Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Programme de la statistique du logement canadien

Diffusion : 2019-05-03

Nouvelles données sur l'évaluation foncière par pied carré et la superficie habitable au-dessus du niveau du sol

Aujourd'hui, le Programme de la statistique du logement canadien fournit des renseignements sur la superficie habitable totale et au-dessus du niveau du sol des propriétés résidentielles de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique. La superficie habitable au-dessus du niveau du sol ne comprend pas les sous-sols finis ni les étages sous le niveau du sol, et constitue une mesure normalisée visant à comparer la taille des propriétés dans l'ensemble des secteurs géographiques. De plus, Statistique Canada publie un nouvel indicateur, soit la valeur de l'évaluation foncière par pied carré, afin de pouvoir effectuer des comparaisons plus détaillées des valeurs des évaluations foncières entre les types de propriétés et dans l'ensemble des régions géographiques.

On obtient l'évaluation foncière par pied carré en divisant l'évaluation foncière d'une propriété résidentielle par sa superficie habitable totale, ce qui comprend les sous-sols finis. Cet indicateur permet d'effectuer des comparaisons entre différents types de propriétés dans différentes régions et peut être utilisé pour identifier des tendances dans la valeur des propriétés sur une base unitaire.

Une analyse détaillée fondée sur ces données, intitulée « Aperçu de la superficie habitable des propriétés résidentielles en Colombie-Britannique, en Ontario et en Nouvelle-Écosse », est publiée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Les évaluations foncières par pied carré sont plus élevées en Colombie-Britannique qu'en Ontario et en Nouvelle-Écosse

La valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré est plus élevée pour tous les types de propriétés en Colombie-Britannique qu'en Ontario et en Nouvelle-Écosse. La valeur médiane par pied carré d'une maison individuelle non attenante en Colombie-Britannique s'élève à 317 $, soit une valeur qui est 55 % plus élevée qu'en Ontario (205 $) et presque trois fois plus élevée qu'en Nouvelle-Écosse (113 $).

En ce qui concerne les appartements en copropriété, la valeur médiane par pied carré s'élève à 547 $ en Colombie-Britannique comparativement à 375 $ en Ontario.

Graphique 1  Graphique 1: Valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des types de propriétés résidentielles, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique
Valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des types de propriétés résidentielles, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique

On constate aussi des différences dans la valeur par pied carré des propriétés dans les plus grandes régions métropolitaines de recensement (RMR) de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique.

La RMR de Vancouver compte des propriétés dont la valeur médiane par pied carré est la plus élevée entre tous les types de propriétés résidentielles. Plus particulièrement, la valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré d'une maison jumelée dans la RMR de Vancouver (675 $) est deux fois plus élevée que dans la RMR de Toronto (337 $) et plus de cinq fois plus élevée que dans la RMR d'Halifax (126 $). Toutefois, les maisons jumelées représentent une infime portion du parc de propriétés dans la RMR de Vancouver (2 %) comparativement à Toronto (12 %) et à Halifax (8 %).

Graphique 2  Graphique 2: Valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des types de propriétés résidentielles dans les régions métropolitaines de recensement sélectionnées, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique
Valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des types de propriétés résidentielles dans les régions métropolitaines de recensement sélectionnées, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique

Les subdivisions de recensement (SDR) dont les valeurs médianes des évaluations foncières par pied carré sont les plus élevées pour les maisons individuelles non attenantes et les appartements en copropriété se trouvent dans la RMR de Vancouver, dont Metro Vancouver A, West Vancouver et la ville de Vancouver. Les propriétés résidentielles de Whistler, en Colombie-Britannique, présentent aussi des valeurs d'évaluations foncières par pied carré assez élevées.

La ville de Toronto se trouve au 29e rang parmi les SDR pour ce qui est de la valeur médiane des maisons individuelles non attenantes. Celle-ci est de 404 $ par pied carré, ce qui constitue moins de la moitié du prix que l'on trouve dans la ville de Vancouver (960 $). De plus, la valeur des appartements en copropriété dans la ville de Toronto s'élève à 502 $ par pied carré, ce qui est tout juste au-dessus de la moitié du prix comparativement à la ville de Vancouver (941 $ par pied carré).

Dans l'ensemble des RMR, les valeurs par pied carré les plus faibles pour les maisons individuelles non attenantes se trouvent à Windsor (116 $), à Belleville (130 $) ainsi qu'à Thunder Bay (144 $). En ce qui concerne les appartements en copropriété, les valeurs par pied carré les plus faibles se trouvent aussi à Windsor (122 $), suivi de London (128 $) et de Belleville (138 $).

La valeur par pied carré des appartements en copropriété récemment construits est plus élevée que celle des appartements plus anciens

La valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des appartements en copropriété construits après 1970 en Ontario est de plus en plus élevée.

Les appartements en copropriété construits en 2016 et en 2017 en Ontario ont une valeur médiane de l'évaluation foncière de 827 $ par pied carré, laquelle est 59 % plus élevée que celle des appartements en copropriété construits dans la province de 2011 à 2015. Les différences sont encore plus marquées entre la valeur des appartements en copropriété récemment construits et la valeur de ceux construits dans les années 1980 et 1990. Dans la RMR de Toronto, la valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des appartements en copropriété construits en 2016 et en 2017 s'élève à 916 $, soit la valeur la plus élevée parmi les RMR au cours de cette période.

En Colombie-Britannique, la vaste majorité des appartements en copropriété construits en 1960 ou précédemment se trouvent dans les RMR de Vancouver et de Victoria. Leur valeur médiane est assez élevée, soit 710 $ par pied carré, mais ils représentent moins de 1 % de tout le parc d'appartements en copropriété dans la province.

Dans le cas des appartements en copropriété construits en 2016 et en 2017 en Colombie-Britannique, la valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré (794 $) est plus faible qu'en Ontario pour la même période de construction. La valeur des appartements en copropriété récemment construits en Colombie-Britannique est 9,4 % plus élevée par pied carré que celle des appartements construits de 2011 à 2015. Quoique moins prononcées qu'en Ontario, l'on observe toujours des différences marquées entre la valeur des appartements en copropriété récemment construits et celle des appartements construits dans les années 1980 et 1990. Dans la RMR de Vancouver, la valeur des appartements en copropriété construits en 2016 et en 2017 est plus faible que dans la RMR de Toronto (829 $ par pied carré comparativement à 916 $).

De façon générale, des valeurs d'évaluations foncières plus élevées et des superficies habitables plus petites se conjuguent pour accroître la valeur de l'évaluation foncière par pied carré des appartements en copropriété construits plus récemment en Ontario et en Colombie-Britannique.

Graphique 3  Graphique 3: Valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des appartements en copropriété par période de construction, Ontario et Colombie-Britannique
Valeur médiane de l'évaluation foncière par pied carré des appartements en copropriété par période de construction, Ontario et Colombie-Britannique

Les maisons individuelles non attenantes sont généralement plus grandes en Ontario

En Ontario, la valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol d'une maison individuelle non attenante s'élève à 1 520 pieds carrés comparativement à 1 430, en Colombie-Britannique et à 1 150, en Nouvelle-Écosse.

Dans les trois provinces, les maisons en rangée ont une superficie habitable semblable. La valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol en Nouvelle-Écosse s'élève à 1 410 pieds carrés, soit un peu plus qu'en Ontario (1 350) et qu'en Colombie-Britannique (1 330). La vaste majorité (93 %) des maisons en rangée de la Nouvelle-Écosse se trouvent dans la RMR de Halifax.

Les appartements en copropriété présentent presque la même superficie en pieds carrés en Colombie-Britannique (876) et en Ontario (862). Dans les RMR, les appartements en copropriété de Toronto (840 pieds carrés) et de Vancouver (854 pieds carrés) sont parmi les plus petits. Plus de 70 % du parc d'appartements en copropriété en Colombie-Britannique et en Ontario se trouvent dans ces deux RMR.

Les appartements en copropriété les plus grands en Ontario se trouvent dans les RMR de Barrie, du Grand Sudbury et de Hamilton, où la superficie habitable médiane s'élève à environ 1 000 pieds carrés. Ensemble, les RMR de Barrie et de Grand Sudbury représentent moins de 1 % du parc d'appartements en copropriété en Ontario, alors que le RMR de Hamilton représente 3,2 %.

Graphique 4  Graphique 4: Valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol des types de propriétés résidentielles, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique
Valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol des types de propriétés résidentielles, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique

Les maisons individuelles non attenantes récemment construites sont plus grandes que celles construites plus tôt

En Nouvelle-Écosse, en Ontario et en Colombie-Britannique, les maisons individuelles non attenantes récemment construites offrent une superficie habitable au-dessus du niveau du sol plus grande que les maisons construites plus tôt.

En Ontario, la valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol des maisons individuelles non attenantes récemment construites s'élève à 2 380 pieds carrés. Le nombre de propriétés de cette catégorie représente une faible proportion (1,3 %) de l'ensemble du parc, mais la superficie habitable au-dessus du niveau du sol de ces propriétés est 30 % plus grande que celle des maisons individuelles non attenantes construites dans les années 1980 et 1990. De plus, les maisons individuelles non attenantes construites plus récemment sont près de deux fois plus grandes que les maisons construites dans les années 1960 ou précédemment.

Graphique 5  Graphique 5: Valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol des maisons individuelles non attenantes par période de construction, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique
Valeur médiane de la superficie habitable au-dessus du niveau du sol des maisons individuelles non attenantes par période de construction, Nouvelle-Écosse, Ontario et Colombie-Britannique

Les nouveaux appartements en copropriété sont plus petits que les unités plus anciennes

Contrairement à ce que l'on peut observer parmi les maisons individuelles non attenantes, les appartements en copropriété récemment construits sont plus petits que les unités plus anciennes.

En Ontario, la superficie habitable médiane d'un appartement en copropriété construit en 2016 ou en 2017 se chiffre à 665 pieds carrés, soit une diminution de plus de 30 % de la superficie en pieds carrés comparativement aux appartements en copropriété construits dans les années 1980 et 1990.

En Colombie-Britannique, la superficie habitable des appartements en copropriété construits en 2016 et en 2017 est plus de 15 % plus petite que celle des appartements en copropriété construits pendant les années 1980 et 1990.

Dans l'ensemble, l'on observe une corrélation positive entre l'âge d'un appartement en copropriété et sa taille, où les appartements en copropriété construits après 1990 ont tendance à offrir une superficie habitable de plus en plus petite.

Graphique 6  Graphique 6: Superficie habitable médiane des appartements en copropriété par période de construction, Ontario et Colombie-Britannique
Superficie habitable médiane des appartements en copropriété par période de construction, Ontario et Colombie-Britannique


  Note aux lecteurs

L'analyse fondée sur la superficie habitable se limite aux types de propriétés résidentielles suivantes : maisons individuelles non attenantes, maisons jumelées, maisons en rangée et appartements en copropriété.

Les données sur la superficie habitable des appartements en copropriété en Nouvelle-Écosse ne sont pas accessibles à l'heure actuelle.

Définitions

La propriété résidentielle est constituée de l'ensemble des terrains et des structures destinés à être occupés par un ou des particuliers, de façon permanente ou temporaire.

La valeur de l'évaluation foncière fait référence à la valeur de l'évaluation foncière de la propriété aux fins de l'impôt foncier. Il importe de souligner que la valeur de l'évaluation foncière ne représente pas nécessairement la valeur marchande. Les valeurs des évaluations foncières pour la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique sont en dollars de 2017, alors que les valeurs des évaluations foncières pour l'Ontario sont en dollars de 2016. Comme les provinces et les territoires n'ont pas tous les mêmes périodes d'évaluation et durées du rôle d'évaluation, il est difficile d'établir des comparaisons exactes d'une province ou d'un territoire à l'autre pour des propriétés semblables. Pour les propriétés utilisées à des fins résidentielles et à des fins non résidentielles, seule la valeur d'évaluation des unités résidentielles est prise en compte.

La superficie habitable totale renvoie à l'espace résidentiel habitable dans un bâtiment. Pour les structures résidentielles qui comptent un sous-sol, la superficie du sous-sol fini est comprise dans la superficie habitable totale, mais la superficie du sous-sol non fini n'est pas comprise.

La superficie habitable au-dessus du niveau du sol désigne la superficie habitable d'une propriété résidentielle, à l'exception du sous-sol et des étages en dessous du niveau du sol.

La période de construction renvoie à la période durant laquelle l'immeuble ou le logement a été originellement construit. Il s'agit de la période d'achèvement de la construction et non celle où l'on a procédé à des rénovations, à des rajouts ou à des transformations.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :