Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Les compétences au Canada : premiers résultats du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes, 2012 (données définitives)

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2013-10-08

Selon une nouvelle enquête internationale sur les compétences des adultes, chapeautée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les adultes canadiens de 16 à 65 ans avaient des compétences supérieures à la moyenne des pays participants pour ce qui est du domaine de la résolution de problèmes dans des environnements technologiques.

Étant donné le caractère essentiel de la communication écrite et des mathématiques de base dans pratiquement tous les domaines de la vie, et à la lumière de l'intégration rapide des technologies de l'information et des communications, les personnes doivent être en mesure de comprendre et de traiter de l'information textuelle et numérique, sous forme imprimée et électronique, et d'y répondre, pour pouvoir participer pleinement à la société — en tant que citoyens, membres d'une famille, consommateurs ou employés.

Afin d'évaluer le niveau de compétence des gens en littératie, en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements technologiques (appelée « RP-ET ») et de comprendre comment ces compétences sont utilisées, le Canada a participé en 2012 au Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) de l'OCDE. Le PEICA fournit des mesures comparables à l'échelle internationale qui portent sur ces trois compétences essentielles au traitement de l'information. La RP-ET est une composante novatrice du PEICA et est unique dans le sens où elle intègre la technologie numérique à la résolution de problèmes. La RP-ET a uniquement été évaluée pour les répondants qui ont fait l'évaluation sur l'ordinateur. Ceux qui étaient incapables de remplir l'évaluation du PEICA à l'ordinateur ont été évalués pour les autres domaines en mode papier crayon.

Parmi les 22 pays participants au PEICA, 19 pays ont participé au volet RP-ET. De ce nombre, le Canada avait la deuxième proportion en importance d'adultes de 16 à 65 ans ayant un rendement au plus haut niveau en RP-ET.

Une forte proportion de Canadiens utilisent des technologies de l'information et des communications comparativement à la moyenne de l'OCDE

Étant donné que 81 % de sa population a participé au test assisté par ordinateur, le Canada se situait au-dessus de la moyenne de 74 % de l'OCDE. La proportion de personnes qui ont choisi de répondre à la version informatisée du PEICA variait de 88 % en Suède à 44 % à Chypre. Presque toutes les provinces et les territoires se situaient à un niveau équivalent ou supérieur à la moyenne de l'OCDE.

Le Canada figure parmi les pays ayant la plus forte proportion d'adultes qui ont un rendement au plus haut niveau de RP-ET

Les adultes ont été regroupés en niveaux de compétence en fonction de leur rendement en RP-ET. Parmi les Canadiens interrogés, 37 % ont obtenu une note se situant aux deux plus hauts niveaux (niveau 2 ou 3) sur l'échelle de la RP-ET, un résultat supérieur à la moyenne de l'OCDE, établie à 34 %.

Dans l'ensemble, 7 % des Canadiens ont affiché un rendement au plus haut niveau (niveau 3) en RP-ET, ce qui signifie, d'une part, qu'ils peuvent accomplir des tâches qui nécessitent de multiples applications et un grand nombre d'étapes dans un environnement pouvant être peu familier et, d'autre part, qu'ils peuvent établir un plan pour arriver à une solution, à mesure qu'ils traitent des résultats et des impasses imprévus. À ce niveau, le Canada se situait au-dessus de la moyenne de l'OCDE de 6 %, et seule la Suède affichait une proportion plus élevée. Dans l'ensemble du pays, deux provinces, soit l'Ontario et l'Alberta, avaient une proportion supérieure à la moyenne de l'OCDE.

Par ailleurs, 15 % des Canadiens se situaient au-dessous du niveau 1, soit une proportion de 3 points de pourcentage plus élevée que la moyenne de l'OCDE. Ces personnes démontrent des capacités de base en technologies de l'information et des communications pour accomplir le test, mais ont du mal à résoudre les problèmes.

Parmi les Canadiens interrogés, 30 % ont affiché un rendement se situant au niveau 1, une proportion semblable à la moyenne de l'OCDE. Les personnes au niveau 1 peuvent résoudre des problèmes qui ont un objectif explicitement énoncé et qui donnent lieu à un nombre d'étapes relativement peu élevé dans un environnement familier.

Parmi les pays participants, le Canada a une plus forte proportion de sa population aux niveaux supérieurs et inférieurs de littératie

Sur une échelle de 0 à 500, le rendement du Canada en littératie ressemblait à la moyenne de l'OCDE de 273 points. Toutefois, 14 % des Canadiens affichaient un résultat correspondant au niveau 4 ou 5, ce qui signifie qu'ils peuvent accomplir des tâches qui nécessitent l'intégration d'information de plusieurs textes denses, ainsi qu'un raisonnement par inférence. Un tel rendement place le Canada au-dessus de la moyenne de l'OCDE, établie à 12 %. Parmi les provinces et les territoires, l'Alberta, la Colombie-Britannique et l'Ontario affichaient une proportion d'adultes se situant au niveau 4 ou 5 au-dessus de la moyenne de l'OCDE.

À l'autre extrémité de l'échelle, 17 % des Canadiens en moyenne ont obtenu un résultat correspondant au niveau 1 ou à un niveau inférieur, comparativement à 15 % dans l'ensemble des pays de l'OCDE.

Parmi les répondants, 13 % ont obtenu un résultat correspondant au niveau 1 : ces personnes ont des compétences qui leur permettent d'accomplir des tâches de complexité limitée, par exemple, repérer des éléments d'information particuliers dans des textes courts, en l'absence d'autres éléments de distraction.

La proportion restante de 4 % se compose des personnes qui ont obtenu un résultat inférieur au niveau 1 et qui ne maîtrisent pas ces compétences. Ces personnes utilisent seulement un vocabulaire de base et sont capables de lire des textes courts sur des sujets familiers pour repérer un élément d'information particulier.

Parmi les pays participants, le Canada a une proportion semblable de sa population aux plus hauts niveaux de numératie, et une plus forte proportion aux plus faibles niveaux

Le résultat moyen du Canada de 265 points en numératie se situait au-dessous de la moyenne de l'OCDE (269). Environ 13 % des Canadiens ont obtenu un résultat correspondant au niveau 4 ou 5 pour la compétence en numératie, ce qui signifie qu'ils peuvent comprendre des données mathématiques complexes et utiliser des arguments et des modèles mathématiques. Cette proportion était équivalente à la moyenne de l'OCDE. Aucune province ou territoire n'avait une proportion de sa population se situant à des niveaux plus élevés que la moyenne de l'OCDE.

Au plus bas de l'échelle, une plus forte proportion de Canadiens (23 %) se sont classés au niveau 1 ou à un niveau inférieur, comparativement à la moyenne de 19 % pour l'OCDE. Parmi les répondants, 17 % ont obtenu un résultat correspondant au niveau 1, ce qui veut dire qu'ils ont les compétences pour effectuer des opérations mathématiques simples, comportant une seule étape, comme compter ou classer. Les 6 % restants se situaient au-dessous du niveau 1, c'est-à-dire qu'ils peuvent exécuter des tâches très simples dans des contextes concrets et familiers, dont le contenu mathématique est explicite et exige uniquement des processus simples.

  Note aux lecteurs

La présente est la première analyse de données du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), une initiative conjointe du secteur de l'éducation et du marché du travail de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et fournit des mesures comparables à l'échelle internationale qui portent sur trois compétences essentielles au traitement de l'information :

La Littératie : s'entend de la capacité des répondants de comprendre des textes écrits (imprimés et numériques) afin de participer à la société, d'atteindre leurs objectifs, de perfectionner leurs connaissances et de développer leur potentiel. La démarche nécessite de repérer, de cerner et de traiter l'information qui apparaît dans une variété de textes associés à un éventail de milieux.

La Numératie : s'entend de la capacité des répondants de comprendre de l'information mathématique afin de gérer les exigences mathématiques dans un éventail de situations de la vie quotidienne. La démarche nécessite de comprendre le contenu et les idées mathématiques (par exemple, les quantités, les nombres, les dimensions, les relations), de même que la représentation d'un tel contenu (par exemple, les objets, les images, les diagrammes, les graphiques).

La Résolution de problèmes dans des environnements technologiques (appelée « RP-ET ») : s'entend de la capacité d'utiliser la technologie numérique, les outils de communication et les réseaux afin d'obtenir et d'évaluer de l'information, de communiquer avec autrui et d'accomplir des tâches pratiques. La démarche nécessite de comprendre la technologie (par exemple, le matériel informatique, les applications logicielles, les commandes et les fonctions) et de résoudre des problèmes en l'utilisant. La mesure de cette compétence est divisée en deux paramètres distincts, mais liés : 1) la connaissance des ordinateurs et de leur utilisation; et 2) la capacité de résoudre des problèmes fréquemment rencontrés dans des environnements technologiques.

Les compétences des adultes en littératie, en numératie et en RP-ET ont été évaluées au moyen d'un test assisté par ordinateur. Cependant, une partie des répondants ont été évalués au moyen d'un test papier-crayon s'ils n'avaient pas de connaissances pratiques en informatique, n'étaient pas capables de réussir à un test simple de leurs compétences de base en informatique ou avaient décidé de ne pas participer.

La littératie et la numératie ont été mesurées sur une échelle continue de 0 à 500 et sont déclarées comme la compétence moyenne de la population (« résultat moyen ») ou la répartition de la population à cinq niveaux de compétence de 1 à 5, avec une catégorie supplémentaire : « inférieur au niveau 1 ». Le niveau 1 se compose des répondants ayant le plus faible niveau d'aptitude. Les niveaux 4 et 5 ont été combinés pour la littératie et la numératie et se composent des répondants ayant le niveau d'aptitude le plus élevé.

La RP-ET a été évaluée au moyen d'une échelle de mesure de 0 à 500 et a été déclarée uniquement pour les personnes qui avaient des connaissances pratiques en informatique et qui ont réussi à un test de leurs compétences de base en informatique. Afin de tenir compte de la proportion de la population qui n'a pas de résultat pour la RP-ET, les résultats de la RP-ET sont présentés seulement en termes de proportion de la population par niveau de compétence. La RP-ET est déclarée en fonction de trois niveaux de compétence, avec une catégorie supplémentaire : « inférieur au niveau 1 ».

Le rapport Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes collection : « Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) », 2012 (Numéro au catalogue89-555-X2013001), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Des tableaux supplémentaires sont disponibles sur le site Web du Conseil des ministres de l'Éducation (Canada).

Un fichier de microdonnées à grande diffusion, qui comprend les données de tous les pays participants au Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes, est offert (en anglais seulement) sur le site Web de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

Le rapport international publié par l'OCDE est aussi offert sur le site Web de l'OCDE.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :