L'union libre plus populaire au Québec et dans les territoires

  • Selon le Recensement de la population de 2011, on retrouvait les proportions les plus élevées de familles de recensement formées de couples vivant en union libre dans les trois territoires et au Québec. On y retrouvait également les plus faibles proportions de couples mariés. Dans les territoires, environ le tiers (32,7 %) des familles de recensement au Nunavut étaient formées de couples vivant en union libre; dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon, c’était plus du quart (28,7 % et 25,1 % respectivement). Au Québec, 31,5 % des familles de recensement étaient composées de couples en union libre, soit plus que le double de la moyenne observée dans les autres provinces (12,1 %).
  • Les territoires présentaient les plus fortes proportions de familles monoparentales au Canada, avec une proportion de 28,2 % au Nunavut, de 21,3 % dans les Territoires du Nord-Ouest et de 20,5 % au Yukon.
  • C’est à l’Île-du-Prince-Édouard (72,7 %), en Ontario (72,3 %) et en Alberta (72,0 %) qu’on observait les plus fortes proportions de familles de recensement composées de couples mariés.

Figure 48

Description de la figure 48

Date de modification :