Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2015 à 2017

Diffusion : 2018-10-30

Les entreprises canadiennes deviennent de plus en plus novatrices

L'innovation joue un rôle fondamental dans les gains de productivité et la compétitivité des entreprises, et a une incidence sur la croissance économique et le bien-être social. L'élaboration de politiques qui appuient l'innovation dépend dans une large mesure de la disponibilité des données pertinentes.

Les lignes directrices existantes permettant de mesurer l'innovation sont axées sur le rendement du secteur des entreprises commerciales. L'Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise (EISE) est la principale source de données sur l'innovation des entreprises pour l'économie canadienne.

Les résultats les plus récents de l'EISE de 2017, qui portent sur la période triennale de 2015 à 2017, indiquent que les entreprises canadiennes deviennent de plus en plus novatrices. Cette première diffusion de données d'une série de cinq traite essentiellement de la prévalence de l'innovation, en d'autres mots, la mesure dans laquelle les entreprises ont lancé un produit nouveau ou amélioré sur le marché, ou ont mis en place de nouvelles méthodes dans leurs activités.

Le pourcentage d'entreprises novatrices a augmenté de 12,5 points de pourcentage pour atteindre 79,3 % de 2015 à 2017, en hausse par rapport à la proportion de 66,8 % enregistrée pour la période de 2007 à 2009 et à la proportion de 63,5 % observée pour la période de 2010 à 2012. Cette propension accrue à l'innovation de la part des entreprises canadiennes pourrait s'expliquer par la disponibilité de solutions technologiques accessibles et abordables.

Graphique 1  Graphique 1: Entreprises novatrices au Canada
Entreprises novatrices au Canada

Les moyennes entreprises enregistrent les hausses les plus élevées

Pendant la période de 2015 à 2017, les taux d'innovation les plus élevés ont été enregistrés par les grandes entreprises (85,9 %) et les moyennes entreprises (83,5 %), comparativement au taux de 78,3 % observé pour les petites entreprises. Quant à l'évolution par rapport à la période précédente, la variation la plus importante a été observée pour les moyennes entreprises, le taux ayant augmenté de 23,4 points de pourcentage par rapport à la période de 2010 à 2012.

Hausses généralisées dans l'ensemble des industries

Tous les secteurs d'industrie visés par l'enquête pour les périodes de 2010 à 2012 et de 2015 à 2017 ont enregistré des hausses notables de la part globale des entreprises novatrices à l'échelle du Canada. Comme pour la période précédente, le secteur de l'industrie de l'information et de l'industrie culturelle (87,2 %) a continué à se classer parmi les premiers pour la période de 2015 à 2017, tout comme le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques (87,0 %) et le secteur de la finance et des assurances à l'exclusion de son sous-secteur des autorités monétaires (86,6 %).

L'évolution la plus marquée a été enregistrée par le secteur du commerce de gros, la proportion d'entreprises novatrices s'étant accrue pour passer de 56,7 % à 85,1 %. Même si l'incidence de l'innovation la plus faible pour la période de 2015 à 2017 a été observée dans le secteur de la gestion de sociétés et d'entreprises, plus de la moitié des entreprises de ce secteur étaient novatrices.

La région de l'Atlantique comble son retard

De 2015 à 2017, 69,1 % des entreprises dans la région de l'Atlantique étaient novatrices; cette proportion était plus faible que dans les autres régions. Toutefois, alors que les taux d'innovation ont augmenté de façon généralisée dans toutes les régions, la région de l'Atlantique a montré la plus grande variation de la propension à innover, la proportion d'entreprises novatrices étant passée de 45,8 % pour la période de 2010 à 2012 à 69,1 % pour la période de 2015 à 2017.

Au cours de la période récente, le Québec et le reste du Canada ont rattrapé l'Ontario en matière d'entreprises novatrices, les trois régions ayant enregistré une part d'environ 80 %.

Graphique 2  Graphique 2: Entreprises novatrices au Canada, selon la région
Entreprises novatrices au Canada, selon la région

L'innovation organisationnelle continue d'être le type d'innovation le plus répandu

L'augmentation du pourcentage d'entreprises qui ont mis en œuvre des innovations a été observée pour les quatre types d'innovation (innovation de produits, innovation de procédés, innovation organisationnelle et innovation en marketing).

L'innovation organisationnelle — c'est-à-dire l'adoption de nouvelles méthodes dans les pratiques des entreprises, dans l'organisation du lieu de travail ou dans les relations externes avec d'autres organisations — est demeurée le type d'innovation le plus répandu pour la période de 2015 à 2017 (59,5 %), en hausse par rapport au taux de 37,9 % enregistré pour la période de 2010 à 2012.

L'innovation en marketing — c'est-à-dire l'utilisation de nouveaux médias ou de nouvelles techniques à des fins de promotion, de nouvelles méthodes de placement de produits ou d'établissement des prix, et les changements apportés à la conception ou à l'emballage esthétique d'un produit — s'est classée au deuxième rang, le taux étant passé de 33,3 % pour la période de 2010 à 2012 à 54,4 % pour la période de 2015 à 2017.

L'innovation de procédés, qui consiste en la mise en œuvre de processus de production, de méthodes de distribution et de livraison ou d'activités de soutien nouveaux ou considérablement améliorés, a enregistré la hausse la plus élevée observée entre les deux périodes. Le taux d'innovation de procédés a augmenté, passant de 29,0 % pour la période de 2010 à 2012 à 52,7 % pour la période de 2015 à 2017.

La part des entreprises qui ont mis en œuvre une innovation de produits — c'est-à-dire le lancement sur le marché d'un bien ou d'un service nouveau ou considérablement amélioré — a le moins varié, mais a quand même augmenté, passant de 35,1 % pour la période de 2010 à 2012 à 52,7 % pour la période de 2015 à 2017.

Graphique 3  Graphique 3: Taux d'innovation au Canada, selon le type d'innovation
Taux d'innovation au Canada, selon le type d'innovation

Parmi tous les secteurs d'industrie, l'innovation organisationnelle était le type d'innovation le plus courant, à quelques exceptions près : les entreprises du secteur de la fabrication (66,2 %) et du secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (52,1 %) étaient surtout novatrices en matière de procédés. En outre, alors que l'innovation organisationnelle était prédominante dans l'ensemble des industries de services choisies, l'innovation de produits venait au premier rang dans le secteur de l'industrie de l'information et de l'industrie culturelle (74,2 %), tandis que l'innovation en marketing était le type d'innovation le plus observé dans les secteurs du commerce de gros et du commerce de détail, ayant enregistré des taux d'environ 65,0 %.

L'innovation de produits a enregistré les taux les plus faibles dans les deux secteurs d'exploitation des ressources naturelles, à savoir celui de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz (36,4 %) et celui de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (30,2 %). Cela dit, ces taux étaient plus élevés que ceux enregistrés précédemment, notamment dans le dernier secteur précité, lequel représentait une part de 0,9 % au chapitre de l'innovation de produits pour la période de 2010 à 2012.

Pour la période de 2015 à 2017, l'innovation organisationnelle était prédominante au Québec (64,9 %), en Ontario (61,9 %) et dans la région de l'Atlantique (50,5 %), tandis que l'innovation de produits était le type d'innovation le plus observé dans le reste du Canada (55,3 %). Pour la période précédente de 2010 à 2012, l'innovation organisationnelle était le type d'innovation le plus fréquemment observé dans deux régions : le Québec (37,9 %) et le reste du Canada (41,8 %). L'innovation de produits constituait le type d'innovation le plus fréquemment enregistré en Ontario (49,3 %), tandis que l'innovation en marketing venait au premier rang dans la région de l'Atlantique (23,9 %).


  Note aux lecteurs

L'Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise (EISE) de 2017 est une initiative menée de concert par Statistique Canada; Innovation, Sciences et Développement économique Canada; Affaires mondiales Canada; la Banque du Canada; l'Agence de promotion économique du Canada atlantique; l'Institut de la statistique du Québec et le Ministère du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce de l'Ontario.

L'EISE de 2017 fournit des renseignements importants sur les décisions stratégiques, les activités d'innovation et les stratégies opérationnelles des entreprises canadiennes. Les données sur l'innovation sont recueillies pour une période de trois ans. Pour l'EISE de 2017, la période triennale allait de 2015 à 2017. Pour les cycles antérieurs de l'enquête, les périodes allaient de 2010 à 2012 pour l'EISE de 2012 et de 2007 à 2009 pour l'EISE de 2009. Alors que le questionnaire était identique en 2009 et en 2012, des changements de contenu et de conception ont été apportés au questionnaire de l'EISE de 2017.

L'échantillon de l'EISE de 2017 comprenait 13 252 entreprises au Canada comptant au moins 20 employés et ayant des revenus de 250 000 $ ou plus. Ces entreprises étaient réparties dans 14 secteurs du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (2012). En 2017, l'échantillon a été stratifié en quatre régions : la région de l'Atlantique, le Québec, l'Ontario et le reste du Canada. L'Alberta figurait comme région distincte dans l'EISE de 2012, tandis que l'EISE de 2009 n'était pas stratifiée par région. Pour le Canada, l'échantillon était également stratifié par groupe et par taille d'entreprise : petite (de 20 à 99 employés), moyenne (de 100 à 249 employés) et grande (250 employés ou plus). La collecte des données pour la période de référence de 2017 s'est déroulée entre janvier et avril 2018.

Malgré les modifications apportées au contenu et à la méthode d'échantillonnage, les données aux niveaux agrégés les plus élevés sont comparables entre l'EISE de 2017 et les versions de 2009 et de 2012 de l'enquête. Il est recommandé de faire preuve de prudence au moment d'établir des comparaisons à des niveaux d'agrégation plus détaillés.

Les estimations de l'EISE 2017 sont présentées principalement en pourcentages accompagnés d'indicateurs de la qualité. Les indicateurs de la qualité des données applicables aux estimations en pourcentage sont fondés sur l'erreur-type (ET) et le nombre d'observations. Les indicateurs de la qualité de l'EISE sont les suivants : A signifie « très fiable » (ET entre 0 % et 2,49 %) B signifie « fiable » (ET entre 2,50 % et 7,49 %) E signifie « à utiliser avec précaution » (ET entre 7,50 % et 14,99 %) F signifie « trop peu fiable pour être publié » (ET supérieur ou égal à 15,00 %)

Les données de l'EISE de 2012 et celles de l'EISE de 2009 peuvent être consultées dans des tableaux archivés (Numéro au catalogue12-604-X).

Définitions

Entreprises novatrices : Entreprises qui ont introduit (ou mis en œuvre) un produit (un bien ou un service) ou un procédé nouveau ou considérablement amélioré, une nouvelle méthode de marketing ou une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques opérationnelles, l'organisation du lieu de travail ou les relations extérieures.

Innovation de produits : Introduction sur le marché d'un bien ou d'un service nouveau ou significativement amélioré en ce qui concerne les capacités, la convivialité, les composantes ou les sous-systèmes. Innovateurs en produits : Entreprises qui ont mis en œuvre des innovations de produits.

Innovation de procédés : Mise en œuvre d'un processus de production, d'une méthode de distribution ou d'une activité de soutien nouvelle ou considérablement améliorée d'un bien ou d'un service. Innovateurs en procédés : Entreprises qui ont mis en œuvre des innovations de procédés.

Innovation en marketing : Mise en œuvre d'un nouveau concept de marketing ou d'une nouvelle stratégie qui diffèrent de façon significative des méthodes de marketing existantes de l'entreprise et qui n'ont jamais été utilisés auparavant. Innovateurs en marketing : Entreprises qui ont mis en œuvre des innovations en marketing.

Innovation organisationnelle : Mise en œuvre d'une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques opérationnelles, l'organisation du lieu de travail ou les relations extérieures et qui n'a pas été utilisée antérieurement par l'entreprise. Innovateurs organisationnels : Entreprises qui ont mis en œuvre des innovations organisationnelles.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :