Incidence de la méthode d'estimation et de la correction de la population sur les estimations tirées des tables de mortalité canadiennes - ARCHIVÉ

Articles et rapports : 82-003-X19950032450

Description :

Des tables de mortalité abrégées pour l'année 1991 ont été réalisées grâce aux données recueillies lors du Recensement du Canada de 1991, aux estimations du sous- dénombrement net au recensement et aux données sur la mortalité de 1990 à 1992. Les auteurs se sont intéressés à la sensibilité des valeurs qui composent les tables de mortalité, à diverses méthodes d'estimation et à diverses estimations de la populaiton. Ils ont comparé les résultats obtenues avec quatre méthodes (incluant Greville, Chiang et Keyfitz) et utilisé les estimations de la population, corrigées ou non en fonction du sous- dénombrement net au recensement, pour vérifier les effets de la méthode et du type d'estimation de la population sur les valeurs des tables de mortalité. Il en concluent que l'influence de la méthode d'estimation est bien moins grande que celle des estimations de la population. L'espérance de vie à la naissance varie d'au plus 15 jours selon la méthode de calcul choisies, mais de quelque 73 jours lorsqu'on change d'estimation de la population. Puisque l'importance du sous-dénombrement net fluctue avec l'âge, le sexe et la province, l'espérance de vie connai't des variations correspondantes.

Numéro d'exemplaire : 1995003
Auteur(s) : Gentleman, Jane; Ng, Edward

Produit principal : Rapports sur la santé

FormatDate de sortieInformations supplémentaires
PDF9 février 1996