La santé : une question d'habittude - ARCHIVÉ

Articles et rapports : 82-003-X19950042817

Description :

Le sentiment de cohésion une attitude positive peut être perçu comme la mesure d'une composante positive de la santé, autrement dit un facteur qui, en donnant plus de ressort, permet de demeurer en bonne santé. Fondée sur les données de l'Enquête nationale sur la santé de la population (ENSP), on a analysé trois mesures de santé en fonction du sentiment de cohésion. Dans deux des trois modèles, le sentiment de cohésion explique une part importante de la variance totale. En théorie, les personnes qui ont une bonne attitude à l'égard de la vie sont mieux à même que les autres de faire face aux expériences traumatisantes et au stress. En moyenne, les personnes qui ont déclaré avoir vécu au moins une expérience traumatisante avaient un sentiment de cohésion plus faible que les autres, toujours selon les données de l'ENSP. Les répercussions qu'ont sur la santé les traumatismes subis durant l'enfance ou au début de l'âge adulte sont atténuées en présence d'un fort sentiment de cohésion.

Numéro d'exemplaire : 1995004
Auteur(s) : Beaudet, Marie P.; Catlin, Gary; Hood, Sheila C.

Produit principal : Rapports sur la santé

FormatDate de sortieInformations supplémentaires
PDF2 avril 1996