La criminalité, 2011

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La criminalité au Canada est en baisse. Ayant affiché un recul de 6 % par rapport à l'année précédente, le volume et la gravité de la criminalité ont poursuivi la tendance à la baisse en 2011. Le repli observé en 2011 représentait la huitième diminution consécutive du taux de criminalité et de l'Indice de gravité de la criminalité (IGC) au Canada.

En 2011, le taux de crimes déclarés par la police, qui mesure le volume de la criminalité, s'établissait à 5 756 pour chaque tranche de 100 000 habitants. Les services de police canadiens ont déclaré environ 2 millions d'infractions au Code criminel en 2011, ce nombre étant inférieur de presque 110 000 à celui constaté l'année précédente. Depuis 1991, alors qu'il a atteint un sommet, le taux de criminalité suit une tendance générale à la baisse, et il se situe maintenant à son point le plus faible depuis le début des années 1970 (graphique 1).

Graphique 1
Taux de crimes déclarés par la police, Canada, 1962 à 2011

Description du graphique 1

Graphique 1 Taux de crimes déclarés par la police, Canada, 1962 à 2011

Note : L'information figurant dans le présent graphique est tirée du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (DUC) agrégé et elle permet d'établir des comparaisons entre les années à compter de 1962. De nouvelles définitions de certaines catégories de crimes ont été adoptées en 2009 et ne sont disponibles dans la nouvelle version (Programme DUC fondé sur l'affaire) qu'à compter de 1998. Par conséquent, les chiffres dans le présent graphique ne correspondent pas aux données diffusées selon la nouvelle version.
Source : Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique, Programme de déclaration uniforme de la criminalité.

L'IGC, qui mesure la gravité des crimes, se situait à 77,6 en 2011. Il était à son point le plus bas enregistré depuis 1998, soit la première année pour laquelle l'IGC a été calculé (graphique 2). Depuis, la gravité des crimes déclarés par la police a diminué au cours de chaque année, sauf une (2003).

Graphique 2
Indice de gravité des crimes déclarés par la police, Canada, 1998 à 2011

Description du graphique 2

Graphique 2 Indice de gravité des crimes déclarés par la police, Canada, 1998 à 2011

Note : L'année de base choisie pour l'Indice est 2006, la valeur ayant été fixée à 100.
Source : Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique, Programme de déclaration uniforme de la criminalité.

Pour en savoir davantage

BRENNAN, Shannon. 2012. « Statistiques sur les crimes déclarés par la police au Canada, 2011 », Juristat, produit no 85-002-X au catalogue de Statistique Canada.

STATISTIQUE CANADA. sans date. Tableau CANSIM 252-0051 — Statistiques des crimes fondés sur l'affaire, selon l'infraction détaillée, annuel. Dernière mise à jour effectuée le 23 juillet 2012.

STATISTIQUE CANADA. sans date. Tableau CANSIM 252-0052 — Indice de gravité de la criminalité et taux de classement pondérés, annuel. Dernière mise à jour effectuée le 23 juillet 2012.

WALLACE, Marnie, et autres. 2009. La mesure de la criminalité au Canada : présentation de l'Indice de gravité de la criminalité et des améliorations au Programme de déclaration uniforme de la criminalité, produit no 85-004-X au catalogue de Statistique Canada.

Date de modification :