Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Section D : La population active

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Télécharger le PDF de section

Frank T. Denton, Université McMaster

Population active totale, annes de recensement (Series D1-123)


Population active civile, moyennes annuelles (Series D124-497)


Croissance de la population active totale entre annes de recensement (Series 498-521)


Postes vacants et indices de l'offre d'emplois (Series D522-550)


Cette section présente des séries sur la population active, l'emploi, le chômage et les postes vacants, séries qui proviennent pour la plupart de publications de Statistique Canada, anciennement le Bureau fédéral de la statistique. Certaines des plus anciennes sont tirées directement des totalisations des recensements, tandis que d'autres découlent de ces totalisations mais ont été ajustées afin d'améliorer la cohérence dans le temps. Bon nombre des séries parmi les plus récentes sont tirées de l'enquête sur la population active. Figurent également des séries provenant des enquêtes de Statistique Canada sur l'emploi et sur les postes vacants, un ensemble d'indices de l'offre d'emplois élaboré par le ministère des Finances et repris par Statistique Canada, ainsi que quelques autres séries.

Les nombres réels compilés proviennent souvent de sources diverses notamment de tableaux publiés et non publiés et de feuilles de travail. Dans bien des cas il serait difficile de dresser la liste exacte de ces sources, et nous n'allons pas tenter de le faire. Nous allons plutôt indiquer des sources générales, par exemple, l'enquête sur la population active, sans mention de publications et de tableaux précis. Les notes suivantes portant sur les principales sources pourront être utiles.

Recensements décennaux

Les recensements décennaux fournissent des données sur la population active qui remontent jusqu'à la dernière partie du XIXe siècle. Ces données figurent dans le premier tableau. La présentation de données à l'état «brut» pose un problème du fait que les définitions et les méthodes employées varient d'un recensement à l'autre. Un changement important s'est produit en 1951. A partir de cette date, le concept de population active employé jusqu'alors, qui ne couvrait que les travailleurs rémunérés, a été modifié pour se rapprocher de la définition employée dans l'enquête sur la population active. En outre, les définitions des activités économiques et des professions ne sont pas les mêmes d'un recensement à l'autre. Des estimations fondées sur une définition uniforme de la population active ont été élaborées par Frank T. Denton et Sylvia Ostry, par âge et par sexe, en remontant à 1921; par sexe en remontant à 1901; et, au total, en remontant à 1851. R. Marvin McInnis a établi des séries sur les personnes occupées de sexe masculin et de sexe féminin, par activité économique et par province, en remontant à 1911, et par profession, en remontant à 1891, sur des bases aussi uniformes que possible.

L'enquête sur la population active

L'enquête sur la population active est une enquête par échantillon menée auprès des ménages canadiens et qui fournit une vaste gamme de données sur la population active, l'emploi et le chômage. Les seules personnes exclues sont les membres des Forces armées, les pensionnaires d'institution, les Indiens des réserves et les résidents du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. L'enquête a été instituée en novembre 1945 et effectuée environ tous les trimestres jusqu'en novembre 1952. C'est depuis lors une enquête mensuelle. Les définitions de l'emploi et du chômage sont demeurées essentiellement les mêmes depuis la création de l'enquête jusqu'en 1960, année où les personnes temporairement mises en disponibilité ont été transférées de la catégorie des personnes occupées à celle des chômeurs. Avant cette date, les séries officielles sur l'emploi et le chômage s'intitulaient «personnes ayant un emploi» et «personnes sans emploi et cherchant du travail». Après la modification, elles sont devenues «personnes occupées» (anciennement «personnes ayant un emploi», moins personnes temporairement mises en disponibilité) et «chômeurs» (anciennement «personnes sans emploi et cherchant un travail», plus personnes temporairement mises en disponibilité). A partir de janvier 1976, l'enquête a été sensiblement modifiée par suite de l'emploi d'un nouveau questionnaire et d'un nouvel ensemble de définitions opérationnelles. Toutes les séries figurant dans cette section sont cependant fondées sur les données antérieures à 1976 et ne sont pas touchées par les derniers changements. Elles sont donc dans la plupart des cas compatibles avec les définitions instituées en 1960. En 1957, Statistique Canada a publié des estimations pour la période de 1921 à 1945 fondées sur diverses séries connexes, et d'après les définitions de «personnes ayant un emploi» et «personnes sans emploi et cherchant du travail» alors en vigueur. Elles figurent également ici. Dans la mesure où ces estimations antérieures à 1946 n'ont pas été rectifiées pour tenir compte de la façon différente de traiter les mises en disponibilité temporaires, certaines séries de l'enquête sur la population active pour 1946 à 1960 sont également présentées sans rectifications, afin d'assurer la continuité des séries jusque durant l'après-guerre.

L'enquête sur l'emploi

L'enquête sur l'emploi est une enquête mensuelle effectuée par la poste auprès des établissements industriels et commerciaux ayant un effectif au-delà d'un certain minimum. Elle fournit des données sur l'emploi, les salaires, les gains moyens et les heures de travail. Les indices de l'emploi sont calculés sous forme de rapport entre l'emploi observé dans les établissements enquêtés et l'emploi dans le même groupe d'établissements pour une année de référence donnée. A l'heure actuelle, on retient les établissements comptant 20 employés ou plus. Auparavant, le minimum était de 15. L'enquête porte sur toutes les activités économiques, exception faite de l'agriculture, de la pêche et du piégeage, de l'enseignement et des services connexes, des services sanitaires et sociaux, des organisations religieuses, des ménages privés, et de l'administration publique et de la défense. Différentes années de référence ont été utilisées à différentes époques. Le système de classement des activités économiques s'est également modifié. Dans cette section, deux ensembles d'indices sont présentés pour les principales branches d'activité et pour les provinces. L'un est fondé sur la Classification des activités économiques de 1960 (CAÉ), où 1961 = 100, et l'autre sur la classification de 1948, où 1949 = 100. Le premier couvre de 1957 à 1975, et le second de 1921 à 1962; il y a donc chevauchement.

Statistique des postes vacants

L'enquête sur les postes vacants est une enquête par échantillon effectuée auprès des employeurs, en partie par la poste et en partie par interview. Toutes les branches d'activité sont couvertes sauf l'agriculture, la pêche et le piégeage, le service domestique et le service militaire. L'enquête est menée deux fois par mois, et les résultats sont publiés régulièrement tous les trimestres. Les séries publiées pour 1971 à 1975 sont reproduites ici, par région géographique.

Des séries de plus longue durée sont les indices de l'offre d'emplois, élaborés par le ministère fédéral des Finances, puis repris et mis à jour par Statistique Canada. Ces séries remontent à 1962 et sont reproduites ici pour la période de 1962 à 1975. Elles ont été établies d'après les offres d'emplois de certains quotidiens dans tout le Canada.

Les séries sur les postes vacants, qui remontent plus loin, proviennent des dossiers du Service national de l'emploi (SNE). Elles ne visent que les postes vacants signalés au SNE. Les séries du SNE elles-mêmes ne figurent pas ici. Toutefois, des estimations synthétiques couvrant toute la période de 1951 à 1975 ont été construites par Frank T. Denton, Christine H. Feaver et A. Leslie Robb, d'après les données de l'enquête sur les postes vacants, les indices de l'offre d'emplois et les séries du SNE sur les postes vacants. Ces estimations figurent ici pour la période de 1951 à 1975.

Bibliographie

Pour de plus amples renseignements sur les sources, les méthodes et les définitions, voici une bibliographie de base se rapportant aux sources de données mentionnées ci-haut: Statistiques historiques du Canada, Section C: The Labour Force (particulièrement les notes relatives aux séries du recensement, Kenneth Buckley; Recensement du Canada, recensements décennaux de 1911 à 1971, Statistique Canada; Relevés chronologiques de la main-d'oeuvre canadienne, monographie du recensement de 1961, Frank T. Denton et Sylvia Ostry, Statistique Canada, 1967 (99-549 au catalogue); The Growth of Manpower in Canada, monographie du recensement de 1961, Frank T. Denton, Statistique Canada, 1970 (99-556 au catalogue); Notes to Accompany Tables of Working Population by Industry and Occupation Group, R. Marvin Mclnnis, texte polycopié, Université Queen's, 1976; La population active, Statistique Canada (71-001 au catalogue); Enquête sur la population active du Canada (Méthodologie), 1965, Statistique Canada (71-504 au catalogue); Canadian Labour Force Estimates, 1931-1945, Statistique Canada, (document de référence no 23, révisé en 1957); Emploi, gains et durée du travail (auparavant Emploi et feuilles de paye), Statistique Canada (72-002 au catalogue); Bulletin annuel sur les postes vacants, Statistique Canada (71-203 au catalogue); Enquête sur les postes vacants au Canada, Annexe technique, 1972, Statistique Canada (71-521 au catalogue); «L'indice canadien de l'offre d'emplois», annexe I, Compte rendu de la situation économique, avril 1973, ministère des Finances; Patterns of Unemployment Behaviour in Canada, Frank T. Denton, Christine H. Feaver et A. Leslie Robb, Conseil économique du Canada, document de travail no 36, 1975 (la construction des séries synthétiques sur les postes vacants est décrite aux pages 45-49.)

Les tableaux sont offerts en format CSV (fichier de valeurs séparées par des virgules). Une variété de logiciels permettent leur visualisation. Il se peut que vous deviez créer une association entre votre application logicielle et les fichiers CSV. Servez-vous des fichiers PDF pour vérifier les formats des tableaux. Par exemple, les notes de bas de page apparaissent dans une colonne située à droite de la cellule à laquelle elles se rapportent dans les fichiers CSV. Quant aux fichiers PDF, les notes de bas de page y apparaissent sous forme d'exposants.

Population active totale, annes de recensement (Series D1-123)

Tableau D1-7 Population en âge de travailler faisant partie de la population active ou main-d'oeuvre, dans les entreprises non agricoles et agricoles, années de recensement, 1881 à 1971 (population active de 1881 à 1941, main-d'oeuvre de 1951 à 1971). Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D1-7
Population en âge de travailler faisant partie de la population active ou main-d'oeuvre, dans les entreprises non agricoles et agricoles, années de recensement, 1881 à 1971 (population active de 1881 à 1941, main-d'oeuvre de 1951 à 1971)

Source: pour 1971, Recensement, 1971; pour 1961, Recensement, 1961; pour 1881 à 1951, reproductions des séries Cl-7, avec arrondissements mineurs des pourcentages, tirées de Statistiques historiques du Canada et provenant de Recensement, 1951, vol. IV, tableaux I, II et IV; Recensement, 1921, vol. IV tableaux III et VI.

Les séries D1-7, pour 1881 à 1941, sont fondées sur le concept de population active employé au Canada jusqu'au Recensement de 1941 inclusivement. Pour 1951 à 1971, elles sont fondées sur le concept de main-d'oeuvre. On trouvera une étude et une comparaison de ces concepts dans les notes de Buckley, ainsi que dans Relevés chronologiques de la main-d'oeuvre canadienne, de Denton et Ostry.

Tableau D8-85 Force de travail, par branche d'activité et sexe, années de recensement, 1911 à 1971 (population active de 1911 à 1941, main-d'oeuvre de 1951 à 1971). Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D8-85
Force de travail, par branche d'activité et sexe, années de recensement, 1911 à 1971 (population active de 1911 à 1941, main-d'oeuvre de 1951 à 1971)

Source: Notes to Accompany Tables of Working Population by Industry and Occupation Group, R. Marvin McInnis, Université Queen's.

Ces séries sont fondées sur des données de recensement publiées et non publiées, et présentées suivant un système de classification des activités économiques mis au point par McInnis pour assurer une certaine cohérence des définitions dans le temps. Les données nous ont été fournies par lui sous une forme polycopiée pour être reproduites ici. Elles proviennent d'un ensemble plus vaste de séries historiques qui feront partie d'une monographie préparée par McInnis.

Les notes générales qui suivent sont des versions révisées de celles que nous a fournies McInnis. Elles s'appliquent aux séries sur les professions D86-106 et aux séries sur les provinces D512-521, ainsi qu'aux séries sur les branches d'activité D8-85.

  1. Les chiffres pour le Canada excluent le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest tels qu'ils sont définis actuellement.

  2. Les données pour 1891 à 1941 portent sur les «travailleurs rémunérés». Pour 1951 à 1971, elles s'appliquent au concept de «main-d'oeuvre». Les différences dans les totaux sont généralement faibles, mais certains groupes d'activités et de professions sont particulièrement sensibles au concept choisi.

  3. Les âges observés sont ceux de recensements de chaque année. De 1891 à 1931, il s'agissait de la population travaillante âgée de 10 ans et plus. En 1941 et 1951, la limite inférieure est passée à 14 ans et en 1961 et 1971, à 15 ans. Avant 1941, le nombre de travailleurs rémunérés âgés de 10 à 14 ans était faible et fortement concentré dans l'agriculture. La variation des âges observés est la principale raison pour laquelle les totaux indiqués pour les années éloignées ne concordent pas avec ceux qui figurent dans la première édition de Statistiques historiques du Canada.

  4. Il y a un faible écart entre le total indiqué pour 1911 et celui qui figure dans les publications du recensement de cette année-là. Les données non publiées utilisées dans les tableaux sur les branches d'activité pour cette année-là n'ont jamais été entièrement et explicitement rapprochées. La différence n'est que de 1,514 travailleurs. Elle différait quant à l'orientation de sorte que les tableaux sur les travailleurs féminins présentaient un écart de 1,808. La moitié de ce nombre représentait des travailleurs familiaux non rémunérés dans l'agriculture qui étaient exclus par définition des tableaux publiés du recensement de 1911.

  5. Les chiffres pour 1921 et 1951 excluent les Indiens des réserves, comme les excluaient les recensements de ces années-là. La monographie de McInnis, d'où proviennent ces tableaux, présente des estimations des pêcheurs et trappeurs indiens pour 1921 et 1951. Les totaux indiqués ici concordent donc avec ceux des recensements et non avec ceux de la monographie de McInnis.

Les notes suivantes fournies par McInnis ont trait spécifiquement aux séries sur les branches d'activité D8-85.

La classification des activités économiques utilisées dans ces séries est une forme condensée de celle qui a été élaborée par McInnis et qui sera décrite plus en détail dans une monographie. Les groupes établis par McInnis représentent 50 catégories d'activités dans lesquelles on peut classer la force de travail avec un haut niveau de cohérence du point de vue des définitions pour tous les recensements de 1911 à 1971. Ils incorporent des aspects des CAÉ de 1951 et de 1961, mais se rapprochent surtout de cette dernière. Ce sont les chiffres de 1921 qui sont le plus sujets à des incohérences sur le plan des définitions. Ceux de 1911 proviennent entièrement de totalisations non publiées et s'inscrivent assez bien dans la classification. Malheureusement, 1911 est l'année de recensement la plus reculée pour laquelle les statistiques sur les professions pourraient être réorganisées de façon satisfaisante pour obtenir une catégorisation des activités économiques détaillée et cohérente.

Faute d'espace, les 50 activités économiques de la classification de McInnis ont dû être condensées encore davantage. Les groupes ont été choisis de façon à correspondre le plus étroitement possible aux catégories employées dans les tableaux statistiques historiques de certains autres pays et des Nations Unies.

Il y a lieu d'attirer l'attention sur quelques problèmes évidents. La catégorie «pêche et piégeage» est biaisée à la baisse en 1921 et en 1951 étant donné l'exclusion des Indiens des réserves. A partir de 1931, la catégorie «autres industries manufacturières et industries non précisées» représente diverses industries manufacturières, tandis qu'en 1911 et 1921 elle comprend un nombre relativement important de travailleurs figurant dans les tableaux du recensement sous «industries manufacturières, genre non précisé». «Autres transports» exclut les employés des bureaux de poste, qui sont groupés dans «administration publique». Le nombre de travailleurs dans la catégorie «activité indéterminée», qui avait été réduit à une petite fraction de la main-d'oeuvre en 1951 et 1961, s'est accru de façon alarmante pour passer à 8% en 1971. Statistique Canada n'a pas encore d'explication à offrir à ce sujet.

Les numéros de la CAÉ de 1961 compris dans chaque groupe d'activité sont les suivants:

Agriculture: 001, 003, 006, 011, 013, 015, 017, 019, 021, moins les vétérinaires indépendants;

Forêts: 031, 039;

Pêche et piégeage: 041, 045, 047;

Mines de charbon: 061;

Autres mines: 051-059, 063, 065, 071, 073, 077, 079, 083, 087, 092, 094, 096, 098, 099;

Aliments, boissons et tabacs: 101-153;

Produits de cuir et de caoutchouc: 161, 163, 169, 172, 174, 175, 179;

Textile et habillement: 183, 193, 197, 201, 211-218, 221, 223, 229, 231, 239, 242-249, 395, 878;

Produits du bois, papier et édition: 251, 252, 254, 256, 258, 259, 261, 264, 266, 268, 271-274, 286-289;

Produits métalliques, machines et matériel de transport: 291, 292, 294-298, 301-309, 311, 315, 316, 318, 321, 323-329, 331, 332, 334-339;

Produits chimiques, produits pétroliers et produits minéraux non métalliques: 341, 343, 345, 347, 348, 351-357, 359, 365, 369, 371-379;

Autres industries manufacturières et industries non précisées: 381-385, 393, 397, 399;

Électricité et gaz: 572, 574;

Construction: 404, 406, 409, 421, 516;

Transports ferroviaires: 506, 545;

Autres transports: 501, 502, 504, 505, 507-509, 512, 515, 517, 519, 524, 527, 543, 544;

Commerce de gros et de détail: tous les groupes portant le même titre en 1961;

Finances, assurances et affaires immobilières: 702, 704, 731, 735, 737;

Enseignement: 801, 803, 805, 807, 809;

Services de santé et de bien-être: 821, 823, 825, 827, 828, plus les vétérinaires indépendants de 021;

Hébergement et restauration: 875, 876;

Services personnels et récréatifs: 851, 853, 859, 872-874, 877, 879, 893;

Autres services: 831, 861, 862, 864, 866, 869, 871, 891, 894, 896, 897, 899;

Administration publique: 548, 576, 579, 902, 909, 931, 951, 991;

Activité non précisée: 999.

Tableau D86-106 Force de travail, par profession et sexe, années de recensement, 1891 à 1961 (population active de 1891 à 1941, main-d'oeuvre en 1951 et 1961). Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D86-106
Force de travail, par profession et sexe, années de recensement, 1891 à 1961 (population active de 1891 à 1941, main-d'oeuvre en 1951 et 1961)

Source: la même que pour les séries D8-85.

Les notes générales faisant partie de la description des séries D8-85 s'appliquent également ici. De plus, McInnis a fourni les notes spécifiques suivantes concernant les séries sur les professions D86-106.

  1. On n'utilise ici qu'une ventilation très générale des professions, mais l'intention est d'établir une classification plus purement, «professionnelle» que celle qui était présentée dans la première édition de Statistiques historiques du Canada, où les tableaux étaient fortement orientés vers la branche d'activité.

  2. Le plus loin qu'on a pu remonter avec cette forme de catégorisation est 1891. Avant cette date, les données du recensement concernant les professions ne se prêtent guère au groupement systématique. Entre autres, le sexe des travailleurs n'est indiqué que pour quelques professions.

  3. Les catégories professionnelles correspondent très étroitement à celles du recensement de 1961. La catégorie «ouvriers» est strictement une catégorie résiduelle comprenant tous les travailleurs non classés dans l'une des cinq autres catégories.

  4. La catégorie «propriétaires et gérants» comprend les propriétaires d'entreprises et les cadres salariés. Les travailleurs indépendants comme les tailleurs, les couturières et les forgerons sont comptés comme «ouvriers» et non comme «propriétaires et gérants».

La progression spectaculaire du groupe «propriétaires et gérants» entre 1901 et 1911 pourrait laisser soupçonner que, dans les recensements de 1891 et 1901, un grand nombre de personnes qui aurait dû figurer dans cette catégorie était caché dans d'autres. Ce n'est cependant pas le cas. En effet, on constate que dans plusieurs professions particulières il est possible que la proportion de cadres ait été surestimée en 1891 et en 1901, par exemple dans le cas des «fonctionnaires». L'augmentation des «propriétaires et gérants» entre 1901 et 1911 était répartie entre un grand nombre de branches d'activité, mais on observe des gains particulièrement considérables dans l'industrie de la construction, où le nombre de constructeurs et d'entrepreneurs s'est multiplié par sept, et dans le commerce de gros et de détail, où le nombre de marchands a augmenté de près de 30,000. Dans le secteur manufacturier, il semble s'être produit une forte augmentation du nombre de petites entreprises. D'une part, le nombre d'établissements commerciaux s'est accru, et d'autre part, un nombre croissant de travailleurs indépendants et de propriétaires actifs d'ateliers spécialisés sont devenus propriétaires et gérants d'entreprises comptant des salariés. Avant 1911, les «propriétaires et gérants» ne comprenaient pas les exploitants de nombreuses petites entreprises tels que fromagers, meuniers, fabricants de meubles, bouchers, livreurs et loueurs de chevaux.

Entre 1921 et 1931 le nombre de «propriétaires et gérants» a considérablement diminué, particulièrement dans deux industries. Dans la construction, le nombre de constructeurs et d'entrepreneurs a sensiblement baissé par suite de la conjoncture particulièrement médiocre de l'industrie. Dans les transports urbains et autres transports, la réduction était attribuable à la disparition progressive des loueurs de chevaux et des voituriers par suite du remplacement du véhicule attelé par l'automobile et le camion.

De 1941 à 1951 le nombre de «propriétaires et gérants» s'est encore accru de façon spectaculaire avec la multiplication des cadres intermédiaires. L'augmentation portait surtout sur les cadres salariés et non plus tellement sur les propriétaires actifs. Là encore ce phénomène caractérisait l'ensemble des activités économiques, mais rien n'indique qu'un tel mouvement pourrait s'expliquer surtout par un changement de définition.

  1. Les «professionnels» correspondent autant que possible à la définition du recensement de 1961. Avocats, médecins, ingénieurs et autres membres de professions libérales reconnues exerçant en clientèle privée sont compris ici et non dans la catégorie «propriétaires et gérants».

Il faut mentionner cependant une anomalie possible. En 1911, parmi les religieuses, seulement celles qui travaillaient comme enseignantes étaient évidemment considérées comme faisant partie de la population active. En 1901, bien que les informations ne soient pas tout à fait claires, il semble que toutes les religieuses aient été incluses.

Dans les années reculées, certains comptables qui seraient aujourd'hui considérés comme professionnels étaient probablement classés comme employés de bureau.

  1. La catégorie «travailleurs de bureau et vendeurs» correspond à la division travail de bureau et vente du Recensement de 1961. Elle est assez strictement définie et laisse de côté plusieurs occupations qui peuvent être considérées comme des occupations de cols blancs, du type vendeur, par exemple barman, garçons de table, préposés aux loisirs et aux divertissements, et annonceurs à la radio. Par contre, cette catégorie englobe les pompistes, qui se rapprochent davantage des «ouvriers» ou cols bleus.

  2. Les «ouvriers» représentent surtout les travailleurs de métiers spécialisés et semi-spécialisés, mais il s'agit essentiellement d'une catégorie fourre-tout qui engobe tout ce qui n'est pas classé ailleurs. Les ouvriers agricoles sont groupés séparément, de même que les personnes explicitement désignées comme simples manoeuvres. Conformément à la pratique récente du recensement, les travailleurs non spécialisés dans les pêches, les forêts et les mines sont comptés comme «ouvriers» et non comme «manoeuvres».

  3. «Agriculteurs et travailleurs agricoles» comprend les exploitants de fermes, les ouvriers agricoles rémunérés et les travailleurs familiaux non rémunérés. La dernière de ces catégories a été très sensible aux méthodes de recensement employées et a beaucoup varié d'un recensement à l'autre.

En 1891, les travailleurs familiaux non rémunérés (les fils d'agriculteurs) constituaient le tiers de la force de travail agricole. Sur les 241,000 fils d'agriculteurs, environ 61,000 avaient moins de 15 ans. Il est évident qu'on a utilisé en 1891 une définition très générale de l'emploi rémunéré en agriculture. Entre 1891 et 1901, période où les nombres d'agriculteurs, et d'ouvriers agricoles salariés ont augmenté d'environ 5%, le nombre de fils d'agriculteurs a baissé de 23%. La diminution s'est produite surtout dans le groupe âgé de moins de 16 ans. Les fils d'agriculteurs n'étaient pas comptés dans la population active s'ils allaient à l'école. A cet égard, la note 9 relative aux séries C8-35 dans la première édition de Statistiques historiques du Canada est fautive lorsqu'elle indique que le chiffre «comprend tous les fils d'agriculteurs âgés de 14 ans et plus, qu'ils fassent ou non partie de la population active». C'était peut-être le cas pour les années de recensement antérieures, mais certainement pas en 1901.

Le nombre relatif de travailleurs familiaux non rémunérés en agriculture est tombé à un niveau exceptionnellement bas en 1911, année où il ne figurait que pour 11% de la main-d'oeuvre agricole. Ce fait a été constaté par George V. Haythorne dans son ouvrage Labour in Canadian Agriculture, dans lequel il explique le phénomène de façon fantaisiste. Il est clair qu'il s'agit d'un problème de définition. Si le nombre d'ouvriers agricoles salariés s'est accru entre 1901 et 1911, il ne semble pas qu'il s'agisse d'un simple transfert de la catégorie rémunérée à la catégorie non rémunérée. En 1911, le rapport entre les travailleurs agricoles, rémunérés et non rémunérés, et le nombre d'exploitants agricoles n'était que les deux tiers de ce qu'il était en 1901 ou en 1921. Les chiffres présentés ici comprennent un certain nombre de travailleurs familiaux non rémunérés de sexe féminin qui ont été simplement omis des tableaux publiés du recensement de 1911.

Le nombre de travailleurs familiaux non rémunérés en agriculture a augmenté de nouveau en 1921 du fait que le traitement accordé par le recensement aux fils d'agriculteurs, et de plus en plus maintenant aux filles s'est généralisé encore davantage. Un nombre important de travailleurs agricoles non rémunérés âgés de moins de 15 ans réapparaît, et la proportion de la population masculine totale âgée de 15 à 24 ans qui était classée par le recensement comme main-d'oeuvre agricole non rémunérée double presque par rapport à la décennie précédente. Les travailleurs agricoles non rémunérés sont moins nombreux en 1931, reflet du chômage dans le secteur non agricole, et les nombres demeurent élevés en 1941. Toutefois, après 1921, on ne peut guère expliquer les variations importantes par un changement de définition.

Le Recensement de 1951 et l'adoption du concept de main-d'oeuvre a fait surgir de nouveaux problèmes. La totalité de la main-d'oeuvre agricole a diminué de façon considérable, et les travailleurs familiaux non rémunérés encore davantage. Le nouveau concept permettait cependant de faire entrer un nombre beaucoup plus grand de femmes dans la main-d'oeuvre agricole non rémunérée. Entre 1951 et 1961, avec le même concept de main-d'oeuvre, le nombre de travailleuses familiales non rémunérées en agriculture s'est accru de façon spectaculaire. La tendance s'est poursuivie, renforcée peut-être par le recours à l'autodénombrement, de sorte qu'en 1971 le quart environ de la main-d'oeuvre agricole du Canada était constituée de femmes non rémunérées.

A long terme, il semblerait qu'on a fait un cercle complet. En 1891, la force de travail agricole était gonflée par le nombre d'enfants déclarés comme faisant partie de la population active. Dans les premières années du siècle, elle comprenait un nombre beaucoup moins élevé de travailleurs familiaux non rémunérés. Le nombre s'est accru à nouveau et est demeuré élevé, les femmes d'agriculteurs ayant remplacé les fils d'agriculteurs. L'effet sur l'ensemble de la force de travail mesurée est loin d'être négligeable. Dans leurs estimations de la population active canadienne, Denton et Ostry ont introduit un ajustement pour tenir compte des travailleuses familiales non rémunérées en agriculture. Il n'existe cependant pas de séries qui cherchent à refléter l'évolution des définitions dans le cas des hommes.

  1. Les «manoeuvres» sont assez strictement définis et excluent les travailleurs non spécialisés des pêches, des forêts et des mines, de même que les ouvriers agricoles, rémunérés et non rémunérés. C'est ainsi que le voulait le Recensement de 1961. De plus, on n'a pas cherché à classer dans cette catégorie des travailleurs non spécialisés ayant des titres de professions spécifiques et qui auraient vraisemblablement été classés comme manoeuvres dans les recensements antérieurs. Il est donc probable que la taille relative de ce groupe soit surestimée.

Avant 1931, on se refusait généralement à classer les travailleuses comme «manoeuvres», bien que cela ne semble pas avoir été le cas dans les totalisations non publiées de 1911 d'où sont extraits ces chiffres. En 1921, par définition, il n'y avait pratiquement pas de femmes «manoeuvres». Les nombres étaient très faibles en 1891 et en 1901 également, mais il est moins certain qu'il s'agissait alors d'un problème de définition. On n'a pas réussi à trouver dans les tableaux du recensement une profession féminine portant un titre euphémique qu'on aurait pu soupçonner d'abriter les femmes manoeuvres qui manquaient.

Tableau D107-122 Population, population active et taux d'activité, par âge et sexe, années de recensement, 1921 à 1961, et par sexe, 1901 et 1911. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D107-122
Population, population active et taux d'activité, par âge et sexe, années de recensement, 1921 à 1961, et par sexe, 1901 et 1911

Source: Relevés chronologiques de la main-d'oeuvre canadienne, monographie du recensement de 1961, Statistique Canada (99-549 au catalogue).

Les séries pour 1951 et 1961 sont fondées sur les estimations de l'enquête sur la population active, et rectifiées pour tenir compte des Forces armées, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest, et des Indiens des réserves. Pour 1941 et les années antérieures, les données du recensement ont été rectifiées pour passer du concept de population active au concept de main-d'oeuvre. Ces rectifications étaient fondées sur des coefficients de conversion établis pour 1951. On a estimé ce qu'aurait été la force de travail si le Recensement de 1951 avait utilisé le concept de population active au lieu de celui de main-d'oeuvre. On s'est ensuite servi des rapports entre la main-d'oeuvre de 1951 (établis d'après l'enquête) et la population active estimée par le recensement pour rectifier les chiffres antérieurs au recensement de 1951. On a procédé par âge et par sexe, jusqu'à 1921. On a également construit des estimations pour 1911 et 1921, mais comme on ne disposait pas des renseignements nécessaires concernant l'âge des travailleurs déclarés par le recensement, il a fallu procéder de façon différente, et il a été possible de fournir seulement des estimations par sexe, et non par âge et sexe. Les taux d'activité de 1921 ont été repondérés en fonction de la distribution par âge de la population en 1901 et 1911. Cette opération a été effectuée d'après le concept de main-d'oeuvre et d'après celui de population active. Les rapports entre la main-d'oeuvre repondérée et la population active repondérée ont ensuite été utilisés pour rectifier les chiffres des Recensements de 1901 et 1911 concernant la population active.

Des renseignements plus détaillés au sujet des méthodes employées pour construire les séries figurent dans les publications mentionnées, de même que de plus amples détails sous forme de tableaux.

Tableau D123 Population active totale, années de recensement, 1851 à 196. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D123
Population active totale, années de recensement, 1851 à 196

Source: la même que pour les séries D107-122.

Les chiffres pour 1901 à 1961 représentent les totaux des éléments estimés de façon décrite relativement aux séries D107-122. Pour 1881 et 1891, les estimations sont fondées sur des ajustements des chiffres du recensement concernant la population active. Pour 1891, on a appliqué le rapport entre la main-d'oeuvre et la population active établi en 1901, pour chaque sexe séparément, et on a combiné les résultats. On a ensuite rectifié le chiffre de 1881 en fonction du ratio de 1891 pour les deux sexes réunis.

Les estimations pour les dates plus reculées ont été obtenues autrement, car on ne disposait pas de totaux acceptables concernant la population active pour la période antérieure à 1881. (Les chiffres réels de population active provenant du Recensement de 1871 n'ont pas été utilisés parce que l'observation était incomplète et qu'on avait des doutes quant à leur exactitude). Des ratios populations active/population, pour des groupes individuels d'âge-sexe, ont été élaborés en fonction des données pour 1921, première date pour laquelle on disposait des détails nécessaires sur l'âge-sexe. Ces ratios ont été appliqués aux chiffres réels de population établis par le recensement dans chaque groupe d'âge-sexe, et on a fait la somme des résultats pour tous les groupes. On a ainsi produit une série provisoire sur la main-d'oeuvre pour chaque année de recensement entre 1851 et 1881. Cette série a ensuite servi d'indice pour projeter «à reculons» le total de 1881, obtenu précédemment, pour 1871, 1861 et 1851.

Population active civile, moyennes annuelles (Series D124-497)

Tableau D124-133 Population active et principaux éléments, personnes hors institution et Forces armées, 14 ans et plus, au 1er juin de chaque année, 1921 à 1960. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D124-133
Population active et principaux éléments, personnes hors institution et Forces armées, 14 ans et plus, au 1er juin de chaque année, 1921 à 1960

Source: pour 1946 à 1960, La population active, Statistique Canada (71-001 au catalogue), et le ministère de la Défense nationale; pour 1921 à 1945, Canadian Labour Force Estimates, 1931-1945, Statistique Canada (document de référence no 23, révisé en 1957).

Ces séries sont des reproductions des séries C47-55 présentées par Urquhart et Buckley dans la première édition de Statistiques historiques du Canada, auxquelles on a ajouté une série sur la population active totale, y compris les Forces armées. Les séries sont considérées comme se rapportant au 1er juin de chaque année mais en pratique, pour 1946 à 1960, les données proviennent de l'enquête sur la population active, et la date de référence est la semaine la plus proche du 1er juin.

Les séries de 1921 à 1945 sont des estimations établies d'après diverses données. Les chiffres du recensement sur la population active totale en 1921, 1931 et 1941, et sur les chômeurs en 1931 et 1941, ont été rectifiés conformément au concept de population active employé dans l'enquête. Les estimations pour les années entre ces dates ont été obtenues par interpolation, au moyen de séries connexes. Dans le cas des personnes sans emploi et cherchant du travail, il n'existait pas de chiffres de référence pour 1921, et les estimations antérieures à 1931 ont été établies en faisant une projection «à reculons» en partant de 1931. Les séries sur les personnes ayant un emploi et sur les personnes sans emploi et cherchant du travail sont conformes aux définitions de l'enquête sur la population active utilisées avant le changement de 1960. Les personnes temporairement en disponibilité pour une période pouvant aller jusqu'à 30 jours sont donc comptées comme ayant un emploi. Ces chiffres sont fournis par Buckley dans la Section C de Statistiques historiques du Canada, pour 1946 à 1960, d'après les estimations de l'enquête sur la population active: 1946, 18; 1947, moins de 10 (chiffre réel non disponible); 1948, 16; 1949, moins de 10; 1950, 13; 1951, 13; 1952, 19; 1953, 2; 1954, 10; 1955, 11; 1956, moins de 10; 1957, 13; 1958, 19; 1959, 21; 1960, 20.

On trouvera des renseignements plus détaillés sur les méthodes utilisées pour la construction des séries de 1921 à 1945 dans Canadian Labour Force Estimates, 1931-1945. De plus amples renseignements au sujet de la méthodologie de l'enquête sur la population active, qui est à la base des séries de 1946 à 1960, figurent dans La population active et Enquête sur la population active du Canada (Méthodologie).

Tableau D134-145 Population active et principaux éléments, personnes hors institution et Forces armées, 14 ans et plus, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D134-145
Population active et principaux éléments, personnes hors institution et Forces armées, 14 ans et plus, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: La population active, Statistique Canada (71-001 au catalogue), et le ministère de la Défense nationale.

Les définitions de la population active civile, occupée et en chômage, sont celles qui étaient utilisées par l'enquête avant les changements de 1976. A partir de 1953, les moyennes sont fondées sur 12 enquêtes mensuelles par an; avant 1953; elles sont fondées sur quatre enquêtes par an, à peu près chaque trimestre. Terre-Neuve est exclue avant 1950, et le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest sont exclus pour toutes les années. Sont également exclus pour toutes les années les Indiens des réserves. Pour de plus amples renseignements au sujet de la méthodologie de l'enquête sur la population active, voir La population active et Enquête sur la population active du Canada (Méthodologie).

Les séries D134, 135 et 137, qui comprennent les Forces armées, proviennent des fichiers de l'enquête sur la population active, mais sont fondées sur des données fournies par le ministère de la Défense nationale. La population totale hors institution et la population active totale sont obtenues en ajoutant les Forces armées à la population civile hors institution et à la population active civile.

Tableau D146-159 Population active civile et principaux éléments, population civile hors institution, 14 ans et plus, par sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D146-159
Population active civile et principaux éléments, population civile hors institution, 14 ans et plus, par sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: La population active, Statistique Canada (71-001 au catalogue).

Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D160-174 Population active civile, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D160-174
Population active civile, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D175-189 Civils occupés, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D175-189
Civils occupés, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D190-204 Chômeurs, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D190-204
Chômeurs, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D205-222 Taux d'activité de la population civile, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D205-222
Taux d'activité de la population civile, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Pour obtenir les taux d'activité, on exprime les chiffres de population active en pourcentage des chiffres correspondants de population hors institution. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D223-235 Taux de chômage, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D223-235
Taux de chômage, par âge et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Pour obtenir les taux de chômage, on exprime les chiffres de chômage en pourcentage des chiffres correspondants de population active civile. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D236-259 Travailleurs civils en agriculture et dans les activités non agricoles, par statut et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D236-259
Travailleurs civils en agriculture et dans les activités non agricoles, par statut et sexe, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D260-265 Civils ayant un emploi dans une activité non agricole, par statut et sexe, au 1er juin de chaque année, 1931 à 1958. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D260-265
Civils ayant un emploi dans une activité non agricole, par statut et sexe, au 1er juin de chaque année, 1931 à 1958

Source: pour 1946 à 1958, La population active, Statistique Canada (71-001 au catalogue); pour 1931 à 1945, Canadian Labour Force Estimates, 1931-1945, Statistique Canada (document de référence no 23, révisé en 1957).

Voir la note relative aux séries D124-133.

Tableau D266-289 Civils ayant un emploi, par branche d'activité (CAÉ de 1948), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1946 à 1964. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D266-289
Civils ayant un emploi, par branche d'activité (CAÉ de 1948), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1946 à 1964

Source: la même que pour les séries D146-159.

Ces séries sont fondées sur la Classification des activités économiques de 1948. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D290-317 Civils occupés, par branche d'activité (CAÉ de 1960), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1961 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D290-317
Civils occupés, par branche d'activité (CAÉ de 1960), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1961 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Ces séries sont fondées sur la Classification des activités économiques de 1960. L'existence de chiffres pour 1961 à 1964 produit un chevauchement avec les séries D266-289, qui remontent à 1946 mais sont fondées sur la CAÉ de 1948. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D318-328 Civils ayant un emploi rémunéré, par branche d'activité (CAÉ de 1948), au 1er juin de chaque année, 1931 à 1960. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D318-328
Civils ayant un emploi rémunéré, par branche d'activité (CAÉ de 1948), au 1er juin de chaque année, 1931 à 1960

Source: pour 1946 à 1960, La population active, Statistique Canada (71-001 au catalogue); pour 1931 à 1945, Canadian Labour Force Estimates, 1931-1945, Statistique Canada (document de référence no 23, révisé en 1957).

Voir la note relative aux séries D124-133.

Tableau D329-340 Travailleurs rémunérés civils, par branche d'activité (CAÉ de 1948), moyennes annuelles, 1946 à 1964. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D329-340
Travailleurs rémunérés civils, par branche d'activité (CAÉ de 1948), moyennes annuelles, 1946 à 1964

Source: la même que pour les séries D146-159.

Ces séries sont fondées sur la Classification des activités économiques de 1948. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D341-354 Travailleurs rémunérés civils, par branche d'activité (CAÉ de 1960), moyennes annuelles, 1961 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D341-354
Travailleurs rémunérés civils, par branche d'activité (CAÉ de 1960), moyennes annuelles, 1961 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Ces séries sont fondées sur la Classification des activités économiques de 1960. L'existence de chiffres pour 1961 à 1964 produit un chevauchement avec les séries D329-340, qui remontent à 1946 mais sont fondées sur la CAÉ de 1948. Voir la note relative aux séries D136-145.

Tableau D355-382 Civils occupés, par profession et sexe (classification de 1951), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1948 à 1960. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D355-382
Civils occupés, par profession et sexe (classification de 1951), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1948 à 1960

Source: la même que pour les séries D146-159.

Ces séries sont fondées sur la classification des professions établie pour le recensement de 1951. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D383-412 Civils occupés, par profession (classification de 1961), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1961 à 1973. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D383-412
Civils occupés, par profession (classification de 1961), les deux sexes et les hommes, moyennes annuelles, 1961 à 1973

Source: la même que pour les séries D146-159.

Ces séries sont fondées sur la classification des professions établie pour le recensement de 1961. L'existence de chiffres pour 1961 à 1964 produit un chevauchement avec les séries D355-382, qui remontent à 1948 mais sont fondées sur la classification de 1951. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D413-430 Population active civile féminine, par âge et état matrimonial, moyennes annuelles, 1966 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D413-430
Population active civile féminine, par âge et état matrimonial, moyennes annuelles, 1966 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D431-448 Taux d'activité de la population civile féminine, par âge et état matrimonial, moyennes annuelles, 1959 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D431-448
Taux d'activité de la population civile féminine, par âge et état matrimonial, moyennes annuelles, 1959 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Pour obtenir les taux d'activité, on exprime les chiffres de population active en pourcentage des chiffres correspondants de population hors institution. Les taux de 1959 à 1963 pour les catégories «mariées» et «autre» comportent certains ajustements pour tenir compte des révisions subséquentes (d'après une révision observée de 0.1% en 1964, les taux de 1959 à 1963 ont tous été rectifiés à la baisse dans une proportion correspondante). Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D449-454 Civils occupés, à temps plein et à temps partiel et par sexe, moyennes annuelles, 1953 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D449-454
Civils occupés, à temps plein et à temps partiel et par sexe, moyennes annuelles, 1953 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Les travailleurs «à temps plein» comprennent toutes les personnes qui ont travaillé 35 heures ou plus durant la semaine de référence de l'enquête, plus celles qui avaient un emploi et qui n'ont pas travaillé, ou qui ont travaillé moins de 35 heures, mais qui ont indiqué qu'elles travaillaient normalement 35 heures. Les travailleurs «à temps partiel» comprennent ceux qui ont travaillé moins de 35 heures, ou qui avaient un emploi et n'on pas travaillé, et ont indiqué qu'ils travaillaient normalement moins de 35 heures. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D455-462 Chômeurs, selon le type d'emploi recherché (temps plein ou temps partiel) et selon la durée du chômage, moyennes annuelles, 1953 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D455-462
Chômeurs, selon le type d'emploi recherché (temps plein ou temps partiel) et selon la durée du chômage, moyennes annuelles, 1953 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145. Voir également la note relative aux séries D449-454 pour les définitions d'emploi «à temps partiel» et «à temps plein».

Tableau D463-469 Population active civile, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D463-469
Population active civile, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Terre-Neuve est comprise dans le total du Canada et dans la région de l'Atlantique à compter de 1950. Elle figure également à part, série D469, de sorte qu'il est possible de modifier les séries du total pour le Canada et de la région de l'Atlantique de façon à l'exclure, afin de permettre la comparaison avec les chiffres de 1946 à 1949. Voir la note relative aux séries D134-145.

Tableau D470-476 Civils occupés, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D470-476
Civils occupés, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145. Voir également la note relative aux séries D463-469, au sujet de Terre-Neuve.

Tableau D477-483 Chômeurs, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D477-483
Chômeurs, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Voir la note relative aux séries D134-145. Voir également la note relative aux séries D463-469, au sujet de Terre-Neuve.

Tableau D484-490 Taux d'activité de la population civile, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D484-490
Taux d'activité de la population civile, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Pour obtenir les taux d'activité, on exprime les chiffres de population active en pourcentage des chiffres correspondants de population hors institution. Voir la note relative aux séries D134-145. Voir également la note relative aux séries D463-469, au sujet de Terre-Neuve.

Tableau D491-497 Taux de chômage, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D491-497
Taux de chômage, par région, moyennes annuelles, 1946 à 1975

Source: la même que pour les séries D146-159.

Pour obtenir les taux de chômage, on exprime les chiffres de chômage en pourcentage des chiffres correspondants de population active civile. Voir la note relative aux séries D134-145. Voir également la note relative aux séries D463-469, au sujet de Terre-Neuve.

Croissance de la population active totale entre annes de recensement (Series 498-521)

Tableau D498-504 Croissance de la population active totale et de ses éléments, décennies intercensitaires, 1851 à 1961. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D498-504
Croissance de la population active totale et de ses éléments, décennies intercensitaires, 1851 à 1961

Source: The Growth of Manpower in Canada, monographie du recensement de 1961, Statistique Canada (99-556 au catalogue); Relevés chronologiques de la main-d'oeuvre canadienne, monographie du recensement de 1961, Statistique Canada (99-549 au catalogue).

Pour chiffrer les éléments de croissance de la population active pour chaque décennie entre 1851 et 1961, on s'est servi des données historiques sur la population, des données sur l'immigration et des taux d'activité. Pour les décennies à partir de 1921, les éléments émigration et immigration ont été estimés, et on a ensuite soustrait la différence entre les deux de la croissance de la population active totale pour obtenir une estimation de l'élément d'accroissement interne. Pour les décennies antérieures à 1921, on a d'abord estimé l'accroissement naturel, au moyen des distributions par âge-sexe des accroissements naturels calculés par Nathan Keyfitz («The Growth of Canadian population», Population Studies, vol. IV, no 1, juin 1950), et on s'est servi des taux d'activité de 1921 estimés par Denton et Ostry. On disposait ainsi de la base pour l'estimation de l'apport interne. La contribution de l'immigration nette à la croissance de la population active a ensuite été estimée comme correspondant à la différence entre la croissance de la population active totale et l'élément d'accroissement interne. On trouvera des renseignements plus détaillés au sujet des méthodes et de la provenance des données de base dans The Growth of Manpower in Canada. Pour ce qui est des estimations de la population active totale de 1851 à 1961, qui ont servi de base au calcul des séries sur la croissance de la population active totale, voir les notes relatives aux séries D107-122 et D123.

Tableau D505-511 Croissance de la population active civile et ses éléments, périodes quinquennales, 1946 à 1966. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D505-511
Croissance de la population active civile et ses éléments, périodes quinquennales, 1946 à 1966

Source: The Growth of Manpower in Canada, monographie du recensement de 1961, Statistique Canada (99-556 au catalogue).

Les séries sur l'ensemble de la population active civile ont été établies d'après les données de l'enquête sur la population active. Le total de la population active pour 1946 a été rectifié de façon à englober une estimation pour Terre-Neuve, et les deux totaux de 1946 et de 1951 ont ensuite été rectifiés une fois de plus pour tenir compte des effets produits par les différences de périodicité de l'enquête sur les moyennes annuelles pour ces années. (L'enquête était effectuée à peu près tous les trimestres avant novembre 1952, mais tous les mois par la suite.) Le calcul des éléments de croissance comportait l'estimation des éléments émigration et immigration par l'application des taux d'activité au nombre d'émigrants et d'immigrants dans les divers groupes d'âge-sexe. On calculait alors les contributions totales de l'émigration et de l'immigration et on soustrayait la différence, soit la contribution de l'immigration nette, de la croissance de la population active totale pour obtenir une estimation de l'élément d'accroissement interne. On trouvera de plus amples renseignements sur les méthodes et sur la provenance des données dans The Growth of Manpower in Canada.

Tableau D512-521 Population active totale, par province et sexe, années de recensement, 1911 à 1971. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D512-521
Population active totale, par province et sexe, années de recensement, 1911 à 1971

Source: la même que pour les séries D8-85.

Ces séries ont été établies par R. Marvin McInnis, d'après des données publiées et non publiées du recensement. Voir la note relative aux séries D8-85 et D86-106.

Postes vacants et indices de l'offre d'emplois (Series D522-550)

Tableau D522-527 Postes vacants et indices de l'offre d'emplois, par région, moyennes annuelles, 1951 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D522-527
Postes vacants et indices de l'offre d'emplois, par région, moyennes annuelles, 1951 à 1975

Source: Bulletin annuel sur les postes vacants, Statistique Canada (71-203 au catalogue); Enquête sur les postes vacants au Canada: Annexe technique, Statistique Canada (71-521 au catalogue); «L'indice canadien de l'offre d'emplois», annexe I, Compte rendu de la situation économique, avril 1973, ministère des Finances; Patterns of Unemployment Behaviour in Canada, Frank T. Denton, Christine H. Feaver et A. Leslie Robb.

Trois ensembles de séries annuelles sont présentés ici. Le premier, intitulé «postes vacants», est extrait de l'enquête de Statistique Canada sur les postes vacants. Il s'agit exclusivement de postes vacants «à temps plein», c'est-à-dire abstraction faite des emplois «occasionnels, à temps partiel, saisonniers et temporaires». On trouvera de plus amples renseignements au sujet de l'enquête dans les documents de Statistique Canada indiqués comme source.

Le deuxième ensemble de séries porte sur les «indices de l'offre d'emplois». Ces indices ont été élaborés par le ministère fédéral des Finances et ensuite pris en charge par Statistique Canada, qui effectue régulièrement les calculs et la diffusion des résultats. Les indices ont été modelés sur celui qui a été mis au point pour les États-Unis par le U.S. National Industrial Conference Board. Les indices canadiens sont fondés sur le compte des colonnes dans les sections des annonces classées de certains quotidiens des grandes villes canadiennes. Les données ont été recueillies chaque mois. (Des journaux microfilmés ont permis d'obtenir des données remontant jusqu'à janvier 1962.) Les données pour différentes villes sont pondérées, au moyen des coefficients de pondération de la population provenant du recensement de 1971. L'année de base des indices est également 1971. On trouvera de plus amples renseignements dans la publication du ministère des Finances indiquée comme source.

Le troisième ensemble de séries est un ensemble synthétique construit par Denton, Feaver et Robb, au moyen des données provenant de trois sources: l'enquête sur les postes vacants, les indices de l'offre d'emplois et les séries sur les postes vacants non comblés du Service national de l'emploi (SNE). Les séries de l'enquête sur les postes vacants (toutes catégories, temps plein et autres combinés), pour la période de 36 mois entre décembre 1970 et novembre 1973, ont été employées pour établir des niveaux de référence moyens et des tendances saisonnières pour les séries synthétiques. Les indices de l'offre d'emplois ont été employés pour faire des projections à partir de ces niveaux, vers l'avant jusqu'à 1975 et vers l'arrière jusqu'à 1962. Les séries synthétiques ont ensuite été reportées de 1962 à 1951 au moyen des séries du SNE. Tous les calculs initiaux étaient mensuels, mais on ne présente ici que les moyennes annuelles. Les séries originales pour 1951 à 1973 proviennent de Denton, Feaver et Robb, Patterns of Unemployment Behaviour in Canada, où l'on trouve une description détaillée des méthodes. Les séries ont été prolongées jusqu'à 1974 et 1975 par les auteurs de cette étude, pour pouvoir être présentées ici.

Tableau D528-539 Indices de l'emploi, par branche d'activité, moyennes annuelles, 1921 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D528-539
Indices de l'emploi, par branche d'activité, moyennes annuelles, 1921 à 1975

Source: Emploi, gains et durée du travail, Statistique Canada (72-002 au catalogue).

Ces indices proviennent de l'enquête sur l'emploi de Statistique Canada, enquête mensuelle effectuée auprès des établissements industriels et commerciaux ayant à leur service au-delà d'un certain minimum d'employés. L'enquête couvre tous les secteurs sauf l'agriculture, la pêche et le piégeage, l'enseignement et les services connexes, les services sanitaires et sociaux, les organisations religieuses, les ménages privés, et l'administration publique et la défense. Deux ensembles d'indices sont présentés. L'un est fondé sur la Classification des activités économiques de 1960 et a pour année de base 1961. Cette série porte sur la période de 1957 à 1975. L'autre est fondée sur la Classification des activités économiques de 1948 et a pour année de base 1949. Elle porte sur la période de 1921 à 1962. Il y a donc un chevauchement de six ans. On trouvera de plus amples renseignements dans la publication indiquée comme source.

Tableau D540-550 Indices composites de l'emploi, par province, moyennes annuelles, 1921 à 1975. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira

Tableau D540-550
Indices composites de l'emploi, par province, moyennes annuelles, 1921 à 1975

Source: la même que pour les séries D528-539.

Voir la note relative aux séries D528-539.


Pour visualiser les documents PDF, vous devez utiliser le lecteur Adobe gratuit. Pour visualiser (ouvrir) ces documents, cliquez simplement sur le lien. Pour les télécharger (sauvegarder), mettez le curseur sur le lien et cliquez le bouton droit de votre souris. Notez que si vous employez Internet Explorer ou AOL, les documents PDF ne s'ouvrent pas toujours correctement. Veuillez consulter Dépannage pour documents PDF. Il se peut que les documents PDF ne soient pas accessibles au moyen de certains appareils. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Adobe ou contactez-nous pour obtenir de l'aide.