Les faits, tout simplement!
L’écart salarial entre les sexes et la Journée de l’équité salariale, 2018

Date de diffusion : le 23 novembre 2018

Depuis 1981, l'écart salarial entre les sexes, c’est-à-dire la différence entre le revenu que gagnent les femmes et celui que gagnent les hommes, généralement exprimée en pourcentage du revenu des hommes, a diminué d’environ 21 % au Canada. Cette diminution a principalement été observée avant 2011. Un certain nombre de tendances ayant été observées dans la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale a contribué aux améliorations dans le domaine de l’écart salarial entre les sexes. La participation des femmes au marché du travail a progressé de façon significative et cette augmentation est attribuable à la fois à une hausse de la proportion de femmes employées à un moment donné et à une diminution de la propension des femmes employées à se retirer du marché du travail en raison du mariage ou de la maternitéNote 1Note 2. Les femmes sont entrées sur le marché du travail avec une meilleure éducation puisqu’elles ont progressé de façon considérable en ce qui a trait à leur niveau de scolarité au cours des deux dernières décennies en faisant des études postsecondaires, surtout en obtenant des grades universitaires au niveau du baccalauréat ou à un niveau supérieurNote 3Note 4. Récemment, les femmes ont aussi réduit la durée de leurs interruptions de travail relatives à la famille (p. ex., grossesse, soins aux enfants, déménagement dans le cadre de l’emploi d’un conjoint ou d’un partenaire, et ainsi de suite), ce qui fait en sorte qu’elles possèdent une meilleure expérience de travail que dans le passéNote 5. L’appui sociopolitique de l’emploi des femmes, sous la forme de congés de maternité et parentaux sans risque de perte d’emploi, ainsi que le remplacement partiel du revenu pour ce congé, a augmentéNote 6 et des dispositions législatives visant à corriger le traitement injuste sur le marché du travail ont fait leur apparition.

Pourtant, l’iniquité salariale entre les hommes et les femmes demeure un phénomène persistant. Selon les données de l’Enquête sur la population active, les femmes âgées de 15 ans et plus au Canada ont gagné 0,87 $ pour chaque dollar qu’ont gagné les hommes en 2017 selon la mesure des salaires horaires moyens.

Plusieurs pays profitent de la Journée de l’équité salariale pour accroître la sensibilisation à l’égard de la disparité salariale entre les sexes. Selon l’écart salarial entre les sexes du pays, la Journée de l’équité salariale est la date qui symbolise le moment où les femmes cesseraient d’être rémunérées pour le restant de l’année comparativement aux hommes. Au Canada, l’écart salarial entre les sexes de 0,87 $ équivaudrait à 47 joursNote 7 où les femmes travailleraient sans être rémunérées en 2018 si on présume que les femmes ont travaillé le même nombre d’heures que les hommes pendant l’année. En 2018, en tenant compte de ces 47 jours, la Journée de l’équité salariale au Canada aurait eu lieu le 15 novembre.

Date de modification :