Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Rapports sur la santé : La géographie a-t-elle une incidence sur la mortalité? Analyse de la mortalité évitable selon l'indice d'éloignement au Canada

Diffusion : 2019-05-15

Les Canadiens qui vivent dans des régions éloignées sont plus susceptibles de mourir prématurément de causes pouvant être prévenues et traitées que ceux qui vivent dans des régions facilement accessibles. Ce n'est là qu'un des résultats d'une nouvelle étude diffusée aujourd'hui dans la publication Rapports sur la santé.

Les taux de mortalité évitable, qui ont été utilisés comme indicateur relativement à la politique sur la santé, à la prestation de soins de santé et à l'utilisation des soins de santé, varient considérablement selon la province et le territoire ainsi que selon le niveau de revenu du quartier et le sexe. Environ 72 % des décès prématurés au Canada sont considérés comme évitables.

Il s'agit de la première étude à utiliser un nouvel indice d'éloignement mis au point par des chercheurs de Statistique Canada pour analyser la mortalité évitable, qui se définit comme un décès prématuré qui ne devrait pas se produire si des soins de santé et des services de prévention efficaces sont fournis en temps opportun.

Le nouvel indice d'éloignement est utilisé de pair avec la Base de données sur les décès de la Statistique de l'état civil (données de 2011 à 2015) et le Recensement de la population de 2016 pour fournir aux chercheurs une nouvelle dimension afin de mesurer la variabilité géographique de la mortalité évitable au Canada, y compris l'incidence qu'ont le revenu, la scolarité et le fait de faire partie de la population autochtone sur la mortalité évitable.

L'étude a révélé que l'indice d'éloignement est un bon indicateur des causes de mortalité pouvant être prévenues et traitées pour les subdivisions de recensement comportant une population relativement faible d'Autochtones.

  Note aux lecteurs

La présente étude repose sur trois sources de données produites par Statistique Canada. La première source de données, à savoir la Base de données sur les décès de la Statistique de l'état civil (données de la période allant de 2011 à 2015), est une base de données administrative contenant un ensemble de données démographiques annuelles et de renseignements sur les causes de décès au Canada.

La deuxième source de données utilisée dans le cadre de la présente étude est l'indice d'éloignement (IE) des subdivisions de recensement (SDR), élaboré par une équipe de chercheurs de Statistique Canada en 2017. La valeur d'indice de chaque SDR varie entre 0 et 1, où « 0 » représente les régions les plus accessibles et « 1 » désigne les régions les plus éloignées. Les résultats de l'IE au niveau des SDR ont été classés dans cinq catégories mutuellement exclusives, soit « régions facilement accessibles », « régions accessibles », « régions moins accessibles », « régions éloignées » et « régions très éloignées ».

La troisième source de données, à savoir les tableaux de données du Recensement de la population de 2016, a servi à calculer la proportion de la population possédant un certificat, un diplôme ou un grade d'études postsecondaires, la proportion de la population autochtone ainsi que le revenu annuel moyen du ménage après impôt pour chaque SDR.

Produits

L'article « La géographie a-t-elle une incidence sur la mortalité? Analyse de la mortalité évitable selon l'indice d'éloignement au Canada » est maintenant accessible dans le numéro en ligne de mai 2019 de Rapports sur la santé, vol. 30, no 5 (Numéro au catalogue82-003-X).

Le tableau « Mortalité évitable et traitable par degré d'éloignement » est également accessible.

Ce numéro de Rapports sur la santé contient également les articles « Une mesure pancanadienne fondée sur les données ouvertes de l'accessibilité à la vie active dans les milieux de vie » et « Structure factorielle d'une mesure de l'adaptation dans l'Enquête sur la santé mentale dans les Forces canadiennes de 2013 ».

Coordonnées des personnes-ressources

Pour en savoir davantage sur l'article « La géographie a-t-elle une incidence sur la mortalité? Analyse de la mortalité évitable selon l'indice d'éloignement au Canada », communiquez avec Shirin Roshanafshar (shirin.roshanafshar@canada.ca), Division de la statistique de la santé.

Pour en savoir davantage sur l'article « Une mesure pancanadienne fondée sur les données ouvertes de l'accessibilité à la vie active dans les milieux de vie », communiquez avec Didier Garriguet (didier.garriguet@canada.ca ), Division de l'analyse de la santé.

Pour en savoir davantage sur l'article « Structure factorielle d'une mesure de l'adaptation dans l'Enquête sur la santé mentale dans les Forces canadiennes de 2013 », communiquez avec Stacey Silins (stacey.silins@forces.gc.ca), ministère de la Défense nationale.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la publication Rapports sur la santé, communiquez avec Janice Felman au 613-799-7746 (janice.felman@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Date de modification :