Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce de gros, décembre 2019

Diffusion : 2020-02-24

Ventes en gros – Canada

63,9 milliards de dollars

Décembre 2019

0,9 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – T.-N-L.

363,0 millions de dollars

Décembre 2019

-3,3 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Î.-P.-É.

94,4 millions de dollars

Décembre 2019

-0,1 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – N.-É.

900,4 millions de dollars

Décembre 2019

2,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – N.-B.

590,6 millions de dollars

Décembre 2019

2,2 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Qc

12 028,6 millions de dollars

Décembre 2019

1,8 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Ont.

33 327,3 millions de dollars

Décembre 2019

1,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Man.

1 552,6 millions de dollars

Décembre 2019

1,7 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Sask.

2 055,6 millions de dollars

Décembre 2019

-0,4 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Alb.

6 574,7 millions de dollars

Décembre 2019

-0,3 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – C.-B.

6 307,9 millions de dollars

Décembre 2019

-0,3 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Yn

11,4 millions de dollars

Décembre 2019

18,2 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – T.N.-O.

62,4 millions de dollars

Décembre 2019

10,5 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Nt

16,4 millions de dollars

Décembre 2019

6,1 % hausse

(variation mensuelle)

Les ventes en gros ont augmenté de 0,9 % en décembre pour se chiffrer à 63,9 milliards de dollars, après avoir observé deux baisses mensuelles consécutives. Des ventes plus élevées ont été observées dans quatre des sept sous-secteurs, lesquels représentent 63 % des ventes en gros. Exprimées en dollars, ce sont les ventes du sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles qui ont enregistré l'augmentation la plus marquée.

Exprimées en volume, les ventes en gros ont connu une hausse de 0,8 %.

Au quatrième trimestre, les ventes ont diminué de 1,5 %, après avoir affiché 14 augmentations trimestrielles consécutives. Des ventes plus faibles ont été enregistrées dans cinq des sept sous-secteurs. Le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles (-3,1 %) et celui des produits divers (-4,0 %) ont affiché les reculs les plus prononcés.

Graphique 1  Graphique 1: Les ventes en gros augmentent en décembre
Les ventes en gros augmentent en décembre

La hausse en décembre est attribuable aux ventes plus élevées dans quatre des sept sous-secteurs

Le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles a vu ses ventes augmenter de 1,9 % pour atteindre 10,9 milliards de dollars, après avoir affiché quatre baisses mensuelles consécutives. Deux des trois industries ont enregistré des ventes plus élevées, celle des véhicules automobiles (+3,0 %) ayant enregistré la hausse la plus importante. Les ventes trimestrielles dans le sous-secteur ont diminué pour un deuxième trimestre consécutif, les ventes ayant ralenti au cours de la deuxième moitié de 2019.

Les ventes dans le sous-secteur des produits divers ont augmenté de 2,5 % en décembre pour atteindre 8,1 milliards de dollars, après avoir affiché trois reculs mensuels consécutifs. La majeure partie de la croissance des ventes est attribuable aux hausses affichées par l'industrie des autres produits divers (+6,1 %) et par celle des fournitures agricoles (+4,8 %).

Sur une base trimestrielle, l'industrie des autres produits divers a enregistré son niveau le plus élevé de ventes au quatrième trimestre de 2019, en hausse de 4,0 %. En revanche, les ventes du sous-secteur des fournitures agricoles ont affiché une baisse de 13,6 % pour s'établir à leur plus faible niveau observé depuis le premier trimestre de 2018.

Hausse des ventes dans cinq provinces

Les ventes ont augmenté dans cinq provinces en décembre, lesquelles représentaient 76 % des ventes totales du commerce de gros au Canada. Ce sont l'Ontario et le Québec qui ont été à l'origine de la majeure partie de l'augmentation exprimée en dollars.

En Ontario, les ventes ont affiché leur hausse la plus marquée en décembre, soit 1,0 % pour atteindre 33,3 milliards de dollars, après avoir enregistré une baisse de 1,3 % en novembre. Ce sont les sous-secteurs des machines, du matériel et des fournitures (+3,0 %), des produits divers (+2,7 %) et des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles (+1,1 %) qui ont le plus contribué à la hausse. En Ontario, les ventes trimestrielles ont diminué pour la première fois depuis le troisième trimestre de 2018.

Les grossistes du Québec ont enregistré la deuxième hausse en importance de leurs ventes, celles-ci s'étant accrues de 1,8 % pour atteindre 12,0 milliards de dollars. Il s'agit de leur première hausse en trois mois. Au total, cinq des sept sous-secteurs ont vu leurs ventes augmenter en décembre et celui des produits alimentaires, des boissons et du tabac (en hausse de 3,5 % pour atteindre 3,0 milliards de dollars) ainsi que celui des matériaux et fournitures de construction (en hausse de 3,7 % pour atteindre 1,9 milliard de dollars) ont enregistré les augmentations les plus marquées. Pour les deux sous-secteurs, décembre a marqué le sixième mois de hausses mensuelles en 2019.

Augmentation des stocks pour un deuxième mois d'affilée

Les stocks des grossistes ont augmenté de 0,4 % pour se chiffrer à 92,2 milliards de dollars en décembre. Il s'agit de leur deuxième hausse mensuelle consécutive. Des augmentations ont été enregistrées dans quatre des sept sous-secteurs, lesquels représentaient 45 % des stocks totaux du commerce de gros.

Graphique 2  Graphique 2: Les stocks augmentent en décembre
Les stocks augmentent en décembre

Après avoir enregistré cinq baisses mensuelles consécutives, le sous-secteur des produits divers est celui qui a contribué le plus à l'augmentation. Les stocks dans ce sous-secteur ont affiché une hausse de 3,9 % pour atteindre 11,8 milliards de dollars. Les stocks dans le sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures ont baissé de 0,3 % pour s'établir à 26,9 milliards de dollars, ce qui a partiellement contrebalancé l'augmentation.

Le ratio des stocks aux ventes a diminué pour passer de 1,45 en novembre à 1,44 en décembre. Le ratio des stocks aux ventes est une mesure du temps (en mois) qu'il faudrait pour épuiser les stocks au rythme actuel des ventes.

Secteur du commerce de gros en 2019

Les ventes en gros au Canada ont augmenté pour une 10e année consécutive en 2019, en hausse de 2,3 % pour atteindre 769 milliards de dollars. Il s'agit d'un taux de croissance plus faible que ceux enregistrés en 2018 (+3,7 %) et en 2017 (+7,5 %). Ce taux est aussi celui le plus faible observé depuis 2013. Même si les ventes ont augmenté au cours des trois premiers trimestres de 2019, une baisse de 1,5 % a contribué au niveau de croissance comparativement plus faible en 2019.

Une fois l'effet des prix supprimé, les ventes en gros ont progressé de 1,0 % pour atteindre 682,0 milliards de dollars en 2019.

Graphique 3  Graphique 3: Ventes en gros
Ventes en gros

Les ventes en gros ont augmenté dans six sous-secteurs en 2019, celui des machines, du matériel et des fournitures ayant affiché les hausses les plus marquées. Le seul sous-secteur à avoir accusé une baisse est celui des matériaux et fournitures de construction.

À l'échelle régionale, sept provinces ont affiché des ventes plus élevées en 2019, l'Ontario et le Québec se classant au premier rang à ce chapitre. Ces deux provinces ont continuellement enregistré des hausses annuelles de leurs ventes en gros depuis 2009.

Selon l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail, le nombre moyen d'employés salariés dans le secteur du commerce de gros au Canada s'élevait à 823 000 pour la période allant de janvier 2019 à novembre 2019. Ce nombre représente une hausse de 2,6 %, laquelle a fait suite à une augmentation de 3,1 % en 2018 pour la même période. La rémunération hebdomadaire moyenne (y compris les heures supplémentaires) des employés salariés dans le commerce de gros s'est accrue de 1,3 % pour s'établir à 1 261 $, de janvier 2019 à novembre 2019, après avoir affiché une augmentation de 2,1 % au cours de la même période en 2018.

Le sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures est principalement à l'origine de la hausse des ventes en gros en 2019

Les ventes dans le sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures ont progressé à un rythme plus lent en 2019 qu'au cours des deux années précédentes, affichant une hausse de 4,1 % pour atteindre 162,2 milliards de dollars, après des augmentations de 8,1 % en 2018 et de 8,2 % en 2017. On note des variations similaires dans les données sur le commerce international de marchandises, selon lesquelles les importations de machines, de matériel et de pièces industriels se sont accrues de 1,7 % en 2019, après avoir affiché des hausses de 8,6 % en 2018 et de 2,8 % en 2017.

À l'intérieur de ce sous-secteur, les ventes d'ordinateurs et de matériel de communication, exprimées en dollars, ont contribué le plus à l'augmentation, suivies de celles de l'industrie des machines, du matériel et des fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière.

Les ventes dans l'industrie des ordinateurs et du matériel de communication se sont accrues de 10,8 % pour atteindre 51,4 milliards de dollars en 2019. L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) pour le matériel informatique et périphérique (+0,8 %) ainsi que pour le matériel de communication et le matériel audio et vidéo (+2,1 %), a aussi affiché des hausses la même année. Depuis 2009, les ventes dans cette industrie ont augmenté chaque année, sauf en 2017. L'IPPI pour le matériel informatique et périphérique ainsi que pour le matériel audio et vidéo et le matériel de communication a aussi diminué en 2017.

L'industrie des machines, du matériel et des fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière, qui a enregistré la proportion la plus importante de ce sous-secteur, a progressé de 3,6 % pour atteindre 52,2 milliards de dollars, après avoir observé une hausse de 11,0 % en 2018 et de 10,9 % en 2017. Certains grossistes de cette industrie vendent des machines et du matériel à des entreprises du secteur du pétrole et du gaz. Les prix plus élevés du pétrole en 2017 et en 2018 pourraient avoir contribué à l'augmentation des ventes en gros dans le sous-secteur durant ces années. Généralement, les prix plus élevés du pétrole sont liés à une hausse de l'activité dans le secteur du pétrole et du gaz, et, par conséquent, à une hausse des ventes de machines et de matériel. Même si les prix du pétrole ont été plus faibles en 2019 qu'en 2018, ils ont atteint leur sommet de 2019 au deuxième trimestre, au cours duquel les ventes en gros ont crû de 3,3 %, ce qui s'est traduit par une croissance pour l'ensemble de l'année.

Le sous-secteur des matériaux et des fournitures de construction est le seul à afficher une baisse

Dans le sous-secteur des matériaux et des fournitures de construction, les ventes ont diminué de 2,8 % pour s'établir à 107,5 milliards de dollars en 2019. Il s'agit de la première baisse annuelle depuis 2009 pour ce sous-secteur. L'industrie qui a contribué le plus au recul est celle du bois d'œuvre, des menuiseries préfabriquées, des articles de quincaillerie et des autres fournitures de construction (en baisse de 5,6 % pour s'établir à 51,9 milliards de dollars). Les prix plus faibles du bois d'œuvre et des autres produits de scieries ont contribué aux ventes plus faibles dans cette industrie, comme le montre l'IPPI, qui a diminué de 2,5 % en 2019 et a globalement suivi la même tendance que les ventes en gros dans l'industrie du bois d'œuvre, des menuiseries préfabriquées, des articles de quincaillerie et des autres fournitures de construction.

Les exportations de bois d'œuvre et d'autres produits de scieries (-18,7 %) ont aussi diminué en 2019.

L'Ontario affiche la plus forte hausse parmi les provinces

Les ventes en Ontario ont progressé de 3,0 % pour atteindre 397,2 milliards de dollars, ce qui constitue une 10e hausse annuelle consécutive. Le sous-secteur des machines et du matériel (en hausse de 6,0 % pour atteindre 84,2 milliards de dollars) est celui qui a contribué le plus aux ventes plus élevées en Ontario. Le sous-secteur des articles personnels et ménagers (en hausse de 3,8 % pour atteindre 63,7 milliards de dollars) et celui des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles (en hausse de 2,5 % pour atteindre 92,6 milliards de dollars) ont aussi contribué à la hausse. Les exportations et les importations de machines et de matériel industriels (+2,4 % et +0,7 % respectivement), de biens de consommation (+5,8 % et +3,7 % respectivement), ainsi que de véhicules automobiles et de pièces (+1,4 % et +1,7 % respectivement) en Ontario ont augmenté en 2019.

Ratios plus élevés des stocks aux ventes en 2019

Les stocks des grossistes ont atteint un sommet de 93,5 milliards de dollars en juillet 2019. Des baisses observées au cours de trois des cinq mois suivants ont donné lieu à une diminution des stocks, qui se sont établis à 92,2 milliards de dollars en décembre. Le ratio moyen des stocks aux ventes en 2019 a été de 1,43 comparativement à 1,36 en 2018 et à 1,30 en 2017. Au niveau du sous-secteur, en moyenne, le ratio le plus élevé des stocks aux ventes en 2019 a été observé dans celui des machines, du matériel et des fournitures (1,98), suivi de celui des matériaux et fournitures de construction (1,71) et de celui des articles personnels et ménagers (1,70). Les grossistes de ces sous-secteurs vendent des biens durables.

Graphique 4  Graphique 4: Ratios plus élevés des stocks aux ventes en 2019
Ratios plus élevés des stocks aux ventes en 2019




  Note aux lecteurs

À moins d'avis contraire, toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les ventes totales du commerce de gros exprimées en volume sont calculées en corrigeant les valeurs en dollars courants à l'aide d'indices de prix appropriés. La série de ventes en gros en dollars enchaînés (2012) représente un indice de volume en chaîne de Fisher dont l'année de référence est 2012. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter le document intitulé « Le volume des ventes en gros ».

L'Enquête mensuelle sur le commerce de gros porte sur toutes les industries du secteur du commerce de gros telles qu'elles sont définies dans le cadre du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), à l'exception des grossistes-marchands de graines oléagineuses et de grains céréaliers (code 41112 du SCIAN), des grossistes-marchands de pétrole et de produits pétroliers (code 412 du SCIAN) et du commerce électronique de gros entre entreprises, et agents et courtiers (code 419 du SCIAN).

Pour obtenir des renseignements sur les données de la tendance-cycle, veuillez consulter le Blogue de StatCan et la page Web intitulée Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Tableaux de données en temps réel

Les tableaux de données en temps réel 20-10-0019-01, 20-10-0020-01 et 20-10-0005-01 seront mis à jour sous peu.

Prochaine diffusion

Les données de janvier sur le commerce de gros seront diffusées le 23 mars.

Produits

Le produit « Enquête mensuelle sur le commerce de gros : Outil interactif » (Numéro au catalogue71-607-X) est maintenant accessible en ligne. Ce produit est fondé sur les données publiées dans les tableaux de l'Enquête mensuelle sur le commerce de gros : tableaux 20-10-0074-01, 20-10-0076-01 et 20-10-0003-01.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca). Pour obtenir des renseignements analytiques ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Marco Morin au 613-951-2074 (marco.morin@canada.ca), Division de l'activité minière, de la fabrication et du commerce de gros.

Date de modification :