Impact des nouvelles estimations de la population sur les statistiques de la santé et de l'état civil - ARCHIVÉ

Articles et rapports : 82-003-X19950011662

Description :

Les changements apportés en 1993 aux estimations démographiques annuelles de Statistique Canada ont un impact sur toute une série d'indicateurs sociaux, économiques et démographiques. Tout indicateurs qui repose sur ces estimations sera touché par les nouveaux chiffres. Cet article présente une analyse de l'ajustement et de son impact sur les taux des statistiques de la santé et de l'état civil. À quelques rares exceptions près, tous les taux diminuent, puisque les dénominateurs sont ajustés à la hausse. Par exemple, les taux d'accident, les taux de mortalité par suicide et les taux de fécondité par âge établis à partir des chiffres de la population ajustés sont moins élevés que ceux qui ont été calculés auparavant. L'ampleur de l'ajustement, cependant, dépend des caractéristiques géographiques et démographiques de la population à risque. Les analystes dont les travaux portent sur des sous-groupes spéciaux où l'ajustement est particulièrement important (par exemple les jeunes adultes de sexe masculin) pourraient vouloir examiner de plus près les nouvelles données démographiques. Bien que les nouveaux taux soient moins élevés que les anciens, les tendances et variations sous-jacentes sont assez semblables dans le temps ou d'une sous-catégorie à l'autre. La série ajustée tient compte des estimations du sous-dénombrement net et comprend, pour la première fois, les résidents non permanents. En 1991, le sous-dénombrement net et les résidents non permanents représentaient environ un million de personnes en tout, soit 3,6% de la population canadienne révisée de 28 120 100 habitants.

Numéro d'exemplaire : 1995001
Auteur(s) : Bender, Rosemary

Produit principal : Rapports sur la santé

FormatDate de sortieInformations supplémentaires
PDF27 juillet 1995