Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Le financement des entreprises appartenant à des immigrants au Canada

Diffusion : 2018-06-18

L'accès au capital financier est l'un des principaux déterminants de la création et de la croissance d'entreprises. Une préoccupation souvent exprimée est que, en tant que nouveaux arrivants, les immigrants des pays occidentaux ont un accès limité au capital financier, ce qui nuit à leurs efforts pour réussir en tant qu'entrepreneurs et limite leur contribution à la croissance économique. Malgré cette préoccupation, très peu de recherches ont été menées sur l'accès au capital financier parmi les entrepreneurs immigrants au Canada.

Une nouvelle étude de Statistique Canada traite de cette importante lacune en matière d'information et examine le financement des petites et moyennes entreprises (PME) dont les propriétaires sont des immigrants ou des personnes nées au Canada. Les données sont tirées de l'Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises de 2011 et 2014. L'étude pose deux questions connexes. En premier lieu, les propriétaires de PME immigrants et les propriétaires de PME nés au Canada financent-ils leurs entreprises de différentes manières? En deuxième lieu, y a-t-il des éléments qui indiquent que les entreprises appartenant à des immigrants ont plus de mal à accéder au capital financier que celles appartenant à des personnes nées au Canada?

L'étude conclut que les PME appartenant à des immigrants ont moins souvent demandé du financement continu pour des projets d'expansion, l'acquisition d'immobilisation et du capital d'exploitation que celles appartenant à des personnes nées au Canada. Les propriétaires de PME immigrants sont moins susceptibles de se tourner vers des institutions financières officielles pour obtenir un financement par emprunt, un crédit-bail ou un crédit commercial, et un financement public. Toutefois, après avoir tenu compte des différences observées dans les caractéristiques des propriétaires et des entreprises, seuls les immigrants qui sont arrivés au Canada il y a au moins 20 ans avant l'année de l'enquête (contrairement aux immigrants arrivés plus récemment) sont moins susceptibles de demander tout type de financement que les propriétaires nés au Canada.

Les taux d'approbation des demandes de financement sont aussi élevés pour les PME appartenant à des immigrants que pour celles appartenant à des personnes nées au Canada. Le taux d'approbation des demandes de financement par emprunt auprès des institutions financières officielles est de 77 % pour les entreprises appartenant à des immigrants et de 82 % pour les entreprises appartenant à des personnes nées au Canada. Après avoir tenu compte des différences observées dans les caractéristiques des propriétaires et des entreprises, ces différences n'ont pas été jugées statistiquement significatives. Seule une différence relativement petite dans les taux d'approbation du financement par crédit-bail et par crédit commercial entre les entreprises appartenant à des personnes nées au Canada et les entreprises appartenant à des immigrants récents (au Canada depuis moins de 20 ans) a été jugée statistiquement significative.

Il demeure tout de même difficile de déterminer si les différences dans les taux de demande et d'approbation entre les propriétaires immigrants et les propriétaires nés au Canada sont le résultat des différences dans les besoins, les connaissances financières, la durée de la relation entretenue avec l'institution financière, les risques perçus ou réels associés à l'entreprise commerciale ou d'autres facteurs. Une preuve importante est la perception qu'a le propriétaire quant à savoir si l'obtention de financement est un obstacle à la croissance de son entreprise.

L'étude conclut que l'obtention de financement est l'obstacle cité le moins souvent parmi les propriétaires immigrants et les propriétaires nés au Canada, après les obstacles cités tels que l'augmentation du coût des intrants, la hausse de la concurrence et les fluctuations dans la demande des consommateurs. Un peu moins de 17 % des propriétaires nés au Canada ont indiqué que l'obtention de financement était un obstacle dans les enquêtes de 2011 et 2014, tandis que 18 % des propriétaires immigrants l'ont indiqué comme facteur dans l'enquête de 2011 et 20 % dans l'enquête de 2014. Après avoir tenu compte des caractéristiques financières des propriétaires, il y a peu de différence dans la manière dont les propriétaires immigrants et les propriétaires nés au Canada perçoivent l'obtention de financement comme un obstacle à la croissance de leur entreprise.

Produits

Le document de recherche « Le financement des entreprises appartenant à des immigrants au Canada », qui fait partie de la Série de documents de recherche, Direction des études analytiques (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Danny Leung au 613-951-2574 (danny.leung@canada.ca), Division de l'analyse économique.

Date de modification :