Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Balance des paiements internationaux du Canada, quatrième trimestre de 2017

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2018-03-01

Solde du compte courant

-16,3 milliards de dollars

Quatrième trimestre de 2017

Le déficit du compte courant du Canada (après désaisonnalisation) a diminué de 2,2 milliards de dollars au quatrième trimestre pour s'établir à 16,3 milliards de dollars, principalement en raison d'une réduction du déficit au chapitre des biens.

Dans le compte financier (en données non désaisonnalisées), les transactions sous forme de devises et dépôts ont été à l'origine de la majeure partie de l'entrée de fonds dans l'économie durant le trimestre, les investissements de portefeuille et les investissements directs s'étant en grande partie mutuellement contrebalancés.

Pour l'année 2017, le déficit du compte courant s'est chiffré à 63,9 milliards de dollars, en baisse de 1,4 milliard de dollars par rapport à 2016. Dans le compte financier, les transactions en valeurs mobilières ont généré une importante entrée nette de fonds en 2017, laquelle a été largement contrebalancée par une sortie de fonds attribuable aux transactions en investissements directs, les investissements directs à l'étranger ayant dépassé les investissements directs au Canada.

Graphique 1  Graphique 1: Soldes du compte courant
Soldes du compte courant

Compte courant

Le déficit du commerce des biens se rétrécit

Le déficit du commerce international des biens a diminué de 1,9 milliard de dollars pour s'établir à 7,2 milliards de dollars au quatrième trimestre, après avoir augmenté pendant trois trimestres consécutifs.

Pour l'ensemble de l'année, le déficit a totalisé 23,9 milliards de dollars, comparativement au déficit sans précédent de 25,9 milliards de dollars enregistré en 2016.

Sur le plan géographique, le déficit avec les pays autres que les États-Unis au chapitre des biens s'est accru de 0,7 milliard de dollars pour atteindre la somme inégalée de 17,6 milliards de dollars au quatrième trimestre. Cette hausse est principalement attribuable à une détérioration des balances commerciales avec les pays de l'Union européenne et la Chine, laquelle a été atténuée par une baisse des déficits avec le Japon et le Mexique. Parallèlement, l'excédent avec les États-Unis a augmenté de 2,6 milliards de dollars pour atteindre 10,5 milliards de dollars.

Graphique 2  Graphique 2: Soldes des biens par zone géographique
Soldes des biens par zone géographique

Les exportations totales de biens ont augmenté de 6,4 milliards de dollars pour se chiffrer à 137,7 milliards de dollars au quatrième trimestre, après avoir enregistré une importante baisse de 10,7 milliards de dollars au troisième trimestre. Les exportations de produits énergétiques ont crû de 2,8 milliards de dollars, principalement sous l'effet d'une hausse des prix du pétrole brut.

En 2017, les exportations totales de biens se sont accrues de 28,0 milliards de dollars, principalement en raison d'une croissance des exportations de produits énergétiques.

Au quatrième trimestre, les importations totales de biens ont augmenté de 4,5 milliards de dollars pour atteindre 144,9 milliards de dollars. Les importations de produits énergétiques ont augmenté de 1,2 milliard de dollars, sous l'effet d'une hausse des prix du pétrole brut. Les importations d'aéronefs et autres matériel et pièces de transport ont augmenté de 1,2 milliard de dollars, surtout en raison d'importations plus élevées d'aéronefs.

En 2017, les importations se sont accrues de 26,1 milliards de dollars, et les hausses ont été réparties dans plusieurs sections.

Le déficit au chapitre des services et des revenus diminue

Le déficit au chapitre des services et des revenus, qui indique l'écart entre les recettes et les paiements du Canada au titre des transactions internationales de services et de revenus, a rétréci de 0,4 milliard de dollars pour se chiffrer à 9,2 milliards de dollars au quatrième trimestre. La hausse des bénéfices découlant des investissements directs du Canada à l'étranger est le principal facteur à l'origine de cette baisse.

Le déficit au chapitre des revenus de placements a diminué de 0,8 milliard de dollars pour se chiffrer à 1,5 milliard de dollars au quatrième trimestre, en baisse pour un quatrième trimestre consécutif. Les bénéfices réalisés par les investisseurs directs canadiens ont augmenté de 1,7 milliard de dollars. Cette hausse a été partiellement contrebalancée par une augmentation des revenus d'investissements directs et d'investissements de portefeuille gagnés par les investisseurs étrangers sur leurs actifs financiers au Canada.

Dans l'ensemble, le déficit du commerce international des services a augmenté de 0,3 milliard de dollars pour atteindre 6,5 milliards de dollars. Les paiements de services commerciaux ont augmenté de 0,6 milliard de dollars, surtout sous l'effet des services financiers qui ont affiché une augmentation prononcée après avoir diminué au troisième trimestre. Le déficit au chapitre des voyages a diminué de 0,2 milliard de dollars au quatrième trimestre, sous l'effet d'un nombre de touristes étrangers sans précédent au Canada.

En 2017, le déficit au chapitre des services a crû de 1,8 milliard de dollars pour se chiffrer à 25,1 milliards de dollars, surtout en raison d'une augmentation des paiements relatifs aux services financiers, notamment au Royaume-Uni, et de services de transport aux pays autres que les États-Unis. Malgré un nombre inégalé de touristes étrangers au cours de l'année, le déficit des voyages s'est accentué en 2017, alors que les dépenses des Canadiens voyageant à l'étranger ont augmenté davantage que les recettes provenant des non-résidents voyageant au Canada.

Compte financier

Les investissements étrangers en obligations canadiennes demeurent soutenus

Les investissements étrangers en titres canadiens ont totalisé 37,9 milliards de dollars au quatrième trimestre, en baisse par rapport aux investissements de 51,1 milliards de dollars enregistrés au troisième trimestre. L'activité d'investissement a principalement ciblé le marché obligataire canadien.

Sur une base annuelle, les investissements étrangers en titres canadiens se sont chiffrés à 188,5 milliards de dollars en 2017, alimentés principalement par des acquisitions étrangères sans précédent d'obligations canadiennes.

Les investissements des non-résidents en obligations canadiennes ont atteint 41,2 milliards de dollars au quatrième trimestre, ce qui constitue un quatrième trimestre consécutif d'investissement important. Les nouvelles émissions d'obligations de sociétés privées canadiennes sur les marchés étrangers, principalement libellées en devises étrangères, ont représenté la majorité de l'activité d'investissement.

Les investisseurs étrangers ont retiré 6,1 milliards de dollars de fonds du marché monétaire canadien au cours du trimestre, principalement des effets de sociétés. Parallèlement, ils ont ajouté 2,9 milliards de dollars d'actions canadiennes à leurs avoirs, ce qui constitue l'investissement le plus faible depuis le troisième trimestre de 2015. Le cours des actions canadiennes a augmenté de 3,7 % et le dollar canadien s'est légèrement déprécié par rapport à la devise américaine au cours du trimestre.

Graphique 3  Graphique 3: Investissement de portefeuille étranger
Investissement de portefeuille étranger

Les achats canadiens d'actions étrangères atteignent un sommet

Les acquisitions de titres étrangers par les investisseurs canadiens ont atteint 33,7 milliards de dollars au quatrième trimestre, principalement sous forme d'achats sans précédent d'actions étrangères.

Sur une base annuelle, les investissements canadiens en titres étrangers ont totalisé 84,7 milliards de dollars en 2017, en hausse par rapport aux investissements de 13,8 milliards de dollars enregistrés en 2016.

Les investisseurs canadiens ont augmenté leurs avoirs en actions étrangères d'un montant sans précédent de 29,6 milliards de dollars au quatrième trimestre, sous l'effet d'importantes acquisitions d'actions américaines et d'actions étrangères non américaines. Parallèlement, les acquisitions de titres d'emprunt étrangers par les investisseurs canadiens ont atteint 4,0 milliards de dollars, principalement des instruments américains.

Les investissements directs au Canada demeurent faibles

Les investissements directs à l'étranger se sont chiffrés à 19,4 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit un niveau comparable aux niveaux d'investissements enregistrés au cours des deux trimestres précédents. Ces investissements ont été effectués principalement sous forme d'actions dans des sociétés affiliées étrangères et se sont essentiellement concentrés aux États-Unis.

Les investissements directs au Canada sont demeurés faibles, se chiffrant à 8,3 milliards de dollars au quatrième trimestre. La totalité de l'activité d'investissement observée au cours du trimestre est attribuable à une augmentation des investissements des sociétés mères étrangères en actions dans leurs sociétés affiliées canadiennes, surtout des bénéfices réinvestis.

Pour l'année 2017, les investissements directs au Canada ont totalisé 33,8 milliards de dollars, ce qui constitue le niveau d'investissement le plus faible depuis 2010 et bien en deçà du niveau sans précédent de 126,1 milliards de dollars observé en 2007. Les fusions et les acquisitions transfrontalières ont généré un retrait de fonds du Canada pour la première fois depuis 2007, année où l'on a commencé à compiler ces données.

Graphique 4  Graphique 4: Investissement direct étranger
Investissement direct étranger

La catégorie des autres investissements génère une entrée de fonds de l'étranger

La catégorie des autres investissements du compte financier, qui fait principalement état des transactions transfrontalières menées par les banques canadiennes, a généré une entrée nette de fonds de 19,1 milliards de dollars au quatrième trimestre. Cette hausse découle principalement d'une augmentation importante des devises et des dépôts détenus par des non-résidents au Canada et libellés en devise étrangère.



  Note aux lecteurs

Définitions

La balance des paiements internationaux retrace l'ensemble des transactions économiques entre les résidents du Canada et les non-résidents dans trois comptes, soit le compte courant, le compte capital ainsi que le compte financier.

Le compte courant porte sur les transactions liées aux biens, aux services, à la rémunération des employés, aux revenus découlant des placements et aux revenus secondaires (transferts courants).

Les données du compte courant dans le présent communiqué sont désaisonnalisées. Pour obtenir plus de renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Le compte capital porte sur les transferts de capitaux et les transactions d'actifs non produits non financiers.

Le compte financier porte sur les transactions liées à des actifs et des passifs financiers.

En principe, un prêt net (+) / emprunt net (-) provenant de la somme du compte courant et du compte capital correspond à un prêt net (+) / emprunt net (-) provenant du compte financier. En pratique, cela est rarement le cas, puisque les données sont compilées à partir d'une multitude de sources. Cela donne donc lieu à une erreur de mesure. La divergence (erreurs et omissions nettes) est l'entrée ou la sortie nette non observée.

L'investissement direct étranger est présenté selon le principe actif passif (c.-à-d., sur une base brute) dans le compte financier. L'investissement direct étranger peut aussi être présenté selon le principe directionnel (c.-à-d., sur une base nette), tel qu'il est montré dans les tableaux supplémentaires sur l'investissement direct étranger, tableaux CANSIM 376-0121 et 376-0122. La différence entre les deux présentations conceptuelles des investissements directs étrangers repose sur la classification des investissements à rebours tels que (1) les créances des sociétés affiliées canadiennes auprès des sociétés mères étrangères et (2) le passif des sociétés mères canadiennes auprès des sociétés affiliées étrangères. Au titre de la présentation actif passif, (1) est classifié comme un actif et est inclus dans l'actif d'investissement direct, aussi appelé investissement direct à l'étranger dans ce texte, et (2) est classifié comme un passif et est inclus dans le passif d'investissement direct, aussi appelé investissement direct au Canada dans ce texte.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la balance des paiements, consulter La foire aux questions du module Système des comptes macroéconomiques de notre site Web. Le module présente également les plus récentes statistiques de la balance des paiements.

Tableau de données CANSIM en temps réel

Le tableau de données CANSIM en temps réel 376-8105 sera mis à jour le 12 mars. Pour obtenir plus de renseignements, consulter le document Tableaux de données CANSIM en temps réel.

Prochaine diffusion

Les données de la balance des paiements internationaux pour le premier trimestre de 2018 seront diffusées le 30 mai.

Produits

La mise à jour du produit Centre de statistiques du Canada et le monde – États-Unis (Numéro au catalogue13-609-X) est accessible en ligne. Ce produit illustre la nature et l'importance des relations économiques et financières du Canada avec les États-Unis à l'aide de graphiques et de tableaux interactifs. Ce produit propose un accès facile à de l'information touchant le commerce, l'investissement, l'emploi et les voyages, y compris le commerce de marchandises selon les provinces canadiennes et les États américains.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est disponible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est également disponible. Cette publication sera mise à jour afin de demeurer pertinente.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Denis Caron au 613-808-2278 (denis.caron@canada.ca), Division du commerce et des comptes internationaux.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :