Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce de gros, janvier 2022

Diffusion : 2022-03-16

Ventes en gros – Canada

79,8 milliards de dollars

Janvier 2022

4,2 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – T.-N-L.

385,8 millions de dollars

Janvier 2022

4,9 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Î.-P.-É.

115,3 millions de dollars

Janvier 2022

2,8 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – N.-É.

1 165,6 millions de dollars

Janvier 2022

1,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – N.-B.

778,7 millions de dollars

Janvier 2022

10,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Qc

15 640,6 millions de dollars

Janvier 2022

5,4 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Ont.

40 108,1 millions de dollars

Janvier 2022

3,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Man.

1 735,1 millions de dollars

Janvier 2022

-2,7 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Sask.

3 335,9 millions de dollars

Janvier 2022

2,5 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Alb.

8 389,0 millions de dollars

Janvier 2022

8,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – C.-B.

8 096,3 millions de dollars

Janvier 2022

6,3 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Yn

19,2 millions de dollars

Janvier 2022

42,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – T.N.-O.

23,7 millions de dollars

Janvier 2022

1,6 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Nt

13,5 millions de dollars

Janvier 2022

-11,9 % baisse

(variation mensuelle)

Les ventes en gros augmentent pour un sixième mois consécutif

En janvier, les ventes en gros se sont accrues de 4,2 % pour atteindre 79,8 milliards de dollars. La hausse de janvier, qui marque le sixième mois consécutif de croissance dans le secteur, est la plus importante depuis juin 2020. L'augmentation a été généralisée dans l'ensemble du secteur, soit dans cinq des sept sous-secteurs qui ont déclaré des ventes plus élevées, ce qui représente 72 % du total des ventes en gros.

Exprimées en volumes, les ventes ont augmenté de 3,8 % en janvier.

Graphique 1  Graphique 1: Les ventes en gros augmentent en janvier
Les ventes en gros augmentent en janvier

Trois sous-secteurs affichent des hausses marquées

Trois sous-secteurs, soit les matériaux et fournitures de construction, les articles personnels et ménagers, ainsi que les machines, le matériel et les fournitures, ont chacun enregistré une augmentation de plus de 1 milliard de dollars de leurs ventes en janvier.

La croissance enregistrée en janvier est principalement attribuable au sous-secteur des matériaux et fournitures de construction, dont les ventes ont progressé de 14,0 % pour atteindre 14,1 milliards de dollars et afficher leur sixième hausse mensuelle consécutive. Cette augmentation marquée au cours du mois est le résultat des ventes plus élevées sur les marchés d'exportation; les exportations de bois d'œuvre et de produits de scierie ont affiché une croissance de 16,3 %, tandis que celles de matériaux en plastique et en mousse pour les bâtiments et pour la construction se sont accrues de 20,1 %. Plus précisément, le prix du bois d'œuvre et des autres produits du bois, mesuré par l'Indice des prix des produits industriels, a augmenté de 11,8 % en janvier, ce qui indique que le niveau accru de la valeur nominale des ventes dans le sous-secteur des matériaux et fournitures de construction comportait à la fois une composante de prix et une composante de volume.

Les ventes d'articles personnels et ménagers ont augmenté pour un troisième mois consécutif, en hausse de 10,6 % pour atteindre 12,2 milliards de dollars. Elles ont dépassé la marque des 11 milliards de dollars pour la première fois en décembre 2021, puis elles ont progressé rapidement pour atteindre plus de 12 milliards de dollars en janvier. Plus de 80 % des hausses enregistrées en janvier ont été attribuables au sous-secteur des produits et fournitures pharmaceutiques, plus particulièrement les entreprises dont les produits servent directement à la lutte contre la COVID-19.

Les ventes dans le sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures ont affiché une hausse de 6,6 % pour atteindre 16,8 milliards de dollars. Il s'agit de leur cinquième augmentation mensuelle consécutive. Au total, trois des quatre industries qui constituent le sous-secteur ont déclaré des ventes plus élevées en janvier. Celles de l'industrie des machines, du matériel et des fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière ont enregistré la hausse la plus prononcée (+15,2 %). L'augmentation dans le sous-secteur est principalement attribuable à la demande intérieure; les exportations de machines, de matériel et de pièces industriels ont diminué de 0,8 % en janvier.

Le recul le plus important enregistré dans le secteur est attribuable au sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles, dont les ventes ont diminué de 5,8 % pour s'établir à 11,1 milliards de dollars en janvier. Avant la baisse enregistrée en janvier, les ventes avaient affiché une hausse de 18,6 % au cours des trois mois du quatrième trimestre de 2021. La baisse de janvier s'explique par les exportations et les importations plus faibles de véhicules automobiles pendant le mois, alors que des problèmes de chaîne d'approvisionnement continuaient de nuire au sous-secteur.

Hausse des ventes dans neuf provinces

En janvier, les ventes en gros ont augmenté dans neuf provinces et deux territoires, qui ont représenté 98 % des ventes nationales. L'Ontario, l'Alberta et le Québec ont affiché les hausses les plus marquées ainsi que des ventes record; leur croissance était à l'origine de 81 % de l'augmentation à l'échelle nationale.

En Ontario, les ventes ont augmenté pour un septième mois consécutif, en hausse de 3,0 % pour atteindre 40,1 milliards de dollars. Le sous-secteur des matériaux et fournitures de construction s'est classé en tête dans la province et il a enregistré des ventes de 6,0 milliards de dollars, en hausse de 13,5 % par rapport à décembre. Toutes les industries qui composent ce sous-secteur ont vu leurs ventes progresser en janvier. Plus de la moitié de l'augmentation enregistrée dans le sous-secteur est attribuable à l'industrie du bois d'œuvre, des menuiseries préfabriquées, des articles de quincaillerie et des autres fournitures de construction. Les ventes plus élevées dans le sous-secteur des articles personnels et ménagers (+6,1 %) ainsi que dans celui des machines, du matériel et des fournitures (+5,1 %) ont aussi contribué à la croissance globale enregistrée en Ontario. Seul le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles a déclaré une baisse de ses ventes, lesquelles ont diminué de 6,6 % pour s'établir à 7,4 milliards de dollars, après avoir enregistré trois mois de hausses.

En Alberta, les ventes se sont accrues de 8,0 % pour atteindre 8,4 milliards de dollars en janvier. Au total, six des sept sous-secteurs ont enregistré des ventes plus élevées. Celui des machines, du matériel et des fournitures s'est classé en tête et a affiché une augmentation de 13,6 % de ses ventes, lesquelles ont atteint 2,6 milliards de dollars. Les ventes de machines, de matériel et de fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière sont à l'origine de plus des deux tiers de la croissance enregistrée dans le sous-secteur. Le sous-secteur des matériaux et fournitures de construction, dont les ventes ont augmenté de 13,8 % pour atteindre un total de 1,5 milliard de dollars en janvier, a aussi contribué à la croissance dans la province.

Enfin, parmi les trois premières provinces en tête, le Québec a enregistré une hausse de 5,4 % de ses ventes et celles-ci ont atteint 15,6 milliards de dollars. Même si quatre des sept sous-secteurs ont déclaré des ventes plus faibles, la vigueur enregistrée par le sous-secteur des articles personnels et ménagers ainsi que par celui des matériaux et fournitures de construction a plus que compensé la différence. Les ventes enregistrées dans le sous-secteur des articles personnels et ménagers ont augmenté au cours de neuf des onze derniers mois, et elles ont affiché une autre augmentation de 20,0 % pour atteindre 4,0 milliards de dollars. Tout comme pour les autres provinces, les ventes du sous-secteur des matériaux et fournitures de construction ont aussi augmenté au Québec, en hausse de 20,3 % pour atteindre 2,9 milliards de dollars.

Les stocks diminuent

Les stocks des grossistes ont reculé de 0,8 % pour s'établir à 105,9 milliards de dollars, après avoir connu huit mois consécutifs de croissance et avoir atteint un sommet record en décembre 2021. Les stocks étaient de 16,2 % plus élevés à la fin de janvier 2022 qu'à la fin de janvier 2021. Ils ont diminué dans cinq sous-secteurs, lesquels représentaient 52 % des stocks mensuels du secteur.

Le changement le plus important a été noté chez les grossistes-marchands de véhicules automobiles et de pièces et accessoires de véhicules automobiles, dont les stocks ont diminué de 9,6 % pour s'établir à 11,6 milliards de dollars. Toutes les industries du sous-secteur avaient des stocks plus faibles en janvier. Les grossistes de véhicules automobiles ont déclaré une baisse de 13,5 % de leurs stocks, lesquels se sont établis à 6,4 milliards de dollars. L'industrie des véhicules automobiles détient 55 % des stocks du sous-secteur, mais elle a été à l'origine de 81 % de la diminution dans le secteur. Les ventes des fabricants dans l'industrie de l'assemblage et des pièces d'automobiles ont diminué en janvier, tandis que les commandes non remplies ont augmenté, ce qui signifie que les nouvelles commandes reçues en janvier ont dépassé la capacité des usines d'assemblage canadiennes à les remplir, ce qui a entraîné une baisse des stocks de gros.

Les stocks d'articles personnels ménagers ont diminué de 3,5 % pour s'établir à 17,5 milliards de dollars. Les stocks de produits et de fournitures pharmaceutiques ont enregistré une baisse de 5,9 % pour se fixer à 8,0 milliards de dollars. Les stocks de l'industrie représentent 45 % des stocks du sous-secteur. La vague « Omicron » de la pandémie de COVID-19 s'est amorcée à la fin de décembre et a atteint un sommet à la fin de janvier. Le gouvernement du Canada a annoncé des ententes en vue de l'acquisition de traitements antiviraux par voie orale contre la COVID-19 en décembre, de même que la livraison de certains traitements antiviraux en janvier. Les stocks des grossistes de textiles, de vêtements et de chaussures ont diminué de 7,9 % pour s'établir à 3,2 milliards de dollars. En revanche, les stocks ont augmenté dans les industries du matériel de divertissement au foyer et d'appareils ménagers, des articles personnels, ainsi que des articles de toilette, cosmétiques et articles divers.

Les stocks des grossistes-marchands de machines, de matériel et de fournitures ont progressé de 2,8 % pour s'établir à 29,6 milliards de dollars. Une augmentation de 8,0 % des stocks dans l'industrie des machines, du matériel et des fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière, qui se sont chiffrés à 13,9 milliards de dollars, a plus que contrebalancé les baisses observées dans toutes les autres industries qui composent ce secteur. Environ la moitié des stocks du sous-secteur se retrouve dans l'industrie des machines, du matériel et des fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière.

Le ratio des stocks aux ventes a diminué pour passer de 1,39 en décembre à 1,33 en janvier. Ce ratio permet de mesurer le temps (en mois) qu'il faudrait pour épuiser les stocks au rythme actuel des ventes.




  Note aux lecteurs

À moins d'avis contraire, toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants.

Les données désaisonnalisées sont des données que l'on a modifiées afin d'éliminer l'effet des caractéristiques saisonnières et de calendrier dans le but de permettre des comparaisons plus utiles de la conjoncture économique sous-jacente d'une période à l'autre. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les estimations de la tendance-cycle sont comprises dans certains graphiques afin de compléter les séries désaisonnalisées. Ces données représentent une version lissée d'une Série chronologique désaisonnalisée et visent à fournir des renseignements sur les mouvements à plus long terme, y compris les variations de la direction qui sous-tend la série. Pour obtenir des renseignements sur les données de tendance-cycle, veuillez consulter la page Web intitulée Estimations de la tendance-cycle — foire aux questions.

Les données désaisonnalisées et les estimations de la tendance-cycle peuvent faire l'objet de révisions lorsque de nouvelles observations deviennent accessibles. Ces révisions pourraient être importantes et pourraient même entraîner le renversement du mouvement, en particulier en ce qui concerne les mois de référence près de la fin de la série et pendant les périodes de perturbations économiques.

Les ventes totales du commerce de gros exprimées en volume sont calculées en corrigeant les valeurs en dollars courants à l'aide des indices de prix appropriés. La série de ventes en gros en dollars enchaînés (2012) représente un indice de volume en chaîne de Fisher dont l'année de référence est 2012. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter le document intitulé « Ajustement des ventes en gros en dollars constants ».

L'Enquête mensuelle sur le commerce de gros porte sur toutes les industries du secteur du commerce de gros, comme définies dans le cadre du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), à l'exception des grossistes-marchands de graines oléagineuses et de grains céréaliers (code 41112 du SCIAN), des grossistes-marchands de pétrole et de produits pétroliers (code 412 du SCIAN) et du commerce électronique de gros entre entreprises, et agents et courtiers (code 419 du SCIAN).

Tableaux de données en temps réel

Les tableaux de données en temps réel 20-10-0019-01, 20-10-0020-01 et 20-10-0005-01 seront mis à jour sous peu.

Prochaine diffusion

Les données de février 2022 sur le commerce de gros seront diffusées le 14 avril 2022.

Produits

Le produit « Enquête mensuelle sur le commerce de gros : Outil interactif » (Numéro au catalogue71-607-X) est maintenant accessible en ligne. Ce produit est fondé sur les données publiées dans les tableaux de l'Enquête mensuelle sur le commerce de gros : 20-10-0074-01, 20-10-0076-01 et 20-10-0003-01.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :