Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Estimations des dépenses au titre de la rechercheet du développement dans le secteur de l'enseignement supérieur, 2009-2010

Les dépenses nationales au titre des activités de recherche et développement (R-D) menées par les établissements d'enseignement supérieur, qui comprennent les universités, tous les hôpitaux de recherche affiliés, les stations expérimentales et les cliniques, ont été estimées à 11,0 milliards de dollars en 2009-2010, en hausse de 0,8 % par rapport à 2008-2009 (tableau 1).

Les estimations des dépenses au titre de la R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur sont réparties selon deux groupes : les sciences naturelles et le génie, ainsi que les sciences sociales et humaines.

En 2009-2010, les dépenses du secteur de l'enseignement supérieur au titre de la R-D dans les sciences naturelles et le génie ont augmenté de 0,6 % pour atteindre 8,8 milliards de dollars (tableau 6). Dans le domaine des sciences sociales et humaines, les dépenses de R-D du secteur de l'enseignement supérieur ont augmenté de 1,6 % pour atteindre 2,2 milliards de dollars (tableau 5).

En 2009-2010, les deux tiers des dépenses totales de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur ont été éffectuées en Ontario (41 %) et au Québec (25 %). Le reste des dépenses totales de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur ont été faites dans les Prairies (17 %), en Colombie-Britannique (11 %) et dans les provinces de l'Atlantique (6 %) (tableau 4).

Sources de financement selon le secteur

Il y a six secteurs qui financent les dépenses de recherche et développement dans le secteur de l'enseignement supérieur : les établissements d'enseignement supérieur, l'administration fédérale, les administrations provinciales, les entreprises commerciales, les organismes privés sans but lucratif et le secteur étranger.

Secteur de l'enseignement supérieur

Les établissements d'enseignement supérieur demeurent la principale source de financement, ayant supporté 46 % des dépenses totales de R-D du secteur de l'enseignement supérieur en 2009-2010, ce qui représente un montant de 5,1 milliards de dollars, et une hausse de 1,3 % par rapport à l'année précédente (tableau 1).

Tout comme dans le cas des dépenses totales de R-D, 67 % des fonds de R-D du secteur de l'enseignement supérieur ont été dépensés en Ontario et au Québec, comme on pouvait s'y attendre, puisque la majorité des établissements d'enseignement supérieur se trouvent dans ces deux provinces (tableau 3).

Secteur de l'administration fédérale

L'administration fédérale demeure au deuxième rang parmi les secteurs de financement des activités de R-D menées dans le secteur de l'enseignement supérieur, ayant accordé un montant estimé à 2,9 milliards de dollars ou 26 % du financement total, ce qui représente une augmentation de 2,7 % par rapport à 2008-2009 (tableau 1).

Les deux tiers des dépenses de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur qui ont été financées par des sources fédérales ont été faites en Ontario et au Québec, suivies de la Colombie-Britannique (13 %) et de l'Alberta (9 %) (tableau 3).

Secteur des administrations provinciales

En 2009-2010, les administrations provinciales ont accordé un financement estimé à 1,0 milliard de dollars, ce qui représente 9,5 % des dépenses totales au titre de la recherche et du développement dans le secteur de l'enseignement supérieur, et une baisse de 5,8 % par rapport à l'année précédente (tableau 1).

Le gouvernement de l'Ontario a fourni 34 % du financement provincial total de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur, suivi du gouvernement du Québec, qui en a fourni 24 %. Le tiers (35 %) du financement provincial accordé pour les dépenses de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur a été octroyé par les gouvernements de l'Alberta (24 %) et de la Colombie-Britannique (11 %) (tableau 3).

Secteur des entreprises commerciales

Les estimations du financement provenant du secteur des entreprises commerciales se sont accrues de 4,1 % pour atteindre 929 millions de dollars en 2009-2010, ce qui représente 8,4 % des dépenses totales de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur (tableau 1).

Les trois quarts des fonds provenant des entreprises commerciales ont été accordés à des établissements d'enseignement supérieur en Ontario (48 %) et au Québec (27 %) (tableau 3).

Secteur des organismes privés sans but lucratif

En 2009-2010, les organismes privés sans but lucratif (OSBL) ont diminué leurs contributions aux dépenses de R-D du secteur de l'enseignement supérieur d'environ 3,9 %; celles-ci sont passées à 912 millions de dollars, ce qui représente 8,3 % des dépenses totales de R-D du secteur de l'enseignement supérieur (tableau 1).

Quarante-cinq pour cent du financement octroyé par les OSBL pour la R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur a été accordé en Ontario, suivie du Québec (26 %), de la Colombie-Britannique (12 %) et de l'Alberta (9 %) (tableau 3).

Secteur étranger

En 2009-2010, le financement octroyé par le secteur étranger pour la R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur a augmenté de 5,5 % pour atteindre 121 millions de dollars. La part du financement détenue par le secteur étranger pour la R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur s'est maintenue à 1 % (tableau 1).

La moitié (51 %) du financement provenant du secteur étranger a été accordée à des établissements d'enseignement supérieur de l'Ontario, suivie du Québec (19 %) et de la Colombie-Britannique (16 %) (tableau 3).

Dépenses au titre des activités de recherche et développement (R-D) menées dans les provinces

En 2009-2010, les dépenses au titre de la R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur ont augmenté dans toutes les provinces de l'Atlantique. Les dépenses de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur ont augmenté de 9,8 % à l'Île-du-Prince-Édouard, suivie du Nouveau-Brunswick (5,5 %), de Terre-Neuve-et-Labrador (5,3 %) et de la Nouvelle-Écosse (0,6 %) (tableau 4).

En 2009-2010, l'Alberta (5,7 %), le Manitoba (5,3 %) et la Colombie-Britannique (1,8 %) ont également connu une augmentation des dépenses de R-D dans le secteur de l'enseignement supérieur par rapport à l'année précédente. Par ailleurs, l'Ontario et la Saskatchewan ont connu des baisses de -0,5 % et -1,1 %, respectivement (tableau 4).