Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : La croissance du revenu par habitant dans les provinces depuis 1950

Diffusion : 2019-05-23

Selon une nouvelle étude, les provinces ayant affiché la plus forte croissance de leur revenu intérieur brut (RIB) réel par habitant, sur la période de 1950 à 2016, sont celles qui possédaient de vastes gisements de pétrole et de gaz, comme l'Alberta (+2,7 % par an, selon les calculs du taux de croissance annuel combiné), la Saskatchewan (+3,0 % par an) et Terre-Neuve-et-Labrador (+3,6 % par an), et celles qui affichaient les plus faibles ratios de produit intérieur brut (PIB) en dollars courants par habitant en 1950, comme l'Île-du-Prince-Édouard (+3,1 % par an), le Nouveau-Brunswick (+2,7 % par an) et la Nouvelle-Écosse (+2,6 % par an).

Cette nouvelle étude de Statistique Canada examine le PIB par habitant et le RIB réel par habitant sur une période de 66 ans pour déterminer les provinces ayant enregistré la plus forte croissance sur trois générations et donner un aperçu de la façon dont cette croissance a influé sur les niveaux de revenu par habitant dans les provinces. L'étude est fondée sur un nouvel ensemble de données qui a été conçu pour faciliter l'examen du rendement économique régional sur une longue période.

Graphique 1  Graphique 1: Taux de croissance annuel combiné, revenu intérieur brut réel, 1950 à 2016
Taux de croissance annuel combiné, revenu intérieur brut réel, 1950 à 2016

Les provinces productrices de pétrole et de gaz se hissent au sommet du classement selon le revenu provincial

L'étude rend compte de changements au fil du temps dans le classement des provinces au chapitre du revenu. En 2016, les principales provinces productrices de pétrole et de gaz, soit l'Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador, avaient les ratios de PIB par habitant les plus élevés comparativement à celui du Canada, suivies de l'Ontario et de la Colombie-Britannique.

Ce classement diffère considérablement de celui observé en 1950, alors que la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador affichaient des ratios de PIB par habitant plus faibles que celui du Canada, et que l'Ontario et la Colombie-Britannique se trouvaient en tête du classement.

En 1950 et en 2016, les provinces de l'Atlantique affichaient des ratios de PIB inférieurs à ceux du reste du Canada, mais leur position relative s'est améliorée au cours de cette période. Par exemple, le PIB par habitant de l'Île-du-Prince-Édouard par rapport au reste du Canada a augmenté pour passer de 44,8 % en 1950 à 75,3 % en 2016.

Le plus récent cycle des produits de base a été plus court que le cycle des années 1970 et 1980

L'analyse de données couvrant de longues périodes est particulièrement utile, car elle permet de placer des événements actuels dans une perspective historique. Le Canada a connu de longs cycles des produits de base, et la croissance du revenu réel au cours de ces cycles peut être comparée en utilisant les données à long terme.

Par exemple, l'essor des produits de base des années 2000 a été caractérisé par des prix records du pétrole brut et par une forte croissance du revenu réel en Alberta. Toutefois, l'augmentation du revenu réel en Alberta a été inférieure à la moitié de celle des chocs pétroliers des années 1970. De plus, l'augmentation a été de nature moins permanente, la province ayant connu une hausse cumulative d'un peu plus de 11 % du RIB réel par habitant de 2002 à 2015 comparativement à une hausse cumulative de plus de 60 % dans les années 1970.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Comparaison des cycles des produits de base en Alberta, de 1972 à 1986 et de 2000 à 2015
Comparaison des cycles des produits de base en Alberta, de 1972 à 1986 et de 2000 à 2015 

  Note aux lecteurs

L'étude est fondée sur un nouvel ensemble de données, accessible à partir du tableau 36-10-0229-01, qui a été conçu pour faciliter l'examen du rendement économique régional sur une longue période. Ce nouvel ensemble de données fait fond sur les travaux menés dans le cadre du Système canadien des comptes macroéconomiques et sur ceux entrepris par Brown et Macdonald (2015) pour étendre la composante temporelle des mesures modernes du revenu agrégé des provinces et des territoires jusqu'à 1950. L'ensemble de données comprend des estimations par habitant pour les éléments suivants : le produit intérieur brut (PIB), y compris les composantes du revenu et des dépenses finales; les composantes ajustées; le revenu intérieur brut (RIB) réel; et d'importants ratios, comme le taux d'épargne et le taux de chômage. Ces données permettent d'examiner d'importantes questions au sujet de la croissance régionale pour de longues périodes de temps.

Le revenu intérieur brut (RIB) réel est une mesure du revenu réel qui permet d'exprimer le produit intérieur brut (PIB) en dollars courants au moyen de l'indice des prix des dépenses intérieures finales. Il s'agit d'une mesure du revenu réel qui tient compte des variations réelles de la production (PIB réel) et d'un gain d'échange qui provient de l'écart de la variation des prix des exportations et des importations (les termes de l'échange) ainsi que des biens et services échangés et non échangés (le taux de change réel).

Produits

L'article de recherche intitulé « Croissance du revenu par habitant dans les provinces depuis 1950 », qui fait partie de la publication Aperçus économiques (Numéro au catalogue11-626-X), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Ryan Macdonald au 613-951-5687 (ryan.macdonald@canada.ca), Division de l'analyse économique.

Date de modification :