Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sociale canadienne : La solitude au Canada

Diffusion : 2021-11-24

Plus de 1 personne sur 10 au Canada se sent toujours ou souvent seule

Plus de 1 personne sur 10 âgée de 15 ans et plus a dit se sentir toujours ou souvent seule en réponse à une question posée à ce sujet dans le cadre de l'Enquête sociale canadienne, réalisée en août et septembre 2021. En comparaison, 3 personnes sur 10 âgées de 15 ans et plus ont déclaré se sentir parfois seules, et 5 sur 10 ont dit ressentir rarement de la solitude, ou ne jamais en ressentir. De plus, selon les résultats de l'enquête, les personnes qui se sentaient souvent seules ont fait état d'une moins bonne santé mentale et de niveaux moins élevés de satisfaction générale à l'égard de la vie que celles qui ressentaient moins souvent de la solitude.

Étant donné le contexte de la pandémie mondiale, il est prioritaire de comprendre la solitude et ses effets sur la qualité de vie. Au Canada, la solitude est un indicateur dans le Cadre national de qualité de vie, récemment établi. Le Cadre servira à déterminer les priorités stratégiques futures et s'appuiera sur des initiatives antérieures pour améliorer la prise de décisions et la budgétisation fondées sur des données probantes à l'échelle fédérale.

De nouvelles données de l'Enquête sociale canadienne – Bien-être, activités et perception du temps, recueillies en août et en septembre 2021, permettent d'explorer la solitude vécue par les Canadiens plus d'un an après le début de la pandémie de COVID-19. Cette enquête offre la première mesure directe de la solitude pour l'ensemble de la population canadienne âgée de 15 ans et plus et permet de combler une lacune dans les données qui a été relevée par le Cadre de la qualité de vie.

Les jeunes femmes et les personnes n'étant pas en couple affichent les plus hauts niveaux de solitude

En août et septembre 2021, les femmes étaient plus susceptibles de déclarer se sentir seules que les hommes. Dans l'ensemble, au cours de cette période, 15 % des femmes de 15 ans et plus dans les 10 provinces canadiennes ont indiqué se sentir toujours ou souvent seules, comparativement à 11 % des hommes du même groupe d'âge.

Les personnes plus jeunes au Canada ont indiqué ressentir de la solitude plus fréquemment que celles plus âgées. En effet, chez les jeunes de 15 à 24 ans, près de 1 personne sur 4 (23 %) a dit se sentir toujours ou souvent seule, comparativement à 15 % des personnes un peu plus âgées (25 à 34 ans). Les aînés âgés de 75 ans ou plus (14 %) ont indiqué se sentir plus fréquemment seuls que ceux âgés de 65 à 74 ans (9 %).

Les femmes plus jeunes semblaient particulièrement touchées par la solitude. La proportion de femmes ayant déclaré se sentir toujours ou souvent seules était près de deux fois plus élevée chez celles de 15 à 24 ans (29 %) que chez celles de la tranche d'âge suivante (16 %). Chez les hommes, les différences selon le groupe d'âge étaient moins prononcées : 18 % des hommes de 15 à 24 ans ont dit se sentir toujours ou souvent seuls comparativement à 15 % des hommes de 25 à 34 ans.

La prévalence du sentiment de solitude au sein des principaux groupes désignés comme minorités visibles au Canada concordait avec ce qui pouvait être observé dans l'ensemble de la population. Par exemple, 13 % des personnes sud-asiatiques et 11 % des personnes noires ont déclaré se sentir toujours ou souvent seules. Ces résultats n'étaient pas statistiquement différents de l'estimation globale de 13 % de Canadiens éprouvant des niveaux élevés de solitude.

Par ailleurs, comme on pouvait peut-être s'y attendre, près du quart (24 %) des personnes vivant seules ont déclaré se sentir toujours ou souvent seules, une proportion plus de deux fois plus élevée que celle enregistrée chez les personnes qui vivaient avec d'autres personnes dans leur ménage (11 %).

Selon l'état matrimonial, la proportion de personnes qui ont dit se sentir toujours ou souvent seules était trois fois plus élevée chez celles qui n'étaient pas mariées ou qui ne vivaient pas en union libre (21 %) que chez les personnes mariées ou vivant en union libre (7 %), un écart qui subsiste lorsqu'on étudie les hommes séparément des femmes. Cependant, parmi les personnes mariées ou vivant en union libre, une plus grande proportion de femmes que d'hommes (9 % par rapport à 6 %) ont déclaré se sentir toujours ou souvent seules.

Le constat selon lequel les femmes, les personnes plus jeunes et les personnes qui ne sont pas mariées ou qui ne vivent pas union libre ressentent des niveaux plus élevés de solitude a aussi été documenté par le Office for National Statistics du Royaume-Uni (voir « Loneliness - What characteristics and circumstances are associated with feeling lonely? » [en anglais seulement]).

Près de la moitié des Canadiens qui se sentent seuls font état d'une santé mentale passable ou mauvaise

La solitude est un enjeu important, car lorsqu'une personne n'a ni liens ni soutiens sociaux, sa santé et son bien-être général peuvent en souffrir.

En août et septembre 2021, parmi les personnes ayant déclaré se sentir toujours ou souvent seules, près de la moitié (49 %) ont également indiqué que leur santé mentale était passable ou mauvaise. Par comparaison, parmi les personnes qui ont dit ressentir rarement de la solitude ou ne jamais en ressentir, une proportion beaucoup plus petite (7 %) a fait état d'une santé mentale passable ou mauvaise.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Santé mentale autoévaluée, selon la fréquence du sentiment de solitude, population de 15 et plus, 2021
Santé mentale autoévaluée, selon la fréquence du sentiment de solitude, population de 15 et plus, 2021

De manière similaire, les personnes qui ont dit se sentir toujours ou souvent seules ont évalué leur niveau de satisfaction générale à l'égard de la vie plus faiblement que celles ayant déclaré se sentir moins souvent seules. La cote moyenne de satisfaction à l'égard de la vie, selon une échelle de 0 à 10 où 0 signifie « très insatisfait » et 10 signifie « très satisfait », était de 5,5 chez les personnes qui se sentaient toujours ou souvent seules, comparativement à 8,1 chez celles qui ressentaient rarement de la solitude ou n'en ressentaient jamais.

Les résultats présentés ci-dessus ne doivent pas être interprétés comme suggérant une relation de causalité, puisque le présent article ne vise pas à établir si la solitude contribue à une moins bonne santé mentale ou à une diminution du niveau de satisfaction à l'égard de la vie ni à déterminer si ces derniers peuvent être attribués à d'autres facteurs.

Infographie 2  Vignette de l'infographie 2: Le Cadre de qualité de vie pour le Canada
Le Cadre de qualité de vie pour le Canada

La solitude est un indicateur du Cadre sur la qualité de vie pour le Canada, sous le domaine « Société ». Pour obtenir de plus amples renseignements sur la qualité de vie au Canada, veuillez consulter : « Mesurer ce qui importe ». Restez à l'affût pour d'autres publications portant sur la qualité de vie et le bien-être au Canada.


  Note aux lecteurs

Les résultats figurant dans le présent communiqué proviennent du deuxième volet de l'Enquête sociale canadienne (ESC), le plus récent projet de collecte de données de Statistique Canada. La population cible de cette enquête à participation volontaire comprend toute personne âgée de 15 ans et plus, ne résidant pas en établissement et vivant hors réserve dans l'une des 10 provinces du Canada. Statistique Canada recueille les renseignements statistiques en invitant la personne à répondre par elle-même à un questionnaire électronique ou en demandant à un intervieweur de communiquer avec elle pour recueillir les renseignements au moyen d'une interview téléphonique assistée par ordinateur.

L'objectif de l'ESC est d'améliorer la compréhension des besoins en matière de bien-être dans les provinces canadiennes, afin d'éclairer la mise en œuvre de mesures de soutien appropriées pendant et après la pandémie de COVID-19. Statistique Canada tient à remercier toutes les Canadiennes et tous les Canadiens qui ont pris le temps de participer à l'enquête en cette période difficile.

Dans le cadre du deuxième volet de l'Enquête sociale canadienne - Bien-être, activités et perception du temps, on a demandé aux participants de répondre à la question « À quelle fréquence vous arrive-t-il de vous sentir seul(e) ? » en sélectionnant l'une des cinq options de réponse suivantes : « toujours », « souvent », « parfois », « rarement » ou « jamais ». L'enquête traite de sujets importants comme la solitude, la santé mentale et la satisfaction à l'égard de la vie, mais aussi de sujets tels que l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle et la satisfaction à l'égard de l'environnement local.

La collecte des données de l'ESC a été financée en partie grâce à un partenariat avec Finances Canada.

Produits

L'infographie « La solitude au Canada », qui fait partie de la série Statistique Canada — Infographies (Numéro au catalogue11-627-M), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :