Bulletin Juristat — En bref
Les crimes violents commis à l'aide d'une arme à feu au Canada

Date de diffusion : Le 28 juin 2018 Date de correction : Le 24 juillet 2018

Avis de correction

La formulation du paragraphe portant sur l’enregistrement des armes à feu a été modifiée afin de clarifier les énoncés.

Le taux de criminalité au Canada a augmenté de 1 % depuis 2013, alors que le taux de crimes violents a reculé de 4 %. Les crimes violents représentent 20 % des infractions au Code criminel au Canada.

Graphique 1 Mise en contexte des crimes violents

Tableau de données du graphique 1
Mise en contexte des crimes violents
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Mise en contexte des crimes violents percent(figurant comme en-tête de colonne).
percent
Crimes déclarés par la police au Canada, selon le type de crime, en % du total, 2016
Crimes contre les biens 61
Autres infractions au Code criminel 19
Crimes violents 20
... parmi l’ensemble des crimes violents, 3 % impliquaient une arme à feu en 2016
Aucune arme 78
Autre arme 20
Arme à feu 3

Graphique 2 Crimes violents déclarés par la police et crimes violents commis à l’aide d’une arme à feu, 2009 à 2016

Tableau de données du graphique 2
Crimes violents déclarés par la police et crimes violents commis à l’aide d’une arme à feu, 2009 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Crimes violents déclarés par la police et crimes violents commis à l’aide d’une arme à feu. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Crimes violents et Crimes violents commis à l’aide d’une arme à feu, calculées selon taux pour 100 000 habitants unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Crimes violents Crimes violents commis à l’aide d’une arme à feu
taux pour 100 000 habitants
2009 1 266 29
2010 1 251 23
2011 1 152 22
2012 1 096 22
2013 996 19
2014 938 21
2015 957 25
2016 945 25

Graphique 3 Victimes de crimes violents dans lesquels une arme à feu était présente, selon la région métropolitaine de recensement, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 3
Victimes de crimes violents dans lesquels une arme à feu était présente, selon la région métropolitaine de recensement, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Victimes de crimes violents dans lesquels une arme à feu était présente. Les données sont présentées selon Région métropolitaine de recensement (titres de rangée) et taux pour 100 000 habitants(figurant comme en-tête de colonne).
Région métropolitaine de recensement taux pour 100 000 habitants
Regina 59,4
Winnipeg 49,5
Moncton 41,3
Edmonton 38,3
Toronto 32,5
Hamilton 31,5
Saskatoon 30,8
Windsor 22,9
Calgary 22,0
Ottawa 21,3
Kelowna 20,3
Vancouver 19,8
Kitchener–Cambridge–Waterloo 19,5
Brantford 18,7
Abbotsford–Mission 16,6
London 15,9
Peterborough 15,4
St. Catharines–Niagara 15,2
Halifax 14,3
Barrie 13,4
Saint John 10,9
St. John's 9,6
Thunder Bay 9,1
Guelph 8,3
Victoria 6,5
Kingston 6,0
Grand Sudbury 5,4
Canada 25,5

Graphique 4 Crimes commis à l’aide d’une arme à feu, 2013 et 2016

Tableau de données du graphique 4
Crimes commis à l’aide d’une arme à feu, 2013 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Crimes commis à l’aide d’une arme à feu 2013 et 2016, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
2013 2016 2013 2016
nombre pourcentage
Tentative de meurtre 211 290 45,3 50,2
Homicide 109 195 26,0 38,4
Vol qualifié 2 096 2 870 13,0 18,7

Graphique 5 Homicides selon la méthode la plus courant, Canada, 1986 à 2016

Tableau de données du graphique 5
Homicides selon la méthode la plus courant, Canada, 1986 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Homicides selon la méthode la plus courant. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Arme à feu, Arme pointue et Coups portés, calculées selon taux pour 100 000 habitants unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Arme à feu Arme pointue Coups portés
taux pour 100 000 habitants
1986 0,67 0,63 0,48
1987 0,76 0,70 0,51
1988 0,63 0,63 0,52
1989 0,79 0,62 0,47
1990 0,70 0,77 0,47
1991 0,97 0,80 0,51
1992 0,87 0,74 0,53
1993 0,68 0,67 0,40
1994 0,68 0,53 0,37
1995 0,59 0,62 0,41
1996 0,72 0,66 0,44
1997 0,65 0,56 0,38
1998 0,50 0,62 0,41
1999 0,55 0,47 0,41
2000 0,60 0,49 0,42
2001 0,55 0,55 0,39
2002 0,48 0,58 0,40
2003 0,52 0,45 0,39
2004 0,54 0,64 0,43
2005 0,69 0,61 0,44
2006 0,59 0,64 0,37
2007 0,57 0,57 0,36
2008 0,60 0,61 0,37
2009 0,54 0,62 0,35
2010 0,51 0,49 0,34
2011 0,46 0,60 0,38
2012 0,49 0,47 0,33
2013 0,38 0,55 0,29
2014 0,44 0,53 0,28
2015 0,50 0,60 0,37
2016 0,61 0,48 0,32

De 2013 à 2016, il y a eu une hausse de 20 % des homicides au Canada.

Cette augmentation s’explique par la hausse substantielle (+68 %) des homicides attribuables à des gangs au cours de cette période. De 2013 à 2016, le nombre d’homicides attribuables à des gangs dans les RMR a presque doublé (passant de 65 à 121), en raison des hausses enregistrées à Toronto (de 13 à 33), à Edmonton (de 3 à 11) et à Ottawa (de 0 à 7).

En 2013, environ 1 homicide sur 4 (27 %) a été commis au moyen d’une arme à feu. En 2016, 4 homicides sur 10 (38 %) impliquaient une arme à feu.

À l’échelon des RMR, de fortes augmentations ont été observées à Toronto (de 28 à 51), à Edmonton (de 4 à 23) et à Calgary (de 3 à 14).

Graphique 6 Auteurs présumés, jeunes et adultes, de crimes violents commis avec une arme à feu, provinces et territoires, Canada, 2016

Tableau de données du graphique 6
Auteurs présumés, jeunes et adultes, de crimes violents commis avec une arme à feu, provinces et territoires, Canada, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Auteurs présumés. Les données sont présentées selon Province or territoire (titres de rangée) et Taux pour les adultes et Taux pour les jeunes, calculées selon taux pour 100 000 jeunes ou adultes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Province or territoire Taux pour les adultes Taux pour les jeunes
taux pour 100 000 jeunes ou adultes
Terre-Neuve-et-Labrador 12,1 29,2
Île-du-Prince-Édouard 15,1 20,4
Nouvelle-Écosse 13,4 33,2
Nouveau-Brunswick 20,5 27,7
Ontario 14,9 44,9
Manitoba 32,5 87,6
Saskatchewan 48,4 144,2
Alberta 24,9 45,1
Colombie-Britannique 13,7 18,0
Yukon 47,0 41,5
Territoires du Nord-Ouest 99,4 0,0
Nunavut 100,7 105,5
Canada 18,6 46,1

Le taux de jeunes auteurs présumés de crimes violents commis au moyen d’une arme à feu était de 20 % supérieur en 2016 par rapport au taux noté en 2013, augmentation qui s’explique entièrement par la hausse des taux de jeunes auteurs présumés en Ontario et en Saskatchewan.

Le taux d’adultes auteurs présumés de crimes violents commis à l’aide d’une arme à feu a augmenté de 37 % au cours de la période allant de 2013 (14 pour 100 000) à 2016 (19 pour 100 000), surtout en raison de la hausse des taux d’adultes auteurs présumés en Ontario (+578), en Alberta (+230) et en Saskatchewan (+183).

Graphique 7 Proportion des certaines infractions criminelles commises au moyen d’une arme à feu, selon le type de relation entre la victime et l’auteur présumé, 2016

Tableau de données du graphique 7
Proportion des certaines infractions criminelles commises au moyen d’une arme à feu, selon le type de relation entre la victime et l’auteur présumé, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Proportion des certaines infractions criminelles commises au moyen d’une arme à feu Étranger et Connu, calculées selon proportion unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Étranger Connu
proportion
Tentative de meurtre 64 40
Murder 25 24
Vol qualifié 20 13

En 2015, 42 % des armes à feu utilisées pour commettre un homicide avaient été récupérées, alors que, en 2016, un peu plus de 1 arme à feu sur 3 (34 %) avait été récupérée.

En 2015 et 2016, dans environ le tiers (32 %) des homicides commis à l’aide d’une arme à feu (dans lesquels l’arme a été récupérée), la police a déclaré que l’arme à feu était « sans objet » pour ce qui est de l’enregistrement. Au cours de cette période, la police a indiqué que l’arme à feu était enregistrée dans le quart (21 sur 84) des homicides commis à l’aide d’une arme à feu pour lesquels l’état de l’enregistrement de l’arme s’appliquait et était connu de la policeNote .

Ce que nous ignorons

Source : Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique, Programme de déclaration uniforme de la criminalité et Enquête sur les homicides.


Date de modification :