Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Services de restauration et débits de boissons, annuel, 2017

Diffusion : 2019-02-08

Les revenus d'exploitation des entreprises du sous-secteur des services de restauration et débits de boisson se sont chiffrés à 71,8 milliards de dollars en 2017, en hausse de 5,4 % par rapport à 2016. La croissance constatée en 2017 s'explique en partie par l'inflation observée dans les menus : l'Indice des prix à la consommation indique que le prix des aliments achetés dans les restaurants a augmenté de 2,6 % tandis que le prix des boissons alcoolisées servies dans les établissements détenant un permis d'alcool a crû de 1,5 %. Les dépenses d'exploitation du sous-secteur ont progressé pour se fixer à 68,6 milliards de dollars en 2017, en hausse de 5,2 % par rapport à 2016, ce qui a donné lieu à une marge bénéficiaire d'exploitation de 4,3 %.

La croissance en 2017 a également été en partie favorisée par la montée des ventes par commerce électronique dans le sous-secteur des services de restauration et des débits de boisson. Ces ventes ont augmenté de 68,8 % pour atteindre 2,0 milliards de dollars. L'un des facteurs ayant contribué à cette croissance des ventes par commerce électronique a été l'émergence et la popularité grandissante des applications mobiles et des sites Web de tiers dans les services de restauration.

Parmi les provinces, l'Île-du-Prince-Édouard a enregistré le taux de croissance le plus élevé, ses revenus d'exploitation ayant augmenté de 8,3 % de 2016 à 2017. La forte croissance du sous-secteur à l'Île-du-Prince-Édouard est attribuable à l'augmentation des dépenses de consommation ainsi qu'à une forte croissance économique. Les entreprises de la Saskatchewan ont connu la croissance la plus lente pour une deuxième année d'affilée, leurs revenus d'exploitation ayant augmenté de 1,8 %.

Les quatre provinces qui ont enregistré les plus grandes parts des revenus d'exploitation en 2017 sont l'Ontario (38,9 %), le Québec (19,3 %), la Colombie-Britannique (17,0 %) et l'Alberta (13,4 %).

En 2017, les ventes d'aliments et de boissons non alcoolisées ont représenté 83,7 % des ventes totales de biens et services du sous-secteur, suivies des ventes de boissons alcoolisées (12,4 %).

La dépense d'exploitation la plus élevée du sous-secteur des services de restauration et débits de boissons a été le coût des biens vendus, lequel a représenté 36,4 % des dépenses d'exploitation en 2017. Venaient ensuite les salaires, traitements, commissions et avantages sociaux (32,4 %), suivis des coûts de location et de location à bail (8,5 %).

Croissance stimulée par les ventes des restaurants

Le sous-secteur des services de restauration et débits de boissons est composé de quatre types d'industries, à savoir les restaurants à service complet, les établissements de restauration à service restreint, les services de restauration spéciaux et les débits de boissons. En 2017, les restaurants à service complet ont connu la croissance la plus rapide des composantes du sous-secteur, ses revenus d'exploitation ayant augmenté de 7,0 % par rapport à 2016 pour atteindre 32,3 milliards de dollars. Pour une sixième année consécutive, les restaurants à service complet ont enregistré une croissance de 5,0 % ou plus. Les dépenses d'exploitation de ce groupe ont crû de 6,7 % pour se chiffrer à 31,1 milliards de dollars, ce qui s'est traduit par une marge bénéficiaire d'exploitation de 3,8 %.

Les établissements de restauration à service restreint ont connu une augmentation de 4,4 % de leurs revenus d'exploitation, lesquels ont atteint 30,6 milliards de dollars en 2017. Leurs dépenses d'exploitation ont quant à elle augmenté de ce groupe ont connu une hausse de 4,4 %, ce qui a entraîné à une marge bénéficiaire d'exploitation de 4,3 %. À l'échelle provinciale, les revenus d'exploitation de ce groupe ont progressé dans l'ensemble des provinces pour une cinquième année consécutive.

Les revenus d'exploitation du groupe des services de restauration spéciaux ont augmenté de 4,4 % par rapport à l'année précédente pour se fixer à 6,0 milliards de dollars en 2017. Les dépenses d'exploitation de ce groupe ont crû de 4,1 % pour s'établir à 5,6 milliards de dollars, ce qui a entraîné une marge bénéficiaire d'exploitation de 7,2 %.

Le groupe des débits de boissons, qui inclut les bars et les tavernes, est la composante qui a connu la croissance des revenus d'exploitation la plus lente du sous-secteur, ayant enregistré une hausse de 0,2 % pour se chiffrer à 2,9 milliards de dollars en 2017. Les dépenses d'exploitation ont diminué de 0,5 % pour s'établir à 2,7 milliards de dollars, ce qui s'est soldé par une marge bénéficiaire d'exploitation de 4,7 % en 2017.

Les restaurants à service complet ont représenté 45,1 % des ventes du sous-secteur en 2017, suivis des établissements de restauration à service restreint (42,6 %). Les services de restauration spéciaux, qui comprennent les services de restauration contractuels, les traiteurs et les cantines et comptoirs mobiles, ont été à l'origine de 8,4 % des revenus d'exploitation du sous-secteur, alors que les débits de boissons ont généré la part restante (4,0 %).

  Note aux lecteurs

Les données de 2016 ont été révisées.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :