Services de sécurité privés et services de police publics : faits saillants

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[Article intégral en HTML] [Article intégral en PDF]

  • Les agents de sécurité privés continuent d'être plus nombreux que les policiers. Les résultats du Recensement de 2006 révèlent qu'il y avait approximativement 102 000 gardiens de sécurité et enquêteurs privés au Canada, par rapport à environ 68 000 policiers.

  • Le nombre d'agents de sécurité privés a progressé plus rapidement que le nombre de policiers, creusant ainsi l'écart entre les deux groupes. Le taux d'agents de sécurité privés a augmenté de 15 % entre 2001 et 2006, alors que le taux de policiers ne s'est accru que de 3 %.

  • Le Manitoba et la Saskatchewan, qui ont enregistré les taux de criminalité les plus élevés au pays, ont embauché le plus grand nombre de policiers par habitant en 2006. L'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador, où les taux de criminalité étaient bien inférieurs à la moyenne nationale, comptaient le moins grand nombre de policiers par habitant.

  • Parmi les provinces, le Québec a déclaré le plus grand nombre de gardiens de sécurité par habitant, alors que l'Alberta et l'Ontario ont affiché le plus grand nombre d'enquêteurs privés par habitant.

  • La représentation des membres de minorités visibles chez les policiers et les agents de sécurité privés a doublé entre 1996 et 2006. Même si la proportion des membres de minorités visibles chez les gardiens de sécurité dépassait celle de l'ensemble de la population, cela n'était pas le cas pour les policiers ni pour les enquêteurs privés.

  • Le nombre de femmes travaillant dans les services de sécurité privés et les services de police continue d'augmenter. Entre 1996 et 2006, la proportion d'agentes de sécurité privées est passée de 20 % à 24 %. De même, la proportion de policières a augmenté de 13 % à 20 %.

  • La proportion de policiers autochtones est similaire à leur représentation dans la population générale. En 2006, 4 % des policiers étaient d'origine autochtone, comparativement à 3 % de la population canadienne de 15 ans et plus.

  • Les policiers ont généralement des niveaux de scolarité et de revenu plus élevés que les agents de sécurité privés.