Estimations démographiques trimestrielles
Janvier à mars 2019

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Date de diffusion : le 19 juin 2019

Faits saillants

Analyse

Le Canada croît à un rythme soutenu

Cette analyse porte sur des données provisoires. Comme ces données seront révisées au cours de la prochaine année, il est possible que certaines tendances illustrées dans cette analyse changent à la suite de ces révisions. Par conséquent, cette analyse doit être interprétée avec prudence.

Au cours des 10 dernières années, le taux d’accroissement démographique moyen lors du premier trimestre était de 0,2 %. L’accroissement démographique de 98 410 personnes (+0,3 %) enregistré au premier trimestre de 2019 était donc, dans ce contexte, un peu plus élevé. Il était également en continuité avec le fort accroissement de 104 148 personnes (+0,3 %) enregistré lors du premier trimestre de 2018. La population du Canada s’élevait à 37 412 852 personnes au 1er avril 2019.

Graphique A1

Tableau de données du graphique A1 
Tableau de données du graphique A1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique A1. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Pourcentage(figurant comme en-tête de colonne).
Année Pourcentage
1999 0,18
2000 0,22
2001 0,28
2002 0,27
2003 0,22
2004 0,22
2005 0,20
2006 0,23
2007 0,21
2008 0,23
2009 0,25
2010 0,24
2011 0,19
2012 0,22
2013 0,22
2014 0,21
2015 0,10
2016 0,28
2017 0,24
2018 0,28
2019 0,26

Depuis 2001, le premier trimestre est celui où l’accroissement naturelNote 1 au Canada est le plus faible, en raison des mouvements saisonniers associés aux naissances et aux décès. Ainsi, lors du premier trimestre de 2019, la combinaison de 91 723 naissances et de 74 770 décès a entraîné un accroissement naturel de 16 953 personnes. Il s’agissait de l’accroissement naturel le moins élevé lors d’un premier trimestre depuis le début de la période à l’étudeNote 2, à l’exception de celui enregistré en 2018 (+16 823).

L’accroissement migratoire internationalNote 3, estimé à 81 457 personnes entre le 1er janvier et le 1er avril 2019, a continué d’être le principal moteur de croissance de la population canadienne.  Il s’expliquait avant tout par l’arrivée de 65 959 nouveaux immigrants. Ce nombre a toutefois chuté de 17,5 % en comparaison au premier trimestre de 2018, alors que le pays avait accueilli 79 957 immigrants.  Cette moindre contribution de l’immigration était compensée par la plus importante hausse nette du nombre de résidents non permanents (+31 547 personnes) durant un premier trimestre depuis 1989. Finalement, l’accroissement migratoire international était atténué par le départ de 15 682 émigrants et de 6 542 émigrants temporaires.

Graphique A2

Tableau de données du graphique A2 
Tableau de données du graphique A2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique A2. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Accroissement naturel, Accroissement migratoire international et Accroissement démographique, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Accroissement naturel Accroissement migratoire international Accroissement démographique
nombre
1999 20 658 36 381 54 579
2000 23 615 47 030 68 158
2001 23 364 65 652 86 555
2002 20 546 65 026 83 989
2003 20 909 50 768 70 096
2004 20 531 50 034 68 965
2005 18 075 48 731 65 223
2006 24 736 51 839 74 994
2007 22 941 52 520 68 313
2008 27 286 56 850 76 907
2009 27 786 63 587 84 225
2010 29 194 59 662 81 707
2011 24 232 47 197 64 279
2012 27 101 54 819 76 427
2013 22 702 57 829 75 097
2014 24 522 54 806 73 894
2015 17 505 24 011 36 084
2016 22 021 82 640 99 167
2017 18 404 67 252 85 656
2018 16 823 87 325 104 148
2019 16 953 81 457 98 410

L'accroissement démographique est le plus élevé au Nunavut et le plus faible au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest

C’est au Nunavut (+1,0 %) que la population a crû le plus rapidement au Canada au cours du premier trimestre. Parmi les provinces, l’Île-du-Prince-Édouard et l’Alberta ont affiché les plus forts accroissements (+0,4 %). En Ontario, l’accroissement démographique est demeuré à un niveau soutenu (+0,3 %) pour un premier trimestre, poursuivant une tendance amorcée en 2016. La Colombie-Britannique affichait également une croissance identique à la moyenne canadienne (+0,3 %).

À l’opposé, la population a diminué au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest (-0,4 %) au premier trimestre. La  population de Terre-Neuve-et-Labrador a quant à elle décliné de 1 253 personnes (-0,2 %). Cette baisse de la population était en continuité avec celle enregistrée lors du premier trimestre de 2018 (-1 147). Dans les autres provinces et territoires, la croissance était positive et fluctuait entre  0,1 % et 0,3 %.

Graphique A3

Tableau de données du graphique A3 
Tableau de données du graphique A3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique A3. Les données sont présentées selon Provinces et territoires (titres de rangée) et 2018, 2019, 2018 (Canada) et 2019 (Canada), calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Provinces et territoires 2018 2019 2018 (Canada) 2019 (Canada)
pourcentage pourcentage
T.-N.-L. -0,22 -0,24 0,28 0,26
Î.-P.-É. 0,31 0,37 0,28 0,26
N.-É. 0,11 0,15 0,28 0,26
N.-B. 0,08 0,12 0,28 0,26
Qc 0,18 0,22 0,28 0,26
Ont. 0,39 0,30 0,28 0,26
Man. 0,18 0,18 0,28 0,26
Sask. 0,16 0,06 0,28 0,26
Alb. 0,33 0,39 0,28 0,26
C.-B. 0,27 0,28 0,28 0,26
Yn 0,41 -0,40 0,28 0,26
T.N.-O. 0,15 -0,40 0,28 0,26
Nt 0,52 0,98 0,28 0,26

La migration internationale est le principal moteur de croissance des provinces

Le solde de la migration internationale était positif dans toutes les provinces lors du premier trimestre de 2019, et il y représentait le principal facteur de croissance. Néanmoins, toutes les provinces à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard ont connu une baisse du nombre d’immigrants en comparaison avec le  premier trimestre de 2018. L’Ontario est demeurée la province accueillant le plus d’immigrants (47,2 % de tous les immigrants reçus au Canada durant la période à l’étude).

Même si leurs populations ont décliné au premier trimestre, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest (+0,2 %) ont affiché des taux d’accroissement naturel parmi les plus élevés au pays, puisque seul l’accroissement naturel du Nunavut était supérieur (+0,4 %). Parmi les provinces, le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta (+0,1 %) ont enregistré un accroissement naturel supérieur à la moyenne canadienne (0,0 %).

Trois provinces de l’Atlantique ont enregistré plus de décès que de naissances, soit Terre-Neuve-et-Labrador (-406), la Nouvelle-Écosse (-439) et le Nouveau-Brunswick (-462). À Terre-Neuve-et-Labrador, la migration interprovinciale, elle aussi déficitaire (-1 143), contribuait à la baisse de population dans cette province.

Graphique A4

Tableau de données du graphique A4 
Tableau de données du graphique A4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique A4. Les données sont présentées selon Provinces et territoires (titres de rangée) et Accroissement naturel, Accroissement migratoire international, Accroissement migratoire interprovincial et Accroissement démographique, calculées selon taux (%) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Provinces et territoires Accroissement naturel Accroissement migratoire international Accroissement migratoire interprovincial Accroissement démographique
taux (%)
Canada 0,05 0,22 0,00 0,26
T.-N.-L. -0,08 0,06 -0,22 -0,24
Î.-P.-É. 0,01 0,34 0,02 0,37
N.-É. -0,05 0,18 0,02 0,15
N.-B. -0,06 0,13 0,05 0,12
Qc 0,02 0,20 0,00 0,22
Ont. 0,05 0,24 0,01 0,30
Man. 0,09 0,24 -0,15 0,18
Sask. 0,11 0,20 -0,25 0,06
Alb. 0,14 0,16 0,08 0,39
C.-B. 0,01 0,26 0,02 0,28
Yn 0,20 -0,06 -0,53 -0,40
T.N.-O. 0,20 0,13 -0,73 -0,40
Nt 0,37 0,01 0,61 0,98

Le Manitoba et la Saskatchewan comptaient plus de sortants que d’entrants interprovinciaux au premier trimestre, avec des soldes de -2 102 et -2 940 personnes respectivement. C’était le sixième trimestre consécutif où ces deux provinces affichaient le plus de pertes de population vers les autres provinces et territoires. Ces déficits étaient toutefois compensés par les autres facteurs de l’accroissement démographique.

Quatre provinces, l’Île-du-Prince-Édouard, l’Ontario, l’Alberta, et la Colombie-Britannique, ainsi que le Nunavut, ont bénéficié de contributions positives de l’accroissement naturel, de la migration internationale et de la migration interprovinciale. Alors que l’accroissement migratoire international représentait le facteur prédominant de l’accroissement total de l’Île-du-Prince-Édouard (93,0 %), de l’Ontario (80,7 %) et de la Colombie-Britannique (90,9 %), la croissance albertaine était expliquée majoritairement par la migration internationale (42,0 %) et l’accroissement naturel (37,5 %). Au Nunavut, la migration interprovinciale représentait 61,9 % de la croissance totale. Le solde de 237 migrants interprovinciaux représentait un record lors d’un premier trimestre depuis 1991Note 4.

Graphique A5

Tableau de données du graphique A5 
Tableau de données du graphique A5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique A5. Les données sont présentées selon Provinces et territoires (titres de rangée) et Migrants - Entrants, Migrants - Sortants et Solde, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Provinces et territoires Migrants - Entrants Migrants - Sortants Solde
nombre
T.-N.-L. 1 475 -2 618 -1 143
Î.-P.-É. 895 -864 31
N.-É. 4 170 -3 949 221
N.-B. 3 050 -2 675 375
Qc 5 273 -5 318 -45
Ont. 16 732 -15 262 1 470
Man. 2 802 -4 904 -2 102
Sask. 3 695 -6 635 -2 940
Alb. 17 577 -14 149 3 428
C.-B. 12 887 -11 879 1 008
Yn 325 -540 -215
T.N.-O. 388 -713 -325
Nt 611 -374 237

Tableau A1
Population au 1er avril 2019 et accroissement démographique, premier trimestre, 2018 et 2019, Canada, provinces et territoires
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Population au 1 avril 2019 et accroissement démographique Population , Acccroissement démographique, premier trimestre, 2018 et 2019, calculées selon nombre et taux (%) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population Acccroissement démographique, premier trimestre
2018 2019
nombre taux (%) nombre taux (%)
Canada 37 412 852 104 148 0,28 98 410 0,26
T.-N.-L. 522 537 -1 147 -0,22 -1 253 -0,24
Î.-P.-É. 155 318 474 0,31 570 0,37
N.-É. 966 858 1 097 0,11 1 476 0,15
N.-B. 773 020 636 0,08 926 0,12
Qc 8 452 209 15 224 0,18 18 908 0,22
Ont. 14 490 207 55 355 0,39 43 692 0,30
Man. 1 362 789 2 466 0,18 2 393 0,18
Sask. 1 169 131 1 872 0,16 708 0,06
Alb. 4 362 503 14 273 0,33 16 766 0,39
C.-B. 5 034 482 13 469 0,27 14 180 0,28
Yn 40 208 165 0,41 -161 -0,40
T.N.-O. 44 420 69 0,15 -178 -0,40
Nt 39 170 195 0,52 383 0,98

Notes


Date de modification :