Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête canadienne sur le tabac et la nicotine, 2020

Diffusion : 2021-03-17

Le vapotage consiste à inhaler et à expirer une vapeur produite par un dispositif, comme une cigarette électronique, un vaporiseur modifié, un vaporisateur ou un vaporiseur stylo.

Même si certains utilisent ces dispositifs pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer, le vapotage peut également avoir des effets négatifs, plus particulièrement chez les jeunes. Selon Santé Canada, la majorité des produits de vapotage contiennent de la nicotine, de sorte que le vapotage peut entraîner une dépendance à la nicotine. Le vapotage peut aussi accroître le risque d'exposition à d'autres produits chimiques nocifs.

L'Enquête canadienne sur le tabac et la nicotine a été menée pour la première fois en novembre et décembre 2019 dans le but de fournir des renseignements sur les types de produits que les Canadiens utilisent, la fréquence à laquelle ils vapotent et la raison pour laquelle ils le font. La présente diffusion fournit les renseignements les plus récents à propos des habitudes de vapotage au Canada.

Le vapotage est plus répandu chez les Canadiens plus jeunes

Il continue d'y avoir des différences intergénérationnelles en ce qui concerne l'utilisation des dispositifs de vapotage.

En 2020, environ 14 % des jeunes de 15 à 19 ans ont déclaré avoir vapoté au cours des 30 derniers jours, et plus du tiers (35 %) d'entre eux ont déclaré avoir essayé le vapotage à un moment au cours de leur vie.

Parmi les jeunes adultes de 20 à 24 ans, la proportion des personnes qui ont vapoté au cours des 30 derniers jours était semblable (13 %), et près de la moitié (43 %) ont déclaré avoir déjà essayé de vapoter.

À titre comparatif, environ 3 % des adultes de 25 ans et plus ont déclaré avoir utilisé un produit de vapotage au cours des 30 derniers jours, tandis que près de 13 % ont indiqué avoir essayé le vapotage à un moment quelconque.

Dans tous les groupes d'âge, parmi ceux qui ont déclaré avoir vapoté au cours des 30 jours précédents, 50 % ont répondu qu'ils vapotaient tous les jours.

On a aussi noté des différences importantes selon le genre, les hommes (19 %) étant plus susceptibles que les femmes (14 %) de déclarer avoir déjà essayé le vapotage.

Les jeunes sont plus susceptibles de vapoter à des fins récréatives

Comme ce fut le cas en 2019, on a demandé aux répondants d'indiquer la principale raison pour laquelle ils avaient vapoté au cours des 30 jours ayant précédé l'enquête. Les utilisateurs ont été classés dans les catégories suivantes : (1) personnes qui souhaitaient seulement faire un essai; (2) personnes ayant déclaré aimer vapoter; (3) personnes ayant vapoté pour réduire leur stress; (4) personnes ayant vapoté pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer; (5) personnes ayant mentionné d'autres raisons.

Les raisons les plus souvent invoquées par les jeunes Canadiens de 15 à 19 ans étaient parce qu'ils aimaient vapoter (27 %), parce qu'ils voulaient l'essayer (26 %) et pour réduire leur stress (23 %). En revanche, ceux de 20 à 24 ans étaient plus susceptibles de déclarer avoir vapoté parce qu'ils aimaient vapoter (24 %), pour réduire leur stress (24 %) ou pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer (22 %).

En comparaison, les Canadiens de 25 ans et plus étaient plus susceptibles de déclarer avoir vapoté pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer (53 %).

Le vapotage pour réduire le stress a augmenté chez les personnes de 20 à 24 ans, passant de 14 % en 2019 à 24 % en 2020, alors qu'il a légèrement augmenté chez les 15 à 19 ans et les 25 ans et plus.

Tant chez les hommes (43 %) que chez les femmes (33 %), la raison la plus fréquente invoquée était pour réduire l'usage du tabac ou arrêter de fumer. Cependant, les femmes étaient deux fois plus enclines que les hommes à indiquer qu'elles voulaient simplement l'essayer (20 %) comme principale raison d'avoir vapoté.

Les Canadiens plus âgés sont plus susceptibles de déclarer fumer la cigarette

Environ 1 Canadien sur 10 a indiqué fumer la cigarette de façon régulière, et les Canadiens de 25 ans et plus étaient près de trois fois et demie plus susceptibles de déclarer être fumeurs (11 %) que ceux de 15 à 19 ans (3 %).

Ces taux représentent une baisse générale de l'usage de la cigarette par rapport à 2019 chez les 25 ans et plus et les 15 à 19 ans, de 12 % et de 5 %, respectivement. Le recul le plus marqué a été enregistré chez ceux de 20 à 24 ans : 8 % ont déclaré qu'ils fumaient en 2020, comparativement à 13 % en 2019.

Le tabagisme était plus fréquent chez les hommes que chez les femmes : 12 % des hommes ont déclaré qu'ils fumaient par rapport à 9 % des femmes.


  Note aux lecteurs

Les données de la présente diffusion sont tirées de l'Enquête canadienne sur le tabac et la nicotine de 2020, qui permet de recueillir des renseignements sur la fréquence du tabagisme, du vapotage et de la consommation de cannabis. L'enquête a été réalisée en décembre 2020 et en janvier 2021. Les renseignements ont été recueillis auprès de 8 112 répondants. La population cible était composée de personnes ne résidant pas dans des établissements institutionnels âgées de 15 ans et plus qui vivent dans les dix provinces du Canada. Le contenu du questionnaire a été élaboré en consultation avec Santé Canada.

Dans le contexte de cette analyse, le vapotage comprend le vapotage de liquide, avec ou sans nicotine (liquide seulement aromatisé), au moyen d'une cigarette électronique, d'un vaporisateur modifié, d'un vaporisateur ou d'un vaporisateur stylo. L'analyse exclut le vapotage de cannabis.

On a demandé aux répondants ayant déclaré avoir utilisé un produit de vapotage au cours des 30 jours précédents d'indiquer le type de produit utilisé, la fréquence d'utilisation et les raisons justifiant le vapotage. En outre, les questions sur la perception relative aux effets nocifs ont été posées à tous les répondants (utilisateurs et non-utilisateurs). On a appliqué des poids d'échantillonnage afin que les analyses soient représentatives de la population canadienne.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :