Série thématique sur l'ethnicité, la langue et l'immigration
Faits saillants sur la langue française au Nunavut en 2021

Date de diffusion : le 30 mai 2023

Passer au texte

Début du texte

Ce feuillet d’information offre un aperçu de la situation de la langue française au NunavutNote en 2021. D’abord, il fournit des renseignements sur les variations du nombre et de la proportion de personnes dans la population qui peuvent soutenir une conversation en français, qui ont le français comme première langue officielle parlée, qui ont le français comme langue maternelle, qui parlent le français à la maison ou qui utilisent le français au travail. Ensuite, il présente des renseignements sur l’instruction en français dans les écoles primaires et secondaires, sur le français parlé chez les immigrants récents et les immigrants établis, ainsi que sur la mobilité et le lieu de naissance des personnes dont le français est la première langue officielle parlée. Des données complémentaires sur ces sujets se trouvent en annexe.

Les renseignements présentés dans ce feuillet d’information proviennent du Recensement de la population. Pour en savoir plus sur les concepts du recensement et sur la comparabilité historique des données, veuillez consulter le Guide de référence sur les langues et le Guide de référence sur l’instruction dans la langue officielle minoritaire du Recensement de la population de 2021.

Début de la boîte de texte

En bref

  • En 2021, 1 450 résidents du Nunavut étaient capables de soutenir une conversation en français. Leur nombre était en baisse comparativement à 2016 (-130 personnes), mais demeurait plus élevé que celui enregistré en 1991 (+635 personnes). Le poids démographique de ces résidents a augmenté de 1991 à 2016 (de 3,8 % à 4,4 %), avant de diminuer pour s’établir à 4,0 % en 2021.
  • Au Nunavut, 705 personnes parlaient au moins régulièrement le français à la maison (1,9 % de la population) en 2021. Chez les personnes ayant le français comme l’une de leurs langues maternelles, près des trois quarts (73,9 %) parlaient cette langue sur une base régulière à la maison.
  • Au Nunavut, 295 travailleurs et travailleuses utilisaient le français au moins régulièrement au travail (2,5 %) en 2021. Une proportion importante de ces personnes travaillait dans l’administration publique (37,3 %), dans les services d’enseignement (10,2 %), ou dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale (10,2 %).
  • En 2021, 1 immigrant sur 6 (16,7 %) pouvait soutenir une conversation en français. Cette proportion était plus élevée chez les immigrants admis avant 2016 (18,4 %) que chez les immigrants admis de 2016 à 2021 (10,4 %).
  • Environ 7 résidents du Nunavut sur 10 (72,2 %) qui avaient le français comme seule première langue officielle parlée en 2021 sont nés au Canada, à l’extérieur du Nunavut.
Fin de la boîte de texte

Capacité à soutenir une conversation en français

graphique 1 : Population pouvant soutenir une conversation en français, Nunavut, 1991 à 2021

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Connaissance des langues officielles (titres de rangée) et 1991, 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Connaissance des langues officielles 1991 1996 2001 2006 2011 2016 2021
nombre
Français et anglais 770 1 015 1 015 1 170 1 205 1 525 1 390
Français seulement 50 15 25 20 35 60 65
  • En 2021, 1 450 résidents du Nunavut étaient capables de soutenir une conversation en français. La quasi-totalité de ces résidents (95,9 %, soit 1 390 personnes) pouvait aussi le faire en anglais.
    • Le nombre de personnes pouvant soutenir une conversation en français a augmenté de façon soutenue de 1991 à 2016 (+765), mais a diminué au cours de la dernière période intercensitaire (-130).
  • En 2021, 4,0 % de la population pouvait soutenir une conversation en français, une proportion plus élevée que celle enregistrée en 1991 (3,8 %), mais plus faible que celle observée en 2016 (4,4 %).
    • Chez les personnes ayant appris en premier durant leur enfance une autre langue que le français, la proportion qui pouvait soutenir une conversation en français a augmenté de 1991 à 2021 (de 1,9 % à 2,3 %).

carte 1 : Proportion de la population du Nunavut qui pouvait soutenir une conversation en français, selon de subdivision de recensement, 2021

Description de la carte 1

Cette carte montre le pourcentage de la population pouvant soutenir une conversation en français dans chacune des subdivisions de recensement du Nunavut en 2021.

Dans cette carte, on utilise six couleurs distinctes pour identifier différentes valeurs. Le gris représente des subdivisions de recensement où les données ne sont pas disponibles. Dans ce groupe, il y a 6 subdivisions de recensement.

Le sarcelle représente des subdivisions de recensement où il y avait moins de 1,5 % de la population qui pouvait soutenir une conversation en français. Dans ce groupe, il y a 19 subdivisions de recensement.

Le vert représente des subdivisions de recensement où il y avait entre 1,5 % et moins de 5 % de la population qui pouvait soutenir une conversation en français. Dans ce groupe, il y a 5 subdivisions de recensement.

Le jaune représente des subdivisions de recensement où il y avait entre 5 % et moins de 10 % de la population qui pouvait soutenir une conversation en français. Dans ce groupe, il n’y a aucune subdivision de recensement.

Le orange représente des subdivisions de recensement où il y avait entre 10 % et moins de 15 % de la population qui pouvait soutenir une conversation en français. Dans ce groupe, il n’y a aucune subdivision de recensement.

Le rouge représente des subdivisions de recensement où il y avait 15 % ou plus de la population qui pouvait soutenir une conversation en français. Dans ce groupe, il y a 1 subdivision de recensement.

Les frontières des subdivisions de recensement ont été délimitées par une ligne grise ainsi que des cercles pour celles de plus petite superficie. Leur couleur a été attribuée selon le tableau ci-dessous.


Carte 1
Proportion de la population du Nunavut qui pouvait soutenir une conversation en français, selon de subdivision de recensement, 2021
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Proportion de la population du Nunavut qui pouvait soutenir une conversation en français. Les données sont présentées selon Subdivision de recensement (titres de rangée) et Population connaissant le français, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Subdivision de recensement Population connaissant le françaisCarte 1 Note 1
pourcentage
Grise Fiord 0,0
Whale Cove 0,0
Naujaat 0,4
Clyde River 0,4
Kugaaruk 0,5
Hall Beach 0,6
Arviat 0,7
Pond Inlet 1,0
Coral Harbour 1,0
Sanikiluaq 1,0
Arctic Bay 1,0
Taloyoak 1,1
Kugluktuk 1,1
Gjoa Haven 1,1
Kimmirut 1,2
Baker Lake 1,2
Igloolik 1,2
Chesterfield Inlet 1,3
Cape Dorset 1,4
Pangnirtung 1,7
Qikiqtarjuaq 1,7
Rankin Inlet 1,9
Cambridge Bay 2,3
Resolute 2,8
Iqaluit 15,2
  • En 2021, dans l’ensemble des 25 municipalitésNote du Nunavut, à l’exception d’Iqaluit, moins de 3 % des résidents pouvaient soutenir une conversation en français.
  • Les municipalités de plus de 500 habitants ayant la plus grande proportion de personnes connaissant le français étaient la capitale, Iqaluit (15,2 %), ainsi que Cambridge Bay (2,3 %) et Rankin Inlet (1,9 %).
  • Les municipalités de plus de 500 habitants ayant le plus grand nombre de personnes connaissant le français étaient Iqaluit (1 110), Rankin Inlet (55) et Cambridge Bay (40).

Le français comme première langue officielle parlée

graphique 2 : Population ayant le français comme première langue officielle parlée, Nunavut, 1991 à 2021

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Première langue officielle parlée (titres de rangée) et 1991, 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Première langue officielle parlée 1991 1996 2001 2006 2011 2016 2021
nombre
Français seulement 415 395 385 385 450 585 575
Français et anglais 30 55 60 75 55 90 95
  • En 2021, 575 résidents du Nunavut (1,6 % de la population) avaient seulement le français comme première langue officielle parlée, et 95 résidents (0,3 %) avaient le français et l’anglais comme premières langues officielles parlées.
    • En baisse de 1991 à 2006 (-30 personnes), le nombre de résidents ayant le français comme seule première langue officielle parlée a plutôt progressé de 2006 à 2016 (+200 personnes). Il est demeuré assez stable au cours de la dernière période intercensitaire (-10 personnes). Quant au poids démographique de cette population, celui-ci était moins élevé en 2021 (1,6 %) qu’il ne l’était en 1991 (2,0 %).
    • Le nombre de personnes ayant le français et l’anglais comme premières langues officielles parlées a augmenté de 1991 à 2021 (+65 personnes).

Le français comme langue maternelle

graphique 3 : Population ayant le français comme langue maternelle, Nunavut, 1991 à 2021

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Langue maternelle (titres de rangée) et 1991, 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Langue maternelle 1991 1996 2001 2006 2011 2016 2021
nombre
Français seulement 435 405 400 370 435 590 520
Français en combinaison avec d'autres langues 25 25 25 40 15 45 145
  • En 2021, 665 résidents du Nunavut avaient le français comme l’une de leurs langues maternelles, un nombre en hausse par rapport à 1991 (+205 personnes) et à 2016 (+25 personnes).
    • En 2021, 78,2 % de ces résidents (520 personnes) avaient le français comme unique langue maternelle, alors que 21,8 % (145 personnes) avaient le français comme langue maternelle en combinaison avec d’autres langues (principalement l’anglais).
  • De 1991 à 2011, la proportion de la population ayant le français comme l’une de leurs langues maternelles a diminué, passant de 2,2 % à 1,4 %. Cette tendance s’est toutefois inversée depuis, la proportion représentant 1,8 % de la population en 2021.
  • Chez les personnes mariées et les conjoints de fait ayant le français comme l’une de leurs langues maternelles, près de 2 personnes sur 5 (39,3 %) étaient en couple avec une autre personne de langue maternelle française

Le français parlé à la maison

graphique 4 : Population parlant français le plus souvent à la maison, Nunavut, 1991 à 2021

Tableau de données du graphique 4 
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4. Les données sont présentées selon Langue parlée le plus souvent à la maison (titres de rangée) et 1991, 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Langue parlée le plus souvent à la maison 1991 1996 2001 2006 2011 2016 2021
nombre
Français prédominant 270 215 220 205 250 340 340
Français à égalité avec d'autres langues 40 45 10 35 5 25 105
  • En 2021, 705 résidents du Nunavut (1,9 % de la population) parlaient le français au moins régulièrement à la maison.
    • Parmi ceux-ci, près des deux tiers (63,1 %, soit 445 personnes) parlaient le français le plus souvent à la maison, de façon prédominante ou à égalité avec d’autres langues. Leur nombre était en hausse par rapport à 1991 (+135 personnes) et à 2016 (+75 personnes).
    • En outre, 260 personnes (36,9 %) parlaient français sur une base régulière à la maison en plus de leur langue principale (généralement l’anglais).
  • Chez les personnes ayant le français comme langue maternelle, seul ou en combinaison avec d’autres langues :
    • Près des trois quarts (73,9 %, soit 495 personnes) parlaient au moins régulièrement le français à la maison en 2021. Ce taux variait toutefois selon l’âge des personnes, passant de 87,5 % chez les personnes âgées de moins de 15 ans à 66,7 % chez celles âgées de 45 ans et plus.
    • Environ 3 personnes sur 5 (60,2 %, soit 400 personnes) parlaient le français le plus souvent à la maison, de façon prédominante ou à égalité avec d’autres langues. Par rapport à 1991, cette proportion était à la baisse (de 63,0 % à 60,2 %), mais le nombre était à la hausse (+110 personnes).
  • Chez les résidents du Nunavut n’ayant pas le français comme langue maternelle, 215 (0,6 %) parlaient au moins régulièrement cette langue à la maison.
    • La grande majorité de ces personnes (79,1 %, soit 170 personnes) parlait le français de façon secondaire à la maison tout en parlant le plus souvent une autre langue (généralement l’anglais).

Le français utilisé au travail

graphique 5 : Population utilisant le français le plus souvent au travail, Nunavut, 2001 à 2021

Tableau de données du graphique 5 
Tableau de données du graphique 5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 5. Les données sont présentées selon Langue utilisée le plus souvent au travail (titres de rangée) et 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Langue utilisée le plus souvent au travail 2001 2006 2011 2016 2021
nombre
Français prédominant 40 50 50 60 45
Français à égalité avec d'autres langues 0 10 0 10 30
  • En 2021, 295 résidents du Nunavut utilisaient le français au moins régulièrement au travail, soit 2,5 % des travailleurs et travailleusesNote du territoire.
  • Dans le territoire, 75 personnes utilisaient le français le plus souvent au travail, de façon prédominante ou à égalité avec d’autres langues, soit 0,6 % des travailleurs et travailleuses.
    • Le nombre de travailleurs et travailleuses utilisant le français le plus souvent au travail a augmenté de 2001 à 2021, passant de 40 à 75.
  • En 2021, parmi les travailleurs et travailleuses utilisant le français au moins régulièrement au travail, la majorité travaillait dans le secteurNote de l’administration publique (110 personnes, soit 37,3 %), des services d’enseignement (30 personnes, soit 10,2 %), ou des soins de santé et de l’assistance sociale (30 personnes, soit 10,2 %).
  • Parmi les personnes qui parlaient le français le plus souvent à la maison, de façon prédominante ou à égalité avec d’autres langues, 49,1 % utilisaient aussi cette langue de façon régulière au travail.

Instruction en français dans les écoles primaires et secondaires

  • En 2021, parmi les 14 180 enfants de moins de 18 ans résidant dans le territoire, 535 (3,8 %) étaient admissiblesNote à l’instruction en français.
  • Au Nunavut, 855 personnes fréquentaient ou avaient déjà fréquenté un programme régulier d’instruction en français dans une école de langue française au Canada, cela représentant 2,7 % de la population âgée de 5 ans et plus.
    • Chez les personnes n’ayant jamais fréquenté une école de langue française, 590 (1,8 %) avaient plutôt fréquenté un programme d’immersion en français dans une école de langue anglaise.
    • Parmi les enfants d’âge scolaireNote qui étaient admissibles à l’instruction en français, 220 (61,1 %) fréquentaient ou avaient déjà fréquenté un programme régulier d’instruction en français dans une école de langue française au Canada.

Le français chez les immigrants

  • En 2021, les proportions d’immigrants récentsNote et d’immigrants établisNote résidant au Nunavut qui pouvaient soutenir une conversation en français (10,4 % et 18,4 %, respectivement) étaient plus élevées que la proportion de la population non immigrante (3,5 %).
    • La proportion d’immigrants qui utilisaient le français à la maison au moins régulièrement (9,4 %) était plus importante que celle de la population non immigrante (1,7 %).
    • La proportion d’immigrants qui avaient le français comme seule première langue officielle parlée (7,2 %) était plus importante que celle de la population non immigrante (1,4 %). De plus, la proportion d’immigrants qui avaient le français et l’anglais comme premières langues officielles parlées (2,4 %) était plus importante que celle de la population non immigrante (0,2 %).

Mobilité et lieu de naissance de la population de langue française

graphique 6 : Lieu de naissance de la population ayant seulement le français comme première langue officielle parlée, Nunavut, 2021

Tableau de données du graphique 6 
Tableau de données du graphique 6
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 6. Les données sont présentées selon Lieu de naissance (titres de rangée) et Pourcentage(figurant comme en-tête de colonne).
Lieu de naissance Pourcentage
Nunavut 12,2
Québec 49,6
Nouveau-Brunswick 6,1
Ontario 10,4
Ailleurs au Canada 6,1
À l'extérieur du Canada 15,7
  • En 2021, parmi les résidents du Nunavut ayant le français comme seule première langue officielle parlée, environ 1 résident sur 8 (12,2 %, soit 70 personnes) est né dans le territoire.
    • Plus des deux tiers (72,2 %, soit 415 personnes) sont nés dans une autre province ou un autre territoire, des proportions importantes provenant du Québec (49,6 %, soit 285 personnes), de l’Ontario (10,4 %, soit 60 personnes) ou du Nouveau-Brunswick (6,1 %, soit 40 personnes).
    • Plus de 1 personne sur 7 (15,7 %, soit 90 personnes) est née à l’étranger.
  • De 2016 à 2021, le solde migratoire interprovincial de la population du Nunavut ayant le français comme seule première langue officielle parlée était légèrement négatif (-20 personnes).
    • Alors que 235 personnes ayant le français comme seule première langue officielle parlée se sont installées au Nunavut en provenance d’une autre province ou d’un autre territoire de 2016 à 2021, 255 personnes ont quitté ce territoire durant la même période.

Annexe


Tableau 1
La langue française selon divers indicateurs, Nunavut, 1991 à 2021
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de La langue française selon divers indicateurs. Les données sont présentées selon Indicateur (titres de rangée) et 1991, 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Indicateur 1991 1996 2001 2006 2011 2016 2021
pourcentage
Le français comme première langue officielle parléeTableau 1 Note 1 2,1 1,8 1,6 1,6 1,6 1,9 1,8
Français seulement 2,0 1,6 1,4 1,3 1,4 1,6 1,6
Français et anglais 0,1 0,2 0,2 0,3 0,2 0,3 0,3
Connaissance du françaisTableau 1 Note 2 3,8 4,2 3,9 4,0 3,9 4,4 4,0
Français seulement 0,2 0,1 0,1 0,1 0,1 0,2 0,2
Français et anglais 3,6 4,1 3,8 4,0 3,8 4,3 3,8
Le français comme langue maternelle 2,2 1,8 1,6 1,4 1,4 1,8 1,8
Français seulement 2,1 1,6 1,5 1,2 1,4 1,7 1,4
Français en combinaison avec d'autres langues 0,1 0,1 0,1 0,2 0,0 0,1 0,4
Le français parlé le plus souvent à la maison 1,5 1,1 0,9 0,8 0,8 1,0 1,2
Français prédominant 1,3 0,9 0,8 0,7 0,8 1,0 0,9
Français à égalité avec d'autres langues 0,2 0,2 0,0 0,1 0,0 0,1 0,3
Le français utilisé le plus souvent au travailTableau 1 Note 3 Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise 0,4 0,6 0,5 0,5 0,6
Français prédominant Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise 0,4 0,5 0,5 0,5 0,4
Français à égalité avec d'autres langues Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise 0,0 0,1 0,0 0,1 0,2

Tableau 2
Fréquence d'utilisation du français au travail et fréquence à laquelle le français est parlé à la maison, Nunavut, 2021
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Fréquence d'utilisation du français au travail et fréquence à laquelle le français est parlé à la maison. Les données sont présentées selon Fréquence (titres de rangée) et Français utilisé au travail et Français parlé à la maison, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
FréquenceTableau 2 Note 2 Français utilisé au travailTableau 2 Note 1 Français parlé à la maison
nombre pourcentage nombre pourcentage
Population totale 11 945 100,0 36 645 100,0
Uniquement 25 0,2 235 0,6
Surtout 20 0,2 105 0,3
À égalité 25 0,2 110 0,3
Régulièrement 225 1,9 260 0,7
Aucune mention 11 650 97,5 35 935 98,1

Tableau 3
Utilisation du français au travailTableau 3 Note 1 selon la fréquence et le secteur d'industrie, Nunavut, 2021
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Utilisation du français au travail selon la fréquence et le secteur d'industrie. Les données sont présentées selon Sélection de secteurs d'industrie (titres de rangée) et Utilisation du français au travail, Au moins régulièrement et Le plus souvent, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Sélection de secteurs d'industrie Utilisation du français au travail
Au moins régulièrementTableau 3 Note 2 Le plus souvent
nombre pourcentage nombre pourcentage
Total 295 100,0 75 100,0
Services publics 10 3,4 0 0,0
Construction 10 3,4 10 13,3
Commerce de détail 20 6,8 0 0,0
Transport et entreposage 15 5,1 0 0,0
Services immobiliers et services de location et de location à bail 0 0,0 0 0,0
Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d'assainissement 10 3,4 10 13,3
Services d'enseignement 30 10,2 15 20,0
Soins de santé et assistance sociale 30 10,2 10 13,3
Services d'hébergement et de restauration 10 3,4 0 0,0
Administrations publiques 110 37,3 15 20,0
Autres secteurs 50 16,9 0 0,0

Tableau 4
Français parlé à la maison au moins régulièrement selon l'âge et la langue maternelle, Nunavut, 2021
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Français parlé à la maison au moins régulièrement selon l'âge et la langue maternelle. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et Langue maternelle, Total, Français et Autres langues , calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge Langue maternelle
Total FrançaisTableau 4 Note 1 Autres langues
nombre pourcentage nombre pourcentage nombre pourcentage
Total 705 1,9 495 73,9 215 0,6
0 à 14 ans 195 1,6 140 87,5 50 0,4
15 à 44 ans 330 2,0 225 70,3 105 0,7
45 ans et plus 185 2,2 130 66,7 60 0,7

Tableau 5
Comparaison d'indicateurs du français selon le statut d'immigrant et la période d'immigration, Nunavut, 2021
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Comparaison d'indicateurs du français selon le statut d'immigrant et la période d'immigration. Les données sont présentées selon Statut d'immigrant et période d'immigration (titres de rangée) et Connaissance du français , Français parlé à la maison, Première langue officielle parlée , Français seulement et Français et anglais, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Statut d'immigrant et période d'immigration Connaissance du françaisTableau 5 Note 1 Français parlé à la maisonTableau 5 Note 1 Première langue officielle parlée
Français seulement Français et anglais
nombre pourcentage nombre pourcentage nombre pourcentage nombre pourcentage
Total 1 450 4,0 710 1,9 575 1,6 95 0,3
Non-immigrants 1 245 3,5 590 1,7 490 1,4 75 0,2
Immigrants 195 16,7 110 9,4 75 7,2 25 2,4
Immigrants récentsTableau 5 Note 2 25 10,4 15 6,3 10 4,2 0 0,0
Immigrants établisTableau 5 Note 3 170 18,4 95 10,3 65 7,0 20 2,2
2011 à 2015 50 24,4 40 19,5 30 15,0 10 5,0
2001 à 2010 70 17,3 40 9,9 30 7,5 10 2,5
Avant 2001 45 14,1 15 4,7 0 0,0 0 0,0
Résidents non permanents 10 13,3 10 13,3 0 0,0 0 0,0

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :