Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indice des prix à la consommation, mars 2020

Diffusion : 2020-04-22

Indice des prix à la consommation

Mars 2020

0,9 % hausse

(variation sur 12 mois)

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,9 % d'une année à l'autre en mars, en baisse par rapport à la hausse de 2,2 % enregistrée en février. La croissance d'une année à l'autre des prix à la consommation a ralenti le plus depuis septembre 2006, alors que l'activité économique mondiale a continué de ralentir en raison de l'éclosion de la COVID-19. Sans l'énergie, l'IPC a augmenté de 1,7 %.

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, l'IPC a diminué de 0,9 % en mars, ce qui représente la baisse la plus prononcée de l'IPC désaisonnalisé depuis sa création en 1992. Sans les aliments et l'énergie, l'IPC désaisonnalisé a progressé de 0,1 %.

Graphique 1  Graphique 1: Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'énergie
Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'énergie

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Réponse à la COVID-19 : Événements économiques clés en mars
Réponse à la COVID-19 : Événements économiques clés en mars

Graphique 2  Graphique 2: Les prix de l'énergie reculent en mars
Les prix de l'énergie reculent en mars

Faits saillants

D'une année à l'autre, les prix ont augmenté dans six des huit composantes principales. Les prix du logement (+1,9 %) ont contribué le plus à la hausse de l'indice d'ensemble. Par rapport à mars 2019, les consommateurs ont déboursé moins pour les transports (-1,2 %) et pour les loisirs, la formation et la lecture (-0,5 %).

Graphique 3  Graphique 3: Hausse des prix dans six des huit composantes principales
Hausse des prix dans six des huit composantes principales

Les prix de l'énergie chutent en raison de la diminution de la demande et de la hausse de l'offre

Les prix de l'énergie ont reculé de 11,6 % d'une année à l'autre en mars, principalement en raison de leur diminution mensuelle la plus marquée depuis novembre 2008. Par rapport à mars de l'année précédente, les consommateurs ont déboursé 21,2 % de moins pour l'essence en raison de la faiblesse des prix du pétrole brut, qui a aussi contribué à la baisse des prix du mazout et des autres combustibles (-9,5 %) et du carburant, des pièces et des accessoires pour véhicules de loisirs (-18,5 %).

Les prix du pétrole brut ont diminué en mars en raison de la baisse de la demande découlant du ralentissement de l'activité économique mondiale, du commerce et des voyages attribuable à l'éclosion de la COVID-19, conjuguée à une offre excédentaire de pétrole, dans un climat tendu entre les pays producteurs de pétrole. La baisse d'une année à l'autre des prix de l'énergie a été accentuée par une hausse des prix de l'essence en mars 2019, à un moment où les prix du pétrole brut commençaient à se remettre d'une surabondance soutenue de l'offre qui se démarquait de la variation sur 12 mois.

Infographie 2  Vignette de l'infographie 2: Recul marqué des prix de l'essence en mars
Recul marqué des prix de l'essence en mars

Les prix à la consommation des biens durables ont augmenté de 0,3 % d'une année à l'autre en mars, après avoir augmenté de 1,1 % en février. La croissance d'une année à l'autre de l'indice des prix d'achat de véhicules automobiles a ralenti pour s'établir à 1,0 %, après avoir augmenté de 2,2 % en février. La variation est en partie attribuable à l'offre accrue d'incitatifs aux consommateurs et à une moins grande disponibilité de nouveaux modèles de véhicules de l'année comparativement à mars 2019.

Ralentissement de la croissance d'une année à l'autre des prix des services dans le contexte de la COVID-19

La croissance d'une année à l'autre des prix des services a ralenti pour s'établir à 2,0 % en mars, en baisse par rapport à la hausse de 2,2 % enregistrée en février. La plus grande part de ce ralentissement a été attribuable à la diminution observée dans les services touchés par les avertissements aux voyageurs et les suspensions de vols visant à freiner la propagation de la COVID-19. Les prix des voyages organisés (+1,0 %) et du transport aérien (+6,0 %) ont augmenté dans une moindre mesure en mars qu'en février alors qu'un certain nombre de voyages internationaux sont devenus inaccessibles aux consommateurs. La baisse des prix d'une année à l'autre pour l'hébergement des voyageurs (-2,2 %), la location de véhicules automobiles (-6,4 %) et le transport par train, autobus et autres transports interurbains (-4,6 %) témoigne de la demande réduite de voyages à l'intérieur du Canada. Ces variations ont coïncidé avec l'accent accru mis sur l'éloignement physique, y compris l'annulation d'événements d'envergure et les mises en garde contre les voyages jugés non essentiels.

Graphique 4  Graphique 4: Ralentissement en mars de la croissance d'une année à l'autre des prix des services
Ralentissement en mars de la croissance d'une année à l'autre des prix des services

Faits saillants régionaux

D'une année à l'autre, les prix ont augmenté dans une moindre mesure en mars qu'en février dans toutes les provinces, principalement en raison des prix plus faibles de l'essence à la pompe. Le ralentissement de la croissance des prix a été le plus marqué dans les provinces de l'Atlantique, où le mazout est couramment utilisé pour le chauffage des maisons. Les consommateurs ont déboursé moins pour le mazout et les autres combustibles sous l'effet de la faiblesse des prix du pétrole à l'échelle mondiale.

Graphique 5  Graphique 5: L'Indice des prix à la consommation progresse à un rythme plus lent dans toutes les provinces
L'Indice des prix à la consommation progresse à un rythme plus lent dans toutes les provinces

Les prix de l'énergie diminuent en Alberta et en Ontario

Les consommateurs de l'Alberta ont déboursé 21,1 % de moins pour le gaz naturel comparativement à mars 2019, lorsque les prix du gaz naturel avaient augmenté en raison d'un temps plus froid que prévu. En mars, la baisse des prix à la consommation reflétait la diminution mondiale des prix des produits de base. Comme pour les autres produits énergétiques, la pandémie de la COVID-19 a ralenti la demande en gaz naturel, alors que les stocks sont demeurés élevés.

En Ontario, les prix de l'électricité ont diminué de 1,4 % d'une année à l'autre, principalement en raison des modifications apportées aux tarifs d'électricité selon l'heure de la consommation de la province. Le 24 mars, à la suite de la fermeture obligatoire en Ontario des entreprises non essentielles pour limiter la propagation de la COVID-19, le gouvernement provincial a suspendu l'utilisation des tarifs selon l'heure de la consommation. Les consommateurs résidentiels se sont donc vu facturer l'électricité à un taux de période creuse plus faible, peu importe l'heure de consommation.

Les consommateurs paient moins pour l'hébergement des voyageurs en Alberta

Tandis que les prix de l'hébergement des voyageurs ont diminué dans la plupart des provinces, la baisse a été la plus prononcée en Alberta (-10,8 %), en raison surtout de la réduction de la demande découlant de l'activité touristique limitée dans les stations balnéaires des Rocheuses.

Ralentissement de la croissance d'une année à l'autre de l'Indice des prix à la consommation à un rythme jamais vu depuis 2006

En mars, la croissance de l'IPC publié a ralenti pour s'établir à 0,9 %, après avoir augmenté de 2,2 % le mois précédent. Il s'agit du ralentissement d'une année à l'autre de la croissance des prix à la consommation le plus prononcé depuis septembre 2006.

Infographie 3  Vignette de l'infographie 3: Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation, janvier 2003 à mars 2020
Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation, janvier 2003 à mars 2020

La COVID-19 et l'Indice des prix à la consommation

Statistique Canada continue de suivre de près les répercussions du nouveau coronavirus (aussi connu sous le nom de la COVID-19) sur l'Indice des prix à la consommation (IPC) au Canada.

La collecte des prix pour l'IPC de mars n'a guère été affectée par la pandémie de la COVID-19 puisque la majorité des prix ont été relevés avant la mise en place des restrictions de voyages locales. Dans la mesure du possible, Statistique Canada a adopté des mesures afin de rendre compte des limites auxquelles sont confrontés les consommateurs canadiens.

En mars, plusieurs vols internationaux ont été suspendus de façon indéfinie pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19. Même si les renseignements sur les tarifs aériens ont été recueillis avant la suspension des vols, ces derniers ont été exclus du calcul de l'IPC de mars puisque les passagers n'ont finalement pas pu utiliser ces services.

Comme pour les tarifs aériens, les prix des voyages organisés ont été relevés avant la publication des avis déconseillant les voyages non essentiels, qui ont été annoncés le 13 mars. Les prix des voyages organisés devant avoir lieu après cette annonce ont été imputés à partir d'un indice de niveau supérieur (celui des services de voyage).

Les prix de l'hébergement des voyageurs ont également été relevés avant l'annonce des avis déconseillant les voyages non essentiels et la fermeture de la frontière canadienne. Pour s'assurer que la variation des prix est représentative de l'expérience des consommateurs tout au long de la période de référence de mars, un autre relevé des prix a été effectué à la fin du mois. La variation des prix publiée représente la moyenne de tous les prix relevés pour la période de référence.

Deux façons de découvrir les données de l'Indice des prix à la consommation

Visitez le Portail de l'Indice des prix à la consommation (IPC) pour accéder, en un seul endroit pratique, à l'ensemble des données de l'IPC, des publications, des outils interactifs et des annonces se rapportant aux nouveaux produits et aux changements à venir relatifs à l'IPC.

Vous pouvez aussi consulter l'Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation pour accéder aux données actuelles et historiques de l'IPC dans un format visuel personnalisable.






  Note aux lecteurs

Pour le mois de référence de mars, 99,8 % des prix pour l'Indice des prix à la consommation (IPC) ont été relevés comme prévu avant la fermeture des entreprises non essentielles.

Traitement du transport aérien et des services de voyage dans l'IPC de mars

La collecte des prix pour l'IPC de mars n'a guère été affectée par la pandémie de la COVID-19 puisque la majorité des prix ont été relevés avant la mise en place des fermetures et des restrictions de voyages locales. Dans la mesure du possible, Statistique Canada a adopté des mesures pour refléter l'expérience vécue par les consommateurs canadiens.

En mars, plusieurs vols internationaux ont été suspendus de façon indéfinie pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19. Même si les renseignements sur les tarifs aériens ont été recueillis avant la suspension des vols, ces derniers ont été exclus du calcul de l'IPC de mars puisque les passagers n'ont finalement pas pu effectuer ces déplacements.

Les prix des voyages organisés ont aussi été relevés avant la publication des avis déconseillant les voyages non essentiels, qui ont été annoncés le 13 mars. Les prix des voyages organisés devant avoir lieu après cette annonce ont été imputés à partir d'un indice de niveau supérieur (celui des services de voyage). Puisque les Canadiens sont peu susceptibles d'avoir voyagé à l'étranger après l'émission de l'avertissement aux voyageurs, on s'assure ainsi que la variation des prix publiée correspond aux voyages effectués au cours de la première moitié de mars.

Les prix de l'hébergement des voyageurs ont également été relevés avant l'annonce des avis déconseillant les voyages non essentiels et la fermeture de la frontière canadienne. Pour s'assurer que la variation des prix est représentative de l'expérience des consommateurs tout au long de la période de référence de mars, un autre relevé des prix a été effectué à la fin du mois. La variation des prix publiée représente la moyenne de tous les prix relevés pour la période de référence.

Indice des prix des services de téléphonie cellulaire

L'indice des prix des services de téléphonie cellulaire est maintenant offert sur demande. Pour en savoir plus, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Tableaux de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel 18-10-0259-01 sera mis à jour le 4 mai.

Prochaine diffusion

L'Indice des prix à la consommation d'avril sera diffusé le 20 mai.

Produits

Il est possible de consulter Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation interactif sur le site Web de Statistique Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les concepts et l'utilisation de l'Indice des prix à la consommation (IPC), veuillez consulter Le document de référence de l'Indice des prix à la consommation canadien (Numéro au catalogue62-553-X).

Pour obtenir des renseignements sur l'histoire de l'IPC au Canada, veuillez consulter la publication Survol du premier siècle de l'Indice des prix à la consommation au Canada (Numéro au catalogue62-604-X).

Deux vidéos, « Vue d'ensemble de l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada » et « L'Indice des prix à la consommation et votre expérience de la variation des prix », sont accessibles sur la chaîne YouTube de Statistique Canada.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :