En Ontario et en Colombie-Britannique, plus d'une personne sur quatre étaient nées à l'étranger

  • En 2011, près de 3 personnes sur 10 vivant en Ontario (28,5 %) et en Colombie-Britannique (27,6 %) étaient nées à l’étranger. Ces deux provinces affichaient ainsi les parts relatives de personnes nées à l’étranger les plus élevées des provinces et territoires canadiens.
  • Les provinces de l’Atlantique présentaient les proportions de personnes nées à l’étranger les plus faibles, la Nouvelle-Écosse présentant celle la plus élevée de toutes les provinces de l’Atlantique, à 5,3 %.
  • Selon le scénario de référence des projections de la diversité de la population canadienne, la proportion de la population née à l’étranger pourrait augmenter partout au Canada d’ici 2031, quoiqu’à des rythmes différents. Cette hausse pourrait être plus marquée au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. Par ailleurs, l’Ontario et la Colombie-Britannique pourraient continuer de présenter une proportion plus élevée qu’ailleurs, alors que plus de 30 % de leurs populations pourraient être nées à l’étranger en 2031.

Figure 47

Description de la figure 47

Date de modification :