Rapport sur l'état de la population du Canada
Mortalité : Aperçu, 2014 à 2016

par Rufteen Shumanty

Date de diffusion : le 28 juin 2018

Passer au texte

Text begins

Start of text box

Faits saillants

  • Le nombre de décès enregistrés au Canada en une seule année a atteint un niveau sans précédent en 2016, à 267 213.
  • En 2016, le nombre de décès en hiver a été de 11 % supérieur au nombre de décès pendant l’été.
  • En 2016, le taux de mortalité infantile au Canada s’est établi à 4,5 décès pour 1 000 naissances vivantes, soit la même valeur qu’en 2015. Il s’agit du plus faible taux jamais enregistré au Canada.
  • Plus de la moitié (52 %) des nourrissons (enfants de moins d’un an) décédés au Canada en 2016 sont décédés dans les 24 heures suivant leur naissance.
  • L’espérance de vie à la naissance s’est grandement améliorée depuis le début du 20e siècle et a atteint un sommet en 2014-2016, soit 79,9 ans pour les hommes et 84,0 ans pour les femmes.

Indicateurs clés au Canada

  • Nombre de décès en 2016 :
    Total : 267 213
    Hommes : 135 772
    Femmes : 131 441
  • Taux de mortalité infantile en 2016 :
    4,5 décès pour 1 000 naissances vivantes
  • Espérance de vie à la naissance en 2014-2016 :
    Sexes réunis : 82,0 ans
    Hommes : 79,9 ans
    Femmes : 84,0 ans
  • Espérance de vie à 65 ans en 2014-2016 :
    Sexes réunis : 20,8 ans
    Hommes : 19,3 ans
    Femmes : 22,1 ans
End of text box

Cet article présente les données portant sur les décès au Canada, ainsi qu’une analyse des tendances récentes en matière de mortalité, incluant un examen des variations à l’échelon des provinces et territoires. Les données du Programme des estimations démographiques (PED) de Statistique Canada ont été utilisées comme dénominateurs pour calculer divers indicateurs. Aux numérateurs, les données concernant le nombre de décès sont tirées de la Base de données sur les décès de la Statistique de l’état civil du Canada (Enquête 3233)Note 1. Les tables de mortalité de la période 1980-1982 à 2014-2016 sont diffusées dans la publication Tables de mortalité, Canada, provinces et territoires (no 84-537 au catalogue).

Le portrait de la mortalité au pays est fait à l’aide de plusieurs indicateurs, dont le nombre de décès, les taux bruts et standardisés de mortalité, les espérances de vie à différents âges, les quotients de mortalité, les taux de mortalité infantile et la saisonnalité des décès. Les données sont aussi analysées selon la province et le territoire de même que selon l’âge et le sexe, le cas échéant.

Nombre de décès, taux bruts et standardisés de mortalité

Le nombre de décès au Canada a atteint 267 213 en 2016. Il s’agit du nombre le plus élevé observé depuis l’introduction du système d’enregistrement des statistiques de l’état civil dans les années 1920. Le nombre de décès enregistrés chaque année au Canada montre une tendance générale à la hausse (figure 1).

Figure 1 Nombre de décès, taux bruts et standardisés de mortalité, Canada, 2007 à 2016

Data table for Figure 1
Tableau de données de la figure 1
Nombre de décès, taux bruts et standardisés de mortalité, Canada, 2007 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre de décès. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Nombre de décès, Taux bruts de mortalité et Taux de mortalité standardisés sur 2016, calculées selon nombre et pour 1 000 unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Nombre de décès Taux bruts de mortalité Taux de mortalité standardisés sur 2016
nombre pour 1 000
2007 235 217 7,2 9,5
2008 238 617 7,2 9,2
2009 238 418 7,1 8,9
2010 240 075 7,1 8,6
2011 243 511 7,1 8,3
2012 246 596 7,1 8,1
2013 252 338 7,2 7,9
2014 258 821 7,3 7,7
2015 264 333 7,4 7,6
2016 267 213 7,4 7,4

L’augmentation du nombre de décès peut s’expliquer principalement par deux facteurs : la croissance démographique, une population plus importante donnant lieu à un plus grand nombre de décès, et le vieillissement de la population, qui tend à accroître la concentration de la population aux âges avancés, où la mortalité est plus élevée. Cette concentration devrait s’intensifier au cours des prochaines années en raison du vieillissement de la cohorte des baby-boomers, constituée des personnes nées entre 1946 et 1965, et de leur poids démographique important au sein de la population canadienne.

Le taux brut de mortalité (le nombre de décès pour 1 000 habitants), était de 7,4 pour 1 000 en 2016.  Il a été relativement stable depuis 2007 avec une moyenne de 7,2 pour 1 000. Ce taux est fortement influencé à la hausse par la structure par âge vieillissante de la population. À l’inverse, l’évolution du taux de mortalité standardisé selon l’âgeNote 2, indépendant des changements dans la structure par âge de la population, reflète la diminution graduelle de l’intensité de la mortalité au cours du temps. Ainsi, au cours des 10 dernières années, le taux standardisé a diminué de 22 %, passant de 9,5 pour 1 000 en 2007 à 7,4 pour mille 1 000 en 2016 (figure 1).

À l’image de la tendance nationale, une tendance à la hausse du nombre de décès a été observée à l’échelon des provinces et des territoires (tableau 1), même si certaines régions, principalement celles comptant de petites populations, ont enregistré des baisses certaines années. Dans 5 des 10 provinces, soit en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique, le nombre de décès enregistré en 2016 a atteint un niveau sans précédent.

Tableau 1
Nombre de décès et taux brut de mortalité, Canada, provinces et territoires, 2007 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre de décès et taux brut de mortalité. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et T.-N.-L., Î.-P.-É., N.-É., N.-B., Qc, Ont., Man., Sask., Alb., C.-B., Yn, T.N.-O., Nt et Canada, calculées selon nombre et taux pour 1 000 unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année T.-N.-L. Î.-P.-É. N.-É. N.-B. Qc Ont. Man. Sask. Alb. C.-B. Yn T.N.-O. Nt Canada
nombre
2007 4 505 1 147 8 353 6 324 56 521 87 340 9 958 9 062 20 202 31 308 192 174 129 235 217
2008 4 539 1 201 8 220 6 450 57 106 88 041 10 073 9 243 21 079 32 095 198 201 147 238 617
2009 4 391 1 268 8 227 6 366 57 769 88 468 9 972 8 972 20 987 31 440 201 186 162 238 418
2010 4 481 1 116 8 295 6 312 58 806 89 282 9 985 9 205 20 755 31 324 198 184 132 240 075
2011 4 527 1 253 8 533 6 411 59 539 89 976 10 250 9 262 21 242 31 966 193 188 171 243 511
2012 4 635 1 231 8 415 6 443 60 774 90 740 10 062 9 204 22 001 32 524 206 200 161 246 596
2013 4 837 1 284 8 878 6 627 61 289 93 343 10 095 9 333 22 844 33 200 215 199 194 252 338
2014 4 986 1 286 8 746 6 822 63 195 95 939 10 709 9 393 23 360 33 791 206 213 175 258 821
2015 5 239 1 261 9 371 7 226 64 159 97 322 10 684 9 394 23 846 35 246 217 208 160 264 333
2016 5 002 1 148 8 994 7 165 63 515 99 419 10 743 9 414 24 548 36 627 218 237 183 267 213
taux pour 1 000
2007 8,9 8,3 8,9 8,5 7,3 6,8 8,4 9,0 5,7 7,3 5,9 4,0 4,1 7,2
2008 8,9 8,7 8,8 8,6 7,4 6,8 8,4 9,1 5,9 7,4 6,0 4,6 4,6 7,2
2009 8,5 9,1 8,8 8,5 7,4 6,8 8,3 8,7 5,7 7,1 6,0 4,3 5,0 7,1
2010 8,6 7,9 8,8 8,4 7,4 6,8 8,2 8,8 5,6 7,0 5,7 4,3 4,0 7,1
2011 8,6 8,7 9,0 8,5 7,4 6,8 8,3 8,7 5,6 7,1 5,5 4,3 5,0 7,1
2012 8,8 8,5 8,9 8,5 7,5 6,8 8,0 8,5 5,7 7,2 5,7 4,6 4,6 7,1
2013 9,2 8,8 9,4 8,8 7,5 6,9 8,0 8,4 5,7 7,2 5,9 4,5 5,5 7,2
2014 9,4 8,8 9,3 9,0 7,7 7,0 8,4 8,4 5,7 7,3 5,6 4,9 4,9 7,3
2015 9,9 8,6 10,0 9,6 7,8 7,1 8,2 8,3 5,7 7,5 5,8 4,7 4,4 7,4
2016 9,4 7,7 9,5 9,5 7,6 7,1 8,2 8,2 5,8 7,7 5,7 5,3 4,9 7,4

Nombre de décès selon le sexe

En 2016, plus de décès ont été enregistrés parmi les hommes (135 772) que parmi les femmes (131 441) (figure 2).  L’augmentation plus rapide du nombre de décès chez les femmes a fait en sorte de réduire les écarts entre les sexes observés à ce chapitre au cours des trois dernières décennies. L’adoption par les femmes d’habitudes de vie similaires à celles des hommes, notamment la participation au marché du travail, expliquerait en partie cette tendance.

En 2016, le plus grand nombre de décès a été enregistré à 84 ans chez les hommes et à 90 ans chez les femmes. Les trois quarts (75 %) des décès chez les hommes et 84 % des décès chez les femmes sont survenus à 65 ans ou à un âge supérieur.

Figure 2 Nombre de décès selon le sexe, Canada, 2007 à 2016

Data table for Figure 2
Tableau de données de la figure 2
Nombre de décès selon le sexe, Canada, 2007 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre de décès selon le sexe. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Hommes et Femmes, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Hommes Femmes
nombre
2007 118 681 116 536
2008 120 427 118 190
2009 120 310 118 108
2010 120 638 119 437
2011 122 251 121 260
2012 124 235 122 361
2013 126 973 125 365
2014 130 761 128 060
2015 133 441 130 892
2016 135 772 131 441

La saisonnalité des décès

En 2016, au Canada, il y a eu en moyenne 22 268 décès par mois, avec une moyenne de 730 décès par jour (figure 3). La moyenne quotidienne de décès la plus élevée a été enregistrée en décembre, avec 788 décès par jour.

Figure 3 Nombre quotidien moyen de décès selon le mois, Canada, 2016

Data table for Figure 3
Tableau de données de la figure 3
Nombre quotidien moyen de décès selon le mois, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre quotidien moyen de décès selon le mois. Les données sont présentées selon Mois (titres de rangée) et Number(figurant comme en-tête de colonne).
Mois Number
Janvier 765
Février 768
Mars 773
Avril 742
Mai 710
Juin 680
Juillet 673
Août 685
Septembre 693
Octobre 740
Novembre 745
Décembre 788

Mars arrive au second rang en 2016, avec une moyenne quotidienne de 773 décèsNote 3. Les mois d’octobre, novembre, décembre, janvier, février, mars et avril présentaient tous un nombre quotidien moyen de décès supérieur à la moyenne annuelle. Le nombre quotidien moyen de décès le plus faible a été enregistré en juillet (673 décès par jour).

Selon Rau (2007), les pics de décès pendant l’hiver sont liés à trois principales causes de décès qui sont les maladies cardiovasculaires, cérébrovasculaires et respiratoires.  Le groupe des maladies respiratoires affiche  la plus forte tendance saisonnière parmi toutes les principales causes de décès (Rau, 2007). Les températures froides ont des répercussions physiologiques sur le corps humain, et les températures froides jumelées à un faible taux d’humidité relative sont idéales pour la transmission du virus de l’influenza (Lowen et al., 2007). De plus, l’hiver entraîne des changements de comportement qui exacerbent l’insuffisance respiratoire. Les gens sont plus portés à se regrouper dans des maisons chauffées, ce qui augmente le risque de transmission des agents infectieux par gouttelettes (Evans, 1991; Glezen et Couch, 1997).

Figure 4 Ratio de décès hiver à été, Canada, 2007 à 2016

Data table for Figure 4
Tableau de données de la figure 4
Ratio de décès hiver à été, Canada, 2007 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Ratio de décès hiver à été. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Ratio(figurant comme en-tête de colonne).
Année Ratio
2007 1,15
2008 1,13
2009 1,12
2010 1,06
2011 1,14
2012 1,10
2013 1,16
2014 1,10
2015 1,20
2016 1,11

Le ratio hiver-été, tel que proposé par Rau (2007), est le ratio du nombre de décès enregistrés lors des mois d’hiver (de janvier à mars) sur le nombre de décès enregistrés lors des mois d’été (de juillet à septembre). Une valeur de 1 indique qu’il n’y a aucune différence saisonnière dans le total des décès. Le ratio pour le Canada en 2016 était de 1,11 ce qui signifie que le nombre de décès en hiver était de 11 % supérieur au nombre de décès pendant l’été (figure 4).  Entre 2007 et 2016, le ratio hiver-été pour tous les décès au Canada était en moyenne de 1,13, allant d’un minimum de 1,06 en 2010 à un maximum de 1,20 en 2015.

L’espérance de vie au Canada

Start of text box

Espérance de vie du moment

L’espérance de vie du moment rend compte du nombre moyen d’années que les individus d’une population donnée vivraient si, tout au long de leur vie, ils connaissaient les probabilités de décès par âge observées au cours d’une année civile ou d’une période donnée. Bien que les taux bruts et standardisés de mortalité offrent un aperçu de l’évolution de la mortalité, les experts préfèrent souvent l’espérance de vie du moment.

L’espérance de vie du moment donne un portrait de la mortalité indépendamment de la structure par âge. L’espérance de vie à un âge donné représente le nombre moyen d’années qu’une personne peut espérer vivre lorsqu’elle atteint cet âge. Les espérances de vie de Statistique Canada sont calculées à partir des taux de mortalité par âge enregistrés sur une période de trois ans. Elles permettent de suivre l’évolution de la mortalité du Canada dans les provinces et les territoires en minimisant les fluctuations liées à de petites populations.

Il faut bien distinguer l’espérance de vie du moment avec l’espérance de vie d’une génération, cette dernière représentant le nombre moyen réel d’années vécues par un groupe de personnes nées une année donnée. L’espérance de vie d’une génération précise ne peut être calculée qu’après l’extinction complète ou presque complète de cette génération.

End of text box

Au Canada, l’espérance de vie à la naissance a beaucoup augmenté au fil des ans et a atteint un sommet en 2014-2016 avec 82,0 ans pour les deux sexes (tableau 2). En 2014-2016, l’espérance de vie à la naissance s’est établie à 84,0 ans chez les femmes et à 79,9 ans chez les hommes. Il s’agit, chez les deux sexes, d’une augmentation de 0,1 année par rapport aux valeurs enregistrées pour la période 2013-2015.

L'espérance de vie à la naissance a progressé annuellement de 2,4 mois en moyenne chez les hommes et de 1,7 mois en moyenne chez les femmes chaque année au cours des 10 dernières années (figure 5). Les gains récents se sont toutefois avérés plus faibles, s’établissant par exemple, depuis 2011-2013, à 1,2 mois chez les hommes et à 0,8 mois chez les femmes. Après avoir atteint un écart maximum de 7,4 ans à la fin des années 1970, l'écart entre l'espérance de vie à la naissance des hommes et celle des femmes a diminué, pour s'établir à 4,1 ans en 2014-2016. Ce rattrapage pour les hommes est associé en grande partie à une réduction des écarts de mortalité associée aux maladies cardiovasculaires entre les hommes et les femmes (Waldron, 1993; Trovato et Lalu, 1995; Pampel, 2002; Meslé, 2004; Trovato et Heyen, 2006; Trovato, 2007 cités dans Bourbeau et Ouellet, 2016). Ces maladies sont souvent associées à l’adoption de la part des femmes d’habitudes de vie semblables à celles des hommes comme la participation au marché du travail, les niveaux de tabagisme ou encore, la consommation d’alcool (Pampel, 2002; Trovato et Heyen, 2006; Trovato, 2007).

Tableau 2
Espérance de vie à la naissance, à 65 ans et à 85 ans, hommes, femmes et deux sexes, Canada, 2005-2007 à 2014-2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Espérance de vie à la naissance. Les données sont présentées selon Période (titres de rangée) et À la naissance, À 65 ans, À 85 ans, Hommes, Femmes et Deux sexes, calculées selon en années unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Période À la naissance À 65 ans À 85 ans
Hommes Femmes Deux sexes Hommes Femmes Deux sexes Hommes Femmes Deux sexes
en années
2005-2007 78,1 82,7 80,5 17,9 21,0 19,6 5,7 7,1 6,6
2006-2008 78,3 82,9 80,7 18,0 21,2 19,7 5,8 7,2 6,7
2007-2009 78,5 83,0 80,8 18,2 21,3 19,9 5,8 7,2 6,7
2008-2010 78,8 83,3 81,1 18,4 21,5 20,1 6,0 7,3 6,8
2009-2011 79,1 83,5 81,4 18,6 21,6 20,3 6,1 7,4 6,9
2010-2012 79,4 83,6 81,6 18,8 21,8 20,4 6,2 7,5 7,0
2011-2013 79,6 83,8 81,7 19,0 21,9 20,5 6,3 7,5 7,1
2012-2014 79,7 83,9 81,8 19,1 22,0 20,6 6,3 7,6 7,1
2013-2015 79,8 83,9 81,9 19,2 22,0 20,7 6,4 7,6 7,2
2014-2016 79,9 84,0 82,0 19,3 22,1 20,8 6,5 7,7 7,3

Figure 5 Espérance de vie à la naissance selon le sexe et différence entre les sexes, Canada, 2005-2007 à 2014-2016

Data table for Figure 5
Tableau de données de la figure 5
Espérance de vie à la naissance selon le sexe et différence entre les sexes, Canada, 2005-2007 à 2014-2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Espérance de vie à la naissance selon le sexe et différence entre les sexes. Les données sont présentées selon Période (titres de rangée) et Hommes, Femmes et Différence, calculées selon en années unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Période Hommes Femmes Différence
en années
2005-2007 78,1 82,7 4,6
2006-2008 78,3 82,9 4,6
2007-2009 78,5 83,0 4,5
2008-2010 78,8 83,3 4,5
2009-2011 79,1 83,5 4,4
2010-2012 79,4 83,6 4,2
2011-2013 79,6 83,8 4,2
2012-2014 79,7 83,9 4,2
2013-2015 79,8 83,9 4,1
2014-2016 79,9 84,0 4,1

L’espérance de vie à 65 ans a également augmenté au cours des 10 dernières années, pour atteindre 19,3 ans pour les hommes et à 22,1 ans pour les femmes (tableau 2). À titre de comparaison, les chiffres correspondants étaient de 17,9 pour les hommes et 21,0 ans pour les femmes en 2005-2007. Depuis 2005-2007, la baisse des taux de mortalité au-delà de 65 ans explique environ 78 % des gains en espérance de vie à la naissance pour les hommes (1,4 an sur le gain de 1,8 an) et 85 % pour les femmes (1,1 an sur le gain de 1,3 an). Selon la table de mortalité du moment pour la période 2014-2016, 90 % des nouveau-nés survivraient jusqu’à l’âge de 65 ans s’ils étaient exposés pendant toute leur vie aux risques de mortalité observés au cours de cette période. La probabilité de survie entre 65 ans et 85 ans a augmenté depuis 2004-2006, passant de 51 % à 57 % sur cette période.

Selon les données de l’Organisation de coopération et de développement (OCDE), le Canada se classait au 16e rang parmi les pays de l’OCDE avec une espérance de vie à la naissance de 81,7 ans, sexes réunis. C’est le Japon qui affichait l’espérance de vie à la naissance la plus élevée (83,9 ans) en 2015, suivis de l’Espagne et la Suisse (83,0 ans) et de l’Italie (82,6 ans) (OCDE, 2017).

L’espérance de vie dans les provinces et les territoires

En 2014-2016, la Colombie-Britannique et l’Ontario se classaient au premier rang parmi les provinces et les territoires avec une espérance de vie à la naissance de 82,5 ans pour les sexes réunis. Pour la première fois depuis la période 1992-1994, la Colombie-Britannique n’affichait plus l’espérance de vie à la naissance la plus élevée chez les hommes, se voyant dépassée par l’Ontario à ce chapitre (figure 6). La Colombie-Britannique est toutefois demeurée en tête de toutes les provinces et territoires pour ce qui est de l’espérance de vie chez les femmes (84,6 ans), une situation qui perdure depuis la période 1994-1996.

En 2014-2016, les espérances de vie les plus faibles ont été enregistrées dans les territoires. C’est au Nunavut que l’espérance de vie la plus faible du pays a été observée, tant chez les hommes (70,3 ans) que chez les femmes (73,1 ans). La différence entre l’espérance de vie à la naissance avec le Canada était donc de 9,6 ans pour les hommes, et de 10,9 ans pour les femmes.

Figure 6 Espérance de vie à la naissances selon le sexe,  Canada, provinces et territoires, 2014-2016

Data table for Figure 6
Tableau de données de la figure 6
Espérance de vie à la naissances selon le sexe, Canada, provinces et territoires, 2014-2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Espérance de vie à la naissances selon le sexe. Les données sont présentées selon Région (titres de rangée) et Hommes et Femmes, calculées selon en années unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Région Hommes Femmes
en années
Canada 79,9 84,0
Terre-Neuve-et-Labrador 77,2 81,7
Île-du-Prince-Édouard 79,7 83,8
Nouvelle-Écosse 78,2 82,7
Nouveau-Brunswick 78,6 82,9
Québec 80,4 84,2
Ontario 80,5 84,5
Manitoba 77,9 82,2
Saskatchewan 77,9 82,6
Alberta 79,3 83,7
Colombie-Britannique 80,4 84,6
Yukon 76,0 82,1
Territoires du Nord-Ouest 75,2 79,8
Nunavut 70,3 73,1

Les écarts de mortalité entre les hommes et les femmes selon l’âge

Au cours du cycle de vie, les quotients de mortalité, qui représentent la probabilité de décéder à chaque âge d’un individu, suivent une courbe en forme de crochet. Les quotients de mortalité sont plus élevés durant la première année de vie puis diminuent rapidement pour atteindre un creux entre 1 an et 14 ans (figure 7). Les quotients de mortalité atteignent ensuite un niveau plus élevé entre 15 ans et 24 ans environ, particulièrement chez les hommes, en raison principalement de la mortalité violente causée, par exemple, par les accidents ou les suicides. Les quotients de mortalité augmentent ensuite graduellement avec l’âge.

Figure 7 Quotients de mortalité selon l'âge et le sexe, Canada, 2014-2016

Data table for Figure 7
Tableau de données de la figure 7
Quotients de mortalité selon l'âge et le sexe, Canada, 2014-2016

Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Quotients de mortalité selon l'âge et le sexe. Les données sont présentées selon Âge (titres de rangée) et Hommes et Femmes, calculées selon quotient de mortalité (échelle logarithmique) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Âge Hommes Femmes
quotient de mortalité (échelle logarithmique)
0 0,00477 0,00425
1 0,00029 0,00025
2 0,00020 0,00018
3 0,00015 0,00013
4 0,00012 0,00010
5 0,00010 0,00009
6 0,00008 0,00008
7 0,00008 0,00007
8 0,00008 0,00007
9 0,00008 0,00007
10 0,00009 0,00008
11 0,00010 0,00009
12 0,00012 0,00010
13 0,00014 0,00012
14 0,00018 0,00014
15 0,00024 0,00017
16 0,00032 0,00021
17 0,00040 0,00024
18 0,00048 0,00026
19 0,00056 0,00027
20 0,00063 0,00028
21 0,00070 0,00029
22 0,00075 0,00031
23 0,00078 0,00032
24 0,00080 0,00033
25 0,00081 0,00034
26 0,00082 0,00035
27 0,00083 0,00037
28 0,00085 0,00038
29 0,00087 0,00040
30 0,00090 0,00042
31 0,00092 0,00045
32 0,00094 0,00047
33 0,00096 0,00049
34 0,00097 0,00051
35 0,00099 0,00053
36 0,00100 0,00056
37 0,00104 0,00059
38 0,00109 0,00063
39 0,00116 0,00069
40 0,00126 0,00077
41 0,00137 0,00085
42 0,00150 0,00095
43 0,00163 0,00105
44 0,00178 0,00116
45 0,00194 0,00127
46 0,00211 0,00140
47 0,00230 0,00153
48 0,00251 0,00167
49 0,00273 0,00181
50 0,00297 0,00197
51 0,00324 0,00213
52 0,00353 0,00231
53 0,00384 0,00251
54 0,00419 0,00273
55 0,00458 0,00297
56 0,00500 0,00323
57 0,00546 0,00353
58 0,00597 0,00385
59 0,00654 0,00420
60 0,00716 0,00460
61 0,00784 0,00503
62 0,00860 0,00552
63 0,00943 0,00605
64 0,01035 0,00665
65 0,01137 0,00731
66 0,01249 0,00804
67 0,01374 0,00886
68 0,01512 0,00977
69 0,01665 0,01078
70 0,01834 0,01192
71 0,02022 0,01318
72 0,02230 0,01460
73 0,02461 0,01619
74 0,02719 0,01796
75 0,03004 0,01995
76 0,03322 0,02219
77 0,03676 0,02470
78 0,04070 0,02753
79 0,04509 0,03071
80 0,04999 0,03429
81 0,05545 0,03833
82 0,06155 0,04290
83 0,06836 0,04805
84 0,07597 0,05389
85 0,08448 0,06049
86 0,09400 0,06798
87 0,10466 0,07647
88 0,11660 0,08611
89 0,12999 0,09706
90 0,14500 0,10953
91 0,16144 0,12340
92 0,17895 0,13844
93 0,19748 0,15467
94 0,21698 0,17208
95 0,24064 0,19566
96 0,26161 0,21597
97 0,28319 0,23733
98 0,30520 0,25958
99 0,32747 0,28255
100 0,34979 0,30602
101 0,37196 0,32977
102 0,39379 0,35355
103 0,41510 0,37713
104 0,43572 0,40027
105 0,45551 0,42276
106 0,47435 0,44440
107 0,49216 0,46504
108 0,50886 0,48455
109 0,52443 0,50284
110 1,00000 1,00000

Les quotients de mortalité sont généralement plus élevés pour les hommes que pour les femmes. En 2014-2016, la surmortalité masculine était plus prononcée chez les 16 à 80 ans, avec des ratios de 1,5 et plus (figure 8).  L’écart le plus marqué était observé chez les jeunes hommes de 19 à 31 ans qui présentaient une probabilité de décéder 2,3 fois plus élevée en moyenne que les femmes du même âge.

Figure 8 Ratio des probabilités de décéder des femmes et des hommes par âge, Canada, 2005-2007 et 2014-2016

Data table for Figure 8
Tableau de données de la figure 8
Ratio des probabilités de décéder des femmes et des hommes par âge, Canada, 2005-2007 et 2014-2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Ratio des probabilités de décéder des femmes et des hommes par âge. Les données sont présentées selon Âge (titres de rangée) et 2005-2007 et 2014-2016, calculées selon ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Âge 2005-2007 2014-2016
ratio
0 1,2 1,1
1 1,4 1,2
2 1,3 1,2
3 1,3 1,1
4 1,2 1,1
5 1,2 1,1
6 1,2 1,1
7 1,2 1,1
8 1,2 1,1
9 1,3 1,1
10 1,3 1,1
11 1,3 1,1
12 1,4 1,1
13 1,4 1,2
14 1,5 1,3
15 1,6 1,4
16 1,8 1,5
17 1,9 1,7
18 2,1 1,9
19 2,4 2,1
20 2,6 2,2
21 2,7 2,4
22 2,8 2,4
23 2,8 2,5
24 2,8 2,4
25 2,7 2,4
26 2,6 2,3
27 2,5 2,3
28 2,4 2,2
29 2,3 2,2
30 2,2 2,1
31 2,1 2,1
32 2,1 2,0
33 2,0 2,0
34 2,0 1,9
35 1,9 1,9
36 1,9 1,8
37 1,8 1,8
38 1,8 1,7
39 1,7 1,7
40 1,7 1,6
41 1,7 1,6
42 1,6 1,6
43 1,6 1,6
44 1,6 1,5
45 1,5 1,5
46 1,5 1,5
47 1,5 1,5
48 1,5 1,5
49 1,5 1,5
50 1,5 1,5
51 1,5 1,5
52 1,6 1,5
53 1,6 1,5
54 1,6 1,5
55 1,6 1,5
56 1,6 1,5
57 1,6 1,5
58 1,6 1,6
59 1,6 1,6
60 1,6 1,6
61 1,6 1,6
62 1,6 1,6
63 1,6 1,6
64 1,6 1,6
65 1,6 1,6
66 1,6 1,6
67 1,6 1,6
68 1,6 1,5
69 1,6 1,5
70 1,6 1,5
71 1,6 1,5
72 1,6 1,5
73 1,6 1,5
74 1,6 1,5
75 1,6 1,5
76 1,6 1,5
77 1,6 1,5
78 1,6 1,5
79 1,5 1,5
80 1,5 1,5
81 1,5 1,4
82 1,5 1,4
83 1,5 1,4
84 1,5 1,4
85 1,5 1,4
86 1,4 1,4
87 1,4 1,4
88 1,4 1,4
89 1,4 1,3
90 1,4 1,3
91 1,3 1,3
92 1,3 1,3
93 1,3 1,3
94 1,3 1,3
95 1,3 1,2
96 1,3 1,2
97 1,2 1,2
98 1,2 1,2
99 1,2 1,2
100 1,2 1,1
101 1,2 1,1
102 1,1 1,1
103 1,1 1,1
104 1,1 1,1
105 1,1 1,1
106 1,1 1,1
107 1,1 1,1
108 1,1 1,1
109 1,1 1,0
110 1,0 1,0

Au cours des 10 dernières années, la surmortalité masculine a toutefois diminué à tous les âges, et ce particulièrement entre 9 ans et 29 ans. Par exemple, les quotients de mortalité des hommes au début de la vingtaine étaient 2,6 fois plus élevés que ceux des femmes en 2005-2007 comparativement à 2,2 fois en 2014-2016.

La mortalité infantile

Start of text box

Les divers indicateurs de la mortalité infantile

Mortalité infantile (avant 1 an) : décès au cours de la première année de vie.
Moins d’un jour : décès au cours des 24 premières heures de vie.
Mortalité néonatale précoce (0 à 6 jours) : décès au cours de la première semaine de vie.
Mortalité néonatale tardive (7 à 27 jours) : décès entre la première semaine et le premier mois de vie.
Mortalité néonatale (0 à 27 jours) : décès au cours du premier mois de vie.
Mortalité post-néonatale (28 à 364 jours) : décès entre le premier mois et le douzième mois de vie.

End of text box

En 2016, le taux de mortalité infantile au Canada s’est établi à 4,5 décès pour 1 000 naissances vivantes, soit la même valeur qu’en 2015. Il s’agit du plus faible taux jamais enregistré au Canada. La mortalité chez les enfants de moins d’un an a connu une forte diminution au cours des dernières décennies. Ainsi, un enfant né au Canada en 1926 était 22 fois plus à risque de décéder avant son premier anniversaire que celui né en 2016 (figure 9). À l’époque, la mortalité infantile était de 101,7 pour 1 000 naissances vivantes signifiant qu’un enfant sur dix n’atteignait pas l’âge d’un an. Le taux de mortalité infantile a été quasi constant au cours des 10 dernières années, à 4,8 décès pour 1 000 naissances vivantes en moyenne.

Figure 9 Taux de mortalité infantile, néonatale, néonatale précoce et moins d'un jour, Canada, 1926 à 2016

Data table for Figure 9
Tableau de données de la figure 9
Taux de mortalité infantile, néonatale, néonatale précoce et moins d'un jour, Canada, 1926 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Taux de mortalité infantile. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Mortalité infantile
(moins d'un an), Mortalité néonatale
(moins d'un mois), Mortalité néonatale précoce
(moins d'une semaine)
et Moins d'un jour, calculées selon taux pour 1 000 naissances vivantes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Mortalité infantile
(moins d'un an)
Mortalité néonatale
(moins d'un mois)
Mortalité néonatale précoce
(moins d'une semaine)
Moins d'un jour
taux pour 1 000 naissances vivantes
1926 101,7 46,2 33,0 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1927 94,6 43,7 30,5 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1928 90,3 42,5 30,7 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1929 93,0 43,1 30,1 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1930 90,6 42,6 29,3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1931 86,1 41,5 28,0 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1932 74,6 37,9 26,0 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1933 74,1 37,4 25,8 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1934 72,8 35,5 24,3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1935 72,5 35,3 24,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1936 67,8 33,9 23,8 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1937 77,4 34,4 23,8 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1938 64,3 31,7 22,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1939 61,4 30,9 21,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1940 57,6 29,9 21,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1941 61,1 30,7 21,6 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1942 55,4 28,1 19,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1943 55,0 29,8 21,5 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1944 56,3 29,5 20,5 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1945 52,5 28,8 19,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1946 47,8 27,4 19,7 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1947 46,3 26,5 19,3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1948 44,4 25,6 18,7 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1949 43,4 24,0 18,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1950 41,6 24,4 19,3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1951 38,6 22,6 18,0 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1952 38,3 22,8 17,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1953 35,7 21,4 17,0 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1954 32,0 19,3 15,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1955 31,3 19,4 15,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1956 32,0 20,2 16,8 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1957 31,1 20,3 16,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1958 30,2 19,3 16,3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1959 28,4 18,5 15,7 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1960 27,3 17,6 15,3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1961 27,2 18,0 15,8 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1962 27,5 18,7 16,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1963 26,3 18,1 16,0 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1964 24,6 17,3 15,5 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1965 23,6 16,3 14,7 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1966 23,1 16,1 14,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1967 22,0 15,2 13,6 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1968 20,8 14,8 13,2 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1969 19,4 13,9 12,5 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1970 18,8 13,5 12,1 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1971 17,6 12,4 10,9 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1972 17,1 11,9 10,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1973 15,6 10,8 9,4 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
1974 15,0 10,1 8,9 5,9
1975 13,7 9,2 8,1 5,9
1976 13,1 8,8 7,7 4,9
1977 12,4 8,2 7,2 4,7
1978 12,0 8,1 6,8 4,4
1979 10,9 7,3 6,1 4,0
1980 10,5 6,7 5,7 3,8
1981 9,6 6,4 5,5 3,7
1982 9,1 6,0 5,0 3,6
1983 8,5 5,5 4,7 3,2
1984 8,1 5,2 4,3 3,0
1985 8,0 5,2 4,4 3,0
1986 7,9 5,1 4,2 2,9
1987 7,3 4,5 3,8 2,7
1988 7,2 4,6 3,8 2,7
1989 7,1 4,7 3,9 2,7
1990 6,8 4,6 3,8 2,7
1991 6,4 4,1 3,4 2,3
1992 6,1 4,0 3,4 2,2
1993 6,3 4,2 3,4 2,4
1994 6,3 4,2 3,5 2,1
1995 6,1 4,2 3,4 2,4
1996 5,6 3,9 3,3 2,3
1997 5,5 3,9 3,2 2,4
1998 5,3 3,7 3,0 2,1
1999 5,3 3,6 3,0 2,2
2000 5,3 3,6 2,9 2,2
2001 5,2 3,8 3,1 2,3
2002 5,4 3,9 3,2 2,5
2003 5,3 3,9 3,3 2,5
2004 5,3 4,0 3,4 2,7
2005 5,4 4,1 3,4 2,7
2006 5,0 3,7 3,1 2,5
2007 5,1 3,8 3,2 2,6
2008 5,1 3,7 3,1 2,5
2009 4,9 3,7 3,1 2,5
2010 5,0 3,8 3,1 2,6
2011 4,9 3,6 3,0 2,5
2012 4,8 3,6 3,0 2,4
2013 5,0 3,8 3,1 2,5
2014 4,7 3,6 3,0 2,4
2015 4,5 3,5 3,0 2,5
2016 4,5 3,4 2,9 2,3

L’évolution de la mortalité néonatale

Parmi les 1 741 nourrissons décédés au Canada en 2016, près de 52 % sont décédés au cours de la première journée de vie. Environ 12 % de ces nourrissons sont décédés entre 1 et 6 jours de vie et 11 % entre 7 jours et 27 jours de vie (figure 10). Les décès ayant eu lieu durant le premier mois de vie comptaient ainsi pour 74 % de l’ensemble des décès survenus au cours de la première année de vie au Canada en 2016. À titre de comparaison, trente ans plus tôt, les proportions correspondantes étaient de 37 % pour la première journée de vie, 17 % entre 1 et 6 jours, et de 11 % entre 7 et 27 jours. La proportion des décès survenus au cours des 24 heures suivant la naissance se sont accrus depuis les années 1980, ceux-ci étant souvent liés à des anomalies congénitales ou à des problèmes apparus pendant la grossesse et pour lesquels il est difficile d’intervenir (mortalité endogène).

Figure 10 Composante de la mortalité néonatale au sein de la mortalité infantile (au cours du premier mois),  Canada, 1987 à 2016

Data table for Figure 10
Tableau de données de la figure 10
Composante de la mortalité néonatale au sein de la mortalité infantile (au cours du premier mois), Canada, 1987 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Composante de la mortalité néonatale au sein de la mortalité infantile (au cours du premier mois). Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Moins d'un jour (24 heures), Entre 1 et 6 jours et Entre 7 et 27 jours, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Moins d'un jour (24 heures) Entre 1 et 6 jours Entre 7 et 27 jours
pourcentage
1987 36,4 15,5 10,2
1988 37,9 15,3 10,3
1989 37,4 16,6 11,4
1990 39,1 16,2 12,3
1991 36,5 16,4 10,8
1992 36,7 18,5 9,7
1993 37,5 16,9 11,5
1994 33,8 21,9 11,9
1995 38,4 17,4 12,5
1996 40,6 18,1 11,6
1997 43,5 14,9 12,0
1998 39,1 18,4 12,2
1999 41,7 15,8 11,3
2000 42,0 13,4 13,3
2001 43,7 15,2 13,6
2002 46,3 14,2 12,0
2003 48,4 13,8 12,8
2004 51,3 12,6 11,8
2005 49,3 12,8 13,5
2006 50,9 10,2 12,1
2007 50,6 12,9 11,5
2008 49,0 12,0 12,1
2009 51,7 11,7 11,6
2010 51,2 11,3 13,5
2011 50,9 10,9 12,3
2012 49,9 12,8 12,4
2013 50,8 12,0 13,1
2014 51,8 13,0 12,9
2015 54,7 11,7 11,5
2016 51,5 11,8 10,8

Une comparaison internationale de la mortalité infantile au Canada

Du fait de variations dans les méthodes d’enregistrement des décès, les comparaisons internationales en matière de mortalité infantile doivent être interprétées avec une grande prudence. Par exemple, dans plusieurs pays, et contrairement à ce qui se fait au Canada, seuls les décès de bébés ayant un poids de 500 grammes ou plus sont enregistrés, les décès de bébés de très faibles poids ayant très peu de chance de survie à la naissance n’étant pas comptabilisés. Ainsi, pour la plupart des pays, l’OCDE publie des taux de mortalité infantile couvrant les enfants pesant au moins 500 grammes à la naissance. Pour les fins de comparaison, des taux ajustés de mortalité infantile pour le Canada sont utilisés, lesquels excluent les naissances vivantes de bébés pesant moins de 500 grammes à la naissance.

Le taux de mortalité infantile ajustéNote 4 du Canada en 2015 était inférieur à la moyenne des pays de l’Union européenne (UE) et les pays de l’OCDE. La moyenne pour l’UENote 5 était de 3,7 et celle des pays de l’OCDENote 6 était de 3,9 décès pour 1 000 naissances vivantes, comparativement à 3,4 au Canada.

En 2015, au sein des pays de l’OCDE, la Slovénie se trouvait au premier rang avec 1,6 décès pour 1 000 naissances vivantes, suivi de la Finlande (1,7), de l’Islande (2,0) et du Japon (2,1). Le Canada se classait au 20e rang avec un taux de 3,4 décès pour 1 000 naissances vivantes.

La mortalité infantile parmi les provinces et les territoires

En 2016, le taux de mortalité infantile a diminué dans la plupart des provinces et territoires. La mortalité infantile varie considérablement d’une province ou d’un territoire à l’autre (tableau 3). La Colombie-Britannique a affiché le taux de mortalité infantile le plus faible en 2016, avec 3,4 décès pour 1 000 naissances vivantes. Le taux le plus élevé se situait au Nunavut à 17,7 décès pour 1 000 naissances vivantes. De 2007 à 2016, le taux de mortalité infantile au Nunavut a été près de trois fois plus élevé que la moyenne nationale.  Au cours des 10 dernières années, le Manitoba et la Saskatchewan ont connu en moyenne les taux de mortalité infantile les plus élevés parmi les provinces.

Tableau 3
Nombre et taux de mortalité infantile, Canada, provinces et territoires, 2007 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre et taux de mortalité infantile. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et T.-N.-L., Î.-P.-É., N.-É., N.-B., Qc, Ont., Man., Sask., Alb., C.-B., Yn, T.N.-O., Nt et Canada, calculées selon nombre et taux pour 1 000 unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année T.-N.-L. Î.-P.-É. N.-É. N.-B. Qc Ont. Man. Sask. Alb. C.-B. Yn T.N.-O. Nt Canada
nombre
2007 34 7 29 31 379 723 111 77 296 176 3 3 12 1 881
2008 25 3 32 24 379 753 101 85 317 166 2 7 13 1 911
2009 31 5 31 43 389 705 100 96 284 161 3 11 13 1 872
2010 26 5 41 25 440 695 106 84 299 166 2 1 12 1 902
2011 28 6 43 25 399 664 120 97 267 171 0 5 24 1 849
2012 25 5 40 40 441 684 92 80 223 166 1 3 18 1 818
2013 29 3 29 33 438 681 93 111 285 161 1 5 15 1 884
2014 28 2 38 28 383 641 103 88 275 187 2 4 15 1 794
2015 21 3 34 27 417 618 107 81 262 148 4 4 11 1 737
2016 19 10 41 34 368 659 93 90 248 156 3 4 16 1 741
taux pour 1 000
2007 7,5 5,0 3,3 4,3 4,5 5,2 7,3 5,8 6,0 4,0 8,5 4,1 15,1 5,1
2008 5,1 2,0 3,5 3,2 4,3 5,4 6,5 6,2 6,2 3,8 5,4 9,7 16,2 5,1
2009 6,3 3,4 3,4 5,8 4,4 5,0 6,3 6,7 5,5 3,6 7,8 15,5 14,8 4,9
2010 5,3 3,6 4,6 3,4 5,0 5,0 6,7 5,9 5,9 3,8 5,2 1,4 14,5 5,0
2011 6,3 4,2 4,9 3,5 4,5 4,7 7,7 6,8 5,2 3,9 0,0 7,2 28,7 4,9
2012 5,7 3,8 4,6 5,7 5,0 4,8 5,6 5,4 4,2 3,8 2,3 4,4 21,4 4,8
2013 6,4 2,1 3,4 4,7 4,9 4,9 5,6 7,5 5,3 3,7 2,5 7,5 16,4 5,0
2014 6,1 1,4 4,4 4,0 4,4 4,6 6,2 5,7 4,9 4,2 4,9 6,0 16,7 4,7
2015 4,7 2,2 4,1 4,1 4,8 4,4 6,4 5,3 4,6 3,3 9,2 5,9 12,8 4,5
2016 4,3 7,1 4,9 5,1 4,3 4,7 5,5 5,8 4,4 3,4 6,8 6,2 17,7 4,5

Bibliographie

Bourbeau, R. et N. Ouellet. 2016. « Trends, Patterns and Differentials in Canadian Mortality Over Nearly a Century (1921-2011) », Canadian Studies in Population, volume 43, no 1-2, pages 48 à 77.

Eurostat. 2018. Statistics Explained : Statistiques sur la mortalité et l’espérance de vie, http:ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Mortality_and_life_expectancy_statistics/fr.

Evans, A.S. 1991. « Epidemiological Concepts and Methods », Viral Infections of Humans: Epidemiology and Control, 3e édition, New York, Plenum Medical Book Company, pages 3 à 49.

Glezen, W.P. et R.B. Couch. 1997. « Influenza Viruses », Viral Infections of Humans: Epidemiology and Control, 4e édition, New York, Plenum Medical Book Company, pages 473 à 505.

Lowen, A.C., S. Mubareka, J. Steel et P. Palese. 2007. « Influenza Virus Transmission Is Dependent on Relative Humidity and Temperature », PLoS Pathogens, volume 3, no 10, pages 1 470 à 1 476.

Meslé, F. 2004. « Écart d’espérance de vie entre les sexes : les raisons du recul de l’avantage féminin », Revue d’épidémiologie et de santé publique, volume 52, no 4, pages 333 à 352.

OCDE. 2017. Panorama de la santé 2017 : Les indicateurs de l’OCDE, Éditions OCDE, Paris,
http : //dx.doi.org/10.1787/health_glance-2017-fr.

Pampel, F.C. 2002. « Cigarette Use and the Narrowing Sex Differential in Mortality », Population and Development Review, volume 25, no 1, pages 77 à 104.

Rau, R. 2007. Seasonality in Human Mortality: A Demographic Approach, New York, Springer, page 41.

Statistique Canada. 2018. Tableau 13-10-0368-01 : Mortalité infantile, selon le poids à la naissance, site consulté le 30 avril, 2018.

Statistique Canada. 2018. Tables de mortalité, Canada, provinces et territoires, n◦ 84-537 au catalogue.

Trovato, F. et N.M. Lalu. 1995. « Narrowing Sex Differential in Life Expectancy in Canada Since 1971 », Canadian Studies in Population, volume 22, no 2, pages 145 à 167.

Trovato, F. et N.B. Heyen. 2006. « A Varied Pattern of Change of the Sex Differential in Survival in the G7 Countries », Journal of Biosocial Science, volume 38, no 3, pages 391 à 401.

Trovato, F. 2007. « Narrowing Sex Differential in Life Expectancy in Canada », The Changing Face of Canada. Essential Reading in Population, Toronto, CSPI, pages 127 à 140.

Waldron, I. 1993. « Recent Trends in Sex Mortality Ratios for Adults in Developed Countries », Social Science & Medicine, volume 36, no 4, pages 451 à 462.


Date de modification :