Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Incidence de la propriété d'entreprises par les immigrants sur le commerce international

Diffusion : 2019-05-13

Comprendre l'incidence des immigrants sur le commerce international est d'une importance particulière pour le Canada, car il s'agit d'une économie ouverte comportant une population relativement importante d'immigrants. Bien que de nombreuses études établissent un lien entre les immigrants et le commerce international, peu d'entre elles évaluent le rôle des propriétaires d'entreprises immigrants et les canaux par lesquels les immigrants peuvent avoir une incidence.

L'étude diffusée aujourd'hui, « Incidence de la propriété d'entreprises par les immigrants sur le commerce international », se fonde sur une base de données appariées sur les employeurs et les employés novatrice, la Base de données canadienne sur la dynamique employeurs-employés, pour explorer deux canaux par lesquels les immigrants peuvent faciliter le commerce. Premièrement, la connaissance des marchés et des produits que les propriétaires d'entreprises immigrants apportent avec eux de leurs pays d'origine peut contribuer à réduire les coûts du commerce et les obstacles au commerce. Deuxièmement, une plus grande population d'immigrants dans la région dans laquelle une entreprise est exploitée peut stimuler la demande d'importations en provenance du pays d'origine des immigrants et faire office de source de connaissances au sujet des marchés étrangers sur laquelle les propriétaires d'entreprises peuvent se fonder.

L'étude révèle des preuves de l'existence de ces deux canaux. Après avoir tenu compte des autres caractéristiques des entreprises et des propriétaires d'entreprises, on a découvert que les entreprises appartenant à des immigrants dans le secteur de la fabrication sont plus susceptibles d'effectuer des importations en provenance de la région d'origine du propriétaire immigrant (de 6,7 points de pourcentage) et d'effectuer des exportations vers celle-ci (de 2,1 points de pourcentage) que les entreprises appartenant à des personnes nées au Canada. Non seulement les propriétaires d'entreprises immigrants sont-ils plus susceptibles de commercer avec leur région d'origine, mais le nombre de produits qu'ils échangent et la valeur moyenne par produit échangé sont également supérieurs à ceux de leurs homologues nés au Canada. Peu de preuves indiquent que les entreprises appartenant à des immigrants commercent davantage avec des pays à l'extérieur de la région d'origine des propriétaires d'entreprises immigrants que les entreprises appartenant à des personnes nées au Canada.

L'étude examine également l'incidence de la propriété d'entreprises par les immigrants sur le commerce dans le secteur du commerce de gros. L'incidence de la propriété d'entreprises par les immigrants sur le commerce bilatéral avec la région d'origine des propriétaires immigrants est plus importante dans le secteur du commerce de gros que dans le secteur de la fabrication. Par exemple, l'incidence de la propriété d'entreprises par les immigrants dans le secteur du commerce de gros sur les exportations vers la région d'origine du propriétaire immigrant représente plus du double de celle enregistrée dans le secteur de la fabrication. Cela met en évidence le rôle important que jouent les immigrants en tant qu'intermédiaires commerciaux.

L'étude révèle aussi que les entreprises situées dans des divisions de recensement comportant une plus grande proportion d'immigrants au sein de la population sont plus susceptibles d'effectuer des importations, ce qui sous-entend un effet de demande du marché. Une plus grande part d'immigrants dans la région locale a également un effet positif sur les exportations par les entreprises locales dans le secteur du commerce de gros. Cela laisse entendre qu'il existe des retombées sur le plan des renseignements au sein de la collectivité locale.

Les effets estimés de la propriété d'entreprises par les immigrants observés dans le cadre de l'étude couvrent la période allant de 2002 à 2012 et tiennent compte de la variation de la conjoncture économique générale au cours de cette période. Les résultats de l'étude donnent à penser que l'incidence globale pourrait évoluer lentement au fil du temps, à mesure que change la composition de la population d'immigrants. Par exemple, l'étude révèle que les immigrants propriétaires admis au moyen des catégories d'immigrants des gens d'affaires (entrepreneurs, investisseurs, travailleurs autonomes et autres gens d'affaires), de la main-d'œuvre qualifiée et des candidats des provinces ainsi que les propriétaires immigrants ayant un niveau de scolarité supérieur lors de leur arrivée au pays sont plus susceptibles d'avoir une incidence positive sur le commerce que les autres propriétaires immigrants.

Les résultats de l'étude seront mis à jour lorsque de nouveaux renseignements seront accessibles.

Produits

Le document de recherche « Incidence de la propriété d'entreprises par les immigrants sur le commerce international », qui fait partie de la série Direction des études analytiques : documents de recherche (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible.

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Douwere Grekou au 613-790-7276 (douwere.grekou@canada.ca), Division de l'analyse économique.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :