Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Répercussions des robots sur l'emploi : données à l'échelle des entreprises

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2020-11-02

Les entreprises qui ont investi dans les robots de 1996 à 2017 emploient davantage et non moins de travailleurs : voilà la conclusion générale des nouvelles études publiées aujourd'hui intitulées « Répercussions des robots sur l'emploi : données à l'échelle des entreprises » et « L'effet des robots sur le rendement et l'emploi des entreprises ». Ces études ont permis de constater qu'après avoir investi dans les robots, les entreprises ont accru leur effectif très spécialisé et peu spécialisé, mais pas leur effectif moyennement spécialisé. De plus, les entreprises utilisent moins de gestionnaires après l'arrivée des robots.

Les progrès accomplis récemment dans le domaine de la robotique ont ravivé des inquiétudes concernant son incidence sur l'humanité. L'une des préoccupations majeures à cet égard touche le remplacement éventuel de travailleurs humains qui effectuent des tâches routinières dans l'économie. Pour comprendre l'incidence que les robots auront sur différents travailleurs, il faut bien connaître les entreprises qui les adoptent et comprendre la raison de leur adoption. Les entreprises adoptent-elles des robots pour améliorer leur rendement sur des marchés concurrentiels ou simplement pour réduire leurs prix en réduisant les coûts de leur main-d'œuvre? Pour répondre à ces questions, une nouvelle base de données à l'échelle des entreprises sur les investissements dans les robots, décrite dans l'article « La création d'une base de données Robots! » a été élaborée à partir de sources de données administratives. Les nouvelles données ont été appariées à des données existantes à l'échelle des entreprises sur l'emploi et le rendement ainsi qu'aux données de l'Enquête sur le milieu de travail et les employés (EMTE), qui porte sur les caractéristiques des travailleurs (p. ex. le niveau de scolarité et la formation), les conditions en milieu de travail et les stratégies des entreprises.

Les données sur les investissements dans les robots indiquent que depuis 2008, les investissements dans les robots industriels ont continué à augmenter tandis que ceux dans les robots affectés aux chaînes de montage de véhicules automobiles ont diminué. En 2008, la valeur des stocks de robots était de 1,2 milliards de dollars et un peu moins de la moitié de cette somme était consacrée aux chaînes de montage de véhicules automobiles. En 2017, sur les 1,5 milliard de dollars de stocks totaux de robots, moins de 400 millions de dollars étaient détenus dans le secteur de l'automobile. Au cours de cette période, les entreprises des secteurs de l'agriculture, de l'exploitation minière et de la construction ainsi que celles des secteurs des services tels que la santé et la gestion des déchets ont graduellement augmenté leurs investissements dans les robots.

L'analyse des microdonnées qui sous-tendent ces données agrégées montrent que l'adoption des robots a généralement une incidence positive sur l'emploi dans les entreprises individuelles mais que l'incidence diffère toutefois selon les compétences des travailleurs. Par rapport au rendement moyen de leur industrie, l'emploi a augmenté de 15 % dans les entreprises après qu'elles eurent adopté les robots. Des hausses relatives de l'emploi ont été observées pour les entreprises dans les industries individuelles après la prise en compte de la taille de l'entreprise, de la syndicalisation, de la sous-traitance et d'autres caractéristiques propres aux entreprises.

Cependant, un examen détaillé des entreprises adoptant les robots qui faisaient partie de l'échantillon de l'EMTE montre que l'emploi a progressé dans les catégories très spécialisées (emplois exigeant un grade universitaire) et peu spécialisées (emplois exigeant un diplôme d'études secondaires ou un niveau de scolarité inférieur). Les travailleurs moyennement spécialisés (emplois exigeant une formation professionnelle ou la connaissance d'un métier) qui travaillaient dans des entreprises ayant adopté des robots étaient plus susceptibles de quitter leur emploi et de ne pas être remplacés après l'arrivée des robots.

Graphique 1  Graphique 1: Stock de robots, robots industriels et robots pour les chaînes de montage des véhicules automobiles
Stock de robots, robots industriels et robots pour les chaînes de montage des véhicules automobiles

Les données tirées de l'EMTE indiquent également que les entreprises qui adoptent des robots utilisent moins de gestionnaires que les entreprises qui n'adoptent pas les robots, après la prise en compte d'autres différences entre les entreprises. La précision et la constance inégalées des robots dans la répétition de tâches multiples sont l'une des raisons qui pourraient expliquer que les entreprises ont besoin de moins de gestionnaires pour surveiller les travailleurs et assurer la qualité. De plus, les données de l'EMTE montrent qu'au lieu de se faire superviser par la gestion, les travailleurs obtiennent un plus grand pouvoir de décision et se voient offrir des incitatifs liés au rendement. Toutefois, leur travail avec les robots ou parallèlement aux robots devient moins routinier, ce qui les oblige à devenir plus flexibles.

Ces études montrent aussi que les robots permettent aux entreprises d'accroître leur productivité. Les investissements dans les robots ont augmenté la production des entreprises de 0,8 % par année en moyenne, après la prise en compte des différences concernant l'utilisation d'autres intrants, de l'industrie, de la géographie et du cycle économique. L'examen des questions de l'EMTE sur la stratégie des entreprises révèle que les robots sont associés à l'accroissement de la focalisation des entreprises sur la qualité des produits et des services, et non sur la réduction des coûts de la main-d'œuvre.

Ces résultats soulèvent la possibilité que les robots contribueront à l'augmentation du rendement des entreprises en améliorant la qualité des produits et des services plutôt qu'en réduisant simplement les coûts de la main-d'œuvre. Les robots entraîneront également une perturbation des emplois, non seulement en remplaçant certains emplois, mais aussi en modifiant les exigences d'autres emplois. Ce changement ne profitera pas à tous les travailleurs.

  Note aux lecteurs

L'article « La création d'une base de données Robots! » brosse un tableau de la création de données de panel à l'échelle des entreprises sur l'adoption de robots à l'aide de données sur les importations canadiennes. La majorité du matériel robotique déployé par les entreprises canadiennes est produite à l'étranger par des entreprises de robotique d'envergure mondiale. Le matériel est considéré comme des robots pour les besoins des douanes lorsqu'il traverse la frontière.

Produits

Les études « Répercussions des robots sur l'emploi : données à l'échelle des entreprises », « L'effet des robots sur le rendement et l'emploi des entreprises », et « La création d'une base de données Robots! » sont maintenant disponibles.

Une infographie intitulée « Coup d'œil sur les robots dans l'économie canadienne de 1996 à 2017 », qui fait partie de la collection Statistique Canada – Infographies, a aussi été publiée aujourd'hui.

Un article de recherche intéressant intitulé « Opinions des Canadiens à l'égard de l'automatisation et de la création nette d'emplois en 1989 : avaient-ils raison? » a également été publié aujourd'hui dans le cadre de la série Aperçus économiques (11-626-X).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données pour les études « Répercussions des robots sur l'emploi : données à l'échelle des entreprises », « L'effet des robots sur le rendement et l'emploi des entreprises », et « La création d'une base de données Robots! » communiquez avec Danny Leung, 613-293-1025; (danny.leung@canada.ca), Division de l'analyse économique.

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données pour l'article « Opinions des Canadiens à l'égard de l'automatisation et de la création nette d'emplois en 1989 : avaient-ils raison? » communiquez avec René Morissette (rene.morissette@canada.ca), Division de l'analyse sociale et de la modélisation.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :