Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Portrait socioéconomique de la population noire au Canada

Diffusion : 2020-02-25

Au Canada, la population noire est jeune, diversifiée et en croissance. En 2016, près de 1,2 million de Noirs vivaient au Canada, et plus de 4 sur 10 étaient nés au pays. Compte tenu des défis auxquels sont confrontés de nombreux Canadiens noirs, il est important d'examiner les résultats socioéconomiques de cette population.

Aujourd'hui, dans le contexte de la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine proclamée par les Nations Unies et du Mois de l'histoire des Noirs, Statistique Canada publie deux articles qui éclaireront les lecteurs au sujet des résultats de la population noire du Canada au sein du système d'éducation et sur le marché du travail.

Le premier de ces articles, intitulé « Résultats du Recensement de 2016 : Parcours scolaire et intégration au marché du travail des jeunes Noirs au Canada » et qui paraît aujourd'hui dans la publication Regards sur la société canadienne, porte sur le parcours des jeunes Noirs au sein du système scolaire et sur le marché du travail.

Le deuxième article, intitulé « La population noire au Canada : éducation, travail et résilience », présente un large éventail d'indicateurs du bien-être social et économique, y compris sur la résilience et les perceptions des Noirs.

Ces deux produits sont le fruit d'efforts continus déployés par Statistique Canada en vue de dresser un profil statistique de la population noire au Canada.

Les jeunes Noirs ont des aspirations scolaires plus élevées que les autres jeunes, mais un niveau de scolarité inférieur à celui des autres jeunes

Pour mieux comprendre le parcours scolaire de la population noire, Statistique Canada a suivi une cohorte de jeunes pendant 10 ans, soit de 2006 à 2016.

Les résultats indiquent que les jeunes Noirs étaient aussi susceptibles que les autres jeunes Canadiens de la même cohorte d'obtenir un diplôme d'études secondaires, mais qu'ils étaient moins susceptibles d'obtenir un grade d'études postsecondaires, en particulier les hommes.

Par exemple, parmi les garçons noirs âgés de 13 à 17 ans en 2006, un peu plus de la moitié (51 %) avaient obtenu un grade d'études postsecondaires 10 ans plus tard, alors qu'ils avaient entre 23 et 27 ans. Cela se compare à près des deux tiers (62 %) des autres garçons du même groupe d'âge.

Ces écarts étaient moins prononcés chez les filles : plus des deux tiers (69 %) des filles noires âgées de 13 à 17 ans en 2006 avaient obtenu, 10 ans plus tard, un grade d'études postsecondaires, comparativement aux trois quarts (75 %) des autres filles de la même cohorte.

Ces écarts au chapitre du niveau de scolarité se maintenaient après la prise en compte d'un certain nombre de caractéristiques, comme le niveau de scolarité des parents, le revenu familial, la structure familiale et le statut d'immigrant.

Cela dit, si les jeunes Noirs atteignent des niveaux de scolarité inférieurs, ce n'est pas parce que leurs aspirations en matière de scolarisation sont plus faibles. En 2016, presque tous les jeunes noirs de 15 à 25 ans ont indiqué qu'ils souhaitaient obtenir un grade d'études universitaires (94 %), comparativement à 82 % des autres jeunes du même groupe d'âge.

Graphique 1  Graphique 1: Attentes et aspirations en matière de scolarité de la population âgée de 15 à 25 ans, Canada, 2016
Attentes et aspirations en matière de scolarité de la population âgée de 15 à 25 ans, Canada, 2016

Cela donne à penser que d'autres facteurs non observés sont associés aux résultats scolaires plus faibles des jeunes Noirs.

Les adultes noirs sont moins susceptibles d'avoir un emploi que le reste de la population adulte

Bien que le niveau de scolarité soit un facteur important de la réussite des jeunes Canadiens, la participation au marché du travail et la rémunération annuelle sont d'importants indicateurs du bien-être socioéconomique des adultes en âge de travailler.

Il existe d'importants écarts entre les Noirs et le reste de la population adulte au chapitre de l'emploi et de la rémunération, et ces écarts se sont accrus au fil du temps, malgré la hausse du niveau de scolarité des Noirs.

De 2001 à 2016, par exemple, le taux d'emploi des femmes noires de 25 à 59 ans est demeuré à 71 %, alors qu'il a augmenté chez les autres femmes du même groupe d'âge pour passer de 72 % à 75 %.

De même, l'écart au chapitre des salaires annuels médians s'est accru entre les Noirs et le reste de la population en âge de travailler, en grande partie parce que les salaires des Noirs n'ont pas augmenté aussi rapidement que ceux des autres travailleurs.

Ces écarts peuvent être attribuables à d'autres différences, par exemple au chapitre des caractéristiques de l'emploi. Ces questions seront examinées plus en détail dans une étude de Statistique Canada à paraître ultérieurement en 2020.

Les Noirs affichent des niveaux de résilience plus élevés que le reste de la population

Malgré les difficultés auxquelles se heurte la population noire sur le marché du travail, les Noirs affichaient des niveaux de résilience et d'optimisme considérablement plus élevés pour un certain nombre d'indicateurs comparativement au reste de la population canadienne.

Par exemple, près des deux tiers (65 %) des Noirs âgés de 15 ans et plus estimaient qu'ils tiraient toujours des leçons de leurs expériences difficiles, comparativement à un peu moins de la moitié (48 %) du reste de la population.

De plus, 44 % des Noirs ont déclaré qu'ils ont « toujours » été en mesure de se remettre rapidement d'une période difficile, comparativement au tiers (33 %) du reste de la population canadienne.

Les perceptions des Noirs à l'égard de leurs perspectives d'avenir étaient également plus positives que celles du reste de la population, sans égard au statut d'immigrant. Plus précisément, 76 % des immigrants noirs et 85 % des non-immigrants noirs estimaient que leurs perspectives d'avenir s'amélioreraient au cours des cinq prochaines années. Parmi le reste de la population, ces pourcentages étaient respectivement de 57 % et de 46 %.

  Note aux lecteurs

La présente diffusion a pour objet de résumer les conclusions de deux articles publiés aujourd'hui, qui éclaireront les lecteurs au sujet des conditions socioéconomiques de la population noire au Canada.

Les auteurs du premier article ont utilisé les données des recensements de 2006 et de 2016, lesquelles comprennent les données des répondants qui ont rempli les questionnaires détaillés du Recensement de la population de 2006 et de 2016, ce qui leur a permis d'assurer un suivi de l'évolution des caractéristiques de ces répondants sur une période de 10 ans.

Les auteurs du deuxième article ont utilisé les données de l'Enquête sociale générale et du Recensement de la population pour en arriver à une évaluation exhaustive du bien-être socioéconomique de la population noire et inclure dans leur analyse des indicateurs multidimensionnels comme l'éducation, l'accès à l'emploi et au revenu, les structures familiales et les perceptions subjectives.

Ces articles font suite à un portrait publié en février 2019 soulignant la diversité de la population noire et faisant partie d'une série de documents publiés dans le cadre de la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine proclamée par les Nations Unies et du Mois de l'histoire des Noirs.

Produits

L'étude « Résultats du Recensement de 2016 : Parcours scolaire et intégration au marché du travail des jeunes Noirs au Canada » est maintenant disponible dans Regards sur la société canadienne (Numéro au catalogue75-006-X), et le livret « La population noire au Canada : éducation, travail et résilience » est maintenant disponible dans la Série thématique sur l'ethnicité, la langue et l'immigration (Numéro au catalogue89-657-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :