Série thématique sur l'ethnicité, la langue et l'immigration
La population noire au Canada : éducation, travail et résilience

Date de diffusion : le 25 février 2020

Passer au texte

Début du texte

Introduction

Le présent livret fait partie d’une série de documents diffusés par Statistique Canada dans le cadre de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (de 2015 à 2024) proclamée par les Nations Unies et le Mois de l’histoire des Noirs. Il vise à donner un aperçu de certaines des principales caractéristiques socioéconomiques des communautés noires au Canada.

Le premier livret de cette série, intitulé « Diversité de la population noire au Canada : un aperçu » et diffusé en février 2019, mettait en évidence certaines caractéristiques démographiques et la diversité de cette population. On y mentionnait, entre autres, que la population noire, laquelle comptait près de 1,2 million de personnes en 2016, est non seulement diversifiée, mais elle est aussi jeune et en croissance.

Afin d’obtenir un portrait plus détaillé de cette population, ce deuxième livret présente des indicateurs touchant la scolarité, l’emploi, le revenu, la situation familiale et les perceptions basés sur les données du recensement et celles de l’Enquête sociale générale (ESG).

Dans une première partie, il est question de la scolarité des personnes noires, laquelle est associée à plusieurs autres aspects de leur situation socioéconomique. Une analyse du plus haut niveau de scolarité atteint a été effectuée selon le sexe et le statut d’immigrant, puis des données sur les attentes et les aspirations en matière de scolarité des jeunes Noirs sont fournies en guise de complément.

La situation de la population noire sur le marché du travail est abordée dans la deuxième partie de ce livret. Outre les indicateurs relatifs à l’emploi, au chômage et au revenu, on y trouve également des données sur les expériences de travail, notamment les expériences perçues de discrimination et la satisfaction au travail.

Des renseignements sur la capacité de tirer des leçons d'expériences difficiles et les perceptions de l’avenir figurent dans la troisième partie de ce livret.

Quelques indicateurs socioéconomiques sont ensuite présentés pour certaines régions métropolitaines de recensement (RMR), lesquels permettent de constater que, loin d’être homogène, la situation de la population noire varie de manière importante d’une région à l’autre.

Population d’intérêt

Il existe de nombreuses façons de définir et de mesurer la population d’intérêt. Celle-ci comprend une communauté diversifiée du point de vue historique, des origines ethniques et culturelles, du lieu de naissance, de la religion et des langues.

Dans le présent livret, la population d’intérêt désigne les personnes qui se sont autodéclarées comme étant noires à la question sur le groupe de population dans le cadre du recensement. Depuis 1996, « Noir » fait partie des groupes de population énumérés dans le questionnaire du recensement. Les répondants peuvent sélectionner un ou plusieurs des groupes de population, ou préciser un autre groupe. À l’exception des répondants ayant déclaré être à la fois « Noir » et « Blanc », les réponses multiples sont exclues de cette analyse.

Dans l’Enquête sociale générale, la population d’intérêt désigne également les personnes qui ont sélectionné « Noir » à une question similaire sur le groupe de population.

Étant donné l’objet et la portée du présent livret, les personnes qui n’ont pas déclaré être noires ont été regroupées en une seule catégorie de référence appelée « le reste de la population ». Cette approche, qui a été adoptée afin de mettre en relief, dans une perspective comparative, les particularités de la population noire, ne suppose pas, bien entendu, que « le reste de la population » constitue une entité homogène.

Questionnaire

Source : Statistique Canada, questionnaire 2A-L du Recensement de la population de 2016.

Description du questionnaire

L’image montre la question 19 sur les groupes de population du questionnaire 2A-L du Recensement de la population de 2016. Les répondants à qui l'on demandait : « Cette personne est-elle un : » devaient cocher ou préciser, le cas échéant, une ou plusieurs des 11 catégories de réponses. La liste des catégories de réponse était la suivante :

  • Blanc
  • Sud-Asiatique (p. ex. Indien de l'Inde, Pakistanais, Sri-Lankais, etc.)
  • Chinois
  • Noir
  • Philippin
  • Latino-Américain
  • Arabe
  • Asiatique du Sud-Est (p. ex. Vietnamien, Cambodgien, Laotien, Thaïlandais, etc.)
  • Asiatique occidental (p. ex. Iranien, Afghan, etc.)
  • Coréen
  • Japonais
  • Autre – précisez

En 2016, près de 7 adultes noirs sur 10 avaient un diplôme d’études postsecondaires

Le plus haut niveau de scolarité atteint au sein de la population noire varie selon le sexe et le statut d’immigrant.


Tableau 1
Plus haut niveau de scolarité atteint, population noire âgée de 25 à 59 ans, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Plus haut niveau de scolarité atteint Femmes et Hommes, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes Hommes
pourcentage
Population noire totale
Total — Plus haut certificat, diplôme ou grade 100,0 100,0
Aucun certificat, diplôme ou grade 10,3 10,9
Diplôme d’études secondaires ou certificat équivalent 19,0 26,5
Certificat ou diplôme d’un programme de formation des apprentis ou d’une école de métiers 9,8 11,1
Certificat ou diplôme d’un collège, d’un cégep ou d'un autre établissement non universitaire 28,6 19,7
Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat 4,8 4,1
Certificat ou diplôme universitaire de niveau baccalauréat ou supérieur 27,5 27,7
Immigrants
Total — Plus haut certificat, diplôme ou grade 100,0 100,0
Aucun certificat, diplôme ou grade 11,7 10,8
Diplôme d’études secondaires ou certificat équivalent 18,4 24,7
Certificat ou diplôme d’un programme de formation des apprentis ou d’une école de métiers 11,1 11,4
Certificat ou diplôme d’un collège, d’un cégep ou d'un autre établissement non universitaire 28,5 18,6
Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat 5,0 4,6
Certificat ou diplôme universitaire de niveau baccalauréat ou supérieur 25,4 29,8
Non-immigrants
Total — Plus haut certificat, diplôme ou grade 100,0 100,0
Aucun certificat, diplôme ou grade 6,1 11,1
Diplôme d’études secondaires ou certificat équivalent 21,0 32,9
Certificat ou diplôme d’un programme de formation des apprentis ou d’une école de métiers 6,4 10,7
Certificat ou diplôme d’un collège, d’un cégep ou d'un autre établissement non universitaire 31,1 24,1
Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat 4,0 2,8
Certificat ou diplôme universitaire de niveau baccalauréat ou supérieur 31,4 18,4

Les différences sont notables chez les titulaires d’un baccalauréat ou d’un grade supérieur. Parmi la population non immigrante, 18 % des hommes noirs détenaient un baccalauréat ou un grade supérieur en 2016, comparativement à 31 % des femmes noires (une situation similaire à celle observée dans le reste de la population).

Les immigrants sont en général plus susceptibles de détenir un baccalauréat ou un grade supérieur que les non-immigrants. La situation inverse s’observait chez les femmes noires. En 2016, 25 % des immigrantes noires étaient titulaires d’un baccalauréat ou d’un grade supérieur, par rapport à 31 % des non-immigrantes noires.

Ceci peut s’expliquer en partie par les catégories d’admission des immigrants. Cela est surtout notable chez les immigrants africains noirs, où une plus grande proportion d’hommes que de femmes a été sélectionnée en raison de leurs compétences et de leurs qualifications, comme le niveau de scolarité.


Tableau 2
Pourcentage de personnes titulaires d'un baccalauréat ou d'un grade supérieur, population âgée de 25 à 59 ans, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Pourcentage de personnes titulaires d'un baccalauréat ou d'un grade supérieur Femmes noires, Femmes dans le reste de la population, Hommes noirs et Hommes dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes noires Femmes dans le reste de la population Hommes noirs Hommes dans le reste de la population
pourcentage
Population totale 27,5 32,7 27,7 26,7
Immigrants 25,4 42,8 29,8 42,3
Non-immigrants 31,4 28,6 18,4 21,1

La proportion de femmes noires détenant un diplôme d’études postsecondaires a augmenté progressivement

Graphique 1 Pourcentage de personnes détenant un diplôme d'études postsecondaires, population âgée de 25 à 59 ans, Canada, 2001 à 2016

Tableau de données du graphique 1

Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 Femmes noires, Hommes noirs, Femmes dans le reste de la population et Hommes dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes noires Hommes noirs Femmes dans le reste de la population Hommes dans le reste de la population
pourcentage
2001 56,9 55,8 54,3 55,1
2006 67,1 63,3 61,9 61,4
2011 68,8 64,5 66,4 63,9
2016 70,7 62,6 68,6 63,6

De façon générale, la proportion de Canadiens titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires a augmenté depuis 2001. Cette hausse était plus marquée chez les femmes que chez les hommes, tant au sein de la population noire que dans le reste de la population.

Depuis 2011, on note toutefois une baisse de la proportion d’hommes noirs titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires, alors que la proportion est demeurée stable chez les hommes dans le reste de la population.

La plupart des jeunes Noirs aimeraient obtenir un diplôme universitaire, mais ils sont, en proportion, moins nombreux à penser être en mesure d’en obtenir un

En 2016, même si 94 % des jeunes Noirs de 15 à 25 ans ont déclaré qu’ils aimeraient obtenir un baccalauréat ou un grade supérieur, 60 % croyaient être en mesure d’en obtenir un.

Graphique 2 Attentes et aspirations en matière de scolarité de la population âgée de 15 à 25 ans, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 2

Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 Population noire, Reste de la population, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Aimerait obtenir un diplôme universitaire 93,9Note * 85,6 102,3 82,4 79,9 84,8
Croit être en mesure d'obtenir un diplôme universitaire 59,9 43,5 76,2 78,8 76,1 81,4

Certains auteurs suggèrent que la perception qu’ont les étudiants de leur potentiel de réussite scolaire peut être influencée, entre autres, par certains enseignants et autres professionnels du système scolaire (James et Turner, 2017; Fitzpatrick et autres, 2015; Burgess et Greaves, 2013; James, 2000).

Les hommes noirs ont vu à la fois leur taux d’emploi baisser et leur taux de chômage augmenter au fil du temps

Graphique 3 Taux d’emploi chez les personnes âgées de 25 à 59 ans, Canada, 2001 à 2016

Tableau de données du graphique 3

Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3 Femmes noires, Hommes noirs, Femmes dans le reste de la population et Hommes dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes noires Hommes noirs Femmes dans le reste de la population Hommes dans le reste de la population
pourcentage
2001 71,3 80,0 72,3 83,7
2006 72,0 81,1 74,2 84,4
2011 70,0 77,7 74,9 83,1
2016 71,0 78,1 75,5 82,6

Le taux d’emploi des personnes noires de 25 à 59 ans est plus faible que celui observé dans le reste de la population. En 2016, le taux d’emploi était de 78,1 % chez les hommes noirs et de 71,0 % chez les femmes noires, par rapport à 82,6 % et à 75,5 % respectivement chez leurs homologues du même sexe.

Entre 2001 et 2011, l’écart entre le taux d’emploi de la population noire et celui du reste de la population s’est accentué chez les hommes et chez les femmes. Cet écart s’est toutefois un peu amoindri entre 2011 et 2016.

Graphique 4 Taux de chômage chez les personnes âgées de 25 à 59 ans, Canada, 2001 à 2016

Tableau de données du graphique 4

Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4 Femmes noires, Hommes noirs, Femmes dans le reste de la population et Hommes dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes noires Hommes noirs Femmes dans le reste de la population Hommes dans le reste de la population
pourcentage
2001 10,2 9,1 6,0 6,3
2006 9,5 8,0 5,4 5,2
2011 10,9 10,4 5,9 6,2
2016 10,2 10,2 5,8 6,7

Au cours de cette période, les taux de chômage de la population noire sont demeurés plus élevés que ceux observés dans le reste de la population.

Cela est le cas même pour les niveaux de scolarité plus élevés. Par exemple, parmi les titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires en 2016, le taux de chômage de la population noire était de 9,2 % par rapport à 5,3 % dans le reste de la population.

Ces écarts entre les groupes quant aux taux d’emploi et de chômage persistent même après avoir contrôlé l’effet de divers facteurs socioéconomiques clés, suggérant que d’autres facteurs, non mesurés dans le recensement, pourraient être à l’œuvre (Houle, 2020).

Des études canadiennes (p. ex. Oreopoulous, 2011 et Eid, 2012) ont utilisé des curriculum vitæ fictifs et ont permis de constater, entre autres, que les candidats « racialisés » étaient nettement moins susceptibles d’être invités à passer une entrevue que les autres candidats ayant des expériences et qualifications équivalentes.

Malgré les difficultés éprouvées sur le marché du travail, les personnes noires étaient généralement satisfaites de leur emploi

Graphique 5 Pourcentage de personnes ayant été victimes de traitement injuste ou de discrimination au travail, population active âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 5

Tableau de données du graphique 5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 5 Femmes, Hommes, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Femmes Hommes
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Population noire 19,6Note E: à utiliser avec prudence Note * 13,4 25,9 14,4Note E: à utiliser avec prudence 8,1 20,8
Reste de la population 10,9 10,1 11,7 7,3 6,6 8,0

Selon les données de l’ESG de 2016, les travailleurs noirs âgés de 15 ans et plus étaient plus susceptibles que leurs homologues dans le reste de la population de déclarer avoir été victimes de traitement injuste ou de discrimination au travail au cours des 12 mois précédant l’enquête.

Graphique 6 Proportion de la population active âgée de 15 ans et plus déclarant un niveau élevé de satisfaction au travail, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 6

Tableau de données du graphique 6
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 6 Femmes, Hommes, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Femmes Hommes
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Population noire 85,0 78,6 91,3 89,5 82,7 96,3
Reste de la population 86,3 85,2 87,3 83,4 82,3 84,6

Parallèlement, la majorité de la population noire a déclaré un niveau élevé de satisfaction au travail, celui-ci étant de 85 % chez les femmes noires et de 90 % chez les hommes noirs.

De plus, 79 % des personnes noires occupant un emploi éprouvaient un fort sentiment d’appartenance à l’organisation qui les employait, soit des résultats similaires à ceux constatés dans le reste de la population (82 %).

Les amis sont souvent une source de soutien en milieu de travail pour la population noire. Environ 3 travailleurs noirs sur 10 ont déclaré avoir plusieurs bons amis au travail, et environ 2 sur 10 ont indiqué avoir un ou deux bons amis au travail. Ces résultats étaient similaires dans le reste de la population.

De nombreuses inégalités observées dans la société peuvent persister même lorsque les conditions structurelles qui les ont créées ont changé (Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, 2016).

L’écart entre les salaires annuels médians des hommes noirs et de leurs homologues dans le reste de la population persiste au fil du temps

Graphique 7 Salaires annuels médians1 chez les travailleurs âgés de 25 à 59 ans, Canada, 2000 à 2015

Tableau de données du graphique 7

Tableau de données du graphique 7
Salaires annuels médiansTableau de Note 1 chez les travailleurs âgés de 25 à 59 ans, Canada, 2000 à 2015
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Salaires annuels médians chez les travailleurs âgés de 25 à 59 ans Femmes noires, Hommes noirs, Femmes dans le reste de la population et Hommes dans le reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes noires Hommes noirs Femmes dans le reste de la population Hommes dans le reste de la population
dollars
2000 32 552 40 214 33 854 52 083
2005 33 188 40 116 35 094 52 557
2010 36 358 41 911 38 961 54 501
2015 35 663 41 146 39 654 55 801

Bien que les salaires annuels médians aient augmenté dans la population en général de 2000 à 2015, ils sont demeurés relativement stables chez les hommes noirs, soit aux alentours de 40 000 $.

En 2000 et en 2005, les femmes noires gagnaient des salaires annuels médians similaires à ceux des femmes dans le reste de la population. Depuis ce temps, l’écart salarial entre les deux groupes s’est accru.

Chez les immigrantes, les écarts salariaux entre les femmes noires et les autres femmes étaient très faibles (une différence de 1 300 $ tout au plus, à l’avantage des femmes noires). À l’inverse, parmi celles nées au Canada, les salaires annuels des femmes noires étaient inférieurs d’environ 3 500 $ à 7 000 $ à ceux des femmes dans le reste de la population.

Environ 1 adulte noir sur 5 vit en situation de faible revenu

Graphique 8 Pourcentage d’adultes de 25 à 59 ans vivant en situation de faible revenu, selon la mesure fondée sur un panier de consommation, Canada, 2015

Tableau de données du graphique 8

Tableau de données du graphique 8
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 8 Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
pourcentage
2015 20,7 12,0

En 2016, 21 % de la population noire âgée de 25 à 59 ans vivait en situation de faible revenu, par rapport à 12 % de leur homologue dans le reste de la population.

En 2016, 27 % des enfants noirs vivaient en situation de faible revenu, par rapport à 14 % des enfants dans le reste de la population.

En 2016, un tiers des adultes noirs vivaient avec des enfants à la maison


Tableau 3
Situation des particuliers dans le ménage, population âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation des particuliers dans le ménage Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
pourcentage
Total 100,0 100,0
Couple sans enfants 8,7 25,9
Couple avec enfants 33,9 36,0
Famille monoparentale 19,3 7,9
Ménage multigénérationnel 8,5 5,7
Vivant avec d’autres personnes (apparentées ou non apparentées) 17,3 10,7
Personne seule 12,3 13,9

Au Canada, près de 2 personnes noires sur 10 vivaient dans une famille monoparentale.

En ce qui a trait à la situation des particuliers dans le ménage, le fait de vivre en couple avec des enfants (34 %) était la situation la plus courante au sein de la population noire, un résultat similaire à ce que l’on observe dans reste de la population. Cependant, la proportion de personnes vivant dans une famille monoparentale était au moins deux fois plus élevée au sein de la population noire que dans le reste de la population (19 % et 8 %, respectivement). Au sein de la population noire, près de 70 % de ces parents seuls étaient des femmes.

Les immigrantes noires présentent un taux de monoparentalité plus élevé que les autres immigrantes. En 2016, près de 30 % des immigrantes noires âgées de 25 à 59 ans étaient en situation de monoparentalité. Ce chiffre était supérieur de 20 points de pourcentage à celui observé dans le reste de la population immigrante.

En 2016, les personnes noires vivant en situation de monoparentalité (34 %) étaient plus susceptibles d’être sous le seuil de faible revenu que les autres personnes en situation de monoparentalité (26 %).

Certaines caractéristiques des parents — comme le statut d’immigrant, la monoparentalité, le chômage, un faible niveau de scolarité ou des salaires peu élevés — peuvent être associées à la pauvreté chez les enfants et les jeunes (Lichter et Eggebeen, 1994; Thomas, 2011).

Les personnes noires font preuve d’une grande résilience, même dans les moments difficiles

En 2016, 44 % des personnes noires disaient être « toujours » en mesure de rebondir rapidement après des moments difficiles, cette proportion étant de 33 % dans le reste de la population.

Graphique 9 Capacité de rebondir rapidement après des moments difficiles, population âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 9

Tableau de données du graphique 9
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 9 Population noire, Reste de la population, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Toujours 44,2Note * 39,2 49,2 33,3 32,6 33,9
Souvent 33,1Note * 28,4 37,8 44,2 43,5 44,9
Parfois 20,4 16,3 24,4 20,1 19,5 20,7
Rarement à jamais Note F: trop peu fiable pour être publié Note F: trop peu fiable pour être publié Note F: trop peu fiable pour être publié 2,5 2,3 2,7

La résilience peut être définie comme étant la « capacité à s’adapter et à faire face aux obstacles et à l’adversité » (Seiler, Shamonda et Thompson, 2011).

Un élément clé de la résilience est la manière dont les personnes tirent des leçons positives d’expériences négatives (Seiler, Shamonda et Thompson, 2011). Après des expériences difficiles, 65 % de la population noire croyait avoir « toujours » tiré des leçons de ces expériences, comparativement à 48 % pour le reste de la population.

Graphique 10 Capacité de tirer des leçons d'expériences difficiles, population âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 10

Tableau de données du graphique 10
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 10 Population noire, Reste de la population, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Toujours 64,7Note * 59,9 69,5 48,4 47,6 49,1
Souvent 26,5Note * 22,1 30,9 38,3 37,6 39,0
Parfois 8,5Note E: à utiliser avec prudence Note * 5,7 11,3 12,2 11,7 12,6
Rarement à jamais Note F: trop peu fiable pour être publié Note F: trop peu fiable pour être publié Note F: trop peu fiable pour être publié 1,2 1,1 1,4

Par rapport au reste de la population, les personnes noires étaient proportionnellement plus nombreuses à déclarer être « toujours » en mesure de poursuivre leur vie normalement après des expériences difficiles (41 % comparativement à 32 %).

Graphique 11 Capacité de poursuivre la vie normalement après des expériences difficiles, population âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 11

Tableau de données du graphique 11
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 11 Population noire, Reste de la population, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Toujours 40,7Note * 35,7 45,6 32,1 31,4 32,8
Souvent 38,1Note * 33,2 42,9 45,5 44,8 46,3
Parfois 18,6 14,7 22,5 19,2 18,6 19,7
Rarement à jamais 2,7Note E: à utiliser avec prudence 1,1 4,3 3,2 2,9 3,4

La majorité de la population noire entrevoit l’avenir avec optimisme

Graphique 12 Personnes croyant que leur situation actuelle est meilleure que celle de leurs parents, population âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 12

Tableau de données du graphique 12
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 12 Population noire, Reste de la population, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Niveau de vie du ménage 63,1Note * 58,0 68,1 55,8 55,0 56,5
Perspectives d'études 81,8Note * 77,9 85,7 76,0 75,4 76,6
Perspectives d’emploi 75,1Note * 70,7 79,5 54,8 54,1 55,5
Possibilités d’acquérir des biens 58,5Note * 53,5 63,5 44,5 43,8 45,3

En 2016, la majorité des personnes noires estimaient que leur niveau de vie, leurs perspectives d’études et d’emploi, ainsi que leurs possibilités d’acquérir des biens étaient meilleurs que ceux de leurs parents.

Notamment, par rapport au reste de la population (55 %), les personnes noires étaient plus nombreuses (75 %) à estimer que leurs perspectives d’emploi étaient meilleures que celles de leurs parents.

Au sein de la population noire, 76 % des immigrants et 85 % des non-immigrants estimaient que leurs perspectives d’avenir s’amélioreraient au cours des cinq prochaines années. Ces résultats sont nettement plus élevés que ceux constatés dans le reste de la population, alors que 57 % des immigrants et 46 % des non-immigrants croyaient que leurs perspectives d’avenir s’amélioreraient.

Graphique 13 Personnes croyant que leurs perspectives d'avenir vont s'améliorer au cours des cinq prochaines années, selon le statut d'immigrant, population âgée de 15 ans et plus, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 13

Tableau de données du graphique 13
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 13 Population noire, Reste de la population, Pourcentage et Intervalle de confiance de 95 %(figurant comme en-tête de colonne).
Population noire Reste de la population
Pourcentage Intervalle de confiance de 95 % Pourcentage Intervalle de confiance de 95 %
Inférieur Supérieur Inférieur Supérieur
Immigrants 76,4Note * 70,9 81,8 56,5 54,7 58,3
Non-immigrants 85,0Note * 79,1 90,9 45,6 44,9 46,4

Faits saillants selon certaines régions métropolitaines de recensement

Voici un aperçu des caractéristiques liées à la scolarité, au travail et au revenu pour la population âgée de 25 à 59 ans, ainsi que la prévalence du faible revenu chez les enfants de moins de 15 ans, vivant dans huit régions métropolitaines de recensement (RMR) au Canada. En 2016, environ 8 personnes noires sur 10 vivaient dans ces RMR.

Halifax

Halifax

Le taux de chômage chez les hommes noirs était environ deux fois et demie plus élevé que celui des hommes dans le reste de la population de cette région.

Montréal

Montréal

Un peu moins d’un enfant noir sur cinq vivaient dans un ménage en situation de faible revenu, soit la plus petite proportion parmi les huit RMR.

Ottawa-Gatineau

Ottawa-Gatineau

Quatre hommes noirs sur 10 détenaient au moins un baccalauréat, une proportion similaire à celle des autres hommes vivant dans cette région, mais il existait des écarts importants pour ce qui est des salaires annuels médians.

Toronto

Toronto

Deux hommes noirs sur 10 détenaient un baccalauréat ou un grade supérieur, par rapport à environ 4 hommes sur 10 dans le reste de la population de cette région.

Winnipeg

Winnipeg

Les hommes noirs étaient plus susceptibles que les autres hommes vivant dans cette région de détenir au moins un baccalauréat.

Calgary

Calgary

Il existait un écart important entre les salaires annuels médians des femmes et des hommes noirs et ceux de leurs homologues de cette région.

Edmonton

Edmonton

Il existait un grand écart entre les salaires annuels médians des hommes noirs et ceux des autres hommes vivant dans cette région.

Vancouver

Vancouver

Dans cette région, les femmes noires et les autres femmes avaient des salaires annuels médians similaires.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2016.

Halifax — 6 385 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 1-1
Scolarité - Halifax
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Halifax Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 26,9 40,8
Hommes 26,1 32,3

Les hommes et les femmes noirs étaient moins susceptibles que leurs homologues dans le reste de la population de détenir un baccalauréat ou un grade supérieur; chez les femmes noires, cet écart était plus prononcé (une différence de 14 points de pourcentage).

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 1-2
Travail - Halifax
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Halifax Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 11,2 4,9
Hommes 14,1 5,7

Le taux de chômage des hommes noirs était deux fois et demie plus élevé que celui des hommes dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 1-3
Revenu - Halifax
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Halifax Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 31 727 39 563
Hommes 35 747 55 340

Il y avait un écart de 20 000 $ entre les salaires annuels médians des hommes noirs et ceux des hommes dans le reste de la population. Chez les femmes, cet écart n’était pas aussi important (8 000 $).

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 1-4
Situation familiale - Halifax
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Halifax Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 38,5 15,9

La proportion d’enfants noirs vivant en situation de faible revenu à Halifax s’élevait à 38,5 % — ce qui était plus du double de celle observée dans le reste de la population.

Montréal — 129 185 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 2-1
Scolarité - Montréal
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Montréal Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 26,5 36,2
Hommes 29,6 30,7

Les hommes noirs détenaient un baccalauréat ou un grade supérieur dans des proportions semblables aux autres hommes de cette région, mais chez les femmes noires, la proportion était plus faible que celle des autres femmes (une différence de 10 points de pourcentage).

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 2-2
Travail - Montréal
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Montréal Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 10,7 5,6
Hommes 11,4 6,2

Les taux de chômage des femmes et des hommes noirs étaient presque le double de ceux de leurs homologues dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 2-3
Revenu - Montréal
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Montréal Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 30 710 39 154
Hommes 34 243 50 276

Les salaires annuels médians des femmes et des hommes noirs étaient similaires, mais des écarts importants sont observés entre la population noire et le reste de la population, surtout chez les hommes.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 2-4
Situation familiale - Montréal
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Montréal Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 18,2 11,1

Une plus grande proportion d’enfants noirs (18,2 %) vivait en situation de faible revenu à Montréal, par rapport aux enfants dans le reste de la population (11,1 %).

Ottawa–Gatineau — 34 465 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 3-1
Scolarité - Ottawa-Gatineau
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Ottawa-Gatineau Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 35,1 43,8
Hommes 40,3 38,3

Les hommes noirs étaient plus susceptibles que leurs homologues dans le reste de la population de détenir un baccalauréat ou un grade supérieur, mais c’était l’inverse chez les femmes.

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 3-2
Travail - Ottawa-Gatineau
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Ottawa-Gatineau Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 9,7 4,6
Hommes 11,1 5,0

Les taux de chômage des femmes et des hommes noirs étaient plus de deux fois plus élevés que ceux de leurs homologues dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 3-3
Revenu - Ottawa-Gatineau
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Ottawa-Gatineau Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 36 879 51 793
Hommes 40 762 63 384

Les salaires annuels médians étaient largement plus bas chez les femmes et les hommes noirs que chez leurs homologues dans le reste de la population, les écarts étant de 15 000 $ chez les femmes et de 23 000 $ chez les hommes.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 3-4
Situation familiale - Ottawa-Gatineau
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Ottawa-Gatineau Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 29,2 11,7

Près de 30 % des enfants noirs dans cette région vivaient en situation de faible revenu, soit 17,5 points de pourcentage de plus que les enfants dans le reste de la population.

Toronto — 207 480 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 4-1
Scolarité - Toronto
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Toronto Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 25,3 45,2
Hommes 21,9 41,7

Les femmes et les hommes noirs de cette région étaient presque à moitié moins susceptibles que leurs homologues dans le reste de la population de détenir un baccalauréat ou un grade supérieur.

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 4-2
Travail - Toronto
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Toronto Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 9,9 6,4
Hommes 8,9 5,3

Le taux de chômage des femmes et des hommes noirs était environ une fois et demie plus élevé que celui des femmes et des hommes dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 4-3
Revenu - Toronto
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Toronto Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 39 301 42 734
Hommes 43 695 56 648

Les salaires annuels médians des hommes et des femmes noirs étaient inférieurs à ceux de leurs homologues dans le reste de la population, de près de 13 000 $ chez les hommes et de 3 400 $ chez les femmes.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 4-4
Situation familiale - Toronto
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Toronto Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 34,1 18,4

Près de 35 % des enfants noirs à Toronto vivaient en situation de faible revenu, comparativement à 20 % des enfants dans le reste de la population de cette région.

Winnipeg — 12 690 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 5-1
Scolarité - Winnipeg
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Winnipeg Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 33,4 36,2
Hommes 35,7 28,7

Les hommes noirs étaient plus susceptibles que les autres hommes vivant dans cette région de détenir un baccalauréat ou un grade supérieur, alors que les femmes noires étaient un peu moins susceptibles que les autres femmes de détenir un tel diplôme.

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 5-2
Travail - Winnipeg
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Winnipeg Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 7,7 4,6
Hommes 8,2 5,2

Les taux de chômage des femmes et des hommes noirs étaient plus d’une fois et demie plus élevés que ceux des femmes et des hommes dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 5-3
Revenu - Winnipeg
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Winnipeg Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 33 707 39 786
Hommes 39 581 52 336

Il existait des écarts entre les salaires annuels médians des femmes et des hommes noirs et ceux de leurs homologues dans le reste de la population, mais ces écarts étaient plus grands chez les hommes que chez les femmes.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 5-4
Situation familiale - Winnipeg
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Winnipeg Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 26,1 16,1

Par rapport aux enfants dans le reste de la population (16,1 %), une plus grande proportion d’enfants noirs vivaient en situation de faible revenu (26,1 %).

Calgary — 27 195 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 6-1
Scolarité - Calgary
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Calgary Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 33,3 41,5
Hommes 37,0 37,2

Les hommes noirs étaient tout aussi susceptibles que les hommes dans le reste de la population de détenir au moins un baccalauréat; cependant, les femmes noires étaient proportionnellement moins nombreuses que celles dans le reste de la population à détenir un tel diplôme.

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 6-2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Calgary Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 13,5 7,7
Hommes 13,1 8,3

Les taux de chômage des femmes et des hommes noirs étaient plus d’une fois et demie plus élevés que ceux des femmes et des hommes dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 6-3
Revenu - Calgary
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Calgary Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 35 131 48 044
Hommes 48 553 69 882

L’écart entre les salaires annuels médians des hommes noirs et des hommes dans le reste de la population était de plus de 20 000 $, et celui entre les femmes noires et les femmes dans le reste de la population de près de 13 000 $.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 6-4
Situation familiale - Calgary
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Calgary Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 27,4 11,7

Près de 3 enfants noirs sur 10 à Calgary vivaient en situation de faible revenu, par rapport à 1 enfant sur 10 dans le reste de la population.

Edmonton — 28 240 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 7-1
Scolarité - Edmonton
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Edmonton Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 26,4 33,3
Hommes 27,4 26,1

Les hommes noirs étaient tout aussi susceptibles que les hommes dans le reste de la population de détenir au moins baccalauréat, alors que les femmes noires étaient proportionnellement moins nombreuses que les autres femmes à détenir un tel diplôme.

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 7-2
Travail - Edmonton
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Edmonton Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 12,1 6,3
Hommes 13,5 7,9

Les taux de chômage des femmes et des hommes noirs étaient près de deux fois plus élevés que ceux de leurs homologues dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 7-3
Revenu - Edmonton
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Edmonton Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 36 310 46 198
Hommes 49 514 72 130

L’écart entre le salaire annuel médian des femmes noires et celui des autres femmes de la région était d’un peu moins de 10 000 $, alors qu’entre les hommes noirs et les hommes dans le reste de la population, il était de plus de 22 000 $.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 7-4
Situation familiale - Edmonton
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Edmonton Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 28,2 11,3

Trois enfants noirs sur 10 vivaient en situation de faible revenu, soit un taux presque trois fois plus élevé que celui observé chez les enfants dans le reste de la population.

Vancouver — 14 360 personnes noires (de 25 à 59 ans)

Scolarité
(Baccalauréat ou grade supérieur)

Tableau 8-1
Scolarité - Vancouver
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Scolarité - Vancouver Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 29,6 41,0
Hommes 26,3 36,7

Les femmes et les hommes noirs étaient moins susceptibles que leurs homologues dans le reste de la population d’être titulaires d'un baccalauréat ou d'un grade, par environ 10 points de pourcentage dans les deux cas.

Travail
(Taux de chômage)

Tableau 8-2
Travail - Vancouver
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Travail - Vancouver Population noire et Reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
pourcentage
Femmes 8,1 5,2
Hommes 6,7 4,5

Les taux de chômage des femmes et des hommes noirs étaient environ une fois et demie supérieurs à ceux de leurs homologues dans le reste de la population.

Revenu
(Salaire annuel médian)

Tableau 8-3
Revenu - Vancouver
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenu - Vancouver Population noire et Reste de la population, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Population
noire
Reste de la
population
dollars
Femmes 38 228 39 466
Hommes 42 961 55 188

Seul un faible écart existait entre les salaires annuels médians des femmes noires et des femmes dans le reste de la population, alors que l’écart entre les hommes noirs et les les hommes dans le reste de la population était de plus de 12 000 $.

Situation familiale
(Enfants en situation de faible revenu)

Tableau 8-4
Situation familiale - Vancouver
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Situation familiale - Vancouver Enfants noirs et Enfants dans le reste de la population, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Enfants
noirs
Enfants dans le reste
de la population
pourcentage
Enfants 31,9 18,0

Près de deux fois plus d’enfants noirs vivaient en situation de faible revenu (31,9 %), par rapport aux enfants dans le reste de la population.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2016.

Conclusion

Le présent livret visait à présenter certaines caractéristiques socioéconomiques de la population noire au Canada, et il met en lumière quelques-uns des défis auxquels cette population est confrontée, notamment en ce qui concerne l’emploi et le revenu.

Ainsi, en comparaison avec le reste de la population, les taux d’emploi demeurent inférieurs et la situation de faible revenu plus fréquente au sein de la population noire. Malgré ces enjeux, on a pu voir que la plupart des personnes noires présentent des taux élevés de satisfaction au travail et des taux élevés de résilience.

L’analyse a également permis de constater que les défis touchant la population noire peuvent se présenter différemment au sein des groupes qui la composent, comme les immigrants ou les femmes et les hommes.

Il existe des différences notables entre les immigrants et les non-immigrants en ce qui a trait aux études postsecondaires. Les immigrants sont plus susceptibles que les non-immigrants de détenir un baccalauréat ou un grade supérieur. Cette relation était cependant inversée chez les femmes noires, les non-immigrantes étant proportionnellement plus nombreuses à détenir un baccalauréat ou un grade supérieur que les immigrantes.

En outre, la population noire ne forme pas un tout homogène. Elle est au contraire fort diversifiée, que ce soit en ce qui concerne les origines ethniques et culturelles, les lieux de naissance, les langues et les religions. Elle l’est tout autant du point de vue des expériences et des caractéristiques socioéconomiques, qui font l’objet du présent livret.

Bien que ce livret visait à donner un aperçu de certaines de ces expériences et caractéristiques, il ne peut illustrer pleinement la diversité ni l’ensemble des enjeux touchant la population noire du Canada. Des études telles que « Parcours scolaire et intégration au marché du travail des jeunes Noirs au Canada » (diffusée le 25 février 2020) et « Évolution de la situation socioéconomique de la population noire au Canada, 2001 à 2016 » (à paraître au printemps 2020) fournissent à cet égard un complément et un approfondissement des résultats présentés dans ce livret. Le lecteur est invité à les consulter, puisqu’elles permettent de jeter un éclairage différent sur les communautés noires au Canada. 

Études récentes de Statistique Canada

« Évolution de la situation socioéconomique de la population noire au Canada, 2001 à 2016 », par René Houle

Date de diffusion : prévue en 2020 // Produit no 89-657-X au catalogue

« Parcours scolaire et intégration au marché du travail des jeunes Noirs au Canada », par Martin Turcotte

Date de diffusion : le 25 février 2020 // Produit no 75-006-X au catalogue

  • Les jeunes Noirs âgés de 9 à 13 ans en 2006 étaient tout aussi susceptibles que les jeunes Canadiens dans le reste de la population d’avoir obtenu un diplôme d’études secondaires en 2016.
  • Les jeunes Noirs âgés de 13 à 17 ans en 2006 étaient moins susceptibles que leurs homologues dans le reste de la population d’avoir terminé des études postsecondaires.
  • Les jeunes hommes noirs étaient presque deux fois plus susceptibles que les autres jeunes hommes d’être ni en emploi, ni aux études, ni en formation en 2016.

« Mobilité intergénérationnelle au chapitre de la scolarité et résultats sur le marché du travail : variation parmi la deuxième génération d’immigrants au Canada », par Wen-Hao Chen et Feng Hou

Date de diffusion : le 18 février 2019 // Produit no 11F0019M au catalogue, no 418

  • Le progrès au chapitre de la scolarité était plus modeste chez les hommes noirs de deuxième génération.
  • Les personnes noires de deuxième génération affichaient une mobilité modérée au chapitre de la scolarité et un faible niveau de scolarité chez les hommes, ainsi que des salaires peu élevés tant chez les hommes que chez les femmes.

« Les crimes haineux déclarés par la police au Canada, 2017 », par Amelia Armstrong

Date de diffusion : le 30 avril 2019 // Produit no 82-002-X

* Une mise à jour de ce rapport de Juristat sera disponible bientôt.

  • Les crimes haineux ciblant la population noire sont demeurés l’un des types de crimes haineux les plus répandus.
  • Les crimes haineux qui ont ciblé la population noire étaient plus susceptibles d’être sans violence.

« La victimisation avec violence et la discrimination au sein de la population des minorités visibles, Canada », par Laura Simpson

Date de diffusion : le 12 avril 2018 // Produit no 85-002-X au catalogue

  • Ceux qui ont indiqué être des personnes noires étaient les plus susceptibles de déclarer avoir été victimes de discrimination.
  • Ils étaient nombreux à percevoir leur race ou la couleur de leur peau comme la base de leur discrimination.
  • Les personnes noires étaient parmi les moins susceptibles d’indiquer que la police locale faisait un bon travail quant au traitement équitable des personnes.

« Les femmes de minorités visibles », par Tamara Hudon

Date de diffusion : le 3 mars 2016 // Produit no 89-503-X au catalogue

  • Les femmes noires âgées et celles dans les ménages sans génération intermédiaire étaient plus enclines à vivre seules.
  • Les domaines de la santé et les domaines connexes étaient les secteurs d’études principaux des femmes noires.
  • Les femmes noires étaient plus susceptibles d’avoir un emploi dans les ventes et les services.

Références

BURGESS, Simon, et Ellen GREAVES. 2013. « Test scores, subjective assessment, and stereotyping of ethnic minorities », Journal of Labor Economics, vol. 31, no 3, p. 535 à 576.

EID, Paul. 2012. « Les inégalités “ethnoraciales” dans l’accès l’emploi à Montréal : le poids de la discrimination », Recherches sociographiques, vol. 53, no 2, p. 415 à 450.

FITZPATRICK, Caroline, Carolyn CÔTÉ-LUSSIER, Linda S. PAGNANI et Clancy BLAIR. 2015. « I don’t think you like me very much: Child minority status and disadvantage predict relationship quality with teachers », Youth & Society, vol. 20, no 10, p. 727 à 743.

JAMES, Carl E., et Tana TURNER. 2017. Towards Race Equity in Education: The Schooling of Black Students in the Greater Toronto Area, Toronto, Ontario, The Jean Augustine Chair in Education, Community and Diaspora, Université York.

JAMES, Carl E. 2000. « Students “at risk”: Stereotypes and the schooling of Black boys », Urban Education, vol. 4, no 2, p. 464 à 494.

LICHTER, Daniel T., et David J. EGGEBEEN. 1994. « The Effect of Parental Employment on Child Poverty », Journal of Marriage and the Family, vol. 56, no 3, p. 633 à 645.

OREOPOULOS, Philip. 2011. « Why do skilled immigrants struggle in the labor market? A field experiment with thirteen thousand resumes », American Economic Journal: Economic Policy, vol. 3, no 4, p. 148 à 171.

SEILER, Gale, Faith SHAMONDA et Kelly THOMPSON. 2011. Race, Risk, and Resilience: Implications for Community Based Practices in the Black Community of Montreal, DESTA Research Study.

THOMAS, Kevin J. 2011. « Familial Influences on Poverty Among Young Children in Black Immigrant, U.S.-Born Black, and Nonblack Immigrant Families », Demography, vol. 48, no 2, p. 437 à 460.

DÉPARTEMENT DE L’INFORMATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DU SECRÉTARIAT DES NATIONS UNIES. 2016. « Leaving No One Behind: The Imperative of Inclusive Development », Rapport sur la situation sociale dans le monde 2016. Accessible en ligne : https://www.un.org/esa/socdev/rwss/2016/full-report.pdf.

Remerciements

Le présent livret a été rédigé par Deniz Do, en collaboration avec René Houle et Martin Turcotte. L’auteure tient à remercier Jean-Pierre Corbeil, Éric Caron Malenfant, Hélène Maheux et Mireille Vézina, du Centre de la statistique ethnoculturelle, langue et immigration de Statistique Canada pour leur participation et leurs précieux commentaires tout au long du processus. Un grand merci à Jennifer Arkell pour la création de la page couverture du présent livret.

L’auteure souhaite également exprimer sa reconnaissance à Carl E. James (professeur, Université York), Anne-Marie Livingstone (boursière postdoctorale, Université Harvard), Malinda S. Smith (professeure, University of Alberta), ainsi qu’aux autres membres du Groupe de travail sur les communautés noires pour leurs conseils avisés dans le cadre de ce projet.


Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :