Stress perçu dans la vie, 2012

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les conséquences négatives du stress sur la santé sont nombreuses, comprenant les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et l’hypertension artérielle ainsi que les complications reliées au système immunitaire et à l’appareil circulatoireNote 1. Par ailleurs, l’exposition au stress peut se traduire par des comportements tels que le tabagisme, la consommation abusive d’alcool et des habitudes alimentaires moins sainesNote 2.

En 2012, 22,7 % (6,4 millions) des Canadiens de 15 ans et plus ont déclaré que la plupart de leurs journées étaient « assez stressantes ou extrêmement stressantes », soit une baisse par rapport à la proportion de 23,6 % en 2011.

Depuis 2003, on observe que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de déclarer que la plupart de leurs journées sont « assez stressantes ou extrêmement stressantes ». En 2012, elles ont été 24,3 % à le faire, contre 21,1 % des hommes (graphique 1).

Graphique 1 Pourcentage de personnes ayant déclaré que la plupart  de leurs journées étaient assez stressantes ou extrêmement stressantes, selon  le sexe, population à domicile de 15 ans et plus, Canada, 2003 à 2012

Description du graphique 1

Le taux de déclaration de stress dans la vie quotidienne était plus élevé chez les femmes que chez les homes, et ce, dans tous les groupes d’âge, sauf chez les personnes âgées de 35 à 44 ans et de 45 à 54 ans. Plus particulièrement, 21,2  % des femmes de 15 à 19 ans déclaraient du stress dans leur vie quotidienne, comparativement à 13,4 % des hommes dans le même groupe d’âge (graphique 2).

Les taux de stress dans la vie quotidienne étaient les plus élevés dans les principaux groupes d’âge actif, soit de 35 à 54 ans, atteignant environ 30,0  % chez les 35 à 44 ans et les 45 à 54 ans. Les personnes appartenant à ces groupes d’âge sont les plus susceptibles d’avoir à gérer les multiples rôles liés à la carrière et aux responsabilités familiales.

Le stress déclaré diminuait avec l’âge, les personnes âgées étant les moins susceptibles de déclarer que leurs journées étaient stressantes (11,3%).

Parmi les personnes qui ont déclaré que leurs journées étaient assez stressantes ou extrêmement stressantes, 84,1 % ont déclaré qu’elles étaient satisfaites ou très satisfaites de leur vie, comparativement à 96,0 % de celles qui ne considéraient pas que leurs journées étaient très stressantes.

Graphique 2 Pourcentage de personnes ayant déclaré que la plupart  de leurs journées étaient assez stressantes ou extrêmement stressantes,  population à domicile de 15 ans et plus, selon le groupe d’âge et le sexe,  Canada, 2012

Description du graphique 2

La proportion de personnes qui ont déclaré que la plupart de leurs journées étaient « assez stressantes ou extrêmement stressantes » était inférieure à la moyenne nationale (22,7  %) au :

  • Terre-Neuve-et-Labrador (13,2 %)
  • L’Île-du-Prince-Edouard (16,4 %)
  • Nouvelle-Écosse (16,6 %)
  • Nouveau-Brunswick (18,7 %)
  • Saskatchewan (19,5 %)

La proportion de personnes qui ont déclaré que la plupart de leurs journées étaient « assez stressantes ou extrêmement stressantes »  était supérieure à la moyenne nationale uniquement en Québec (26,4%).

Les répondants des autres provinces et territoires ont déclaré des taux comparables à la moyenne nationale.


Notes

  1. Fondation des maladies du cœur, « Maladies du cœur », Votre santé, version mise à jour en avril 2010, http://www.fmcoeur.ca (site consulté le 10 mai 2010).
  2. Statistique Canada, 2001, « Stress et bien-être», Rapports sur la santé, vol. 12, no 3, avril, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, page 23,
    /studies-etudes/82-003/archive/2001/5626-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Références

Fondation des maladies du cœur. « Maladies du cœur », Votre santé, version mise à jour en avril 2010,
http://www.fmcoeur.ca (site consulté le 10 mai 2010).

Orpana, Heather, Louise Lemyre et Ronald Gravel. 2009. « Revenu et détresse psychologique : le rôle de l’environnement social », Rapports sur la santé, vol. 20, no 1, mars, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, pages 21 à 29, /bsolc/olc-cel/olc-cel?lang=fra&catno=82-003-X200900110772 (site consulté le 20 mai 2010).

Shields, Margot. 2006. « Le stress et la dépression au sein de la population occupée », Rapports sur la santé, vol. 17, no 4, octobre, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, pages 11 à 31, /studies-etudes/82-003/archive/2006/9495-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Shields, Margot. 2004. « Stress, santé et bienfaits du soutien social », Rapports sur la santé, vol 15, no 1, janvier, produit no 82-003 au catalogue de Statistique de Canada, pages 9 à 41, /studies-etudes/82-003/archive/2004/6763-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Statistique Canada. 2001. « Stress et bien-être », Rapports sur la santé, vol. 12, no 3, avril, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, pages 23 à 36,
/studies-etudes/82-003/archive/2001/5626-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Données

D’autres données sur l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes sont disponibles dans le tableau CANSIM 105-0501.

Date de modification :