Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Estimations du bétail, 1er janvier 2018

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2018-03-06

Les stocks de bovins, de porcs et de moutons au 1er janvier ont tous augmenté par rapport à la même date en 2017.

Bovins

Au 1er janvier, les agriculteurs canadiens avaient 11,6 millions de bovins dans leurs fermes, ce qui représente une hausse de 0,9 % par rapport au 1er janvier 2017. Les stocks sont toutefois demeurés inférieurs de 22,1 % au sommet atteint en janvier 2005.

Le nombre de génisses de boucherie destinées à la reproduction dans les fermes canadiennes a diminué de 0,3 % d'une année à l'autre pour s'établir à 561 600 têtes. Les stocks de veaux au 1er janvier ont crû de 0,1 % pour atteindre 3,8 millions de têtes. Le nombre de bouvillons s'est accru de 2,1 %, alors que les stocks de génisses destinées à l'engraissement ont progressé de 1,1 % comparativement au 1er janvier 2017. Les agriculteurs canadiens avaient 1,4 million de vaches laitières et de génisses dans leurs fermes, en hausse de 2,7 % par rapport à la même date en 2017.

Au 1er janvier, 74 680 fermes ont déclaré des stocks de bovins et de veaux, ce qui représente une diminution de 0,2 % par rapport au 1er janvier 2017 et une diminution de 1,5 % comparativement à la même date en 2016.

L'écoulement total de bovins et de veaux a progressé de 2,7 % en 2017 par rapport à 2016, sous l'effet des niveaux d'abattage plus élevés. Le nombre total d'abattages a augmenté de 6,4 % comparativement à 2016 pour se chiffrer à 3,3 millions de têtes. Toutefois, les exportations internationales ont fléchi de 16,3 % pour s'établir à 640 900 têtes. La demande internationale de bovins canadiens a peut-être été freinée par la croissance du troupeau de bovins américains. Le United States Department of Agriculture a déclaré qu'au 1er janvier 2018, les stocks américains de bovins et de veaux étaient en hausse de 0,7 % par rapport à la même date en 2017.

Les prix des bovins canadiens ont fléchi par rapport aux sommets observés en 2015, mais ils sont restés relativement élevés en 2017, demeurant supérieurs à la moyenne quinquennale précédente.

Porcs

Les producteurs de porcs ont fait état de 14,3 millions de porcs au 1er janvier, ce qui représente une hausse de 2,7 % par rapport au 1er janvier 2017 et une cinquième augmentation consécutive d'une année à l'autre. Les stocks de porcs ont augmenté de 12,4 % depuis le 1er janvier 2013.

Il y avait 8 270 fermes porcines au Canada au 1er janvier, en hausse de 0,1 % par rapport à la même date en 2017. Ces fermes ont déclaré 1,3 million de truies et de cochettes, en hausse de 1,3 % par rapport au 1er janvier 2017.

Le Canada a exporté 5,6 millions de porcs en 2017, ce qui représente une baisse de 1,0 % par rapport à 2016, ainsi qu'une baisse de 44,0 % par rapport au sommet atteint en 2007. En 2017, l'abattage de porcs au Canada a augmenté de 1,6 % par rapport à 2016 pour se chiffrer à 21,8 millions de têtes.

De juillet à décembre 2017, la production de porcs (porcelets nés) a atteint 14,3 millions de têtes, en hausse de 1,4 % par rapport à la même période en 2016.

Moutons

Les agriculteurs canadiens avaient 836 900 moutons et agneaux au 1er janvier, ce qui représente une hausse de 2,8 % par rapport à la même date en 2017. Il s'agit de la première augmentation d'une année à l'autre en cinq ans.

Le cheptel de reproduction de moutons s'est accru sous l'effet d'une hausse de 1,5 % du nombre de brebis et d'une hausse de 6,5 % du nombre d'agneaux de remplacement. Le nombre d'agneaux de marché a augmenté de 5,1 % par rapport au 1er janvier 2017.




  Note aux lecteurs

Les estimations du bétail sont offertes pour le Canada et les provinces, ainsi que pour les États-Unis.

Révisions intercensitaires : À la suite de la publication des données du Recensement de l'agriculture de 2016 en mai 2017, des révisions intercensitaires ont été effectuées pour les années allant de 2011 à 2016, et les tableaux CANSIM en tiennent maintenant compte.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :