Analyse en bref
L’inflation dans le Canada atlantique est davantage alimentée par les produits liés au pétrole

par Zachary Glazier et Kelsang Yangzom

Date de diffusion : le 23 juin 2017

Introduction

L'essence et le mazout, des produits dont les variations de prix reflètent dans une large mesure les changements sous‑jacents dans le prix du pétrole brut, figurent tous ensemble parmi les articles comportant la pondération la plus élevée dans le panier de biens et services utilisé pour calculer l'Indice des prix à la consommation (IPC)Note . C'est pourquoi les fluctuations du prix du pétrole brut, du fait de leurs répercussions sur les prix de l'essence et du mazout, ont une influence marquée sur le taux global d'inflationNote .

Cela est particulièrement vrai dans la région de l'Atlantique, où les ménages consacrent une proportion significativement plus élevée de leurs dépenses totales à l'essence et au mazout, comparativement au reste du CanadaNote .

Ce lien plus étroit dans le Canada atlantique entre les variations de prix de l'essence et du mazout et celles de l'indice d'ensemble est particulièrement évident pendant les périodes de plus grande volatilité des prix du pétrole brut, comme en 2014 et 2015, alors que le prix du brut avait diminué de façon significative. Le présent article jette de la lumière sur la façon dont ces produits liés au pétrole ont influencé les variations récentes du taux d'inflation dans le Canada atlantique.

L'impact récent des prix du pétrole brut sur l'inflation

Entre juin 2014 et janvier 2015, les prix du pétrole brutNote  ont chuté pour passer de plus de 100 $US le baril à moins de 50 $US. Ce recul marqué des prix du pétrole brut s'est reflété dans les indices des prix de l'essence, et du mazout et autres combustiblesNote  qui, à l'échelle du Canada, ont baissé de 34 % et 18 % respectivement au cours de la même période de huit mois. Parallèlement, l'inflation trimestrielle moyenneNote , à l'échelle du Canada, a connu un ralentissement pour passer de 2,2 % au deuxième trimestre de 2014 à 0,9 % un an plus tard. Par contre, l'inflation excluant l'essenceNote  n'a connu qu'un léger ralentissement, passant de 2,0 % à 1,9 % au cours de la même période.

Le taux global d'inflation a été influencé de façon significative dans chaque province, mais à des degrés divers. Au deuxième trimestre de 2014, le taux trimestriel moyen d'inflation s'établissait à 2,2 %, tant dans la région de l'Atlantique qu'à l'extérieur de celle‑ci. Par suite de la baisse des prix du pétrole, le taux d'inflation a connu un ralentissement dans les deux cas. Toutefois, il a diminué plus rapidement dans les provinces de l'Atlantique. Au premier trimestre de 2015, l'inflation moyenne se situait à un creux de ‑0,1 % (autrement dit, déflation) dans les provinces de l'Atlantique, alors qu'un creux de seulement 1,0 % était enregistré dans les autres provinces au deuxième trimestre de 2015.

Graphique 1 Inflation trimestrielle moyenne selon la région, 2007 à 2016

Tableau de données du graphique 1
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Trimestres, Canada atlantique et Autres régions du Canada, calculées selon variation sur 12 mois unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Trimestres Canada atlantique Autres régions du Canada
variation sur 12 mois
2007 T1 1,3 1,9
T2 1,5 2,2
T3 1,6 2,2
T4 2,7 2,4
2008 T1 2,2 1,7
T2 2,8 2,3
T3 3,8 3,4
T4 1,4 1,9
2009 T1 0,2 1,3
T2 -0,4 0,1
T3 -0,7 -0,9
T4 1,4 0,8
2010 T1 3,0 1,5
T2 1,8 1,4
T3 1,7 1,8
T4 2,2 2,3
2011 T1 2,8 2,6
T2 4,0 3,4
T3 3,8 3,0
T4 3,5 2,7
2012 T1 2,7 2,4
T2 2,1 1,6
T3 1,4 1,2
T4 1,3 0,9
2013 T1 1,3 0,9
T2 0,8 0,8
T3 1,4 1,2
T4 1,5 1,0
2014 T1 1,7 1,4
T2 2,2 2,2
T3 1,8 2,1
T4 1,1 2,0
2015 T1 -0,1 1,2
T2 0,4 1,0
T3 0,6 1,3
T4 0,7 1,4
2016 T1 1,5 1,6
T2 1,6 1,6
T3 2,1 1,2
T4 2,3 1,3

Dépenses plus élevées au titre de l'essence et du mazout dans le Canada atlantique

La pondération plus élevée de l'essence et du mazout dans le panier de la région de l'Atlantique, par rapport au reste du Canada, ainsi que la baisse du prix du pétrole brut, ont contribué au ralentissement plus marqué du taux d'inflation dans le Canada atlantique.

Dans l'IPC, la proportion que représente un bien ou un service particulier dans le panier est calculée en divisant les dépenses agrégées du ménage au titre de ce bien ou service par les dépenses totales du ménage au titre de tous les biens et services. Par conséquent, cette proportion représente une mesure directe de l'importance relative de ce bien ou service particulier dans le panier de consommation global.

La pondération du panier combinée de l'essence et du mazout dans les provinces de l'Atlantique a constamment été plus grande que dans le reste du pays, depuis au moins 1982. En 2013, le mazout représentait 1,8 % du panier de l'IPC d'ensemble dans les provinces de l'Atlantique, soit huit fois plus que dans les autres provinces (0,22 %). L'essence avait aussi une pondération du panier uniformément plus grande dans le Canada atlantique (6,1 %) comparativement aux autres provinces (4,7 %).

Graphique2 Proportion plus élevée de l'essence et du mazout dans le panier de la région de l'Atlantique depuis 1982

Tableau de données du graphique 2
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Essence, Canada atlantique, Essence, autres régions du Canada, Mazout, Canada atlantique et Mazout, autres régions du Canada, calculées selon proportion (%) unités de mesure (figurant comme en‑tête de colonne).
Année Essence, Canada atlantique Essence, autres régions du Canada Mazout, Canada atlantique Mazout, autres régions du Canada
proportion (%)
1982 4,83 4,18 2,99 0,77
1986 3,95 3,39 2,35 0,39
1992 4,62 3,69 2,08 0,45
1996 4,75 4,02 2,25 0,45
2001 4,91 3,80 1,96 0,34
2005 5,67 4,41 2,11 0,29
2009 5,19 4,37 1,72 0,27
2011 5,93 4,78 1,83 0,25
2013 6,06 4,69 1,84 0,22
2015 4,65 3,42 1,81 0,22

Trois facteurs principaux peuvent entraîner une proportion du panier plus élevée d'un bien ou d'un service d'une province ou d'une région que dans celui d'une autre : 1) le prix du bien ou du service est plus élevé; 2) la quantité consommée est plus grande; et 3) les dépenses totales au titre de tous les biens et services sont plus faibles, en raison de dépenses plus faibles au titre d'autres biens et services.

Les dépenses de consommation globales sont plus faibles dans le Canada atlantique

Selon l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM) de 2013Note , les ménages du Canada atlantique ont dépensé en moyenne 13 % de moins pour des biens et services que leurs homologues des autres régions du Canada. Parallèlement, les ménages du Canada atlantique ont consacré 40 % de plus à l'essence et au mazout. Ces deux facteurs ont donné lieu à des proportions plus grandes de ces produits à base de pétrole dans le panier de la région de l'Atlantique.

Volumes plus élevés de mazout consommé dans le Canada atlantique

Ces dernières années, les prix du mazout ont été plus faibles en moyenne dans les provinces de l'Atlantique que dans le reste du CanadaNote . Par conséquent, ce sont les quantités plus élevées de mazout consommé, et non pas les prix plus élevés, qui ont joué un rôle clé pour expliquer la proportion de dépenses plus grandes au titre du mazout dans la région de l'Atlantique. Le mazout est utilisé comme principale source de chauffage résidentiel à l'Île‑du‑Prince‑Édouard et en Nouvelle‑Écosse. En outre, même si l'électricité est la principale source de chauffage résidentiel à Terre‑Neuve‑et‑Labrador ainsi qu'au Nouveau‑Brunswick, le mazout est utilisé dans une plus large mesure dans ces provinces que dans les suivantes : Québec, Ontario, les provinces des Prairies et Colombie‑BritanniqueNote .

Les dépenses des ménages au titre de l'essence sont plus élevées dans le Canada atlantique

Contrairement au mazout, l'essence représente une proportion grande des dépenses des consommateurs dans chaque province. Toutefois, les achats d'essence représentent une proportion plus grande des dépenses des ménages dans la région de l'Atlantique que partout ailleurs au pays.

Pour chacune des années de référence du panier de l'IPC depuis 2007, les dépenses au titre de l'essence par véhicule ont été plus élevées en moyenne de 7,4 % dans les provinces de l'Atlantique que dans les autres provinces. Cette différence peut être expliquée par le volume consommé et les prix.

De 2007 à 2015, les prix de détail moyens de l'essenceNote  dans le Canada atlantique étaient plus élevés en moyenne de 1,2 % que dans les autres régions. La dualité du marché du pétrole brutNote  a contribué à cette différence. Étant donné que les prix n'étaient que légèrement supérieurs au cours de la période, une part plus importante de la différence globale peut être attribuée à la quantité plus grande d'essence consommée par véhicule dans la région de l'Atlantique. Parmi les facteurs probables qui ont contribué à cela figure la proportion plus grande de résidents du Canada atlantique qui vit dans des régions rurales, soit environ 46 %, comparativement à seulement 17 % dans les autres provinces du CanadaNote .

Conclusion

Les variations du taux d'inflation dans le Canada atlantique sont plus étroitement liées aux variations des prix de l'essence et du mazout que dans les autres provinces, les dépenses à ce titre, en proportion des dépenses totales, étant plus élevées dans les provinces de l'Atlantique.

La proportion plus élevée de dépenses au titre de l'essence reflète des prix légèrement plus élevés, des plus grandes quantités consommées, ainsi que des dépenses globales plus faibles des ménages au titre des autres biens et services. Toutefois, contrairement aux autres provinces au Canada, les proportions de dépenses au titre du mazout sont beaucoup plus élevées dans les provinces de l'Atlantique, où il s'agit d'une source d'énergie couramment utilisée pour le chauffage résidentiel. Par conséquent, la consommation plus grande de mazout joue un rôle plus important, globalement, pour expliquer pourquoi les prix du pétrole brut influencent dans une plus large mesure le taux d'inflation dans le Canada atlantique que dans les autres régions du Canada.

Par suite de la mise à jour la plus récente du panier, sur la base des données de l'EDM de 2015 et prenant effet avec l'IPC de janvier 2017, les pondérations du panier pour l'essence et le mazout étaient plus faibles dans l'ensemble du Canada comparativement à 2013. Ce recul de la proportion que représentent l'essence et le mazout dans le panier de l'IPC était principalement attribuable à la baisse des prix du pétrole brut à l'échelle mondiale entre 2014 et 2015. Les pondérations combinées du panier pour l'essence et le mazout, toutefois, continuent d'être significativement plus élevées dans les provinces de l'Atlantique. Par conséquent, les prix du pétrole brut continueront d'exercer une influence plus marquée sur le taux d'inflation dans le Canada atlantique que dans le reste du pays.

Tableau 1 Proportion de l'essence et du mazout combinés dans le panier (%) de l'Indice des prix à la consommation
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 1 Proportion de l'essence et du mazout combinés dans le panier (%) de l'Indice des prix à la consommation. Les données sont présentées selon Région géographique (titres de rangée) et 1982, 1986, 1992, 1996, 2001, 2005, 2009, 2011, 2013 et 2015, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en‑tête de colonne).
Région géographique 1982 1986 1992 1996 2001 2005 2009 2011 2013 2015
pourcentage
Canada 5,08 3,89 4,31 4,64 4,32 4,90 4,79 5,20 5,09 3,81
Terre‑Neuve‑et‑Labrador 7,73 6,19 6,09 6,88 6,61 7,12 6,88 8,14 8,12 6,10
Île‑du‑Prince‑Édouard 8,68 7,18 9,00 8,70 8,33 9,99 8,92 10,00 10,79 7,78
Nouvelle‑Écosse 7,32 6,15 6,84 7,04 7,13 8,09 7,09 7,76 7,83 6,86
Nouveau‑Brunswick 8,69 6,55 6,59 6,69 6,43 7,40 6,37 7,09 7,27 5,95
Québec 5,82 3,96 4,45 4,71 4,68 5,40 5,05 5,52 5,59 4,22
Ontario 5,11 3,73 4,03 4,57 4,02 4,48 4,71 5,23 5,05 3,57
Manitoba 4,10 3,85 4,03 4,56 4,35 5,14 4,72 5,38 5,42 3,69
Saskatchewan 3,76 3,52 5,47 5,20 4,96 5,09 5,27 5,44 5,17 3,95
Alberta 3,63 3,66 3,72 4,28 3,86 4,25 4,32 4,48 4,25 3,42
Colombie‑Britannique 4,25 3,72 3,93 3,78 3,62 4,49 3,98 4,04 3,87 3,09

Remerciements

Les auteurs tiennent à remercier tous ceux qui ont révisé et apporté leur contribution à cette étude, en particulier Richard Evans, Dragos Ifrim, Kyle de March, Mohammad Lari, Bradley Snider, Gerry O'Donnell et Marc Prud'homme de la Division des prix à la consommation (DPC), Guy Gellatly de la Direction de l'analyse et George Bentley de la Division des communications. L'article a également bénéficié des commentaires de partenaires externes.

Enfin, la contribution de l'Unité de diffusion de la DPC et des individus de la Division de la diffusion est beaucoup appréciée.

Bibliographie

L'AIE. 2017. Prix comptants. Données de pétrole et autres liquides (base de données). Dernière mise à jour le premier juin, 2016. https://www.eia.gov/dnav/pet/pet_pri_spt_s1_d.htm

Statistique Canada. Aucune date. Tableau 203-0021, Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), dépenses des ménages, Canada, régions et provinces, annuel (dollars). CANSIM (base de données). Dernière mise à jour le 26 janvier 2017. http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?id=2030021&pattern=&p2=-1&tabMode=dataTable&p1=1&stByVal=1&csid=&retrLang=fra&lang=fra.

Statistique Canada. Aucune date. Tableau 203-0027, Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), caractéristiques du logement et équipement ménager au moment de l'entrevue, Canada, régions et provinces, annuel (nombre x 1 000). CANSIM (base de données). Dernière mise à jour le 26 janvier 2017. http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?id=2030027&pattern=&p2=-1&tabMode=dataTable&p1=1&stByVal=1&csid=&retrLang=fra&lang=fra.

Statistique Canada. Aucune date. Tableau 326-0009, Prix de détail moyens, essence et mazout, selon le centre urbain, annuel (cents par litre). CANSIM (base de données). Dernière mise à jour le 18 mai 2017. http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?id=3260009&pattern=&p2=-1&tabMode=dataTable&p1=1&stByVal=1&csid=&retrLang=fra&lang=fra.

Statistique Canada. Aucune date. Tableau 326-0020, Indice des prix à la consommation, mensuel (2002=100). CANSIM (base de données). Dernière mise à jour le 18 mai 2017. http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?id=3260020&pattern=&p2=50&tabMode=dataTable&p1=1&stByVal=1&csid=&retrLang=fra&lang=fra.

Statistique Canada. Aucune date. Tableau 326-0031, Les pondérations du panier de l'Indice des prix à la consommation, occasionnel (pourcentage). CANSIM (base de données). Dernière mise à jour le 28 mars 2017. http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?id=3260031&pattern=&p2=50&tabMode=dataTable&p1=1&stByVal=1&csid=&retrLang=fra&lang=fra.

Statistique Canada. Aucune date. Tableau 405-0004, Immatriculations de véhicules, annuel (nombre). CANSIM (base de données). Dernière mise à jour le 27 juin 2016. http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?id=4050004&pattern=&p2=50&tabMode=dataTable&p1=1&stByVal=1&csid=&retrLang=fra&lang=fra.

Statistique Canada. 2013. Les ménages et l'environnement : utilisation de l'énergie. No 11‑526‑S au catalogue de Statistique Canada. http://www.statcan.gc.ca/pub/11-526-s/11-526-s2013002-fra.pdf.

Statistique Canada. 2017. Chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et centres de population, recensements de 2016 et 2011 – Données intégrales (tableau). Chiffres de population et des logements – Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016. No 98-402-X2016001 au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 8 février 2017. http://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2016/dp-pd/hlt-fst/pd-pl/Tableau.cfm?Lang=Fra&T=801&SR=1&S=47&O=A&RPP=25&PR=0&CMA=0&CSD=0&TABID=2.

Wright, Amanda. 2012. « Étude du pétrole brut et des prix de l'essence ». L'Indice des prix à la consommation. Octobre 2012. No 62‑001‑X au catalogue de Statistique Canada. http://www.statcan.gc.ca/pub/62-001-x/2012010/aftertoc-aprestdm1-fra.htm.

Date de modification :