Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Réseaux familiaux des Métis et hospitalisation

Diffusion : 2017-12-20

Les réseaux sociaux sont importants pour la promotion et le maintien de la santé et du bien-être. Les Métis, autant les hommes que les femmes, ayant des réseaux familiaux solides ont déclaré avoir un meilleur état de santé mentale que ceux qui avaient de faibles réseaux. Cette constatation fait partie des résultats d'une étude diffusée aujourd'hui dans la publication Rapports sur la santé, laquelle examine les associations entre les réseaux familiaux et la santé autoévaluée chez les Métis de 45 ans et plus.

L'étude, fondée sur l'Enquête auprès des peuples autochtones de 2012, a révélé que plus de la moitié (54 %) des Métis avaient des réseaux familiaux solides et que, chez les femmes, l'âge plus avancé, un niveau de scolarité inférieur et la non-participation à la population active étaient associés à des réseaux familiaux solides. Les hommes métis qui avaient des réseaux familiaux solides étaient plus susceptibles de déclarer avoir une meilleure santé générale.

La population métisse a également fait l'objet d'une deuxième étude diffusée aujourd'hui, laquelle se penche sur les hospitalisations liées à des conditions propices aux soins ambulatoires (CPSA) comme le diabète, une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et l'asthme. Certaines hospitalisations liées à des CPSA sont évitables, et sont donc une mesure indirecte de l'accès aux soins primaires et de la capacité du système à gérer des conditions chroniques.

À l'aide de données sur l'hospitalisation et tirées du recensement couplées, l'étude a montré que dans les régions urbaines, le taux d'hospitalisation pour des CPSA était deux fois plus élevé chez les adultes métis que chez les adultes non autochtones (393 comparativement à 184 pour une population de 100 000 personnes). Même lorsqu'on tient compte d'autres différences sociodémographiques entre les deux groupes, les hospitalisations liées au diabète et aux MPOC sont demeurées deux fois plus probables chez les adultes métis.

  Note aux lecteurs

L'Enquête auprès des peuples autochtones de 2012 est une enquête nationale menée auprès des Premières Nations vivant hors réserve, des Métis et des Inuits qui, au 1er février 2012, étaient âgés de six ans et plus et qui vivaient dans un logement privé. L'utilisation du terme « Métis » est complexe, en plus d'avoir des significations historiques et contemporaines différentes. Aux fins de l'étude « Réseaux familiaux et santé chez les Métis âgés de 45 ans et plus », les Métis ont été définis comme les répondants s'étant autodéclarés comme des Métis ayant une seule identité autochtone.

Dans le rapport « Hospitalisation pour des conditions propices aux soins ambulatoires chez les Métis adultes vivant en milieu urbain », le Recensement de 2006 (questionnaire détaillé) a été couplé à la Base de données sur les congés des patients pour toutes les provinces et tous les territoires du Canada, à l'exclusion du Québec. La cohorte à l'étude était constituée de répondants au recensement âgés de 18 à 74 ans qui vivaient dans des régions métropolitaines de recensement, des zones de forte influence métropolitaine ou des zones d'influence métropolitaine modérée, et qui avaient déclaré une seule identité autochtone, celle d'être Métis, et de répondants qui avaient indiqué ne pas être Autochtones (« non-Autochtones »).

Pour obtenir plus d'information à propos du Recensement de la population de 2006 couplé à la Base de données sur les congés des patients de 2006-2007 à 2008-2009, consultez l'article « Couplage des données du Recensement de 2006 et des données hospitalières au Canada », Rapports sur la santé, vol. 26, no 10. Ces données sont actuellement accessibles dans les Centres de données de recherche.

Produits

Les articles « Réseaux familiaux et santé chez les Métis âgés de 45 ans et plus » et «Hospitalisation pour des conditions propices aux soins ambulatoires chez les Métis adultes vivant en milieu urbain » sont accessibles dans le numéro en ligne de décembre 2017 de Rapports sur la santé, vol. 28, nº 12 (Numéro au catalogue82-003-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements sur l'article « Réseaux familiaux et santé chez les Métis âgés de 45 ans et plus », communiquez avec Evelyne Bougie (evelyne.bougie@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Pour obtenir plus de renseignements sur l'article « Hospitalisation pour des conditions propices aux soins ambulatoires chez les Métis adultes vivant en milieu urbain », communiquez avec Philippe Finès (philippe.fines@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la publication Rapports sur la santé, communiquez avec Janice Felman au 613-799-7746 (janice.felman@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Date de modification :