Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur les dépenses des ménages, 2014

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2016-02-12

En 2014, les ménages canadiens ont dépensé en moyenne 59 055 $ en biens et services, ce qui était pratiquement inchangé par rapport à la moyenne de 58 576 $ enregistrée en 2013.

Les dépenses pour le logement ont représenté 29,1 % du total, en hausse par rapport à 27,9 % un an plus tôt. Les proportions des dépenses consacrées au transport (20,1 %) et à l'alimentation (13,7 %) étaient essentiellement les mêmes qu'en 2013.

À l'échelon provincial, les dépenses moyennes les plus élevées en biens et services ont été déclarées par les ménages de l'Alberta (71 211 $), suivis des ménages de la Saskatchewan (62 287 $), de l'Ontario (61 660 $) et de la Colombie-Britannique (60 931 $). Les ménages du Québec (50 657 $) ont déclaré les dépenses moyennes les plus faibles.

En moyenne, les couples ayant des enfants ont consacré 83 440 $ aux biens et services en 2014. Parmi tous les types de ménages, ceux formés d'une seule personne âgée de 65 ans et plus ont déclaré les dépenses moyennes les plus faibles, soit 26 937 $.

Logement

Les ménages ont consacré 17 160 $ en moyenne aux coûts de logement en 2014, ce qui représente une hausse de 4,9 % par rapport à 2013. Cette catégorie comprend le loyer, les paiements hypothécaires, les coûts de réparation et d'entretien, les impôts fonciers et les services publics.

Les propriétaires-occupants ont consacré 19 501 $ en moyenne aux coûts de logement en 2014, ce qui représente 28,6 % de leurs dépenses totales en biens et services. Les locataires y ont consacré en moyenne 12 507 $, soit 30,4 % de leurs dépenses de consommation totales.

Les ménages de l'Ontario ont consacré la plus grande part des dépenses de consommation au logement (31,5 %) parmi les provinces, alors que les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador y ont consacré la plus faible part (22,7 %).

Les ménages de l'Alberta ont déclaré les dépenses moyennes liées au logement les plus élevées (20 676 $), alors que celles des ménages du Nouveau-Brunswick étaient les plus faibles (12 311 $).

Les dépenses moyennes affectées au logement ont été les plus élevées chez les ménages vivant dans des centres de population de 1 million d'habitants ou plus (19 475 $). En comparaison, les ménages des régions rurales ont dépensé 14 242 $ en moyenne.

Transport

Les ménages canadiens ont consacré 11 891 $ en moyenne aux coûts de transport en 2014. La plus grande partie de cette somme (10 717 $), et de loin, a été consacrée au transport privé, qui comprend les dépenses liées à l'achat de voitures, de camions et de fourgonnettes, ainsi qu'à leurs coûts d'utilisation. Les montants restants ont été consacrés au transport public, qui englobe les dépenses liées au transport en commun, aux services de taxi, d'autobus interurbain et de train, ainsi qu'aux tarifs aériens.

À l'échelon provincial, la part du budget allouée aux coûts de transport était la plus élevée pour les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador et du Nouveau-Brunswick (23,9 % dans chaque cas), suivis des ménages de l'Île-du-Prince-Édouard (23,1 %). La plus petite part du budget allouée aux coûts de transport a été observée en Colombie-Britannique (18,9 %).

Les ménages des régions rurales ont consacré 23,3 % de leurs dépenses totales en biens et services au transport, comparativement à 19,2 % pour les ménages vivant dans de grands centres de population (1 million d'habitants ou plus).

Alimentation

En moyenne, les ménages ont dépensé 8 109 $ pour s'alimenter en 2014, ce qui représente 13,7 % de leurs dépenses totales en biens et services. Les ménages ont dépensé en moyenne 5 880 $ en aliments achetés au magasin et 2 229 $ en aliments achetés au restaurant.

Les ménages de l'Alberta ont déclaré les dépenses moyennes liées à l'alimentation les plus élevées (8 740 $), alors que les ménages de l'Île-du-Prince-Édouard ont enregistré les dépenses moyennes les plus faibles (7 388 $).

Les couples ayant des enfants ont déclaré les dépenses moyennes les plus élevées pour les aliments achetés au magasin (8 720 $) et les aliments achetés au restaurant (3 204 $). Les ménages formés d'une seule personne sont ceux qui ont affiché les dépenses moyennes les plus faibles en aliments achetés au magasin (3 295 $). Pour leur part, les ménages formés d'une seule personne âgée de 65 ans et plus ont dépensé le moins en aliments achetés au restaurant (783 $).

Soins de santé

En 2014, les ménages ont consacré en moyenne 2 251 $ aux dépenses personnelles en soins de santé, ce qui représente 3,8 % de leurs dépenses de consommation totales. Ces dépenses comprennent les primes d'assurance-maladie privée et les coûts de soins de santé (par exemple les médicaments sur ordonnance et en vente libre, les articles pour soins des yeux et les soins dentaires) non remboursés par un régime de soins de santé public ou privé.

La part des dépenses consacrées aux soins de santé a augmenté en fonction de l'âge. Les ménages ayant à leur tête une personne âgée de 65 ans et plus ont consacré 6,1 % de leurs dépenses en biens et services aux soins de santé, comparativement à 2,8 % dans le cas des ménages ayant à leur tête une personne de moins de 30 ans.

Communications

En 2014, la moyenne des dépenses des ménages affectées aux coûts de communication a augmenté de 5,0 % pour s'établir à 2 096 $. Cette catégorie comprend, par exemple, les services de téléphone cellulaire et de ligne téléphonique terrestre, et les services d'accès à Internet.

En 2014, 23,7 % des ménages ont dit avoir seulement un téléphone cellulaire et aucune ligne téléphonique terrestre, comparativement à 20,2 % des ménages en 2013. Les ménages disant posséder au moins un téléphone cellulaire ont atteint une proportion de 85,6 %. La proportion de propriétaires de téléphone cellulaire était la plus élevée en Alberta (91,4 %) et la plus faible au Québec (79,1 %).

Une proportion de 84,9 % des ménages canadiens ont dit avoir accès à Internet à la maison. L'accès à Internet à la maison était le plus répandu en Alberta (90,2 %) et en Colombie-Britannique (89,9 %), et le moins répandu au Québec (79,3 %) et au Nouveau-Brunswick (80,7 %).

Le câble était le mode de connexion à Internet le plus répandu en 2014, étant utilisé par 39,4 % de tous les ménages. Par ailleurs, 25,8 % des ménages ont déclaré avoir une connexion téléphonique haute vitesse et 16,6 % des ménages ont dit utiliser une connexion à Internet sans fil.

Dépenses totales moyennes

En moyenne, les ménages ont déclaré des dépenses totales de 80 727 $ en 2014, ce qui représente une légère hausse (+2,1 %) par rapport à 2013. Les dépenses moyennes en biens et services (59 055 $) représentaient 73,2 % des dépenses totales. Les impôts sur le revenu, les cotisations de pension, les primes d'assurance-emploi et d'assurance-vie, les cadeaux en argent, les pensions alimentaires et les dons de bienfaisance représentaient la part restante de 26,8 %.

La répartition de la population en cinq groupes égaux de revenus, ou quintiles, permet d'effectuer des analyses des dépenses selon différents niveaux de revenus. Les 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles ont dépensé en moyenne 31 974 $ en 2014. De ce total, 51,2 % des dépenses ont été consacrées au logement, à l'alimentation ainsi qu'aux vêtements et accessoires. Les impôts sur le revenu représentaient 1,3 % de leurs dépenses totales.

En revanche, les 20 % des ménages ayant les revenus les plus élevés ont déclaré avoir dépensé 161 771 $ en moyenne. Ces ménages ont consacré 28,5 % de leur budget au logement, à l'alimentation, et aux vêtements et accessoires, tandis qu'une part de 29,4 % a été affectée aux impôts sur le revenu.

Graphique 1  Graphique 1: Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2014
Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2014



  Note aux lecteurs

Le présent communiqué est fondé sur les données de l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM) de 2014, qui a recueilli des renseignements détaillés auprès d'un échantillon de plus de 17 100 ménages.

Les dépenses moyennes pour un bien ou un service donné sont calculées pour tous les ménages, autant pour ceux qui ont fait des dépenses que pour ceux qui n'en ont pas fait dans la catégorie. Les dépenses moyennes comprennent les taxes de vente.

La consommation courante totale désigne la somme des dépenses alimentaires, courantes, de logement, d'ameublement et équipement ménager, de vêtements et accessoires, de transport, de soins de santé, de soins personnels, de loisirs, d'éducation, de matériel de lecture et autres imprimés, de produits du tabac et boissons alcoolisées, de jeux de hasard, et de dépenses diverses.

Les dépenses totales désignent la somme de la consommation courante totale, des impôts sur le revenu, des primes d'assurance individuelle, des cotisations de pension, des cadeaux en argent, des pensions alimentaires et des dons de bienfaisance.

La méthodologie de l'enquête prévoit l'utilisation d'un questionnaire avec périodes de rappel adaptées à un poste de dépenses, jumelé à un journal quotidien des dépenses que les ménages sélectionnés remplissent pendant les deux semaines qui suivent l'interview. Le journal fournit des renseignements plus détaillés, notamment au sujet des dépenses alimentaires et autres achats fréquents.

En 2014, la taille de l'échantillon du journal des dépenses était de 50 % de l'échantillon total.

L'EDM de 2014 utilise des poids d'enquête qui tiennent compte des nouvelles projections démographiques basées sur le Recensement de 2011. Afin de rendre possible la comparaison des estimations de l'EDM au fil du temps, les estimations de l'EDM de 2013 ont été repondérées en utilisant les poids basés sur le Recensement de 2011. Les estimations pour les années 2010 à 2012 seront bientôt repondérées. Lorsqu'ils comparent les estimations dans le temps, les utilisateurs de données devraient s'assurer que les poids utilisés pour chaque année soient basés sur les mêmes projections démographiques du recensement.

Les comparaisons entre les dépenses des diverses années n'ont pas été corrigées pour tenir compte de l'inflation.

Produits

Des tableaux sommaires sont également offerts à partir du module Tableaux sommaires de notre site Web.

Le document « Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2014 », qui fait partie de la Série de documents de recherche sur les dépenses des ménages (Numéro au catalogue62F0026M), contient des renseignements sur la méthodologie, les concepts et la qualité des données de l'enquête. Il est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Julie Charest au 613-716-7568 (julie.charest@canada.ca), Division de la statistique du revenu.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :