Feuillets d'information de la santé
Naissances vivantes prématurées au Canada, 2000 à 2013

Date de diffusion : le 26 octobre 2016

Des études ont démontré que les bébés nés prématurément présentent un plus grand risque que les bébés nés au cours de la période de gestation normaleNote 1Note 2Note 3 de développer divers problèmes médicaux comme le syndrome de détresse respiratoire, des maladies pulmonaires chroniques, des maladies cardiovasculaires, de l’asthme et des pertes auditives et visuelles. En 2013, on dénombrait 380 323 naissances au Canada, dont 29 716 (7,8 %) étaient des naissances prématuréesNote 4. La part de naissances prématurées par rapport à l’ensemble des naissances est demeurée relativement constante tout au long de la période de 2000 à 2013, variant de 7,3 % en 2001 à 8,0 % en 2008.

Start of text box

Au sujet naissances vivantes prématurées

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un bébé né prématurément est un bébé né vivant avant 37 semaines révolues de gestationNote 5. Une période de gestation normale dure de 37 à 41 semaines.

End of text box

Plus de garçons prématurés que de filles prématurées

En 2013, 8,3 % de toutes les naissances de bébés garçons étaient prématurées, comparativement à 7,3 % pour les filles (Graphique 1). Au cours de la période de 2000 à 2013, la part de naissances prématurées par rapport à l’ensemble des garçons nouveau-nés variait de 7,7 % en 2001 à 8,4 % en 2004 et 2008. En comparaison, la part de naissances prématurées chez l’ensemble des nouveau-nés filles variait de 6,9 % en 2001 à 7,5 % en 2004, 2006 et 2008.

Graphique 1

Tableau de données du graphique 1
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Les deux sexes, Garçons et Filles, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Les deux sexes Garçons Filles
pourcentage
2000 7,5 8,0 7,0
2001 7,3 7,7 6,9
2002 7,5 7,9 7,0
2003 7,7 8,0 7,3
2004 7,9 8,4 7,5
2005 7,8 8,2 7,3
2006 7,9 8,3 7,5
2007 7,8 8,1 7,4
2008 8,0 8,4 7,5
2009 7,7 8,1 7,3
2010 7,8 8,2 7,3
2011 7,6 8,0 7,1
2012 7,8 8,3 7,3
2013 7,8 8,3 7,3

Plus de la moitié des naissances multiples sont prématurées

En 2013, seulement 6,2 % de toutes les naissances simples étaient prématurées par rapport à plus de la moitié (55,6 %) des naissances vivantes multiples (jumeaux, triplés, etc.) (Graphique 2). Parmi les naissances simples, la part de naissances prématurées par rapport à l’ensemble des naissances a fluctué entre 6,0 % à 6,4 % au cours des années 2000 à 2013. La part de naissances prématurées pour l’ensemble des naissances multiples a fluctué de 53,3 % à 57,1 % au cours de la même période.

Graphique 2

Tableau de données du graphique 2
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Toutes les naissances vivantes, Naissances simples et Naissance multiples, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Toutes les naissances vivantes Naissances simples Naissance multiples
pourcentage
2000 7,5 6,2 53,4
2001 7,3 6,0 53,3
2002 7,5 6,0 55,2
2003 7,7 6,2 54,6
2004 7,9 6,4 56,8
2005 7,8 6,3 55,2
2006 7,9 6,4 55,6
2007 7,8 6,2 55,2
2008 8,0 6,4 57,1
2009 7,7 6,1 54,4
2010 7,8 6,2 54,7
2011 7,6 6,0 54,7
2012 7,8 6,2 55,1
2013 7,8 6,2 55,6

Les naissances prématurées selon la province ou le territoire

En ce qui a trait aux taux provinciaux et territoriaux, de 2000 à 2013, le Nunavut a affiché un taux de naissances prématurées de 12,6 % par rapport à l’ensemble des naissances dans le territoire, suivi de l’Alberta (8,6 %), de Terre-Neuve-et-Labrador (8,3 %) et Yukon (8,1 %) (Graphique 3). Inversement, l’Île-du-Prince-Édouard a connu le plus faible taux de naissances prématurées pendant cette période (7,1 %), suivie de la Colombie-Britannique (7,4 %) et du Québec (7,4 %).

Graphique 3

Tableau de données du graphique 3
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Province et Territoires (titres de rangée) et Pourcentage(figurant comme en-tête de colonne).
Province et Territoires Pourcentage
Île-du-Prince-Édouard 7,1
Colombie-Britannique 7,4
Québec 7,4
Saskatchewan 7,5
Nouveau-Brunswick 7,6
Ontario 7,7
Nouvelle-Ècosse 7,7
Territoires du Nord-Ouest 7,7
Manitoba 7,9
Yukon 8,1
Terre-Neuve-et-Labrador 8,3
Alberta 8,6
Nunavut 12,6
Canada 7,7

Il y a prédominance de naissances prématurées chez les mères âgées de 35 à 49 ans

Au cours des années 2000 à 2013, les naissances prématurées représentaient la plus forte proportion de naissances chez les mères âgées de 35 à 49 ans, suivies des mères âgées de moins de 20 ans et des mères âgées de 20 à 34 ans (Graphique 4). En 2013, 9,4 % des bébés nés d’une mère âgée de 35 à 49 ans étaient prématurés, par rapport à 8,3 % pour les mères âgées de moins de 20 ans et 7,4 % pour les mères âgées de 20 à 34 ans.

Graphique 4

Tableau de données du graphique 4
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Moins de 20 ans, 20 à 34 ans et 35 à 49 ans, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Moins de 20 ans 20 à 34 ans 35 à 49 ans
pourcentage
2000 8,4 7,2 8,8
2001 8,4 7,0 8,4
2002 8,0 7,2 8,6
2003 8,4 7,4 8,9
2004 8,6 7,6 9,3
2005 8,6 7,5 8,9
2006 8,4 7,6 9,1
2007 8,0 7,4 9,2
2008 8,3 7,6 9,3
2009 7,4 7,3 9,4
2010 8,0 7,4 9,4
2011 7,8 7,2 9,1
2012 7,9 7,4 9,3
2013 8,3 7,4 9,4

Les naissances de deuxième rang risquent moins d’être prématurées

La parité fait référence au nombre de naissances vivantes chez une femme à ce jour. Au cours de la période de 2000 à 2013, les naissances de premier rang (premier-né) et de troisième rang ou plus présentaient un pourcentage supérieur de naissances prématurées par rapport aux naissances de deuxième rang (Graphiques 5)Note 6. En 2013, 9,0 % des naissances de troisième rang ou plus étaient prématurées, par rapport à 7,5 % des naissances de premier rang et à 7,4 % des naissances de deuxième rang. Bien que la part des naissances prématurées par rapport aux naissances de premier et de deuxième rang demeure assez stable depuis 2000, la part des naissances prématurées par rapport aux naissances de troisième rang ou plus a augmenté, passant de 8,0 % en 2000 à 9,0 % en 2013.

Graphique 5

Tableau de données du graphique 5
Tableau de données du graphique 5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 5. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Naissance de premier rang, Naissance de deuxième rang et Naissance de troisième rang ou plus, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Naissance de premier rang Naissance de deuxième rang Naissance de troisième rang ou plus
pourcentage
2000 7,9 6,7 8,0
2001 7,6 6,5 8,1
2002 7,6 6,8 8,3
2003 7,9 6,9 8,5
2004 8,0 7,2 9,1
2005 7,9 7,1 8,8
2006 8,0 7,2 9,2
2007 7,7 7,1 9,0
2008 8,0 7,3 9,1
2009 7,5 7,2 9,0
2010 7,7 7,2 8,9
2011 7,5 6,9 8,9
2012 8,0 6,9 9,0
2013 7,5 7,4 9,0

Données

D’autres données sur les naissances au Canada et sur les caractéristiques des mères sont disponibles dans les tableaux CANSIM 102-4501 à 102-4513.

Date de modification :