Croissance démographique dans les provinces et les territoires

  • La croissance démographique varie toujours d’une province ou territoire canadien à un autre, voire à l’intérieur de ces provinces et territoires, et la période de 2006 à 2011 n’a pas fait exception. Globalement, la croissance démographique était supérieure dans les provinces de l’Ouest que dans les provinces de l’Atlantique.
  • La croissance démographique était souvent élevée en Alberta, surtout dans les régions de Calgary, d’Edmonton et de Grande Prairie. Des accroissements migratoires interprovinciaux et internationaux élevés expliquaient en grande partie cette situation.
  • En Ontario, certaines régions au nord de la province présentaient des croissances démographiques négatives, et la croissance était généralement positive dans le sud de la province, particulièrement dans les régions proches de Toronto.
  • Dans les provinces de l’Atlantique, des croissances démographiques faibles ou négatives étaient souvent observées, à quelques exceptions près comme les régions métropolitaines de recensement de Halifax, Moncton, St. John’s et Saint John. Ces croissances faibles ou négatives s’expliquent le plus souvent par un accroissement naturel faible ainsi que par des pertes au chapitre de la migration interne.

Figure 42

Description de la figure 42

Date de modification :