Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Statistiques mensuelles sur l'aviation civile, mars 2020

Diffusion : 2020-05-25

Faits saillants

En mars 2020, les principaux transporteurs aériens canadiens ont transporté 4,3 millions de passagers sur leurs vols réguliers et d'affrètement, ce qui représente une diminution de 44,1 % par rapport à mars 2019. Il s'agit de la plus forte baisse jamais enregistrée pour les statistiques mensuelles sur l'aviation civile.

De manière similaire, la circulation aérienne a fléchi de 45,0 % d'une année à l'autre pour s'établir à 10,9 milliards de passagers-kilomètres en mars. Par conséquent, les recettes d'exploitation totales déclarées par ces compagnies aériennes se sont chiffrées à 1,3 milliard de dollars en mars, en baisse de 41,0 % par rapport au même mois un an plus tôt.

L'industrie durement touchée par la pandémie

Le 16 mars, le gouvernement du Canada a annoncé la fermeture de la frontière à la majorité des voyageurs étrangers, à compter du 18 mars, dans le but de freiner la propagation de la pandémie de COVID-19. Outre les répercussions des restrictions de voyage sans précédent, l'industrie canadienne du transport aérien a ressenti celles de l'arrêt de l'activité économique et de l'imposition de mesures comme l'éloignement physique.

Dans ces circonstances, certaines des principales compagnies aériennes canadiennes ont suspendu toutes leurs activités, alors que d'autres les ont réduites dans une mesure allant de 85 % à 90 %. Les quelques vols de passagers restants étaient surtout consacrés au rapatriement de Canadiens coincés à l'étranger. Le rétablissement complet des vols de passagers dépend non seulement du rythme de la reprise de l'activité économique, mais aussi de la volonté du public de voyager par avion.

Changement perceptible vers le transport de marchandises

La demande de vols de passagers étant essentiellement nulle, certaines compagnies aériennes se sont tournées vers le transport de marchandises. Par exemple, WestJet a transporté des fournitures médicales essentielles à bord de certains vols de rapatriement en provenance de l'étranger, ainsi qu'à bord de vols intérieurs au Canada. Pour aider à répondre aux besoins mondiaux de biens ainsi que d'équipement de protection individuelle, Air Canada a déclaré avoir exploité plus de 500 vols internationaux tout-cargo du 22 mars au début mai, et prévoit exploiter jusqu'à 150 vols tout-cargo par semaine au cours du deuxième trimestre, au moyen d'une combinaison d'avions-cargos et d'avions de passagers reconfigurés.

Les difficultés abondent

L'industrie du transport aérien est confrontée à des difficultés financières, car elle génère des recettes minimales mais fait face à des dépenses d'exploitation soutenues (p. ex. l'entretien et les réparations ainsi que la location des aéronefs, la reconfiguration, les dettes), et elle recherche des mesures d'aide propres à l'industrie pour survivre à la pandémie de COVID-19.

La pleine ampleur des répercussions de la pandémie sur l'industrie se fera plus évidente au cours de la période d'avril à juin, mais les mesures clés d'exploitation et financières de mars rendent déjà compte de la gravité et de la soudaineté des contrecoups subis par les principales compagnies aériennes du Canada.

En mars, les sept transporteurs aériens canadiens de niveau I ont transporté 4,3 millions de passagers sur leurs vols réguliers et d'affrètement, ce qui représente une diminution de 44,1 % par rapport à mars 2019, alors qu'ils étaient au nombre de six. Survenue dans la foulée des restrictions de voyage imposées à la mi-mars, cette diminution représente la plus forte baisse mensuelle jamais enregistrée.

Les recettes d'exploitation totales déclarées par ces compagnies aériennes se sont chiffrées à 1,3 milliard de dollars en mars, en baisse de 41,0 % par rapport au même mois un an plus tôt.

La circulation aérienne a fléchi de 45,0 % d'une année à l'autre pour s'établir à 10,9 milliards de passagers-kilomètres en mars, alors que la capacité a diminué de 27,9 % pour se situer à 16,9 milliards de sièges-kilomètres disponibles. Cela s'est traduit par un coefficient de remplissage beaucoup moins élevé en mars (64,6 %) qu'au même mois de l'année précédente (84,7 %), car la diminution de la demande de voyages a été nettement plus marquée que celle de la capacité.

En moyenne, chaque passager a parcouru 2 541 kilomètres, ce qui représente une baisse de 1,6 % par rapport à mars 2019.

Le volume de carburant à turbomoteurs consommé a diminué de 26,9 % pour se chiffrer à 507,1 millions de litres, alors que le nombre d'heures de vol a fléchi de 27,6 % pour s'établir à 147 000 heures.

Graphique 1  Graphique 1: Passagers transportés, transporteurs aériens canadiens, niveau I
Passagers transportés, transporteurs aériens canadiens, niveau I

Graphique 2  Graphique 2: Coefficient de remplissage, transporteurs aériens canadiens, niveau I
Coefficient de remplissage, transporteurs aériens canadiens, niveau I

Graphique 3  Graphique 3: Consommation de carburant à turbomoteurs, transporteurs aériens canadiens, niveau I
Consommation de carburant à turbomoteurs, transporteurs aériens canadiens, niveau I

  Note aux lecteurs

L'Enquête mensuelle sur l'aviation civile porte sur tous les transporteurs aériens canadiens de niveau I : Air Canada (y compris Air Canada Rouge), Air Transat, Jazz, Porter, Sky Regional, Sunwing et WestJet (y compris Swoop, WestJet Encore et WestJet Link).

Le nombre de transporteurs aériens s'est accru pour passer de six en 2019 à sept en 2020, car un transporteur aérien de niveau II a été reclassé au niveau I.

On obtient la distance moyenne d'un voyage de passagers en divisant le nombre de passagers-kilomètres par le nombre de passagers. Les voyages effectués partout au Canada et partout dans le monde sont inclus dans ce calcul.

Les données qui figurent dans le présent communiqué mensuel ne sont pas désaisonnalisées.

Les données de mars 2019 et février 2020 ont été révisées.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou veuillez communiquer avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :