Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

L'aide du gouvernement a permis de réduire les répercussions financières de la pandémie de COVID-19 dans le sous-secteur du divertissement et des loisirs, 2020

Diffusion : 2021-12-02

L'industrie du divertissement et des loisirs a été touchée par les restrictions mises en place pour limiter la propagation de la COVID-19. En 2020, les revenus d'exploitation combinés des entreprises de cette industrie ont chuté de 19,9 % pour atteindre 9,9 milliards de dollars, et le produit intérieur brut (dollars enchaînés de 2012) de l'industrie a reculé de 35,6 %. Cependant, la baisse des revenus d'exploitation a été atténuée par les programmes gouvernementaux d'aide financière; 56,2 % des entreprises qui ont participé à l'enquête ont déclaré avoir obtenu du soutien du gouvernement.

En raison de la pandémie, 90,8 % des entreprises qui ont répondu à l'enquête ont déclaré avoir dû changer leurs méthodes d'exploitation. Les entreprises ont, entre autres, réduit leurs activités opérationnelles (60,9 %), diminué leurs coûts de main-d'œuvre (50,8 %), réaménagé leurs espaces de travail (46,7 %) ou adopté un modèle d'affaires sans contact (41,5 %). Par ailleurs, dans certaines provinces, la majeure partie de l'activité commerciale a été interrompue en raison des fermetures imposées par le gouvernement.

Les revenus des centres de conditionnement physique affichent une forte baisse, alors que les ventes de marchandises de sport et de conditionnement physique augmentent considérablement

Les revenus d'exploitation de l'industrie des centres de sports récréatifs et de conditionnement physique ont fléchi de 23,1 % pour s'établir à 3,5 milliards de dollars en 2020; ces derniers ont dû fermer leurs portes à la suite des restrictions imposées par le gouvernement pour limiter la propagation de la COVID-19. Les Canadiens sont passés aux séances d'entraînement à domicile et aux salles d'entraînement en ligne, et les ventes d'équipement de conditionnement physique ont augmenté de 42,5 % en 2020.

En raison des changements dans les préférences des consommateurs, qui découlent de la pandémie, et des craintes de contracter la COVID-19 qui subsistent, la plupart des exploitants de l'industrie se sont rapidement adaptés à la situation en misant sur les programmes offerts en ligne. De plus, le modèle virtuel des salles d'entraînement devrait continuer d'être offert en 2021, en raison des marchés à créneaux ciblés par les exploitants, comme les séances d'entraînement virtuelles personnalisées ou à l'intention d'une clientèle du secteur des affaires.

En 2020, la diminution des dépenses d'exploitation a été moins prononcée (-18,1 %) que celle des revenus d'exploitation, en partie en raison de l'amortissement, de la dépréciation et des coûts fixes, comme la location et la location à bail. Cela s'est traduit par une marge bénéficiaire d'exploitation de -1,5 %.

Les marges bénéficiaires de l'industrie du golf atteignent un sommet inégalé, malgré les défis liés à la COVID-19

En 2020, les exploitants de terrains de golf et de country clubs ont vu leurs revenus d'exploitation fléchir de 3,4 % pour s'établir à 2,6 milliards de dollars, leurs activités ayant été limitées au début de la saison de golf en raison des fermetures imposées par le gouvernement. Cette diminution des revenus d'exploitation a été atténuée par l'augmentation des ventes au cours des mois suivants, puisque les Canadiens se sont tournés en grand nombre vers le golf et d'autres activités de plein air durant la pandémie. L'industrie a également bénéficié du soutien financier du gouvernement ainsi que des bonnes conditions météorologiques pendant l'été. Parmi les entreprises de l'industrie du golf ayant répondu à l'enquête, 86,2 % ont déclaré avoir obtenu de l'aide financière.

La diminution des dépenses d'exploitation (-12,3 %) de cette industrie a été plus marquée que celle des revenus d'exploitation, de sorte que la marge bénéficiaire s'est accrue pour passer de 0,9 % en 2019 à 10,1 % en 2020.

Les revenus des centres de ski diminuent en 2020 

En 2020, les revenus d'exploitation des centres de ski ont fléchi de 12,6 % pour s'établir à 1,1 milliard de dollars, en raison des restrictions gouvernementales qui ont limité le nombre de journées d'exploitation et la capacité des stations de ski. Ce sont les exploitants de la Colombie-Britannique (-128,1 millions de dollars) qui ont enregistré la plus forte diminution de leurs revenus, suivis de ceux de l'Alberta (-23,2 millions de dollars) et du Québec (-14,2 millions de dollars).

Les dépenses d'exploitation de l'industrie ont diminué de 12,7 % pour s'établir à 1,0 milliard de dollars en 2020, ce qui a donné lieu à une marge bénéficiaire d'exploitation de 11,2 %.

Les revenus d'exploitation des parcs d'attractions et des salles de jeux électroniques atteignent un creux historique

Les revenus d'exploitation des parcs d'attractions et des salles de jeux électroniques ont reculé de 55,6 % en 2020 pour se chiffrer à 343,2 millions de dollars; la plupart des parcs d'attractions ont dû fermer leurs portes ou fonctionner à capacité réduite pendant une bonne partie de l'année. La diminution du nombre de touristes internationaux en 2020 a également contribué à la baisse. Le nombre de voyageurs étrangers a chuté de 73,2 % au Canada en 2020.

Le commerce électronique a représenté 21,4 % des ventes de l'industrie en 2020, en hausse de 3,9 points de pourcentage par rapport à 2019.

En 2021, les activités de l'industrie devraient afficher une certaine reprise, car la plupart des restrictions liées à la pandémie ont été assouplies dans tout le pays. Cependant, l'ampleur de la reprise variera d'un sous-secteur à l'autre, puisque les dates d'ouverture et les conditions d'exploitation de chacun sont différentes.

  Note aux lecteurs

Les données de 2017, de 2018 et de 2019 ont été révisées.

La présente diffusion englobe toutes les industries du sous-secteur 713 (Divertissement, loisirs, jeux de hasard et loteries) du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord, sauf celles du groupe 7132 (Jeux de hasard et loteries).

Les données sont recueillies pour l'exercice financier de 12 mois se terminant entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021. Cela signifie que certaines entreprises ont fourni des renseignements pour une année au cours de laquelle la majeure partie de leurs activités ont eu lieu avant à la pandémie. Par conséquent, les répercussions de la pandémie ne sont pas entièrement prises en compte pour cette année de référence, mais elles le seront dans les estimations de l'année de référence 2021.

Vous trouverez ces données et d'autres données liées aux services aux entreprises et aux consommateurs sur le portail de Statistiques sur les services aux entreprises et aux consommateurs et la culture.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :