Les faits, tout simplement!
La COVID-19 et l’emploi des travailleurs de la santé

Les travailleurs de la santé continuent à jouer un rôle central dans la réponse du Canada à la crise liée à la COVID-19.

Les travailleurs de la santé ont un emploi dans la grande catégorie professionnelle de la santé et travaillent à travers le Canada dans les hôpitaux, dans les services de soins de santé ambulatoires (qui comprennent les cliniques sans rendez-vous et les cabinets de dentistes) et dans les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

En 2019, 89,2 % des travailleurs de la santé occupaient un emploi qui nécessitait typiquement une proximité physique rapprochée ou très rapprochée avec d’autres, par rapport à 50,3 % pour le reste de la population en emploi.

Graphique 1 Les femmes, les employés rémunérés à l’heure et les travailleurs occupant plus d’un emploi ont été surreprésentés parmi les travailleurs de la santé qui ont travaillé la majorité de leurs heures habituelles pendant la crise liée à la COVID-19

Tableau de données pour le graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 Travailleurs de la santé et Autres travailleurs, calculées selon pourcentage des travailleurs qui ont travaillé la majorité de leurs heures habituelles unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Travailleurs de la santé Autres travailleurs
pourcentage des travailleurs qui ont travaillé la majorité de leurs heures habituelles
Femmes 77,9 42,0
Rémunéré à l'heure 78,9 48,5
Personnes ayant plus d'un emploi 5,7 3,7

Au cours de la période allant de mars à mai 2020, presque 3 travailleurs de la santé sur 10 (27,4 %) qui ont travaillé plus de la moitié de leurs heures habituelles étaient des infirmières autorisées, alors que 1 travailleur de la santé sur 10 était médecin (11,8 %). Les femmes représentaient 86,7 % des infirmières autorisées et 40,9 % des médecins.

Graphique 2 Plus de la moitié des travailleurs de la santé qui ont travaillé la majorité de leurs heures habituelles pendant la crise liée à la COVID-19 travaillaient dans les hôpitaux

Tableau de données pour le graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 Emploi par sous-secteur, calculées selon nombre de travailleurs unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Emploi par sous-secteur
nombre de travailleurs
Hôpitaux 454 500
Services de soins de santé ambulatoires 228 300
Établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes 167 600

Parmi les travailleurs de la santé qui ont travaillé la majorité de leurs heures habituelles au cours de la période allant de mars à mai, 53,4 % travaillaient en moyenne dans les hôpitaux, 26,8 % dans les services de soins de santé ambulatoires, et 19,7 % dans les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Graphique 3 L’emploi a peu varié dans les hôpitaux et dans les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes de février à mai

Tableau de données pour le graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3 Variation de l'emploi, février à mai 2020, calculées selon milliers unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Variation de l'emploi, février à mai 2020
milliers
Services de soins de santé ambulatoires -64,7
Hôpitaux -4,9
Établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes -2,5

Lorsque les gouvernements ont imposé des restrictions sur les services de soins de santé non essentiels et interrompu l’activité d’une partie de l’économie canadienne à la mi-mars, un certain nombre de travailleurs de la santé ont perdu leur emploi. De février à mai 2020, le nombre de travailleurs de la santé a reculé de 72 100 (données non désaisonnalisées), une baisse presque entièrement attribuable au sous-secteur des services de soins de santé ambulatoires. Peu de variations ont été observées dans les hôpitaux et dans les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

L’emploi parmi les infirmières autorisées, qui travaillaient surtout dans les hôpitaux, est demeuré relativement stable au cours de cette période.

Graphique 4 Les absences liées à la COVID-19 se sont concentrées dans les services de soins de santé ambulatoires

Tableau de données pour le graphique 4 
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4. Les données sont présentées selon Mois (titres de rangée) et Services de soins de santé ambulatoires, Hôpitaux et Établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes, calculées selon personnes, milliers unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Mois Services de soins de santé ambulatoires Hôpitaux Établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes
personnes, milliers
2019
Juin 35,6 32,4 14,0
Juillet 51,7 31,4 11,9
Août 57,7 36,4 11,5
Septembre 32,3 36,1 18,4
Octobre 44,2 40,6 20,0
Novembre 32,3 38,7 16,8
Décembre 33,0 46,2 19,8
2020
Janvier 43,0 38,9 21,7
Février 36,7 36,1 16,4
Mars 199,1 64,7 27,4
Avril 198,4 63,9 36,1
Mai 184,6 47,9 30,9

En raison de la crise liée à la COVID-19, un nombre sans précédent de Canadiens occupe toujours un emploi, mais ne travaille aucune heure ou très peu d’heures.

De mars à mai, le nombre moyen de travailleurs de la santé qui ont travaillé moins de la moitié de leurs heures habituelles pour des raisons probablement liées à la COVID-19 s’est élevé à 284 300. L’augmentation du nombre d’absences liées à la COVID-19 enregistrée depuis février s’est concentrée dans les services de soins de santé ambulatoires.

Notes

Les travailleurs de la santé sont des travailleurs dont la profession est dans la santé et qui travaillent dans le secteur de la santé. Cela correspond aux professions du « secteur de la santé » dans la Classification nationale des professions (CNP) 2016 et au secteur des « soins de santé et de l’assistance sociale » (à l’exclusion de l’assistance sociale) dans le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) 2012.

Les travailleurs qui travaillent la majorité de leurs heures habituelles sont des personnes en emploi qui, au cours de la semaine de référence de l’Enquête sur la population active (EPA), ont travaillé au moins 50 % de leurs heures habituelles.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :