Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Les ressources policières au Canada, 2018

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2019-10-03

En 2017-2018, les dépenses de fonctionnement des services de police se sont chiffrées à 15,1 milliards de dollars. Il s'agit d'une hausse de 2 % par rapport à l'année précédente, après rajustement pour tenir compte de l'inflation. En 2018, le nombre de policiers a diminué de 1 % au Canada.

À l'instar des années précédentes, la grande majorité des dépenses en 2017-2018 ont été consacrées aux traitements et aux salaires (66 %) ainsi qu'aux avantages sociaux (15 %). Les autres dépenses de fonctionnement constituaient la proportion restante de 18 %.

Après rajustement pour tenir compte de l'inflation, les dépenses de fonctionnement des services de police au Canada se sont élevées à 318 $ par habitant en 2017-2018. Il s'agit du coût par habitant le plus élevé depuis celui de 321 $ atteint en 2012-2013.

En plus des salaires et des traitements, des avantages sociaux et des autres dépenses de fonctionnement, les services de police ont consacré 666 millions de dollars aux dépenses en immobilisations, comme pour l'achat de véhicules, d'équipement des policiers, de nouveaux immeubles ainsi que pour les opérations de technologie de l'information. C'était la première fois que des données sur les dépenses en immobilisations étaient recueillies dans le cadre de l'Enquête sur l'administration policière.

En 2017-2018, certains des plus importants facteurs de coûts à l'origine des dépenses engagées par les services de police canadiens (déclarés en tant que dépenses de fonctionnement ou en tant que dépenses en immobilisations) étaient les radios (193,0 millions de dollars); les logiciels, les applications et les systèmes informatiques (146,7 millions de dollars); les autres appareils de télécommunication (85,4 millions de dollars); les ordinateurs et le matériel informatique (77,7 millions de dollars). Ces montants donnent un aperçu des coûts réels engagés par les services de police partout au Canada.

Une analyse détaillée est présentée dans le nouvel article de Juristat publié aujourd'hui sous le titre « Les ressources policières au Canada, 2018 » de même que dans l'infographie connexe intitulée « Le personnel et les dépenses des services de police au Canada, 2018 ».

Graphique 1  Graphique 1: Dépenses des services de police par habitant, en dollars courants et en dollars constants, Canada, 1987-1988 à 2017-2018
Dépenses des services de police par habitant, en dollars courants et en dollars constants, Canada, 1987-1988 à 2017-2018

Le taux de policiers affiche une baisse depuis 2011

Le 15 mai 2018, on comptait 68 562 policiers au Canada, en baisse de 463 par rapport à l'année précédente. Par conséquent, le taux de policiers s'est établi à 185 pour 100 000 habitants en 2018, ce qui constitue un recul de 2 %. Il s'agit du plus faible taux observé depuis 2001 et de la septième baisse annuelle consécutive du taux de policiers.

En 2018, le taux de policiers a affiché une baisse dans neuf provinces et territoires. Les reculs les plus marqués ont été observés en Saskatchewan (-8 %), à l'Île-du-Prince-Édouard (-4 %) et en Ontario (-4 %). En revanche, le taux a augmenté en Nouvelle-Écosse (+1 %), au Yukon (+1 %), en Colombie-Britannique (+2 %) et dans les Territoires du Nord-Ouest (+2 %).

Les services de police de Calgary (-11 %) et de Toronto (-8 %) ont enregistré les baisses du taux de policiers les plus prononcées, tandis que ceux de Richmond (+10 %), de Kelowna (+9 %), de Longueuil (+7 %) et de la région de Codiac (+6 %) ont déclaré les plus fortes hausses.

Graphique 2  Graphique 2: Taux de policiers et d'employés civils pour 100 000 habitants, Canada, 1962 à 2018
Taux de policiers et d'employés civils pour 100 000 habitants, Canada, 1962 à 2018

Le nombre de policières continue de croître au sein de tous les grades

Le nombre de femmes au sein des services de police a augmenté de 196 en 2018, en hausse de 1 % par rapport à l'année précédente.

Dans l'ensemble, on comptait 14 943 policières au Canada en 2018, lesquelles représentaient 22 % de tous les policiers. La proportion de policières n'a cessé d'augmenter de manière constante depuis que les données ont commencé à être recueillies en 1986, soit l'année durant laquelle les femmes représentaient 4 % de l'effectif policier total.

La représentation des femmes parmi les agents de police et les officiers supérieurs a continué de suivre une tendance à la hausse en 2018 : au Canada, les femmes représentaient 23 % des agents de police, 19 % des sous-officiers et 15 % des officiers de direction.

Graphique 3  Graphique 3: Policières en pourcentage de l'ensemble des policiers, selon le grade, Canada, 1988 à 2018
Policières en pourcentage de l'ensemble des policiers, selon le grade, Canada, 1988 à 2018

Près de 10 % des policiers appartiennent à une minorité visible

Les minorités visibles représentaient plus du cinquième (22 %) de la population canadienne en 2016, alors qu'elles représentaient 8 % des policiers et 12 % des recrues en 2018.

Plus précisément, le quart des policiers du Service de police de Toronto (25 %) et du Service de police de Vancouver (25 %) appartenaient à une minorité visible, alors que c'était le cas du cinquième des policiers de la Police régionale de Peel (20 %). Selon les données du Recensement de 2016, 51 % de la population de Toronto a déclaré appartenir à un groupe de minorités visibles, tout comme 48 % de la population de Vancouver et 62 % de celle de Peel. À Montréal, 8 % des policiers du Service de police de la Ville de Montréal ont déclaré appartenir à un groupe de minorités visibles, alors que c'était le cas du tiers de la population de la ville.

Moins de 5 % des policiers ont déclaré être Autochtones

En 2016, les Autochtones représentaient 5 % de la population du Canada. En date du 15 mai 2018, 4 % des policiers (ou 2 829) et 3 % des recrues étaient Autochtones.

Au sein des services de police des Premières Nations, 62 % des policiers ont déclaré être Autochtones, alors que cette proportion était de 8 % au sein de la Gendarmerie royale du Canada. La proportion de policiers qui ont déclaré être Autochtones au sein des services de police municipaux était de 2 %, alors que la proportion au sein de la Police provinciale de l'Ontario était également de 2 % et celle au sein de la Sûreté du Québec était de 1 %.

Le nombre d'employés civils au sein des services de police continue de croître

En plus des policiers assermentés, les services de police employaient l'équivalent de 31 050 personnes à temps plein au 15 mai 2018, soit 1 998 employés de plus (+7 %) que l'année précédente. Cet effectif était composé de 26 851 employés civils (86 %), de 2 539 agents spéciaux (8 %) et de 1 660 recrues (5 %). Le nombre d'employés civils au sein des forces policières augmente de façon constante depuis le début de la collecte des données en 1962.

Les femmes représentaient 71 % du personnel civil des services de police, 36 % des agents spéciaux et 24 % des recrues.


  Note aux lecteurs

Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine des différences relatives au nombre de policiers pour 100 000 habitants d'un secteur de compétence à un autre et d'un service de police à un autre. Par exemple, ces différences peuvent se manifester dans les priorités, les politiques, les procédures et les pratiques d'application de la loi ainsi que la disponibilité des ressources des services de police.

Au Canada, les données sur l'effectif policier et les dépenses des services de police sont recueillies chaque année par Statistique Canada au moyen de l'Enquête sur l'administration policière. À l'aide des données déclarées par chaque service de police au Canada, le présent rapport fournit des renseignements sur l'effectif policier à l'échelle du pays, des provinces et des territoires ainsi que des municipalités.

Les données figurant dans le présent rapport portent sur deux périodes distinctes. La plupart des renseignements sur l'effectif policier reposent sur le jour de l'instantané, soit le 15 mai 2018. Les données sur les dépenses reposent sur l'année civile ayant pris fin le 31 décembre 2017 (ou le 31 mars 2018 dans le cas des services de police dont la comptabilité se fait selon l'exercice financier).

Les données sur les policiers appartenant à une minorité visible reposent sur des comparaisons entre les données des divisions de recensement du Recensement de 2016 et les données des territoires desservis par les services de police, qui peuvent ne pas comprendre les mêmes subdivisions de recensement.

Dans le présent communiqué, les taux dont la variation en pourcentage s'arrondit à 0 % sont considérés comme étant stables.

Produits

Il est maintenant possible de consulter l'article intitulé « Les ressources policières au Canada, 2018 », qui fait partie de la publication Juristat (Numéro au catalogue85-002-X).

L'infographie intitulée « Le personnel et les dépenses des services de police au Canada, 2018 » (Numéro au catalogue11-627-M) est également diffusée aujourd'hui.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou veuillez communiquer avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :