Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

2 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

4 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entries

Résultats

Tout (4)

Tout (4) ((4 résultats))

  • Articles et rapports : 89-613-M2005007
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent rapport porte sur l'emplacement des emplois dans 27 régions métropolitaines de recensement, une attention plus particulière étant accordée à l'évolution de la situation à Québec, Montréal, Ottawa-Hull, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver. En outre, on y analyse les modes de transport utilisés par les navetteurs pour se rendre au travail, en mettant l'accent sur l'utilisation du transport en commun et de la voiture (comme conducteur ou comme passager).

    Alors que les régions métropolitaines de recensement du Canada ont continué d'être caractérisées par une forte concentration des emplois au centre ville, entre 1996 et 2001 l'emploi a crû plus rapidement dans les banlieues des régions métropolitaines de recensement les plus grandes que dans les centres villes. L'une des caractéristiques de la croissance de l'emploi en banlieue est le déplacement des activités manufacturières du centre ville vers les banlieues. Le commerce de détail s'est également déplacé du centre ville vers les banlieues.

    Relativement peu de travailleurs employés à l'extérieur du centre ville ont utilisé le transport en commun pour se rendre au travail. La plupart des navetteurs ont conduit leur voiture ou se sont rendus au travail en tant que passagers à bord d'une voiture. Plus le lieu de travail était éloigné du centre ville, plus cette tendance au navettage en voiture s'est accentuée. En outre, les tendances de navettage sont devenues plus complexes, le navettage entre banlieues prenant plus d'importance par rapport aux modèles traditionnels de navettage dans le centre ville et entre le centre ville et la banlieue. De plus, les navetteurs qui se rendaient d'une banlieue à l'autre étaient beaucoup plus susceptibles de conduire que d'utiliser le transport en commun.

    Malgré la décentralisation des emplois dans les régions métropolitaines, les réseaux de transport en commun n'ont pas perdu leur part des navetteurs entre 1996 et 2001. Même si le navettage en voiture vers les emplois situés en banlieue a augmenté, une proportion plus importante des navetteurs se rendant au centre ville ont utilisé le transport en commun. La proportion totale des navetteurs utilisant les réseaux de transport en commun est donc demeurée stable entre 1996 et 2001.

    En outre, selon le rapport, les emplois au centre ville étaient plus spécialisés et mieux rémunérés, et les gains des travailleurs du centre ville ont augmenté plus rapidement entre 1996 et 2001.

    Le rapport est fondé sur les données des recensements du Canada de 1996 et de 2001.

    Date de diffusion : 2005-06-01

  • Tableau : 53-222-X20000006589
    Description :

    L'étude qui suit dresse un portrait financier réparti sur huit années pour ce groupe de camionneurs indépendants tout en apportant des comparaisons avec les transporteurs pour compte d'autrui de taille et d'activités similaires. Elle offre en outre, un aperçu des contraintes reliées à l'enquête ainsi que de la difficulté à mesurer un groupe de travailleurs aussi grand et volatil que sont les conducteurs propriétaires.

    Date de diffusion : 2002-03-22

  • Tableau : 53F0002X
    Description :

    Près de 50 000 camionneurs canadiens sur nos routes en 1998, soit un sur cinq (22 %), étaient des camionneurs indépendants ou « propriétaires exploitants ». Cependant, comme pour d'autres formes de travail autonome, les chercheurs ne tiennent souvent pas compte de gains nets et des caractéristiques socio-économiques des propriétaires exploitants pour des raisons de commodité d'analyse ou de limitations des données. De nouvelles données diffusées récemment par Statistique Canada, comme celles de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), pourraient combler une bonne part de cette lacune. Les fichiers de micro-données transversales de l'EDTR de 1997 offrent un aperçu limité, mais significatif, des régimes de travail de la population de propriétaires exploitants, complétant et validant des enquêtes-entreprises bien établies comme l'Enquête annuelle sur les transporteurs pour compte d'autrui et chauffeurs contractants (CACC). L'objet de cette étude, grâce à une analyse multivariée de l'EDTR de 1997 et de l'Enquête CACC de 1997, était de comparer les régimes de travail et les antécédents des propriétaires exploitants à ceux des chauffeurs d'entreprise (camionneurs rémunérés au service de transporteurs). L'étude a révélé que, alors que les chauffeurs peuvent choisir le travail autonome pour être plus indépendants, les propriétaires exploitants ont tendance à travailler de plus longues heures pour payer leurs coûts fixes et variables, en échange de plus faibles niveaux de gains après impôt et d'une plus grande probabilité de stress attribuable à la vie au travail. L'analyse a aussi révélé que le travail autonome parmi les camionneurs est plus fréquent chez les camionneurs de plus de 40 ans sans formation postsecondaire.

    Date de diffusion : 2000-06-07

  • Articles et rapports : 75-001-X19990044754
    Géographie : Canada
    Description :

    Le camionnage entre différentes provinces et différentes frontières a revitalisé la demande de camionneurs. Cette étude se penche sur les heures, les revenus d'emploi et les caractéristiques des travailleurs de l'un des emplois les plus populaires chez les hommes.

    Date de diffusion : 1999-12-01
Données (2)

Données (2) ((2 résultats))

  • Tableau : 53-222-X20000006589
    Description :

    L'étude qui suit dresse un portrait financier réparti sur huit années pour ce groupe de camionneurs indépendants tout en apportant des comparaisons avec les transporteurs pour compte d'autrui de taille et d'activités similaires. Elle offre en outre, un aperçu des contraintes reliées à l'enquête ainsi que de la difficulté à mesurer un groupe de travailleurs aussi grand et volatil que sont les conducteurs propriétaires.

    Date de diffusion : 2002-03-22

  • Tableau : 53F0002X
    Description :

    Près de 50 000 camionneurs canadiens sur nos routes en 1998, soit un sur cinq (22 %), étaient des camionneurs indépendants ou « propriétaires exploitants ». Cependant, comme pour d'autres formes de travail autonome, les chercheurs ne tiennent souvent pas compte de gains nets et des caractéristiques socio-économiques des propriétaires exploitants pour des raisons de commodité d'analyse ou de limitations des données. De nouvelles données diffusées récemment par Statistique Canada, comme celles de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), pourraient combler une bonne part de cette lacune. Les fichiers de micro-données transversales de l'EDTR de 1997 offrent un aperçu limité, mais significatif, des régimes de travail de la population de propriétaires exploitants, complétant et validant des enquêtes-entreprises bien établies comme l'Enquête annuelle sur les transporteurs pour compte d'autrui et chauffeurs contractants (CACC). L'objet de cette étude, grâce à une analyse multivariée de l'EDTR de 1997 et de l'Enquête CACC de 1997, était de comparer les régimes de travail et les antécédents des propriétaires exploitants à ceux des chauffeurs d'entreprise (camionneurs rémunérés au service de transporteurs). L'étude a révélé que, alors que les chauffeurs peuvent choisir le travail autonome pour être plus indépendants, les propriétaires exploitants ont tendance à travailler de plus longues heures pour payer leurs coûts fixes et variables, en échange de plus faibles niveaux de gains après impôt et d'une plus grande probabilité de stress attribuable à la vie au travail. L'analyse a aussi révélé que le travail autonome parmi les camionneurs est plus fréquent chez les camionneurs de plus de 40 ans sans formation postsecondaire.

    Date de diffusion : 2000-06-07
Analyses (2)

Analyses (2) ((2 résultats))

  • Articles et rapports : 89-613-M2005007
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent rapport porte sur l'emplacement des emplois dans 27 régions métropolitaines de recensement, une attention plus particulière étant accordée à l'évolution de la situation à Québec, Montréal, Ottawa-Hull, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver. En outre, on y analyse les modes de transport utilisés par les navetteurs pour se rendre au travail, en mettant l'accent sur l'utilisation du transport en commun et de la voiture (comme conducteur ou comme passager).

    Alors que les régions métropolitaines de recensement du Canada ont continué d'être caractérisées par une forte concentration des emplois au centre ville, entre 1996 et 2001 l'emploi a crû plus rapidement dans les banlieues des régions métropolitaines de recensement les plus grandes que dans les centres villes. L'une des caractéristiques de la croissance de l'emploi en banlieue est le déplacement des activités manufacturières du centre ville vers les banlieues. Le commerce de détail s'est également déplacé du centre ville vers les banlieues.

    Relativement peu de travailleurs employés à l'extérieur du centre ville ont utilisé le transport en commun pour se rendre au travail. La plupart des navetteurs ont conduit leur voiture ou se sont rendus au travail en tant que passagers à bord d'une voiture. Plus le lieu de travail était éloigné du centre ville, plus cette tendance au navettage en voiture s'est accentuée. En outre, les tendances de navettage sont devenues plus complexes, le navettage entre banlieues prenant plus d'importance par rapport aux modèles traditionnels de navettage dans le centre ville et entre le centre ville et la banlieue. De plus, les navetteurs qui se rendaient d'une banlieue à l'autre étaient beaucoup plus susceptibles de conduire que d'utiliser le transport en commun.

    Malgré la décentralisation des emplois dans les régions métropolitaines, les réseaux de transport en commun n'ont pas perdu leur part des navetteurs entre 1996 et 2001. Même si le navettage en voiture vers les emplois situés en banlieue a augmenté, une proportion plus importante des navetteurs se rendant au centre ville ont utilisé le transport en commun. La proportion totale des navetteurs utilisant les réseaux de transport en commun est donc demeurée stable entre 1996 et 2001.

    En outre, selon le rapport, les emplois au centre ville étaient plus spécialisés et mieux rémunérés, et les gains des travailleurs du centre ville ont augmenté plus rapidement entre 1996 et 2001.

    Le rapport est fondé sur les données des recensements du Canada de 1996 et de 2001.

    Date de diffusion : 2005-06-01

  • Articles et rapports : 75-001-X19990044754
    Géographie : Canada
    Description :

    Le camionnage entre différentes provinces et différentes frontières a revitalisé la demande de camionneurs. Cette étude se penche sur les heures, les revenus d'emploi et les caractéristiques des travailleurs de l'un des emplois les plus populaires chez les hommes.

    Date de diffusion : 1999-12-01
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :