Santé perçue, 2012

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La santé perçue est un indicateur de l’état de santé global d’une personne. Cette notion peut refléter certains aspects de la santé qui ne sont pas saisis dans d’autres mesures, comme le premier stade d’une maladie, la gravité d’une maladie, les ressources physiologiques et psychologiques, ainsi que le fonctionnement social et mental. La santé perçue se rapporte à la santé générale d’une personne — non seulement à l’absence de maladie ou de blessure, mais aussi au bien-être physique, mental et social.

En 2012, 59,9 % des Canadiens de 12 ans et plus, soit environ 17,6 millions de personnes, ont évalué leur santé comme étant « très bonne » ou « excellente »,  un pourcentage inchangé depuis 2009.

De 2001 à 2007, les hommes étaient plus susceptibles que les femmes de déclarer être en très bonne ou en excellente santé; par contre, de 2008 à 2012, il n’y avait pas d’écart significatif entre les sexes (graphique 1).

Graphique 1 Pourcentage de personnes déclarant une très bonne ou  une excellente santé, selon le sexe, population à domicile de 12 ans et  plus, Canada, 2001 à 2012

Description du graphique 1

La proportion des hommes déclarant avoir une très bonne ou une excellente santé diminue quand l’âge augmente à compter de 20 ans. Chez les femmes, la proportion diminue quand l’âge augmente entre 35 et 54 ans, puis après 64 ans. La proportion des femmes de 45 à 64 ans déclarant avoir une très bonne ou une excellente santé n’a pas changé. Dans chaque groupe, il n’y avait pas d’écart significatif entre les sexes (graphique 2).

Graphique 2 Pourcentage de personnes déclarant une très bonne ou  une excellente santé, population à domicile de 12 ans et plus, selon le groupe  d’âge et le sexe, Canada, 2012

Description du graphique 2

Le poids corporel joue également un rôle important dans la santé perçue. Parmi les personnes de poids normal — selon la taille déclarée par les répondants et les lignes directrices de Santé Canada sur l’indice de masse corporelle —67,3 % des Canadiens étaient en très bonne ou en excellente santé. Ces résultats étaient significativement plus élevés que pour toutes les autres catégories de poids; de fait, 52,9 % des Canadiens ayant un poids insuffisant,  59,1 % de ceux qui faisaient de l’embonpoint et 42,9 % de ceux qui étaient obèses ont déclaré avoir une très bonne ou une excellente santé (graphique 3).

Des travaux de recherche ont montré que les personnes qui ont un sentiment d’appartenance à une communauté locale ont tendance à être en meilleure santé physique et mentaleNote 1. En 2012, 63,3 % des personnes qui ont déclaré avoir un très fort ou un assez fort sentiment d’appartenance à leur communauté locale ont également déclaré être en très bonne ou en excellente santé, comparativement à 55,6 % des personnes qui avaient des liens plus faibles avec leur communauté locale.

Graphique 3 Pourcentage de personnes  déclarant une très bonne ou une excellente  santé, population à domicile de 12 ans et plus, selon l’indice de masse  corporelle, Canada, 2012

Description du graphique 3

La proportion de personnes qui ont déclaré avoir une très bonne ou une excellente santé était inférieure à la moyenne nationale (59,9 %) au :

  • Nouveau-Brunswick (54,6 %)
  • Saskatchewan (56,9 %)
  • Territoiries du Nord-Ouest (54,0 %)
  • Nunavut (45,1 %)

La proportion de personnes qui ont déclaré avoir une très bonne ou une excellente santé était supérieure à la moyenne nationale au :

  • Ontario (60,9 %)
  • Alberta (62,3 %)

Les répondants des autres provinces et territoires ont déclaré des taux comparables à la moyenne nationale.

Étant donné le lien étroit qui existe entre l’âge et la santé perçue, on pourrait s’attendre à ce qu’une province ou un territoire comptant un nombre disproportionnellement élevé de jeunes déclare un taux de santé perçue supérieur à la moyenne nationale. Le contraire est vrai pour les provinces ou les territoires comptant un nombre plus élevé de personnes âgées. Pour éliminer l’effet des différences entre les répartitions selon l’âge dans les comparaisons interprovinciales, reportez-vous au tableau CANSIM  105‑0503 pour connaître les taux normalisés selon l’âge.


Note

  1. Nancy Ross, 2002, « Appartenance à la collectivité et santé », Rapports sur la santé, vol. 13, no 3, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, page 37. /studies-etudes/82-003/archive/2002/6105-fra.pdf (site consulté le 17 mai 2010).

Référence

Ross, Nancy. 2002. « Appartenance à la collectivité et santé », Rapports sur la santé, vol. 13, no 3, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, page 37.
/studies-etudes/82-003/archive/2002/6105-fra.pdf (site consulté le 17 mai 2010).

Données

D’autres données sur l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes sont disponibles dans les tableaux CANSIM 105-0501 et 105-0503.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :