part de l’emploi représentée par les multinationales était la plus importante dans l’industrie de l’extraction (65,5 %) et la plus faible dans celle de la construction (12,3 %) (graphique 5).

Graphique 5 Part de l’emploi des multinationales dans certaines industries, 2016

Tableau de données du graphique 5 
Tableau de données du graphique 5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 5. Les données sont présentées selon Secteur (titres de rangée) et Part de l’emploi des multinationales , calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur Part de l’emploi des multinationales
pourcentage
Services publics 65,5
Transport et entreposage 62,6
Immobilier 50,8
Fabrication 41,4
Finances 37,1
Extraction 34,4
Métiers de la distribution 21,0
Construction 12,3

Sociétés affiliées de multinationales à l’étranger

Les États-Unis détenaient le plus grand nombre de liens de propriété de sociétés avec le Canada en 2016.

Les États-Unis possédaient plus de sociétés mères de sociétés affiliées canadiennes à participation majoritaire étrangère que tout autre pays (58,3 %), suivis par le Royaume-Uni et l’Allemagne (graphique 6).

Graphique 6 Pays d’où provient le plus grand nombre de sociétés mères de sociétés affiliées canadiennes à participation majoritaire étrangère, 2016

Tableau de données du graphique 6 
Tableau de données du graphique 6
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 6. Les données sont présentées selon Pays (titres de rangée) et Part de sociétés mères étrangères, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Pays Part de sociétés mères étrangères
pourcentage
États-Unis 58,3
Royaume-Uni 5,9
Allemagne 5,2
France 4,4
Japon 4,0
Tous les autres pays 22,2

Les sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienneNote  ont déclaré que la plupart de leurs filiales (49,9 %) se situaient aux États-Unis. Le nombre de filiales situées aux États-Unis était près de sept fois plus élevé que le nombre de filiales situées au Royaume-Uni, arrivant au deuxième rang en nombre de filiales (graphique 7).

Graphique 7 Pays ayant le plus grand nombre de filiales de sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne, 2016

Tableau de données du graphique 7 
Tableau de données du graphique 7
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 7. Les données sont présentées selon Pays (titres de rangée) et Part des filiales, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Pays Part des filiales
pourcentage
États-Unis 49,9
Royaume-Uni 5,0
Chine 4,9
Australie 4,7
Mexique 3,0
Tous les autres pays 32,6

En moyenne, les sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne contrôlaient directement des filiales dans un seul autre pays. Cependant, environ 10 % des sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne contrôlaient des filiales dans plus de quatre pays en 2016 (graphique 8).

Graphique 8 Nombre de pays où des sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne sont en activité, 2016

Tableau de données du graphique 8 
Tableau de données du graphique 8
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 8. Les données sont présentées selon Nombre de pays (titres de rangée) et Part des pays , calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Nombre de pays Part des pays
pourcentage
2 79,7
3 11,2
4 4,3
Plus de 5 4,7

Les sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne enregistraient une proportion supérieure de filiales étrangères que de filiales canadiennes (graphique 9). Cependant, il était plus courant pour une entreprise canadienne sans filiales canadiennes de contrôler une filiale étrangère. Plus de 50 % des sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne présentaient cette structure simple.

Graphique 9 Part de filiales étrangères au sein d’une société affiliée étrangère à participation majoritaire canadienne, 2016

Tableau de données du graphique 9 
Tableau de données du graphique 9
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 9. Les données sont présentées selon Pourcentage de sociétés affiliées étrangères (titres de rangée) et Proportion, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Pourcentage de sociétés affiliées étrangères Proportion
pourcentage
Moins de 50 % 0,5
Entre 50 % et 60 % 60,1
Entre 60 % et 70 % 15,7
Entre 70 % et 80 % 7,0
Entre 80 % et 90 % 10,7
Plus de 90 % 4,1

La plupart des sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne étaient en activité dans plusieurs industriesNote  , soit au Canada soit à l’étranger (graphique 10).

Parmi les entreprises en activité dans deux industries, l’association la plus courante était celle des valeurs mobilières, contrats de marchandises et autres activités d’investissement financier connexes avec l’immobilier et les services de location et de location à bail (7,3 %). Les producteurs pétroliers participaient également à des activités minières (6,5 %) et les fabricants participaient au commerce de gros (5,3 %). Aucune autre association n’atteignait plus de 5 % du total.

Graphique 10 Sociétés affiliées étrangères à participation majoritaire canadienne par nombre d’industries auxquelles elles participent, 2016

Tableau de données du graphique 10 
Tableau de données du graphique 10
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 10. Les données sont présentées selon Nombre de secteurs (titres de rangée) et Part des entreprises, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Nombre de secteurs Part des entreprises
pourcentage
1 28,5
2 57,7
3 9,1
4 2,3
5 1,0
Plus de 5 1,5

Rendement financier

Cette section compare la rentabilité, l’efficacité et l’effet de levier des multinationales et des entreprises intérieures en 2016.Note 

Cette analyse ne comprend que les industries non financières, car les ratios sélectionnés sont mieux adaptés à ces industries. Tous les ratios ont été contrôlés en fonction de la taille de l’entreprise.

Graphique 11 Écart de ratios de rentabilité et d’efficacité entre les multinationales et les entreprises intérieures, en pourcentage, pour certaines industries, 2016

Tableau de données du graphique 11 [an error occurred while processing this directive]

Le graphique 11 représente l’écart, en pourcentage, de ratios de marge bénéficiaire et de rotation de l’actif entre les multinationales et les entreprises intérieures. Un écart positif représente un avantage pour les multinationales par rapport aux entreprises intérieures.

La marge bénéficiaire est un indicateur de rentabilité et mesure le bénéfice avant impôt de chaque dollar de ventes. La rotation de l’actif est un indicateur de l’efficacité et mesure les ventes générées par dollar d’investissement dans des actifs.

Dans les industries des métiers de la distribution et de la fabrication, les multinationales enregistraient une marge bénéficiaire légèrement supérieure à celle des entreprises intérieures (respectivement 3,7 % et 9,2 %). Ces deux industries comprennent un grand nombre d’entreprises constituant un marché concurrentiel. Cela pourrait expliquer pourquoi les multinationales ne pouvaient pas atteindre une marge bénéficiaire élevée, car la concurrence exerce une pression à la baisse sur leur marge bénéficiaire. Cependant, il semble que les multinationales étaient plus rentables en termes de rotation de l’actif dans ces industries, puisqu’elles pouvaient générer davantage de ventes que leurs homologues intérieures présentant le même niveau d’actifs.

L’industrie des services publics canadiens peut être décrite comme un oligopole, car il existe relativement peu d’entreprises dans cette industrie. De plus, il y existe des obstacles significatifs à la pénétration, imposant des coûts fixes élevés pour exercer des activités dans cette industrie. Cela pourrait expliquer pourquoi, parmi toutes les industries, l’écart en pourcentage de marge bénéficiaire entre les multinationales et les entreprises intérieures était le plus élevé dans cette industrie en 2016 (42,1 %). Les multinationales semblaient utiliser cet oligopole pour accroître leur marge bénéficiaire. Malgré cela, les multinationales ne présentaient aucun avantage en matière d’efficacité, puisqu’il n’existait aucune différence de rotation de l’actif entre les multinationales et les entreprises intérieures.

Graphique 12 Écart de ratio d’endettement entre les multinationales et les entreprises intérieures, en pourcentage, pour certaines industries, 2016

Tableau de données du graphique 12 
Tableau de données du graphique 12
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 12. Les données sont présentées selon Secteur (titres de rangée) et Ratio d’endettement, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur Ratio d’endettement
pourcentage
Construction 0,0
Métiers de la distribution -32,8
Extraction -39,0
Fabrication -19,7
Services publics 0,0
Immobilier -76,4
Transport et entreposage 0,0

Le ratio d’endettement mesure la dette d’une entreprise par rapport à la valeur des avoirs des actionnaires. Il décrit la mesure dans laquelle une entreprise s’est endettée. Un ratio élevé est associé à un risque élevé; ce qui signifie qu’une entreprise a financé avec agressivité sa croissance ou son exploitation par l’endettement.

Le ratio d’endettement des multinationales dans les industries de la construction, des services publics et du transport et entreposage était le même que pour les entreprises intérieures (graphique 12). Cependant, le ratio des multinationales était inférieur à celui des entreprises intérieures dans les autres industries. Puisque les multinationales sont des entreprises plus importantes, elles sont plus susceptibles d’avoir accès à une participation publique. Cela pourrait expliquer pourquoi les multinationales ont financé leurs activités en s’endettant moins.

Conclusion

En 2016, moins de 1 % des entreprises au Canada étaient des multinationales. Bien qu’elles ne représentent qu’une petite partie du nombre totale d’entreprises, les multinationales ont eu un impact important sur l’économie canadienne. Ces entreprises employaient un Canadien sur quatre et possédaient 67 % du total des actifs des secteurs financier et non financier. Les multinationales ont également généré plus de revenus et détenu plus d’actifs dans presque toutes les industries canadiennes. Également, en prenant compte de leur taille, les multinationales étaient généralement plus profitables que les entreprises intérieures.

La majorité des filiales de multinationales canadiennes se trouvent aux États-Unis, où se trouvent 58.3 % de sociétés mères et 49,9 % des filiales.

Appendice A

Tableau A
Groupements d'industries pour les graphiques de l'étude
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Groupements d'industries pour les graphiques de l'étude . Les données sont présentées selon Taille des entreprises en 2016, par type, pour certaines industries (titres de rangée) et Groupement d'industries pour le graphique 9, Groupement d'industries pour le graphique 2 (industries financières) & graphique 3 (industries non financières) et Groupement d'industries pour tous les autres graphiques(figurant comme en-tête de colonne).
Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) au niveau 24 de la classification des industries Groupement d'industries pour le graphique 9 Groupement d'industries pour le graphique 2 (industries financières) & graphique 3 (industries non financières) Groupement d'industries pour tous les autres graphiques
212 Extraction minière et exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) Extraction Extraction
21C Extraction de pétrole et de gaz et activités de soutien Extraction Extraction
22 Services publics Services publics Services publics
23 Construction Construction Construction
31-33 Fabrication Fabrication Fabrication
41 Commerce de gros Commerce de gros & détail Commerce de gros & détail
44-45 Commerce de détail
48-49 Transport et entreposage Transport et entreposage Transport et entreposage
53 Services immobiliers et services de location et de location à bail Services immobiliers et services de location et de location à bail Services immobiliers et services de location et de location à bail
5221 Intermédiation financière par le biais de dépôts Intermédiation financière par le biais de dépôts Industries financières
5222 Intermédiation financière non faite par le biais de dépôts Intermédiation financière non faite par le biais de dépôts Industries financières
5223 Activités liées à l'intermédiation financière Activités liées à l'intermédiation financière Industries financières
523 Valeurs mobilières, contrats de marchandises et autres activités d'investissement financier connexes Valeurs mobilières, contrats de marchandises et autres activités d'investissement financier connexes Industries financières
524 Sociétés d'assurance et activités connexes Sociétés d'assurance et activités connexes Industries financières
55 Gestion de sociétés et d'entreprises Gestion de sociétés et d'entreprises Industries financières
51 Industrie de l'information et industrie culturelle Autres N/A
54 Services professionnels, scientifiques et techniques Autres N/A
56 Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d'assainissement Autres N/A
61-62 Services d'enseignement, soins de santé et assistance sociale Autres N/A
71 Arts, spectacles et loisirs Autres N/A
72 Services d'hébergement et de restauration Autres N/A
81A Réparation, entretien et services personnels Autres N/A
11 Agriculture, foresterie, pêche et chasse Autres N/A
Date de modification :