Évolution du profil des adultes placés sous garde, 2006-2007 : faits saillants

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[Article intégral en HTML] [Article intégral en PDF]

  • Le nombre d'adultes admis en détention provisoire — placés sous garde en attendant leur procès ou la détermination de leur peine — a continué d'augmenter en 2006-2007, alors que le nombre d'adultes mis en détention après condamnation dans les établissements provinciaux et territoriaux a reculé.

  • Comparativement à une décennie plus tôt, le nombre d'admissions en détention provisoire a progressé de 26 %, alors que le nombre de mises en détention après condamnation a fléchi de 28 %.

  • Dans les établissements correctionnels fédéraux, où sont logés les contrevenants condamnés à une peine de deux ans ou plus, les admissions ont grimpé de 4 % en 2006-2007 par rapport à l'année précédente. Les admissions dans les établissements fédéraux ont progressé de 18 % au cours de la dernière décennie.

  • En 2006-2007, le nombre d'adultes admis à des programmes correctionnels communautaires aux échelons fédéral et des provinces et territoires a connu un recul de 2 % comparativement à l'année précédente. De façon générale, les admissions à des programmes communautaires sont demeurées relativement stables pendant la dernière décennie.

  • Le nombre d'adultes admis dans les établissements provinciaux et territoriaux après avoir été reconnus coupables de crimes violents s'est accru légèrement entre 2003-2004 et 2006-2007, même si les admissions en détention après condamnation en général ont diminué. Au Manitoba et dans les Territoires du Nord-Ouest, les proportions des admissions qui étaient représentées par les contrevenants ayant commis des crimes violents étaient les plus élevées de l'ensemble des provinces et des territoires.

  • Au cours des dernières années, le nombre d'adultes autochtones admis dans les établissements de détention provinciaux et territoriaux a augmenté. On a observé une hausse de 23 % du nombre d'adultes autochtones admis en détention provisoire et une augmentation de 4 % du nombre de contrevenants autochtones admis en détention après condamnation entre 2001-2002 et 2006-2007.

  • Pour chaque type de détention — la détention provisoire, la détention après condamnation en milieu provincial ou territorial, et la détention en milieu fédéral —, les femmes représentaient une plus grande part des adultes admis en 2006-2007 qu'en 2001-2002.