Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : L'incidence de changements dans les coûts liés à la frontière canado-américaine sur les structures du commerce et les dépenses en Amérique du Nord

Diffusion : 2019-06-12

En dépit d'accords visant à réduire leur incidence, les barrières non tarifaires au commerce entre le Canada et les États-Unis demeurent considérables. Une nouvelle étude de Statistique Canada révèle que ces fardeaux administratifs et les différences en matière de normes et de réglementation relatives aux produits, entre autres, imposent l'équivalent d'un tarif douanier de 30 % sur le flux de marchandises traversant la frontière. En revanche, les frontières provinciales imposent, selon les estimations, l'équivalent d'un tarif douanier de 10 %. La récente signature de l'Accord Canada–États-Unis–Mexique n'a fait qu'amplifier l'importance de comprendre l'incidence de changements dans les coûts liés à la frontière sur les flux des échanges.

La nouvelle étude, intitulée « L'incidence de changements dans les coûts liés à la frontière canado-américaine sur les structures du commerce et les dépenses en Amérique du Nord », quantifie l'incidence de la frontière. Au moyen de données sur le commerce de produits non énergétiques dans 201 régions canadiennes et américaines, l'étude traite des changements qui seraient observés dans les structures du commerce et des dépenses en Amérique du Nord à la suite d'une hausse ou d'une baisse des coûts liés à la frontière. L'analyse révèle qu'une hausse de ces coûts entraînerait une progression du commerce intérieur puisque les entreprises se détourneraient des marchés internationaux. Elle donnerait également lieu à une augmentation des prix pour les consommateurs et à une diminution des dépenses en biens. Les régions longeant la frontière entre le Canada et les États-Unis seraient les plus touchées.

L'étude révèle par ailleurs que le commerce entre le Canada et les États-Unis fléchit de manière importante lorsque les entreprises se tournent vers des marchés intérieurs. La carte illustre la répartition régionale des changements observés dans les échanges entre le Canada et les États-Unis. En l'absence d'un accord de libre-échange bilatéral, et si le commerce entre les deux pays se faisait sous l'égide de l'Organisation mondiale du commerce, les exportations canadiennes de produits non énergétiques vers les États-Unis diminueraient de près de 25 %, et les provinces de l'Ouest connaîtraient la baisse relative la plus prononcée. En réaction à cette situation, le commerce intérieur augmenterait d'environ 10 %.

Une hausse des coûts liés à la frontière ferait augmenter les prix tant pour les consommateurs canadiens qu'américains, qui, dans l'ensemble, perdraient des possibilités de consommation. Selon l'étude, une telle hausse entraînerait une baisse de 1,8 % de la valeur des dépenses totales en biens (environ 10 milliards de dollars canadiens) au Canada, et de 0,2 % (environ 7 milliards de dollars canadiens) aux États-Unis.

L'étude indique également que si les coûts liés à la frontière canado-américaine étaient réduits pour correspondre à ceux imposés aux frontières provinciales, les exportations vers les États-Unis augmenteraient de 82 % et les importations croîtraient de 72 %. Le commerce intraprovincial et interprovincial diminuerait alors environ de moitié, puisque les entreprises se tourneraient vers le marché américain. Parallèlement, les dépenses totales en produits non énergétiques augmenteraient de 11,4 % au Canada et de 0,8 % aux États-Unis.

Cette augmentation à l'échelle nationale ne serait cependant pas répartie également entre les régions, celles qui longent la frontière enregistrant habituellement les hausses les plus prononcées. Au Canada, les hausses régionales au chapitre des dépenses varieraient d'environ 6 % à près de 18 % dans le nord-ouest de l'Ontario, à Windsor et dans le centre-sud du Manitoba. Aux États-Unis, elles varieraient de 0,2 % à environ 4 % au Vermont et à Buffalo, dans l'état de New York.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Fléchissement du commerce entre le Canada et les États-Unis à la suite d'une augmentation des coûts liés à la frontière, selon la région
Fléchissement du commerce entre le Canada et les États-Unis à la suite d'une augmentation des coûts liés à la frontière, selon la région

  Note aux lecteurs

Le présent communiqué est fondé sur les données sur le flux des échanges entre 201 régions infraprovinciales et infra-étatiques du Fichier des transports terrestres et du Commodity Flow Survey de 2012 des États-Unis. Même s'il est habituellement préférable de recourir à des données plus récentes, les liens examinés sont très constants, et il n'y a pas de raison valable de croire qu'ils ont beaucoup changé depuis 2012. Le choix de l'année repose sur la disponibilité de données américaines comparables à une échelle régionale détaillée, lesquelles étaient nécessaires à l'analyse. L'incidence prévue d'un changement dans les coûts liés à la frontière est fondée sur un modèle commercial qui tient compte de la distance entre les régions, de l'intercession des frontières entre elles ainsi que de leur emplacement relatif et de l'envergure de leurs marchés. Les estimations des coûts liés à la frontière ont été ajustées pour rendre compte de scénarios hypothétiques, dans un cadre d'équilibre général de base, afin de prévoir des structures du commerce et des dépenses dans quelque 201 régions de l'Amérique du Nord.

Produits

L'article de recherche intitulé « L'incidence de changements dans les coûts liés à la frontière canado-américaine sur les structures du commerce et les dépenses en Amérique du Nord », qui fait partie de la publication Aperçus économiques (Numéro au catalogue11-626-X), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Danny Leung au 613-951-2574 (danny.leung@canada.ca), Division de l'analyse économique.

Date de modification :